Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 21:22

 

Pourquoi il est important pour les français de soutenir Vladimir Poutine.

 

265px-Vladimir_Putin_12023.jpg Vladimir Poutine avec assurance


 

Le régime politique qui a cours en Russie est similaire à celui de la France : c'est un régime présidentiel dans lequel, comme chez nous la politique étrangère est le domaine réservé du président. La fédération de Russie, héritière de l'URSS vainqueur des nazis possède un droit de veto à l'ONU et il est évident que ce droit revêt une importance considérable pour les nations.

En effet, l'impérialisme anglo-saxon a décidé à la fin du siècle dernier et suite à l'effondrement de l'URSS d'étendre sa domination sur le monde. Il procède à cette extension de deux manières, d'une part sur les pays qui lui sont déjà soumis, en aggravant encore un peu plus sur eux sa domination, notamment financière, et d'autre part en s'attaquant militairement directement ou par milices interposées aux nations qui lui résistent.

Il est évident que les nations déjà soumises voulant se libérer et les nations attaquées ne peuvent être qu'intéressées par la mise en échec de cet impérialisme.

 

Quant à notre patrie, la soumission à l'impérialisme nous impose un certain nombre de traités scélérats, votés par des politiciens corrompus. Ces traités scélérats affectent notre indépendance et la souveraineté de notre peuple, ce faisant notre république justement fondée sur la souveraineté du peuple est vidée de son sens.

Cette soumission à l'impérialisme implique en outre un coût élevé payé par chacun des français, puisqu’une dette obligatoire envers les marchés financiers nous a également été imposée par ces politiciens corrompus.

La France, un des pays les plus riches de la planète, n'avait nullement besoin de s'endetter : il pouvait le faire comme cela se faisait dans le passé auprès du peuple français, en émettant sa propre monnaie et en empruntant à sa banque centrale à taux zéro. Mais voilà, des politiciens corrompus par ces marchés financier pilotés par l'impérialisme US en ont décidé autrement.


Aujourd'hui, chaque français, enfant compris, paye 3000 € par an pour rembourser cette fausse dette.


La soumission à l'impérialisme de nos politiciens les a amenés à placer nos armées sous le commandement des USA, puissance qui déjà saigne notre peuple par la dette. Cette soumission a eu pour conséquence d'engager nos armées dans un conflit avec un pays souverain, la Libye, avec les dépenses que cela suppose. Cette agression prévue de longue date a été justifiée par des prétextes fallacieux construits de toutes pièces et diffusés  par une presse toujours aux ordres de cet impérialisme.

Après la Libye, la Syrie figure à son tour sur la liste de ceux à détruire, liste établie depuis fort longtemps.

 

Mais voilà, la présidence de la Russie a changé entre temps. Vladimir Poutine a été élu président de la Fédération de Russie et a pris derechef les rênes de la diplomatie russe des mains d'un Medvedev complaisant à l'égare des USA.

L'agression militaire victorieuse contre la Libye ne put réussir que par l'abstention des Russes et des Chinois lors du vote de la résolution 1973 du conseil de sécurité qui autorisait l'organisation d'une zone d'interdiction aérienne pour les aéronefs libyens. Cette résolution fut largement outrepassée par les USA qui engagèrent ses supplétifs Britanniques et Français à opérer des bombardements de terreur sur des cibles civiles, comme les installations énergétiques, d'adduction d'eau, les immeubles abritant les médias, tuant ça et la nombre d'employés et de journalistes. Puis les USA par leurs vassaux interposés utilisèrent des hélicoptères d’attaque aux sol pour appuyer voir devancer les milices dans leurs combats sur le terrain, tuant un très grand nombre de libyens. Ces actions étaient des crimes de guerre, mais les USA fort de leur puissance écrasante sur beaucoup de nations représentées à l'ONU échappèrent aux condamnations. La Russie de Medvedev protesta, certes, mais mollement. Les Chinois, déçus d'avoir été exclus des contrats gaziers offerts au Royaume Unis, ne bougèrent pas non plus.

 

L'élection de Vladimir Poutine coïncida avec la volonté des USA d'engager une action militaire contre la Syrie du même type de celle engagée auparavant contre la Libye, avec en plus l'engagement de la Turquie, autre pays soumis aux USA par l’intermédiaire l'OTAN. Vladimir Poutine sut convaincre les Chinois, et un veto commun Russe et Chinois empêcha le conseil de sécurité de voter une résolution similaire à celle numérotée 1973, qui permit l'agression contre la Libye. L'argumentation russo-chinoise était : « vous avez outrepassé le droit international contre la Libye, vous ne le ferez pas contre la Syrie. » Bien entendu les USA pouvaient se passer de ce veto comme ils s’étaient passé du veto Français contre l'Irak, mais la situation militaire était pour eux bien plus complexe que pour les autres pays détruits. La Russie a fourni à la Syrie des armes antiaériennes très performantes comme les fameux S 400 s'ajoutant à d'autres aussi performantes qui empêchent tous aéronefs ennemis de pénétrer dans le ciel Syrien, une tentative Turque fut significative.


Il ne restait plus aux USA qu’à recruter un grand nombre de mercenaires dans les pays musulmans qui sous couvert de « jihad » contre les Allaouites, (religion de Bachar el Assad ) pourraient envahir la Syrie et tenter de soulever le peuple majoritairement sunnite. Une bonne guerre de religion est toujours privilégiée par l'impérialisme. Cette agression étrangère conduite et financée par le Qatar et l'Arabie Saoudite, autres vassaux des USA, aidée et conseillée sur le terrain par les forces spéciales Françaises, Allemandes et du Royaume Uni, masquée en révolte populaire par la même presse aux ordres, est actuellement un échec cuisant.

La Russie soumise à une lourde pression des USA et à une campagne de dénigrement, n'a pas cédé et demande toujours une résolution pacifique par la négociation du conflit syrien. On comprend bien la haine que les USA déchaînent contre la personne de Vladimir Poutine, jugé responsable de leur échec face à la Syrie. On comprend bien aussi que la Syrie se trouve être le premier échec des USA depuis la chute de l'URSS et la guerre du Vietnam.

En outre Vladimir Poutine avec la diplomatie russe réussit a renforcé une coalition militaire au sein de l'OCS avec les chinois mais également avec l'Iran et l'Inde en observateurs de cette association. Derrière, une coopération économique puissante s'établit avec les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), rendant beaucoup moins efficaces les mesures de rétorsions économiques adoptées contre les ennemis des USA. Les guerres suivantes prévues contre l'Iran et le Vénézuela semblent maintenant bien plus difficiles à engager.

 

La Russie et singulièrement Vladimir Poutine deviennent les principaux ennemis des USA ; il s'agit pour eux de détruire prioritairement cet obstacle. De grandes campagnes de dénigrement vont être maintenant montées sans discontinuer contre Vladimir Poutine et la Russie en tant que nation avec toujours l'aide des médias aux ordres, le petit doigt sur la couture du pantalon


Pussy.jpg

On voit le contexte dans lequel s'inscrit l'opération Pussy Riot à la fois contre l'église orthodoxe russe et la personnalité de Vladimir Poutine, ces filles manipulées, n'ont pas négligé d’arborer sur tee shirts et bannières le sigle des contre révolutions à la sauce étasunienne dites « révolutions colorées » .


optor Ce sigle : un poing levé fut inauguré par l'organisation serbe Otpor pour faire tomber Milosevic. On voit que l'impérialisme ne recule devant aucune récupération pour avancer ses terribles organisations de coups d'état qui se terminent toujours dans le sang et le massacre. Le poing levé avec l'inscription en espagnol « no pasaran » était le signe de ralliement des républicains luttant contre le fascisme en Espagne et en Europe au cours de la seconde guerre mondiale.

 


Utiliser des signes antifascistes pour abattre des états, mettre la mains sur leurs richesses, établir des dictatures confessionnelles, est un paradoxe qui ne peut tromper que des gens stupides, inconscients, et sans mémoire historique. Déjà en son temps l'Empire Romain avait pris l'habitude de s'accaparer les Dieux et Déesses symboles des pays conquis afin de mieux soumettre leurs peuples. Cette ruse semble être similaire à celle des USA qui cherchent à s'accaparer les sigles de ses adversaires.

A quand le drapeau rouge remplaçant la bannière étoilée ?

L'impérialisme se fout des valeurs nationales et politiques comme de sa première bombe atomique, pour lui, seul compte le résultat final. Ce résultat consiste à s'accaparer pétrole, gaz et matières premières pour que surtout ces commodités soient toujours payées en dollars, monnaie dans laquelle il est obligatoire de convertir les Euros soutirés par la dette sempiternelle payés par les français et les peuples d'Europe.

L'impérialisme laisse aux imbéciles le soin de s'attacher à des signes qu'il a préalablement vidé de tous sens politiques, il ne met en avant qu'un romantisme à quatre sous, à la mai 68, qui abattit son grand ennemi le général de Gaulle.


Holy-War.jpg

Ici la future "révolution colorée" s'attaque à un symbole, l'église orthodoxe russe. Holly War traduit en arabe veut dire "Jihad" c'est bien ce que finance aussi les USA en Libye et en Syrie, il y a de la constance chez eux


Certains peuvent penser que l'opération «Pussy Riot » semble bien dérisoire et qu'il serait bon de l'ignorer. Nous aurions grand tort de passer sous silence ce qui semble être un cirque stupide. L'ennemi par ses médias s'est emparé de suite et comme prévu de cette affaire dont le but est d'influencer une jeunesse toujours prompte à la révolte contre toutes contraintes. Cette affaire n'est pas innocente; elle a pour but de dénigrer toutes valeurs nationales et d'insulter ceux qui en Russie comme en France les défendent.

La nation est le dernier rempart défendant la souveraineté d'un peuple contre la prédation impérialiste, il est naturel que l'impérialisme s'y attaque par « Chattes Insurgées » interposées en Russie et par fondamentalistes jihadistes, salafistes et takfiristes en Syrie.

 

 

Croix-catholique.jpg

Ici cette travailleuse dénudée s'attaque à une crois érigée en mémoire des victimes des persécutions religieuses perpétrées sous Staline. Les USA et la presse aux ordres soutiennent ce geste, curieux non?

 


L'impérialisme se fiche des contradictions soutenant ici révoltés sexuels soixante-huitards et de l'autre conservateurs religieux ailleurs, leur presse de propagande s'arrangeant avec tout ça pour présenter aux bas peuples un plat mangeable.


On en revient donc à la raison pour laquelle les patriotes de France se doivent de soutenir la Russie et la personne de Vladimir Poutine.

Nous avons le plus grand intérêt comme la Syrie et la Russie à mettre en échec l'impérialisme des USA car nous avons intérêt à recouvrer notre indépendance avec nos armées et notre monnaie pour suspendre cette dette inique.


La mise en échec de l'impérialisme US devant la Syrie, face à la détermination de la Chine et surtout de la Russie incarnée par un homme, Vladimir Poutine représente pour notre nation une opportunité de s’affranchir d'un impérialisme qui serait ainsi grandement affaibli.


Il est de notre intérêt, de l'intérêt de la France de soutenir ceux qui se battent contre notre ennemi commun. Soutenons le peuple Syrien dans sa lutte courageuse qui, avec sa vaillante armée se bat contre l'agression étrangère, soutenons la nation Russe principale obstacle aux visées criminelles de l'impérialisme.


Soutenons un homme, Vladimir Poutine qui courageusement, sans faiblir, contre vents et marées mène la vie dure à cet ennemi commun qui pèse aussi sur notre nation.

265px-Vladimir Putin 12023

 

.


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche