Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 04:04

 

 

Washington rend obligatoire l'implantation d'une puce RFID pour tous les américains.

 

Questions à la une "les puces électroniques"
56:23  

"les puces électroniques" : un reportage de Régis de Rath et Serge Ruyssinck, diffusé le 25 avril 2008 par la RTBF.

 

 VIDEO  sur le site

Puces RFID : le meilleur des mondes

Rappel :

 

C'est confirmé, le Projet de Loi sur la santé d'Obama, rendra obligatoire l'implantation d'une puce RFID pour tous les Américains.



les Brèves de LIESI
Vendredi 24 Juin 2011

 

Objectif : créer un registre national d'identification pour permettre un « meilleur suivi des patients en ayant toutes les informations relatives à leur santé ». Le nouveau projet de Loi relatif aux soins de santé ( référencé HR 3200 ), qui a dernièrement été adopté par le congrès, contient (à la page 1001 du projet) l'exigence selon laquelle tous les citoyens qui en dépendent (du système de santé) devront être « identifié » par l'implantation d'une puce sous-cutanée. En fait, cela était prévu depuis fin 2004, comme le prouve un document officiel de la FDA. Ce document de la FDA (Food and Drug Administration), daté du 10 décembre 2004 est intitulé Class II Special Guidance Document : Implantable Radiofrequency Transponder System for Patient identification and Health information ( Document d'orientation spéciale de classe II : Système de Transpondeur implantable à Radiofréquence pour l'identification des Patients et les informations Relatives à la santé) (1).

Dès 2004, l'implantation d'une puce pour les « patients » contenants des « informations relatives à la santé » était donc déjà à l'étude. Dans le Projet de Loi intitulé America's Affordable Health Choices Act of 2009 (Loi de 2009 concernant les choix de santé financièrement abordables de l'Amérique), on peut lire dans le paragraphe Subtitle C – National Medical Device Registre ( Sous-titre C – Registre nationale des Dispositifs Médicaux) qu'un fichier de toute personne ayant ou ayant eu un dispositif implanté dans le corps est prévu : « Le " Secretary " établira un " registre national des dispositifs médicaux " (appelé dans le présent paragraphe un "registre") afin de faciliter l'analyse de la sécurité (des dispositifs) après la commercialisation et les résultats des données de chaque appareil qui...est ou a été utilisé dans ou sur un patient... ».

Donc toutes les personnes ayant reçu la micro-puce seront répertoriées dans un nouveau fichier qui sera mis en place exprès puisqu'il n'existait pas auparavant.

Sous prétexte de mieux assurer les soins médicaux et de préserver la santé des individus, la population sera concrètement marquée avec une puce électronique et fichée. Un marquage obligatoire est prévu pour tous les Américains à partir de 2013.

A la page 1006 du projet, figure une précision sur la date d'entrée en vigueur du dispositif : « ENTREE EN VIGUEUR. - Le Ministre de la santé et des Services Sociaux mettra en place et commencera la mise en œuvre du registre en vertu de l'article 519(g) de la Loi fédérale sur la nourriture, les médicaments et les produits cosmétiques, comme cela a été ajouté à partir du paragraphe, pas plus tard que 36 mois après le date de promulgation de la présente Loi, sans égard au fait que les réglementations définitives pour établir et exploiter le Registre aient été promulguées ou non à partir de cette date ».

Par conséquent, trente-six mois à compter de la date de mise en place de la Loi ! Cela nous donne trois ans. Donc 2013 est l'année où le marquage obligatoire devrait commencer. On notera que cela entrera en vigueur même si aucune réglementation sur son usage n'a été adoptée. Qu'il y est eu ou non un encadrement défini au préalable sur l'utilisation du « registre ».

Obama n'est pas le messie rêvé par les Américains qui l'ont introduit, mais un pantin docile, une marionnette obéissante qui œuvre pour assurer la mise en place d'un Nouvel Ordre Mondial. Si ce dispositif se réalise, la population fera l'objet d'une surveillance absolue.

- Source : les Brèves de LIESI – Avril/Mai 2011
.
Sur le Liesi, dernières infos :

Perspectives encourageantes pour le silver

Voici une nouvelle interview d’Eric Sprott, directeur de Sprott Asset Management LP, réputé pour son flair en matière de placement à long terme. Il nous parle entre autres du ratio d’achat de pièces or/argent à l’US Mint. Ce ratio est de 50 pièces d’argent vendues pour chaque pièce d’or, et jusqu’à 70 fois pour le mois en cours, alors qu’il n’existe nulle part la quantité d’argent disponible pour investir, contrairement à l’or. Pour Mr. Sprott, investi depuis plus de 10 ans dans les métaux précieux, le choix est fait. Selon lui, la dernière décennie était celle de l’or, alors que celle qui vient, sera celle de l’argent métal.

Interview durant laquelle seront aussi évoqués les problèmes d’approvisionnement en argent, le Comex, l’or du Venezuela, des banques Arabes, les Politiques, etc.

 

VIDEO SUR LE SITE

 
17 Comments

Publié par le 11 décembre 2011 dans Non classé

 

La zone euro face au FMI…

Ets-ce que nous vivons dans une situation quasi-incontrôlable au niveau des grandes institutions? Depuis plusieurs trimestres maintenant, tout ce qui se fait se trouve défait quelques temps après. Les prises de décision du jour sont invalidées le lendemain. Les politiques et les Etats de droit ne pèsent plus grand chose face aux MARCHES. En attendant, les indices déclinent avec les économies, à l’exception du baromètre financier de Wall Street : le Dow Jones. Les Bush et Obama ont toujours cherché à citer cet indice pour justifier une économie américaine solide. Tout le monde sait exactement à quoi s’en tenir.

Intéressons-nous au FMI dont on nous assure qu’il va prêter à certains Etats de la zone euro. Et bien, selon les commentaires que font les grands médias à l’issue du dernier sommet européen, à l’heure actuelle, les Etats de la zone euro sont sous pression pour augmenter leur contribution au Fonds monétaire international (FMI), afin qu’il dispose des moyens de… voler à leur secours ! Incroyable mais vrai.

Faute d’avoir su démultiplier la force de frappe de leur propre Fonds de sauvetage, les séides de la zone euro affirment qu’il faut s’en remettre au FMI pour soutenir, en cas de besoin, l’Italie ou l’Espagne… et qui d’autres demain ?

Mais le FMI cherche de l’argent. Les Américains, à cours de liquidité, en cherchent aussi. Solution de nos grands financiers : les banques centrales des pays de l’union monétaire doivent aider le FMI. Les financiers de Wall Street exigent, entendent désormais que la Banque centrale européenne (BCE) intervienne davantage, et pas seulement en rachetant de la dette des pays dans le collimateur des marchés.

La BCE, espère-t-on à Washington, devrait prêter de l’argent au FMI. Seul problème, la Banque centrale n’est pas membre du Fonds, et les avis divergent sur la légalité de son intervention, dans la mesure où les traités européens lui interdisent en principe de renflouer les Etats de la zone euro. Il est donc envisagé de passer par les banques centrales nationales, comme la Banque de France, ou la Bundesbank.

Commentaires du FMI

Bref, nous marchons sur la tête. Ces mesures traduisent l’impasse dans laquelle nous nous situons et expliquent très certainement pourquoi l’establishment américain souhaitait avoir une Dame Lagarde, dévouée corps et âme à leur projet suicidaire. Voici la réaction de la direction du FMI. “Les banques centrales prêtent déjà au Fonds, dans le cadre des nouveaux accords d’emprunts et d’accords bilatéraux depuis 2009″, a rappelé le FMI, en confirmant que la perspective de prêts bilatéraux était à l’étude. On explique que ce procédé permettra au FMI d’être plus crédible ! Mais qu’est-ce à dire ? Pour information, le FMI ne peut, pour le moment, qu’engager 291 milliards d’euros (un peu moins de 400 milliards de dollars) pour ses Etats membres. Une paille ! Pour l’année prochaine, l’Italie prévoit d’emprunter sur les marchés plus de 400 milliards d’euros.

Mais pourquoi les banques nationales prêtent-elles au FMI de l’argent qui sera ensuite prêté aux Etats avec un taux usuraire ? La conclusion a été donnée par VGE dans notre précédent article : «L’Europe est devenue une espèce de victime offerte à tous les sacrificateurs mondiaux, c’est insupportable».

 

 

Etats-Unis, CIA - au Liban :

 

Le Hezbollah révèle de nouvelles informations secrètes sur la CIA au Liban

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche