Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 02:31

Panne de croissance en voie de se généraliser ?

Les économistes finissent par s’accorder sur le verdict du sprinter allemand : en matière de croissance, les belles années sont derrière nous. Le quatrième trimestre 2012 s’annonce ‘délicat’. C’est bien le message que communique le rapport du mois d’octobre du ministère allemand des Finances. A la lecture des indicateurs récemment publiés, les Allemands viennent de réviser leurs prévisions de croissance économique de 1,6% à 1%. Il est intéressant de relever que les auteurs du rapport n’évoquent cette fois pas seulement les incertitudes sur la zone euro mais l’environnement et plus particulièrement l’évolution de plus en plus contrastée des prévisions relatives à la croissance des pays émergents. Là, ça commence à faire beaucoup. Si l’Europe cale ainsi que les pays émergents, où trouver de la croissance ? Mais on n’y est pas encore. Selon le plan des initiés, il faudrait que l’Asie tienne au moins pour 2013.


Le phénomène se généralise puisque les autorités japonaises annoncent une chute de 13% de leurs exportations pour septembre. Comme la croissance devient un problème partout où les consommateurs sont gavés de crédits ou de charges fiscales, on achète moins de machines et de voitures japonaises. Les Chinois ont réduit de 50% l’achat de générateurs électriques japonais. A cela s’ajoute une crise diplomatique avec la Chine qui n’arrange rien pour Tokyo. Comme de nombreux pays consommateurs d’hydrocarbures, le Japon est lui aussi un important importateur, d’autant que depuis Fukushima, la production nucléaire est quasiment à l’arrêt. Le ministère des finances japonais dresse le même constat que son homologue allemand : rien de très encourageant.

Même son de cloche en Australie où les économistes revoient à la baisse la prévision de croissance : ce sera 3% du PIB pour l’exercice en cours, alors qu’il s’attendait à + 3,25 % en mai. Rappelons que l’Australie produit beaucoup de matières premières dont le cycle suit celui de la croissance mondiale.

 

 

Publié par le 26 octobre 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 26 octobre 2012

Concernant notre dernier article, nous sommes sur les points pivots 3390 pour le Future CAC 40 et 1390 pour le E-mini SP 500.
La rupture des ces seuils permettrait au Future CAC 40 de se rapprocher du support des 3335 points.
Ce point correspond à la base de la tête épaule qui a une hauteur d’environ 240 points. Si cela se confirme (rupture de ce niveau) nous vous suggérons de relire les supports évoqués dans les articles précédents.

France Telecom réagit comme suggéré dans les articles précédents. Le cours se dirige vers le support des 8 euros. Il faudra donc surveiller les niveaux 8.5-8-3.5 euros. (A l’ ? qui est là ?)

Concernant Veolia nous surveillerons très attentivement le niveau pivot des 7.7 euros.

 
41 commentaires

Publié par le 26 octobre 2012 dans Non classé

 

La France n’est pas dernière sur tous les tableaux…

Voici deux graphiques mettant en lumière le contraste existant sur des sujets importants entre les pays de l’Union européenne.

Qu’en est-il des disparités entre les pays européens en matière de cotisations salariales et patronales ?

 

 

.

Guerre monétaire

Par Menthalo – Jim Rickards est un avocat d’affaires de WS, qui a été conseil de LTCM avant d’être conseil du Ministère de la Défense et de la National Security Office. Il dirige un cabinet de consultant en « Market intelligence » du nom de Omnis Inc. Il est également colomniste  occasionnel pour le Financial Times, le New York Times et le Washington Post. Il est interviewé régulièrement par le WSJ, CNBC, Fox News et est expert résident chez KingWorldNews. La veille du jour où le gouverneur de la BPoC a écrit un essai sur la Réforme Monétaire, Rickards donnait une conférence à l’Université John Hopkins annonçant que le Dollar était vulnérable, à la merci de gouvernements accumulant de grandes quantités d’or en vue d’établir une nouvelle monnaie de réserve.

Enfin, JR a publié un livre en 2011 : « Guerre Monétaire ».

Cette vidéo est réservée à ceux qui parlent l’anglais couramment. Je ne sais pas sous-titrer une vidéo et cela me prendrait 2 jours pour traduire en y travaillant à plein temps. Ce Jim Rickards parle atrocement vite en plus. Voilà son scénario de la poursuite de cette guerre monétaire.

Je ne retiens que quelques points qui confortent la thèse de mon livre.

A) Les Chinois ont créé des Hedge Funds un peu partout dans le monde. Par le biais de ces HF et avec les centaines de milliards de Dollars dont ils disposent, ils ont acheté des tonnes d’or sur les futures ; tant sur le CME que sur le LME.

B) Rickards affirme qu’ils ont déjà acheté 4.000 tonnes … (d’après mes informations, ils ont ramassé  5.000 tonnes au printemps dépossédant les Bullion Banks et les Majors en HFT).

C) Un événement surviendra, créant une rapide accélération de la tension dans le Golfe Persique. Le pétrole s’envolera à 200$ et l’or montera en quelques heures à 2.500$.

D) L’Euro s’effondre plus encore que le Dollar. La panique pour le pouvoir d’achat pousse les masses dans les rues.

E) les HF asiatiques demanderont livraison de leur or (non encore livré) créant une panique totale… en quelques heures l’or monte à 3.500$. Il n’y a pas assez d’or pour les livrer.

F) Le marché est bloqué.

G) Les HF utilisent leurs produits dérivés à fort levier et font s’effondrer WS et par contagion toutes les places financières. Bank Run mondial. Fermeture des bourses.

H) Cyber attack achevant de détruire l’ensemble de la finance.

En moins de 11 jours, l’Amérique a perdu plus de la moitié de sa richesse.

Pour Rickards, cette suite de la guerre monétaire est presque inévitable et les QE amèneront des taux d’inflation élevés. Il est favorable à un retour à l’étalon or.

Ce qui est intéressant, c’est que ce monsieur exprime des scénarios qui sont très proches des nôtres. Etant donné ses proches relations avec la Fed de NY et l’élite monétaro-politique américaine, il prévient de ce qui va se passer… pas de ce qui pourrait se passer. Toujours cette manie d’annoncer à l’avance, ce qu’ils vont faire.

 

Jim Rickards – Currency Wars Simulation

 
51 commentaires

Publié par le 24 octobre 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 24 octobre 2012

Suite à notre article de vendredi dernier, nous avions écrit « Tendons l’oreille » vers les agences de notation. L’agence Moody’s est passée à l’action dès lundi en dégradant à nouveau l’Espagne.
L’approche est bien synchronisée avec le cours de l’or. Les seuils 1670 ou au pire 1550-1530 pourraient correspondre à la bouée envoyée à l’Espagne en échange d’une certaine garantie.

La vente à découvert sur les bancaires étant interdite, il devient logique de constater des dégradations successives qui mettront le feu aux taux.

« Pourtant, on essaye d’être clairs, on leur dit tout ou presque, mais ils ne voient rien ».

« L’inventaire doit être en cours ».

La tendance proposée hier en cours terme a bien fonctionné et les points ont été atteints.
Désormais pour la continuité de la correction il faudra casser 1390 sur le E-mini SP 500 et 3390 sur le Future CAC 40.

Les points d’hier restent valables. Surveillez les niveaux ci-dessus dans un premier temps.

Nous surveillerons également Veolia. Le point pivot des 7.7 euros est crucial.

Reprenons ce que nous avions écrit le 09 aout 2011.

« Le titre Veolia connu pour prendre l’eau et la distribuer évolue toujours dans une configuration baissière. Le prochain support majeur se situe à 8.8 euros. Une clôture sous les 8.8 euros risquerait d’amplifier la correction.
Dans une telle configuration, il vaut mieux rester liquide. Espérons que le cours se stabilisera prochainement ».

Depuis le titre a pratiquement cédé 50 % et le point clef est celui des 7.7 euros.
Il est grand temps que le comité de direction prenne les devant ! Sous les 7.7 euros, une accélération pourrait être déclenchée vers d’autres supports : 5.5-4.7 euros.
Espérons que le cours restera au-dessus des 7.7 euros.

 
50 commentaires

Publié par le 24 octobre 2012 dans Non classé

 

Suivi des marchés … Fais moi peur

Remerciements

Je tenais à remercier ceux qui me font confiance depuis plus de deux ans déjà et dont la générosité m’a permis de faire des recherches et de creuser les sujets qui nous intéressent tous. Chacun ici en a profité, puisque j’essaye de communiquer au mieux ce que j’ai appris grâce à mes chers abonnés de la première heure,….  qui sont quasiment tous devenus des amis.

Je tenais à remercier aussi ceux qui ont souscrit pour l’Histoire de l’Argent ces dernières semaines. Ils m’ont amené à retravailler le texte pour l’affiner, le mettre à jour, rafraichir les graphes pour la deuxième édition, imprimée hier et qui est aujourd’hui chez le relieur.

Je tenais enfin à remercier ceux qui ont commandé ces deux derniers jours, à la suite de l’article sur « Les Grandes Compagnies ». Très clairement, leurs commandes m’ont dit « Menthalo, c’est ce genre d’informations que nous cherchons. Une info riche et documentée, s’appuyant sur une connaissance historique, enrichie par une bonne analyse. » Pour moi, cela veut dire.. « Travailles, creuses et ne te contentes pas de la facilité. Essayes d’être meilleur. » J’aime bien ce genre de challenge. Et j’apprécie le résultat. Merci à vous.

… et merci pour tous vos commentaires que ce soit par mail ou sur le site. Ils sont mon soleil quotidien.

Suivi des marchés

Comme toujours, j’essaye d’expliquer les mouvements du marché avec des graphes enrichis de commentaires, les plus explicites possibles, en évitant le jargon autant que possible.

Toute analyse honnête, non partisane, doit toujours présenter deux versions : une haussière et une baissière. Certains aimeraient que nous soyons très affirmatifs sur le sens des marchés, entre grands gourous et Madame Irma (mondialement connue dans son quartier)… eh bien non ! Rien n’est simple. Des forces contraires sont à l’œuvre en permanence avec des intérêts opposés.

Nous avons souvent les mêmes remarques en commentaires : « pourquoi essayer de décrypter les graphes sur des marchés manipulés ? » La réponse est assez évidente. Ces manipulations sont opérées par des robots, qui suivent des algorithmes connus. Une fois une figure enclenchée, on peut la reconnaitre et essayer d’anticiper.

Ainsi pour le CAC, nous avions publié un premier graphe le 13 septembre, puis un deuxième graphe enrichi le 26 septembre… pas si mal vu…

Actuellement, la figure annoncée E.T.E.  (pour Epaule – Tête – Epaule)  a bien continué à se former. Si elle n’est pas contrariée par une force contraire, suffisamment puissante pour en contrer le timing et les cibles, cet E.T.E.  devrait amener les cours vers la ligne de cou sur l’oblique vers 3300, puis vers la base de la figure vers 3100. Le cas échéant, « le porte-voix » aura également bien fonctionné et les cours viendraient s’appuyer sur l’oblique baissière du porte-voix.

(Il est à noter que certains analystes considèrent qu’il manque une jambe de hausse. Celle-ci amènerait les cours à toucher l’oblique haussière du porte-voix, AVANT d’aller toucher l’oblique baissière. Ces deux obliques étant divergentes, le CAC pourrait monter à 3800 (ou plus) avant de se cracher à 2700 (ou moins). Cette forte hausse est l’un des scénarios privilégié par la SG, notamment.)

POST-SCRIPTUM:

le temps d’écrire cet article et cela ne se fait pas en cinq minutes, ni en cinquante minutes… le CAC a chuté et est venu prendre appui sur l’oblique baissière.

WTI

Pour le pétrole, nous avions également publié au début du mois dernier des graphiques annonçant une baisse des cours dans un porte-voix. L’anticipation était bonne.

Le  spectre de la guerre semble s’éloigner de la Syrie. Une guerre mondiale a peu de chance d’être déclenchée deux semaines avant l’élection américaine, puis tant que la nouvelle administration ne sera pas aux commandes. Il y a donc peu de raisons de voir les cours se tendre alors même que le ralentissement industriel partout dans le Monde est constaté dans les faits. Celui-ci entraine une baisse de la demande. La crise aidant, même la consommation de carburant par les particuliers est en baisse.

Par ailleurs, les pays de l’OPEP avaient annoncé qu’ils allaient augmenter la production pour détendre les prix. Le phénomène est visible sur les graphes. Il est plus évident sur le WTI que sur le BRENT.

EURO

Les cours de l’Euro-Dollar forment un triangle de consolidation (jaune) après un rallye haussier.

Les BULLS y voient un fanion de continuité haussière. Les cours sont soutenus par la Moyenne Mobile à 20 jours (MM20D). Pour eux, la sortie de triangle se fera par le haut, l’Euro continuant à grimper en s’appuyant sur le support vert. C’est notamment le scénario que privilégie la SG Global Research.

Le point de vue BEAR

L’Euro-Dollar après une longue jambe de baisse, a fait un long « Rallye » haussier, à l’intérieur d’une tendance globalement baissière.

Les cours vont heurter une première résistance baissière vers le 7 novembre, puis une seconde immédiatement après, qui pourraient envoyer les cours vers 1,20/ 1,17.

La figure ainsi formée serait une ETE inversée, donc parfaitement logique et en phase avec les problèmes non résolus des banques espagnoles notamment. Pour ne citer qu’eux.

Si on regarde le graphe en mensuel, on constate :

d’abord que la chute de l’Euro depuis mai 2011 a donné lieu à un retracement de 38,20% de la baisse, qui s’est achevé en septembre dernier.

La longue mèche haute de septembre n’est pas bon signe pour les BULLS, sauf s’ils veulent y voir un retracement de la hausse pour aller plus haut.

Mais le cas échéant, le mois d’octobre aurait du casser la résistance précédente. Mais cette sortie par le haut a été un échec…

Après avoir heurté la résistance des 38,20%,  les cours de l’Euro sont revenus en dessous de l’oblique baissière qui passe par le sommet du mois précédent.

Beaucoup de raisons qui peuvent donner du grain à moudre à ceux qui anticipent une continuité de la baisse de l’Euro face au Dollar.

POST SCRIPTUM

Le temps d’écrire l’article, l’Euro a cassé le support en Daily et cassé la MM20D…  Pour l’instant le scénario des BULLS prend l’eau.

Le point de vue monétaire

L’Euro et le Dollar sont deux monnaies fiduciaires, dont la force respective ne repose que sur la capacité des états à lever des impôts.

Si la production industrielle baisse, si la consommation des entreprises et des ménages baisse, cette capacité de lever des impôts diminue. La valeur intrinsèque de la monnaie diminue.

Sous un système monétaire lié à l’or, la valeur de la monnaie dépend du stock d’or de l’état émettant la monnaie. Le stock d’or servant de garantie.

La thèse que nous défendons, c’est que nous sommes dans une phase de transition vers un retour à une forme d’Etalon Or (en probablement plus complexe).

La première étape de cette transition a été jouée, lorsque la BIS et le FDIC ont demandé à ce que l’or soit considéré en « Tier 1″, c’est-à-dire une garantie à 100% de sa valeur et non pas comme une garantie à 50% de cette valeur, comme cela était le cas, il y a encore quelques mois.

La deuxième étape se joue depuis quelques années déjà : c’est le relèvement du cours de l’or, pour que les stocks des banques centrales puissent couvrir la dette des états. Etant donné l’endettement mondial et la faiblesse actuelle des stocks des BC, la hausse a de beaux jours devant elle. Comprenez de belles années. Tant que l’or n’est pas à 53.000$ l’once, les dettes ne seront pas couvertes.

Pour mémoire, l’or n’est aujourd’hui qu’à 1.700$.

Oui vous pouvez lever les sourcils et ouvrir des yeux ronds… Selon moi, le prix de l’once d’or va être multiplié par 20 au minimum et peut être par 30 dans les années qui viennent.

Pour y arriver, la stratégie utilisée par les Banques Centrales est de faire baisser la valeur des monnaies par palier, l’une après l’autre par rapport à l’or. D’abord l’Euro, qui va baisser par rapport au Dollar et encore plus vis-à-vis de l’or… puis le Dollar, qui va sembler baisser par rapport à l’Euro et simultanément par rapport à l’Or. Et on recommence …

Le grand gagnant c’est le prix de l’Or.

Voilà graphiquement ce que l’or a fait … et va faire dans les mois qui viennent en Euro.

Vous pouvez copier ce graphe sur votre bureau et comparer avec ce qui va advenir. Je ne suis pas inquiet. Il semble que c’est réglé comme du papier à musique.

Evidemment, je vous déconseille fortement de jouer avec levier sur les marchés et tout le toutim …

Par contre, je vous encourage vivement à minimiser votre trésorerie en Euro parce qu’elle est amenée à connaître une nouvelle et vivre forte érosion.

 
40 commentaires

Publié par le 24 octobre 2012 dans Non classé

 

Espagne : poussée du ‘souverainisme régional’

Selon les résultats des dernières élections espagnoles, Mariano Rajoy passe un premier examen des urnes dans le contexte de révoltes populaires. Son parti politique, le Parti populaire (PP) parvient à garder la majorité absolue en Galice. Il y a quelques jours, nombreux étaient ceux qui pronostiquaient que le gouvernement espagnol attendait ces résultats avec impatience pour lancer une demande d’aide financière à l’Union européenne.

Dans la lecture de ces résultats, il y a des éléments tendant à confirmer le programme de régionalisation des grosses têtes mondialistes pour les Etats nations à dépecer. On assiste par exemple à une percée des indépendantistes au Pays basque. Il est vrai que cette région est déjà autonome puisque les impôts y sont déjà levés sur les revenus des contribuables et des sociétés. Plus que jamais, « le pacte fiscal qui lie l’Etat central et les 17 régions autonomes (qui cumulent plus de 150,6 milliards d’euros de dettes, dont 65% provient des seules régions de Catalogne, Valence, Madrid, et d’Andalousie) inscrit dans la Constitution de 1978 est menacé de voler en éclat ». Attendons les prochaines élections du 25 novembre qui auront lieu en Catalogne. Nous verrons ce que vaut la crédibilité budgétaire entre l’Etat et la région.

 
39 commentaires

Publié par le 23 octobre 2012 dans Non classé

 

Union bancaire égale t-elle solidarité entre banquiers ?

Tout le monde s’accorde sur le fait de reconnaître qu’une union bancaire supervisée par la BCE permettrait de décider à qui accorder ou refuser une licence bancaire et qui est dotée d’un fonds commun de garantie des dépôts. Commentaire de Georg Fahrenschon, dirigeant de l’Association allemande des caisses d’épargne : cela revient à « un genre d’assurance-vie pour les institu­tions considérées comme étant d’une importance systémique ». Les banquiers européens  proches de M. Draghi ont ainsi prévu que les banques en bonne santé payent « pour que les banques malades puissent poursuivre leurs affaires ». L’union bancaire conforterait les risques de spéculation des très grandes institutions bancaires.

On comprend pourquoi le 12 septembre, face au Parlement européen, le pré­sident de la Commission européenne José Manuel Barroso, a été mis à mal par le député autrichien Hans-Peter Martin, qui lui demandait pourquoi il ne parlait jamais du problème des banques « too big to fail ». Bien sûr, José Manuel Barroso a éludé la question en ne mentionnant que des régulations générales, ce qui ne peut qu’ébranler plus encore la confiance des citoyens européens attentifs.

Automne 2013… c’est bien loin !

Pas étonnant que la chancelière Merkel soit si peu pressée de voir se réaliser ce projet car elle est confrontée à des élections prochaines en automne 2013. Il semble évident que pour la chancelière Merkel, il serait préférable que l’aide bancaire du MES devienne effective qu’après les élections fédérales.

Reste maintenant à savoir si les grands manitous de la finance apatride et vagabonde vont consentir au calendrier que veut imposer Mme Merkel.

Loin de ce rapport de forces, François Hollande n’est qu’un figurant de ‘sommet’ que les médias cherchent à rendre plus grand qu’il n’est en réalité.

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche