Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 23:24

 

Mercredi 9 mai 2012

Diplomatie des Etats-Unis en CoréeDans leur éditorial publié en commun le 1er janvier dernier, les trois plus grands quotidiens de la RPDC, Rodong Sinmun, Joson Inmingun et Chongnyon Jonwi, insistent sur la nécessité de faire retirer les troupes d’occupation américaines, principal obstacle au maintien de la paix dans la péninsule coréenne, ce qui traduit l’attitude immuable de la RPDC (République populaire démocratique de Corée – NDLR) désireuse d’obtenir à tout prix le règlement du problème du maintien de la paix dans la péninsule.


La paix et la sécurité en Asie du Nord-Est et dans le reste du monde passent par l’implantation d’un mécanisme de paix dans la péninsule coréenne.


Un des signataires de l’accord d’armistice de Corée, les États-Unis s’immiscent depuis longtemps dans le problème de la péninsule coréenne, en exerçant le droit de contrôle militaire sur la Corée du sud.


Donc, l’issue des efforts d’implantation du mécanisme de paix dans la péninsule dépend entièrement de leur attitude.


Tant du point de vue de la situation dans la péninsule coréenne que de la tendance du temps, les États-Unis ont le devoir de retirer au plus tôt leurs troupes de la Corée du sud.


C’est parce qu’elles sont des troupes d’occupation, celles d’agression. C’est sous couvert de « désarmer les forces japonaises » qu’elles ont occupé la Corée du sud peu après la capitulation du Japon (en août 1945) en se faisant passer pour des « libératrices ». Or, le Japon ayant signé une capitulation inconditionnelle, ses forces s’étaient désarmées d’elles-mêmes. Donc, en Corée du sud, il n’y avait pas de forces à « désarmer ». Cependant, sous prétexte de « désarmer » les forces nipponnes, les troupes américaines ont occupé la Corée du sud.


Du point de vue juridique, aussi, l’occupation américaine de la Corée du sud est tout à fait injustifiable.


L’accord d’armistice de Corée stipule qu’en trois mois après la conclusion de cet accord, une conférence politique d’un niveau plus élevé sera convoquée pour négocier le problème de l’évacuation de la Corée par toutes les troupes étrangères.


Du point de vue du droit international, il est de règle qu’après le cessez-le-feu, les belligérants dissipent l’hostilité entre eux et normalisent les relations entre eux et que, pour cela, ils mettent d’abord fin à leur présence militaire sur le territoire d’autrui.


Tous les pays, sauf les États-Unis, qui avaient envoyé leur contingent aux « forces des Nations unies » pendant la guerre de Corée ont retiré leurs troupes de la Corée du sud, mais les États-Unis ont signé avec la Corée du sud un « traité de défense mutuelle » stipulant la présence indéfinie de leurs troupes en Corée du sud, en vertu duquel ils y maintiennent toujours leur présence militaire.


Le retrait des troupes d’occupation américaines est également l’impératif découlant d’une résolution des Nations unies.


En 1975, la 30ème session de l’Assemblée générale de l’ONU a adopté à une écrasante majorité des voix une résolution de faire retirer les troupes américaines de la Corée du sud.


Avant, les États-Unis avaient allégué que leurs troupes étaient présentes en Corée du sud en vertu d’une résolution des Nations unies.


Donc, ils auraient dû avoir retiré leurs troupes de la Corée du sud en vertu de la résolution de l’ONU de 1975.


Pendant la guerre froide, les Américains avaient cherché à faire croire que leur présence militaire en Corée du sud avait pour but d’enrayer l’ « expansion soviétique vers le sud » et que leurs troupes en Corée du sud servaient de « forces de dissuasion » contre cette « expansion » et aidaient à la « défense de la paix ». Mais la guerre froide a pris fin et l’Union soviétique a été démantelée. Depuis, la présence militaire américaine en Corée du sud n’a plus de raison d’être et les États-Unis n’ont plus de prétexte de la maintenir.


La présence militaire américaine en Corée du sud est le principal obstacle à la paix dans la péninsule coréenne, ce qui nécessite également le retrait des troupes américaines de la Corée du sud.


Les États-Unis ont transformé la Corée du sud en l’arsenal nucléaire le plus grand de l’Extrême-Orient, en une base nucléaire avancée on ne peut plus dangereuse, en torpillant d’une manière systématique l’accord d’armistice de Corée, augmentant sans cesse leurs effectifs militaires dans cette partie de la péninsule et y introduisant mêmes des armes nucléaires.


Par de fréquentes manœuvres militaires, les troupes d’occupation américaines ont déjà achevé leurs préparatifs de guerre nucléaire contre la RPDC et guettent l’occasion de se lancer dans une attaque préemptive nucléaire contre la RPDC.


Á cause de leurs agissements, une nouvelle guerre risque d’éclater n’importe quand dans
la péninsule. La tension qui monte toujours dans la péninsule coréenne, menace en permanence la paix et la sécurité en Asie du Nord-Est et en Asie-Pacifique.


Elle vaut une bombe à retardement prête à éclater.


La paix et la sécurité dans la péninsule coréenne sont étroitement liées à celles en Asie du Nord-Est et dans le reste du monde. Elles passentpar le retrait des troupes d’occupation américaines en Corée du sud, qui valent un cancer dans la région.


Leur retrait est également un des impératifs de notre temps.


Les sud-Coréens exigent le départ des troupes américaines en scandant « Non aux États-Unis, indépendance, réunification du pays ! »


La voix en faveur du retrait des troupes américaines de la Corée du sud s’élève aux États-Unis aussi.


L’année dernière, dans son article publié dans la revue américaine Forbes, un chercheur supérieur d’un institut des États-Unis a écrit : que la présence militaire américaine en Corée du sud n’est plus nécessaire.


Et de poursuivre : « Á l’époque de la guerre froide, on pouvait croire que la péninsule coréenne était directement liée aux intérêts des États-Unis, mais maintenant que la RPDC possède des armes nucléaires, les dizaines de milliers de soldats américains en Corée du sud ne servent que d’otages pour les armes nucléaires de
la RPDC. Il faut donc retirer les troupes américaines de la Corée du sud. »


Les peuples de par le monde réclament eux aussi le retrait des troupes US de la Corée du sud.


Nous vivons à l’époque de la paix et du progrès.


Les États-Unis ont intérêt à ne pas tourner le dos à la tendance du nouveau siècle et à l’opinion publique mondiale et à retirer sans tarder leurs troupes de la Corée du sud.

 

Kim Jong Son

Extrait de la Corée d'aujourd'hui n° 5

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche