Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 09:12
 
 
L'AP-HP déboutéé de sa demande d'évacuation d'un campement rom
http://actualite.portail.free.fr/france//

C’est la crise qui engendre la barbarie

Évacuation et incendie d'un camp de Roms par des habitants.

Marseille, 28 septembre 2012

Des familles en proie à la grande misère violemment rejetées par des habitants de nos quartiers qui la côtoient eux-aussi d’assez près. Le récit nous glace le sang. Qui sommes-nous, hommes, femmes ? Que veut-on nous faire devenir ?

La crise financière s’est muée en crise sociale. Comme le dit le milliardaire Warren Buffet, la classe des riches est en train de gagner sa guerre : au lieu de renverser la table, les victimes se battent entre elles. La solidarité perd du terrain. La crise sociale s’est muée en crise de civilisation. L’humanité se cherche. La guerre de tous contre tous est là, alimentée par les discours d’inspiration raciste qui continuent de se déchaîner. Chacun se débat dans des voies sans issues. Chacun veut vivre.

Ce sont des gestes graves que nous n'acceptons pas car ils portent en eux la barbarie. Cette réaction révoltante, nous ne voulons pas tomber dans le panneau d’en faire porter la responsabilité première aux habitants. On ne répond à leurs difficultés croissantes que par des salves d’austérité et on leur a désigné des boucs-émissaires. C’est l’Etat lui-même qui a donné le mode d’emploi de la chasse et de la destruction de leurs maigres biens. Cette réaction n’est que le résultat de la stigmatisation acharnée dont les Rroms sont les victimes depuis trop longtemps déjà et du refus des autorités de leur apporter des solutions. Dans les endroits où il en a été autrement, nous n’en sommes pas arrivés là.

Il est grand temps de donner un autre signal que celui du rejet de l’autre aux Rroms. Et il est grand temps de mettre un vrai changement à l’ordre du jour. Ce n’est pas pour rien que nous avons dit : «l’humain d’abord !»

Notre soutien continuera de se manifester auprès des Rroms et notre engagement auprès des populations de nos quartiers. C’est ensemble que nous pourrons aller chercher des solutions, parce que nous disons tous la même chose : nous voulons vivre !  Galériens de tous horizons, unissons-nous !

Pierre Dharréville
Secrétaire départemental du PCF 13
Membre du conseil national du PCF

 

Derniers messages

.

.

..

Roms à Marseille : Le non-droit en pleine lumière


Gilles Devers
Samedi 29 Septembre 2012

Roms à Marseille : Le non-droit en pleine lumière
Adieu la République, adieu l’Etat de droit, et vive le non-droit ! Les faits très graves survenus à Marseille avec cette expulsion de Roms par les riverains, et la réaction minimaliste des pouvoirs publics, sont des dérèglements inquiétants. Bien sûr, je vais me faire traiter de béni-oui-oui de l’angélisme car je rappelle ces violations évidentes du droit, et pourtant c'est simple : la loi doit être la même pour tous.
loi,république,justice,roms
 
La question est simple : qui a peur de connaître la vérité ?
Je ne parle pas de la culpabilité des auteurs, car seule la justice a compétence pour le faire. Je parle à peine des faits, car en l’absence d’enquête policière, nous en savons peu. Mais nous en savons assez pour dire que les habitants d’un quartier de se sont organisés à une trentaine pour mettre en fuite un groupe de Roms – une quarantaine d’adultes et une quinzaine d'enfants – du terrain vague où ils s’étaient installés quatre jours plus tôt.   
Les habitants expliquent avoir constaté des vols, s’être adressés à la police, à la mairie et au régisseur, pour s’entendre dire qu’il faudrait des mois pour parvenir à l’expulsion et donc ils sont passés à l’action eux-mêmes. Je rappelle qu’il existe des procédures rapides, sous le contrôle du juge, surtout quand on connaît le nom du propriétaire, ce qui était le cas car les Roms s’étaient installés sur le terrain d’un chantier.
20120928_1_5_1_1_0_obj2214257_1.jpg
 
Les services de l'Etat minimisent
Je lis sur le site de TF1, cette information dite de source policière : «  Quand la police arrive, il n'y a pas d'affrontements, seulement des invectives des jeunes du quartier et les Roms demandent spontanément à quitter les lieux, ce qui se passe sans incident jusqu'à 19H50, et la police, qui juge la situation normale et repart ».
Ce n’est pas ce que disent les élus.
La sénatrice-maire du secteur PS, Samia Ghali,  a confirmé le scénario de l’expulsion violente : « Quand j'ai appelé la police du quartier, elle m'a répondu que désormais, elle ne pouvait pas intervenir sans autorisation du préfet. Du coup, c'est quand la situation menaçait de dégénérer parce que les riverains voulaient faire partir les Roms que la police est venue, sans doute appelée par les Roms eux-mêmes. C'est la police qui a fait partir les Roms car ils étaient en situation dangereuse ». Samia Ghali, qui s’était montrée favorable à l’intervention de l’armée dans les quartiers, reconnaît le coup de force : « Je ne le condamne pas, je ne le cautionne pas, mais je le comprends, quand les pouvoirs publics n'interviennent plus ».
Le sénateur-maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, retient lui aussi la violence : « On ne peut pas laisser se constituer des milices et laisser les gens régler les problèmes d'ordre public, même si on peut comprendre que l'exaspération est totale ».
D’ailleurs, je ne vois aucun communiqué descriptif de la préfecture ou du parquet. Le ministère de l’Intérieur se contente de propos très généraux sur l’action de la police, et le ministère de la Justice n’a pas entendu parler de l’affaire...
20120928_1_5_1_1_0_obj2214257_1.jpg
 
Quelles qualifications pénales pour ces faits ?
Imputés au Roms, il y aurait eu des vols.
Pour ce qui est des riverains, de nombreuses infractions semblent avoir été commises : violations de domicile, dégradations mobilières, menaces, voies de fait, et incendie volontaire en bande organisée, ce qui est crime et relève des assises. Les photos montrent l’importance de l’incendie et tout le matériel abandonné établit que le départ s’est fait dans la précipitation. Y a-t-il eu usage des armes ou menace d’usage des armes ? Ce n’est pas invraisemblable, mais seule une enquête pourra le déterminer.
L’enquête permettra aussi de savoir ce qui a été fait en quatre jours du côté des pouvoirs publics, et ce qu’il en est de l’action des pouvoirs publics dans cette cité.
Les pratiques du gouvernement vis-à-vis des Roms ont été dénoncées comme de graves violations du droit par les quatre rapporteurs spéciaux de l’ONU compétents sur le sujet : les minorités, les migrants, le logement et le racisme. Il y a quinze jours, Navi Pillay, Haute Commissaire aux Droits de l’Homme a solennellement réitéré ces critiques devant le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.
Aujourd’hui, s’ajoute la démonstration flagrante du non-droit : les habitants se font justice, et l’Etat ferme les yeux. Il ferme les yeux sur ses renoncements, sur la vanité de ses insupportables discours creux sur la République, et sur les violences faites aux populations les plus vulnérables.
Ainsi, quinze enfants ont été chassés de leur logis, lieu de leur intimité et de la protection de leur vie. Parce qu’ils n’auraient pas été directement l’objet de violences physiques (alors que le simple fait d’impressionner un enfant est une violence), la justice choisit de ne pas ouvrir d’enquête, s’interdisant de le vérifier, et t’entendre ce que ces enfants pourraient avoir à dire. Système d'Etat pitoyable qui a peur de ce que peuvent lui dire des enfants...
20120928_1_5_1_1_0_obj2214257_1.jpg
 
Deux points s’imposent, aussi évidents que la place de la loi dans la République.
Le parquet doit revoir sa décision, et ouvrir une enquête sur l’ensemble des faits, avec tous les moyens nécessaires pour entendre les victimes et les témoins. 
Si le parquet d’abstient, les associations de solidarité doivent réunir les informations et les contacts pour déposer plaintes elles-mêmes.
Il ne s’agit pas de cartonner encore des populations marginalisées des cités, mais d’agir résolument contre les zones de non-droit. Par des actes, et pas par des discours.
  

Hors de la République, point de salut

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/
http://www.alterinfo.net/Roms-a-Marseille-Le-non-droit-en-pleine-lumiere_a81940.html
Sur ce site, .

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Populations sinistrées
commenter cet article

commentaires

Chiron 29/09/2012 17:46


Bonjour chère Éva !


 


Voici quelques liens :


 


http://www.alterinfo.net/Le-Systeme-en-guerre-contre-la-spiritualite_a81907.html?com#com_3287685


 


 


Pendant ce temps :


 


 


 


Une plus grande marche des protestants se déroule à Belfast


 


Lien : http://french.ruvr.ru/2012_09_29/belfast-marche/


 


Film anti-islam: une manifestation monstre au Pakistan


 


Lien : http://fr.rian.ru/world/20120929/196183168.html


 


  Et mes derniers posts :


 



Le Système en guerre contre la
spiritualité


Moscou : le festival des cloches russes


Le rouble sera reconnu dans le monde
entier


Ici Moscou!!! le
monde comme il va "écoutez RADIO LA VOIX DE LA RUSSIE"


La Russie et l'Europe avancent vers l'intégration ferroviaire (RZD)


Violents affrontements entre police et manifestants à Madrid


Poutine
appelle à une riposte ferme face à l'extrémisme


Révoltes arabes: Poutine met en garde contre les incitations à la
violence


Les motards des Loups de la Nuit respectent Poutine et l'Eglise


Moscou aidera à stabiliser la situation dans le monde (Poutine)



 


Bises, Corinne

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche