Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 17:28

Nos banlieues : des échecs successifs de nos politiques…Nos banlieues : des échecs successifs de nos politiques…

Il y a un lieu qui concentre tous les problèmes et les fantasmes de la société française. Ce lieu est appelé « les banlieues ». C’est là que se concentrent à la fois toutes les inégalités et toutes les promesses non tenues. C’est aussi là que se mesurent tous les échecs de la société française : chômage de masse (surtout pour les jeunes), échec scolaire (mais à quoi sert une réussite scolaire qui condamne à la précarité en attendant le licenciement ?), discriminations de toutes sortes, etc. Il y a ainsi un département – la Seine Saint Denis – dont le numéro minéralogique (prononcé le « neuf trois ») équivaut, quand on y habite, à la relégation, aux ghettos aux États-Unis…
 
Pourtant, les « plans » dits sociaux n’ont pas manqué : des milliards d’euros y seraient attribués depuis des années. Et rien ne change, et la situation empire avec tous les effets de la crise. Les politiques ont tous un nouveau plan (surtout à la veille des élections) pour résoudre ce problème. Le problème est que cela dure depuis plus de vingt ans. Alors, incapacité des uns, mauvaise volonté des autres ?  Ce qui n’est pas vu est pourtant simple : la majorité de ces habitants en exclusion provient de l’ancien Empire colonial français. Et en fait, la discrimination sur laquelle a fonctionné le colonialisme outre-mer a continué, sous des formes plus sournoises, dans l’Hexagone. C’est ce passé colonial qui « ne passe pas », pour reprendre une expression utilisée dans un autre contexte, qui crée cette situation devant laquelle les tenants du républicanisme français s’avouent impuissants (nombreux sont les rapports officiels qui emploient le terme « impuissants », voir Le Monde du 16 octobre 2010).

Cette impuissance est masquée par les grands discours sur la « laïcité », sur « l’intégration » et sur le « pacte républicain » : autant de mots qui nous ramènent à une époque où la République fonctionnait relativement bien dans la France métropolitaine, mais ne traversait pas la Méditerranée. Dans les colonies situées au sud de la Méditerranée, le préfet, dit républicain, était remplacé par le gouverneur colonial qui n’avait pas à faire à des citoyens formatés par Jules Ferry, mais tout simplement à des colonisés qu’on appelait Indigènes. Cette fracture s’est perpétuée avec l’immigration et ses descendants. Et les « élites », tant à l’UMP qu’au PS, ne veulent pas le voir, ce qui en fait un véritable parti unique : le Parti Unique des Élites (PUE). Cela développe forcément une dérive communautaire avec toutes les conséquences que l’on sait.
 
La dérive communautaire va continuer d’autant plus qu’elle semble souhaitée, au plus niveau. Pour beaucoup, l’exemple serait New York qu’ils appellent la « Ville Monde ». Il s’agit tout simplement d’un ensemble avec son gouvernement à côté (Washington, solidement tenu en main par le lobby sioniste) et sa Bourse (Wall Street, dominée par le même lobby). Nous avons là le sommet de la pyramide. Et puis en-dessous, des communautés juxtaposées qui s’opposent ou que l’on oppose sciemment, conditionnées au quotidien par tous les médias qui, curieusement, sont aussi sous la coupe du lobby sioniste !

Pour le sommet de la pyramide, il s’agit de poursuivre la politique de domination, et la défense d’Israël en est une clé de voûte. Quant au reste (couche moyenne appauvrie, communautés ethniques entassées les unes à côté des autres), la seule perspective qui leur est offerte est la lutte pour la survie. La France n’en est pas encore tout à fait là, mais les politiques menées par les différents gouvernements nous y conduisent. On a pu voir, depuis quelques mois, comment le pouvoir et ses complices savent utiliser la stigmatisation, en particulier à l’encontre du Musulman. Mais pour le bénéfice de qui ?  De ce lobby sioniste qui a assujetti notre pays…

Nous ne prétendons pas avoir de solutions miracles, et encore moins un catalogue de promesses (les Français savent ce qu’elles valent. Mais nous voulons tout simplement poser une question. Qui gouverne VRAIMENT notre pays ?  Les citoyens, comme le prétend la Constitution, ou ce lobby qui convoque et donne ses instructions (qui sont des ordres) à la classe politique ?  La question est simple et les solutions dépendent de sa réponse. Voilà des questions que ne poseront jamais les partis du système : le CRIF ne leur permettra pas de les poser. Qui les posera alors afin de susciter un vrai débat ?

Seule une candidature libre, indépendante du lobby sioniste, peut le faire. C’est à cela que nous travaillons.


Yahia  Gouasmi
Président du Parti Antisioniste

 

 

http://www.partiantisioniste.com/communications/nos-banlieues-prises-en-otages-par-nos-politiques-0564.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche