Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 05:20
Federal reserve

Federal Reserve (Photograph taken by Dan Smith.)

http://blog.inisos.fr/2008/12/la-fed-veut-sa-propre-dette/

 

 

6 novembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Hier, l’économiste américain Lyndon LaRouche, qui interviendra publiquement ce soir lors d’une conférence internet internationale, a qualifié de « folie » la décision de la Fed de relancer la planche à billet.
« C’est très simple. Etant donné ce que l’on connaît historiquement sur le phénomène d’hyperinflation, nous devons voir en Ben Bernanke, président de la Fed, un malade mental. C’est la seule solution possible, à moins que quelqu’un le fasse chanter, qu’il ait un pistolet sur la tempe. Ben Bernanke est-il simplement fou où est-ce un criminel, voire un traître ? »
Nombreux sont ceux dans le monde qui ont dénoncé la politique d’assouplissement quantitatif (QE2) annoncée par la Fed mercredi (malgré de fortes dissensions internes), avec toutefois un langage plus diplomatique. Pour Le Figaro, « la décision de la Fed est une mèche allumée sous un baril de poudre ». Les dirigeants de l’ASEAN (pays d’Asie du Sud-Est) craignent « une forte inflation et une bulle spéculative qui pourrait exploser ». Le vice-ministre chinois des Affaires étrangère, Cui Tiankai a déclaré : « nombreux sont les pays qui craignent l’impact de cette politique sur leurs économies ». Le ministre brésilien des Finances Guido Mantega a dit que « ça ne sert à rien de jeter des dollars du haut d’un hélicoptère » (allusion au surnom de Bernanke). La nouvelle présidente brésilienne, Dilma Roussef a quant à elle expliqué que « le dernière fois qu’il y a eu une série de dévaluations compétitives, cela nous a mené à la deuxième Guerre mondiale ». Le ministre turc des Finances, Ali Babacan a qualifié le geste de la Fed de « désespéré », expliquant que « injecter autant d’argent dans les marchés peut créer plus de dégâts que de bénéfices ». Le ministre mexicain des Finances a dit que cela ne ferait que « créer de nouvelles bulles ». Même le ministre allemand des finances, Wolfgang Schäuble, a déclaré que les Etats-Unis ont « déjà injecté une infinité de liquidités pour un résultat lamentable (…) je pense que cela va créer de nouveaux problèmes pour le monde. »
En tous cas, le meneur des « pousse au crime » n’est autre que le Financial Times, le quotidien de la City de Londres, qui est le premier à exiger de la Fed d’aller plus loin : la Fed « est trop timide. Dans les circonstances actuelles, même le QE2 n’est pas assez radical. Les appels se multiplient pour que la Fed s’engage plus fortement à faire de l’inflation ». Bernanke est peut être effrayé par cela, explique le FT, mais « il pourrait bientôt être obligé de revoir sa position ».
Si elle n’est pas stoppée, cette politique va anéantir très rapidement le niveau de vie de la population américaine et le dollar, engendrant un chaos économique et monétaire international. Lyndon LaRouche donnera ce soir des ordres de marche très précis à ceux qui aux Etats-Unis comme dans le monde, sont déterminés à combattre.
 
http://www.solidariteetprogres.org/article7143.html

 

 

QE2 : La Fed déclenche le tsunami hyperinflationniste
6 novembre 2010 - 12:24
Outils :
Envoyer à un ami Version Imprimable Liste de Diffusion RSS

6 novembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – En relançant la planche à billet mercredi, la Réserve fédérale américaine (Fed) a définitivement fait basculer le système monétaire international vers la mort. Depuis 48h, d’énormes quantités d’argent affluent dans les « carry-trade » (opérations spéculatives sur les différentiels de taux de change), les marchés boursiers et les matière première en tout genre : pétrole cuivre, sucre, soja coton, etc.

Le bras droit de Dominique Strauss-Khan au FMI, Olivier Blanchard, s’est félicité de cette situation en expliquant que la Fed a permis de « réduire le risque associé au carry-trade », encourageant ainsi une spéculation sans précédent sur les monnaies. Un responsable de la banque britannique HSBC explique que « les marchés financiers sont inondés de liquidités, un atout pour les actifs à risque », et un de ses confrères à Citibank nous dit que « la politique de non-abandon des marchés d’actifs est enfin officielle ». Pour le grand quotidien conservateur britannique, le Daily Telegraph, « Bernanke a déclaré ouvertement sa politique inflationniste (…) La grande inflation est en marche , elle provient des Etats-Unis mais pourrait bien nous aspirer ».

La décision de la Fed a ainsi déclenché une panique globale menant de nombreux pays émergents, dont la Chine, l’Inde, la Corée du Sud, la Turquie, la Thaïlande, le Brésil, la Colombie et la Malaisie à annoncer qu’ils n’hésiteraient pas à mettre en place un contrôle strict des flux de capitaux pour se prémunir contre des déstabilisations spéculatives.

Il n’y a plus d’alternative à la mise en règlement judiciaire du système financier et l’établissement d’un véritable nouveau Bretton Woods (pas celui de Sarkozy et de la City) remettant les monnaies entre les mains des Etats en vue d’une politique de grands aménagements économiques. C’est ce que Jacques Cheminade, seul candidat présidentielle à avoir anticipé cette situation et prescrit les bons remèdes, appelle à faire sur le champ :

http://www.solidariteetprogres.org/article7142.html

Cheminade2012 :
G20 : changer de système ou s’autodétruire

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche