Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 20:14

http://cybercarnet.net/public/img/microbes_ecoli.jpg

http://cybercarnet.net/public/img/microbes_ecoli.jpg

 

On ne nous dit pas tout, cela devient grave ! 

E. coli et la résistance aux antibiotiques

  
Escherichia coli est la bactérie la plus fréquemment utilisée pour faire muter les cellules de plantes afin d'obtenir des OGM. E. coli est le vecteur utilisé pour introduire dans les cellules de plantes,le gène étranger qu'on désire intégrer au génome de la plante.
  
Après on se débarrasse de la bactérie E. coli en utilisant un cocktail d'antibiotiques à large spectre sensé éliminer les bactéries et non pas les cellules mutées (qui seront à l'origine de la nouvelle lignée d'OGM) puisqu'en introduisant le gène désiré on a en même temps introduit dans la cellule un gène résistant aux antibiotiques.
 
Le E. coli utilisé à la fabrication d'OGM est donc le transporteur, le vecteur, à la fois du gène qui intéresse le producteur d'OGM et du gène de résistance aux antibiotiques. Le but étant de tuer la bactérie servant de vecteur (de transporteur) et non pas la cellule mutée, en noyant l'ensemble dans une soupe d'antibiotiques qui tuera les bactéries qui se sont débarrassées de leurs gènes parasites au profit de cellules, sans tuer les cellules porteuses des gènes introduits. Que deviennent les bactéries devenues résistantes aux antibiotiques ? Ca personne ne nous le dit. Que deviennent les interactions entre E. coli et les cellules de plantes qui seront à l'origine de nouvelles lignées de plantes OGM ?
 
Pas besoin de commentaires, je vous laisse le soin de faire le lien avec la cruelle actualité. Des dizaines de morts en Allemagne, une première victime officielle en France. Mais combien de malades ?
 
Qui est responsable ?
 
Source : Institut de Biologie Moléculaire des Plantes CNRS Strasbourg

Commentaire reçu :

Commentaires

04.07.11


Réaction de la direction de l'IBMP suite à l'article paru dans le courrier des lecteurs des DNA le 1er juillet 2011.


La direction de l'IBMP tient à exprimer sa consternation face à l'utilisation de la notoriété de notre institut pour la publication d'un article inepte conduisant à un amalgame sensationnaliste entre E. coli, OGM, antibiotiques et la crise sanitaire ayant récemment eu lieu en Allemagne. Nous tenons à préciser que l'IBMP et le CNRS n'ont absolument rien à voir avec cette publication et nous nous inscrivons en faux vis-à-vis de son contenu dépourvu de vérité scientifique. Nous prendrons toutes les mesures jugées nécessaires afin que soient préservées l'image et la réputation de notre institution.

Commentaire n°1 posté par Jean hier à 14h46
.

Partager cet article

commentaires

Eva R-sistons 05/08/2011 08:11



Bonjour


j'ai ajouté (dans le texte - qu'on m'a envoyé) le commentaire, en gras, pour rectifier


merci, cordialement, eva



Jean 04/08/2011 14:46



04.07.11


Réaction de la direction de l'IBMP
suite à l'article paru dans le courrier des lecteurs des DNA le 1er juillet 2011.


La direction de l'IBMP tient à exprimer sa consternation face à l'utilisation de la notoriété de notre institut pour la publication d'un article inepte conduisant à un amalgame sensationnaliste
entre E. coli, OGM, antibiotiques et la crise sanitaire ayant récemment eu lieu en Allemagne. Nous tenons à préciser que l'IBMP et le CNRS n'ont absolument rien à voir avec cette publication et
nous nous inscrivons en faux vis-à-vis de son contenu dépourvu de vérité scientifique. Nous prendrons toutes les mesures jugées nécessaires afin que soient préservées l'image et la réputation de
notre institution.



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche