Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 13:57

 

 

 

Mélenchon à Hénin-Beaumont :

 

Le bon choix !

 

 

Jean-Luc Mélenchon a décidé de se déclarer candidat à Hénin-Beaumont, circonscription où Marine Le Pen veut tenter de se faire élire députée. C’est un excellent choix, pour que l’ex « candidat commun » à la présidentielle continue à porter les couleurs du Front de Gauche à un niveau national.


On peut déjà se féliciter que Jean-Luc Mélenchon ait choisi de ne pas se faire « parachuter » dans une circonscription plus facilement gagnable sur la droite. Les critiques n’auraient pas manquées de pleuvoir sur celui qui aurait fait tout cela pour un siège de député. Tel ne sera pas le cas.


Pour Jean-Luc Mélenchon, les jeux sont très loin d’être fait à Hénin-Beaumont. Il suffit de rappeler quelques résultats électoraux récents :
Au 1er tour de la présidentielle, Marine Le Pen arrivait en tête avec 35.48% des suffrages, devant François Hollande ( 26.82 %) Nicolas Sarkozy ( 15.76 %) ; Jean-Luc Mélenchon n’y arrivait qu’à la 4ème place ( 11.98 % ).
Aux élections législatives de 2007, le PS arrivait en tête du 1er tour avec 28.24%, devant Marine Le Pen 24.47 %. Au 2d tour de 2007, le député PS a été élu avec 58.34 % des voix, devant Marine Le Pen a 41.65 %.
Le duel annoncé avant l’arrivée de Jean-Luc Mélenchon était un duel PS / FN, entre un député prenant la suite d'un sortant confortablement élu aux dernières élections et un FN fortement implanté et en pleine progression.
Jean-Luc Mélenchon arrive donc en terrain loin d’être conquis. Nul ne pourra lui reprocher d’avoir choisi la facilité.


Le Front de Gauche souhaitait pour Jean-Luc Mélenchon une circonscription qui illustre trois aspects essentiels du Front de Gauche :

* Une terre ouvrière et industriel victime de la désindustrialisation,
* Une circonscription où le PS apparait à bout de souffle,
* Un lieu emblématique du combat contre le FN.


Force est de constater que l'ancien bassin minier, où le PS est aux prises à de multiples affaires et terre de prédilection de Marine Le Pen répond parfaitement à ces trois criètes.


Jean-Luc Mélenchon a ainsi choisi d’illustrer personnellement le combat pour empêcher le Front National d’entrée à l’Assemblée Nationale en tentant de faire trébucher sa médiatique présidente.
Deux forces politiques majeures, le Front de Gauche et le Front National, se revendiquent d’une rupture avec le « système ». Et les deux accusent le rival d’être le « chien de garde du système ». Au lendemain du 1er tour, Marine Le Pen a ainsi repeint l’appel du Front de Gauche à battre Nicolas Sarkozy en ralliement à François Hollande, préfigurant une chasse au marocain ministériel. Il n’en est rien, « on laisse » avait dit Jean-Luc Mélenchon, parlant du programme présidentiel de François Hollande « à prendre ou à laisser » ; et je doute fort qu’il y’ait des ministres issus du Front de Gauche dans le gouvernement Hollande qui sera annoncé ce mercredi.


Mais en venant combattre directement Marine Le Pen sur une circonscription où il a fort peu de chance de gagner un siège molletonnée au Palais Bourbon sur le candidat sortant socialiste , avec pour principal objectif de faire trébucher la tentative de conquête de Marine Le Pen ; Jean-Luc Mélenchon et derrière lui le Front de Gauche viennent de prouver qu’ils privilégient le combat des idées, la lutte contre le Front National à la lutte des places.


Par ailleurs, on peut imaginer que les médias avaient prévus de suivre à la loupe la campagne de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont. En venant également à Hénin-Beaumont Jean-Luc Mélenchon et le Front de Gauche réalisent un beau coup médiatique. Nul doute que les médias auront à cœur de mettre en scène le combat « Front contre Front » privant ainsi Marine Le Pen d’une belle occasion d’occuper seule la scène médiatique.


A ce titre, il serait catastrophique que le candidat PS se retire au profit de Jean-Luc Mélenchon. Celui-ci ne le demande d'ailleurs pas et le PS ne semble pas le souhaiter. Comment Jean-Luc Mélenchon pourrait incarner l'esprit de résistance du Front de Gauche à l'assemblée nationale si c'était le PS qui lui avait ouvert les portes du Palais Bourbon en ne présentant pas de candidats ?


Le choix n'est pas cependant exempt de critique. La première est que Jean-Luc Mélenchon court un véritable risque de défaite, tout autant face à Marine Le Pen que face au candidat du PS. Une défaite pourrait écorner son image. Néanmoins, elle l'écornera sans doute moins qu'une "victoire sans gloire" dans une circonscription acquise.


 

François ASSELINEAU

 

Président fondateur de l'UPR, le Parti censuré par le Système financier, européiste, atlantiste..

 

http://www.u-p-r.fr/

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche