Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 05:21


Give a man a gun and he can rob a bank, give a man a bank and he can rob the world. 

 

Quand The Economist dénonce les banksters

Posted: 23 Jul 2012 02:02 AM PDT

 

C’est bien pour cette raison que l’hebdomadaire libéral anglais reste recommandable, malgré un biais partisan extrêmement fort. C’est un journal qui n’est pas toujours dogmatique et qui n’hésite pas à être très critique contre le système économique actuel quand il le juge nécessaire.
Un procureur juste et brillant
A l’automne 2008, devant les sauvetages des banques, The Economist n’avait pas hésité à dénoncer « la privatisation des profits et la collectivisation des pertes » dont bénéficiait le système bancaire, avec une verve que l’on ne trouve plus au Parti Socialiste et qui ne se trouve que chez Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dupont-Aignan dans le cercle politique républicain. De même, l’hebdomadaire a consacré de nombreux papiers sur le scandale de la manipulation du LIBOR.
Dans son édition du 14 juillet, il a consacré la rubrique Buttonwood à dénoncer l’aléa moral dont bénéficient les banques. On aimerait que l’ennemi en carton de la finance qui occupe l’Elysée soit capable de faire des propositions concrètes pour combattre les dysfonctionnements du système actuel. Avec ce sens de l’ironie tellement anglais, The Economist y décrit les quatre règles d’or de la finance après un sous-titre indiquant « elles (les banques) font les règles et empochent l’or ».
Lordon, sors de ce corps !
On croierait en effet le lire avec ces quatre règles d’or. La 1ère  indique que « la loi de l’offre et de la demande ne s’applique pas », pour les salaires des banquiers, qui ne baissent avec le nombre de candidats. La 2ndeindique que « le succès vient de mon génie, l’échec est la faute de quelqu’un d’autre » soulignant que les dirigeants des grandes banques ont démontré une assez incroyable incapacité à savoir ce qui se passe chez eux, confinant à un « Alzheimer précoce » !
La 3èmerègle « ce qui est chanceux pour un trader peut être malchanceux pour la banque », soulignant que les règles de promotion des banques font que les erreurs sont toujours commises quand le trader gère un gros portefeuille, maximisant les pertes. Enfin, la 4èmerègle indique que « le renvoi ou la démission peut être un plan de retraite » du fait des salaires extravagants du secteur et des parachutes dorés qui existent dans la profession, le plus souvent de manière discrète…
Un système bancaire à revoir complètement
 

The Economist conclut en soulignant en plus que les banques ont tendance à être « trop grosses pour faire faillite », ce qui pose bien évidemment un gros problème d’aléa moral puisqu’elles ne peuvent pas être sanctionnées pour leurs erreurs, ce qui les poussent à des comportements très risqués que la recherche d’une meilleure performance que les autres banques accentue encore largement dans les périodes de bulle comme nous l’avons vu avant 2008.

En revanche, il est paradoxal de ne pas se demander s’il faudrait aujourd’hui découper le système bancaire pour justement éviter qu’une banque soit « trop grosse pour faire faillite ». Ce constat devrait tout de même faire réfléchir nos dirigeants sur la taille que devraient avoir les établissements financiers pour qu’ils ne soient pas « trop gros pour faire faillite » et imposer une découpe de toutes les banques qui sont trop grosses pour mettre fin à cet aléa moral.

Mais si The Economist est capable de faire le bon constat sur de nombreuses questions, notamment les travers des milieux financiers, il reste le plus souvent au milieu du gué sur sa réforme, semblant ne pas vouloir complètement brûler un système libéral auquel il croît tellement

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche