Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 00:13

Insécurité : non au bourrage de crâne ! Au fantasme sécuritaire, le sociologue Laurent Mucchielli oppose la réalité

Insécurité : non au bourrage de crâne ! Au fantasme sécuritaire, le sociologue Laurent Mucchielli oppose la réalité

 

 

L’ami Vogelsong consacrait sa chronique du 23 juillet dernier, sur son blog Piratage(s), à l’attitude des médias face à l’insécurité. Incapable de se targuer du moindre résultat favorable de sa politique antisociale et économiquement contre-productive (en favorisant les rentiers et en étranglant le pouvoir d’achat de la majorité), Nicolas Sarkozy se recentre, comme toujours, sur l’insécurité et l’immigration, ses fonds de commerce ravis au Front national. Lui qui était ministre de l’Intérieur en 2002 se permet, le 20 juillet 2010, alors qu’il est donc en charge de ces problèmes depuis huit ans, de déclarer : "je vais mener la guerre contre la criminalité". De qui se moque-t-on ? En outre, ces pathétiques attitudes de matamore ne peuvent fonctionner, électoralement parlant, que si augmente le sentiment d’insécurité. Pour résumer, Sarkozy est pris dans une tenaille : pour justifier sa "guerre" contre la criminalité, il faut que celle-ci devienne de plus en plus préoccupante. Or si tel est le cas, en quoi est-il légitime pour la juguler, lui qui prétend le faire depuis huit ans ? Il lui faut donc à la fois aggraver le sentiment de peur tout en dédouanant sa propre responsabilité. Pas facile - même si les médias l’y aident grandement - d’autant que la réalité montre que la rhétorique de l’aggravation de l’insécurité, nécessaire à la propagande élyséenne, est mensongère. Vogelsong cite ainsi Laurent Mucchielli, sociologue au CNRS, qui oppose les faits au bourrage de crâne sécuritaire politico-médiatique.

"Les actes barbares décrits pour achalander le client s’inscrivent en marge de l’approche sociale des violences faites aux personnes. C’est-à-dire un phénomène spécifique ultra minoritaire. On transforme un fait divers en fait de société. Phénomènes mis bout à bout qui donnent l’impression d’une tendance lourde. Dont l’opinion se verra abreuvée. L’attrait est indéniable pour les politiciens qui depuis une vingtaine d’années se sont lancés dans une course éperdue contre l’insécurité. Qu’ils soient de droite, ce qui est normal, c’est un fond de commerce séculaire, mais aussi de gauche, comme M. Valls qui ne déçoit jamais à ce propos et proposera même “un Grenelle de l’insécurité”. Éluder la question des violences dans la société est irresponsable. Tracer un sillon dangereux nourri de mythologie, idées reçues et sensationnalisme l’est tout autant. Car les faits et les chiffres sont têtus. Au-delà de l’amateurisme plumitif, il y a la réalité, les diagnostics et les vraies questions. Mauvais coucheur L. Mucchielli, sociologue, reviendra aux tristes réalités de l’insécurité en France. La première mauvaise nouvelle tombe, le nombre d’homicides en France en 2009 s’élève à 819. Soit moitié moins qu’en 1989. Bigre. La violence “décuplée” serinée à longueur d’antennes des jeunes barbares produirait moins de pékins calenchés. Ou bien la violence ultra violente “n’est plus ce qu’elle était ma bonne dame”. Seconde catastrophe médiatique pour la violence dite gratuite ou sans raison, 80% des actes sur les personnes se font dans le cercle des connaissances. 30% serait dans le cercle marital, 20% en y ajoutant la famille proche, et 30% supplémentaires avec les connaissances. Quant aux viols ils sont majoritairement un phénomène familial. Bien dommage ! Le mythe de l’attentat la nuit sous un porche humide prend du plomb dans l’aile. Troisième affliction, les jeunes de tout temps furent violents. Ni plus ni moins qu’en 2009. En écumant les tribunaux depuis 1995, on observe que les actes relevant de coups et blessures, le nombre de jours d’incapacités de travail n’a pas augmenté. Seules les poursuites pour des faits moins graves ont connu un accroissement. Résultat quelque peu contre-intuitif face à la panique (organisée) dans les médias."

 

Soyons attentifs à ne pas nous laisser manipuler par le rouleau compresseur de la propagande sécuritaire, que nous allons voir à l’oeuvre dans les médias de plus en plus envahissante à mesure que s’approchera l’échéance présidentielle de 2012.



P.-S.

Soutenez plumedepresse ! L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme... Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !


Mardi 27 Juillet 2010


http://www.plumedepresse.net http://www.plumedepresse.net

 

http://www.alterinfo.net/Insecurite-non-au-bourrage-de-crane--Au-fantasme-securitaire-le-sociologue-Laurent-Mucchielli-oppose-la-realite_a48528.htm

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche