Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 13:38

 

 

Citoyens juifs agressés peut-être par des citoyens d'origine maghrébine - cela fait la UNE des Médias.

Quid des citoyens juifs agressés par des citoyens juifs ?

Médias à 2 vitesses, comme d'habitude ! (eva)

 

Un Israélien agressé par la Ligue de Défense Juive
Rubrique: Politique & Société

Invité à assister au 1er congrès des Amis d’Israël, l’Israélien Ofer Bronchtein, président du Forum international pour la paix, a été agressé physiquement par des membres de la Ligue de défense juive qui l’ont empêché d’entrer dans la salle où cet événement était organisé le 3 avril 2012 à Paris.


A l’initiative du groupe d’Amitié France-Israël et avec le soutien d’organisations juives de France dont le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), le 1er congrès des Amis d’Israël a été organisé le 3 avril 2012 à la salle de la Mutualité à Paris.

Porteur d’une invitation officielle, Ofer Bronchtein a décidé de s’y rendre. Israélien, président du Forum international pour la paix, il a occupé des fonctions importantes en Israël : Yitzhak Rabin, alors Premier ministre, l’avait nommé envoyé spécial à Tunis pour la préparation et le suivi des accords d'Oslo. « J’étais convié à ce congrès des Amis d’Israël par les organisateurs », précise Ofer Bronchtein. « En réalité, je n’ai pas besoin d’être ‘ami’ d’Israël, je suis moi-même israélien. Mais je suis venu parce que je suis convaincu que c’est une bonne chose d’exprimer son soutien et son amitié pour Israël, mon pays ».

Mal lui en a pris. A son arrivée à la salle de la Mutualité, des membres de la Ligue de défense juive (LDJ) l’attendaient pour l’empêcher d’entrer. Ce n’est pas la première fois que ce groupuscule d’extrême droite s’en prend à Ofer Bronchtein. C’est même la troisième fois. Mais cette fois-ci, ils l’ont agressé physiquement.

Et que font les organisateurs d’une soirée d’amitié avec Israël lorsqu’un Israélien est agressé ? « Rien », s’emporte Ofer Bronchtein. « Bien qu’ils m’aient expliqué qu’ils étaient embarrassés par cette agression, les organisateurs ont jugé bon de ne pas intervenir et le comble, c’est qu’ils m’ont demandé de partir. Au lieu de faire en sorte que des agresseurs soient neutralisés ou expulsés, c’est la victime qui doit s’en aller. Tacitement, les organisateurs se sont donc associés à leur violence ».

Aucun dirigeant du CRIF n’a dénoncé publiquement ce qui s’est passé. Ofer Bronchtein n’a toujours pas reçu le moindre communiqué des organisateurs annonçant qu’ils se dissocient de la LDJ ou qu’ils condamnent explicitement leur violence. « J’ai demandé à mon avocat d’entamer une procédure judiciaire », confie Ofer Bronchtein.

Il est surprenant que les institutions juives représentatives ne se désolidarisent pas de la LDJ : une organisation qui appelle à voter Marine Le Pen (Front national) aux élections. Et en ce qui concerne Israël, elle incitait au meurtre d’Yitzhak Rabin. Une fois qu’il a été tué, elle justifiait cet assassinat. « Les responsables de la communauté juive ne doivent pas ignorer que la LDJ est interdite en Israël », glisse Ofer Bronchtein. Et d’ajouter : « Comment peut-on organiser une manifestation des Amis d’Israël et laisser un groupuscule raciste interdit en Israël agresser un citoyen israélien ? Il y a un véritable problème au sein du judaïsme français organisé ».

Les racistes et les fascistes seraient-ils devenus les amis d’Israël et les Israéliens qui prônent le dialogue et la réconciliation seraient-ils les ennemis d’Israël ? Cet incident reflète une dérive inquiétante au sein d’une partie de la communauté juive de France. « Ce n’est pas la communauté juive dans son ensemble. Pour sa part, elle se désolidarise majoritairement de ce groupuscule », insiste Ofer Bronchtein. « Il faut néanmoins que les Juifs de France prennent conscience que la LDJ existe bel et bien et que non seulement elle véhicule une idéologie haineuse et raciste, mais elle s’attaque physiquement à des Juifs et à des Israéliens. Ils m’ont agressé et menacé en me disant qu’ils savent où j’habite. Ils m’ont même conseillé de quitter la France » !

Les agresseurs d’Ofer Bronchtein sont très fiers de cette agression et ils se répandent sur les sites internet israéliens d’extrême droite. Ils lui reprochent surtout d’avoir accepté un passeport palestinien que lui a remis symboliquement Mahmoud Abbas. « C’est un crime à leurs yeux. Au contraire, si c’est le Palestinien que je suis devenu symboliquement -même s’il n’y a pas de citoyenneté palestinienne- qui vient témoigner de son amitié à Israël, ils devraient être ravis », fait remarquer Ofer Bronchtein.

Aujourd’hui, ce militant israélien pour la paix ne cache pas son amertume : « Si j’avais été agressé par des antisémites en rue, de nombreuses organisations juives auraient très rapidement lancé un appel à manifester à la Bastille. Quand ce sont des fascistes juifs qui m’agressent, tout le monde se tait dans toutes les langues ».

Les « sombres abrutis » de la LDJ

La Ligue de défense juive (LDJ), combien de divisions ? Une centaine de petites brutes au maximum ? C’est peu pour la plus grande communauté juive d’Europe (environ 600.000 personnes). C’est encore trop.

Certes, leur violence est limitée. Ils ne tuent personne. Pour l’instant. Sinon, depuis sa fondation en octobre 2000, la LDJ peut se targuer d’un beau bilan : attaque d’un commissaire de police à l’arme blanche (2002), menace de témoins en plein tribunal (2003).

Et aussi : agression du président du MRAP (2003). De l’écrivain Alain Soral dans une librairie (2004), de l’encore humoriste Dieudonné en Martinique (2005), d’étudiants et lycéens (2003 et 2009).

Avec une mention spéciale pour le saccage de la librairie Résistances à Paris en juillet 2009. Un exploit qui suscitera l’ire de la journaliste Elisabeth Levy, qu’on ne saurait suspecter de sympathie pour la cause palestinienne ou le négationnisme : « Les idées, ça se combat avec des idées. (…) Mais on n’attaque pas une librairie. Pas chez nous, les Français. Pas chez nous, les Juifs », avant de conclure : «  Si la survie du peuple juif dépend d’aussi sombres abrutis, l’avenir n’est pas tout rose ».

De fait. D’autre part, comparée à ses maisons-mères américaines et israéliennes, la LDJ se compose de doux agneaux. Prenons la Jewish Defense League (JDL) américaine fondée en 1968 par un Juif d’extrême droite, Meïr Kahane.

Jusqu’aux années 2000, elle a été considérée comme « la deuxième organisation terroriste la plus active aux États-Unis » par le FBI. La JDL a tué au moins 7 personnes, en a blessé 22, et mené de nombreuses attaques contre des universités ou des lieux de cultes.

Meïr Kahane s’installe en Israël en 1971 et y fonde le « Kach » toujours avec la même idéologie fascisante. Il parvient à se faire élire député en 1984, mais est aussitôt exclu de la Knesset pour apologie du racisme. Il est assassiné en 1990.

Son parti est, lui, interdit en 1994, après qu’un de ses membres, Baruch Goldstein, a assassiné 29 musulmans en prière à Hébron. Au vu de tout cela, le CRIF, au nom du principe de précaution, ne devrait-il pas demander aux autorités françaises, l’interdiction de la LDJ ?

Vendredi 6 avril 2012

Nicolas Zomersztajn et Ouri Wesol

 

http://www.cclj.be/article/3/3021

 

cclj centre communautaire laïc juif

 

Partager cet article

commentaires

El Fel 04/06/2012 23:27


Ce qui est malheureux de voir c'est ce 2 poids 2 mesures appliqué à tous les niveaux.


Chez vous dans les pays arabes nos terroristes sont combattus par tout le monde, listés comme terroristes par les instances nationales, et tués par n’importe quel service de sécurité, et ou
qu’ils se trouvent.


Chez vous vos terroristes juifs, vous les connaissez et vous les laissez vivres au sein de votre communauté normalement. Sans que personne ne trouve à redire. S’ils sont attaqués ailleurs et
tués, tout le monde va crier à l’antisémitisme et racisme, alors qu’ils sont terroristes.


Et ils ne sont listés nulle par si ce n’est au niveau de quelques pays, et encore.


Là il y a quelque chose qui cloche.

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche