Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 00:49

 

 

 

 

  Le recit d'un ancien compagnon

 

 

 

A lire avec attention.Comme quoi, on est parfois très surpris!

Emmaüs, la « misère Business »,? 

 

Effectivement, les communautés d'Emmaüs sont un système dans

lequel on entre très facilement, mais où l'on ne sort que très
difficilement (pour ceux qui par-
viennent à s'en sortir) Que dire de plus ?

 

J'aimerai vous parler des conditions de vie que j'ai eu pendant
environ 5 ans à Emmaüs.
  

 

Ceci a commencé pour moi en 1995..
 

Sans diplôme, sortant de l'armée, après avoir servi mon pays
> > > > > > > pendant 5 ans, un peu paumé, ayant cherché et fait plusieurs
> > > > > > > petits boulots mal payés, j'ai fini par
> > > > sombrer dans la misère qui touche souvent les personnes pleines de bonne
> > > > volonté.
> > > > > > >

A Emmaüs, il n'y a pas comme le prétendent les médias : « des
> > > > > > > voleurs, des clochards, des ivrognes, et j'en passe...
> > > > > > > Mais bien des personnes qui pourraient être votre mari, votre
> > > > > > > enfant, votre voisin, qui sait peut-être vous-même un jour !
> > > > > > > Quand on ne peut plus compter sur personne, que vous entendez ces
> > > > > > > phrases dans un pays riche comme le notre : « Désolé Monsieur,
> > > > > > > vous n'êtes pas  prioritaire !
> > > > > > > " Vous êtes trop jeune, trop vieux, pas assez diplômé, ou trop
> > > > > > > diplômé ».
> > > > > > > Vous n'entrez pas dans le moule de la société, en fin de compte.
> > > > > > > Vous finissez par tout perdre, jusqu'à votre logement, et un jour
> > > > > > > vous dormez dehors avec toute cette jungle qui y règne.
> > > > > > > Alors vous essayez de garder le moral, et vous cherchez, cherchez
> > > > > > > en vain une solution pour dormir et pour manger.
> > > > > > > C'est un droit essentiel parait-il, mais pas pour tout le monde !
> > > > > > > Un jour on vous parle d'Emmaüs.

Cette association loi 1901 à but non lucratif et humanitaire qui
> > > > > > > se vante d'aider les plus démunis.
> > > > > > > Alors vous reprenez confiance. On ne vous demande rien. On vous
> > > > > > > offre un repas, un toit, un travail.
> > > > > > > C'est formidable sur le moment !
 

 

Mais toute médaille a son revers.
> > > > > > > Vous finissez par comprendre que l'on vous paie 45 euros par
> > > > > > > semaine, non pas pour 40 heures de travail harassant, mais bien
> > > > > > > plus !
> > > > > > > On vous dira que c'est normal, on vous a sorti de la misère, on
> > > > > > > vous déduit l'hébergement et tout le reste !
> > > > > > > Mais le reste qu'est-ce que c'est ??
> > > > > > > > >
> > > > > > > Je suis resté vraiment surpris par les salaires des responsables
> > > > > > > dans les communautés d'Emmaüs
> > > > > > > Ces salaires varient d'une communauté à l'autre. Cela commence à
> > > > > > > 2500 euros, jusqu'à 4000 euros par mois.
> > > > > > > On ne compte pas les avantages comme la voiture de fonction,
> > > > > > > l'essence, l'appartement, les déplacements, le fait de pouvoir se
> > > > > > > servir dans les dépôts , de prendre
> > > > ce que l'on veut, alors que les « gens » les donnent pour les plus
> > > > démunis, (et cela sans avoir à se justifier)
> > > > > > > Mais bon, là n'est pas vraiment le problème: en travaillant autant
> > > > > > > et étant déclaré au minimum, vous touchez une retraite d'environ
> > > > > > > 600 euros par mois à la fin de
> > > > votre vie, à peine plus que le RMI
> > > > > > > J'ai donc cherché à m'inscrire à l'ANPE.
> > > > > > > J'ai entamé des démarches pour trouver un vrai travail pour me
> > > > > > > sortir de ce système.
> > > > > > > Mais là, il y a un réel problème. Vous n'avez pas le temps. On ne
> > > > > > > vous le donne pas. Vous n'y avez pas droit !
> > > > > > > Si vous n'êtes pas content vous n'avez qu'à repartir à la rue.
> > > > > > > Plus on reste à Emmaüs, plus on disparait, et plus on perd ses
> > > > > > > droits essentiels !Imaginez-vous à 50 ou 60 ans ! Doucement vous
> > > > > > > comprenez que l'on ne vous aide
> > > > pas, mais que l'on gagne beaucoup d'argent sur vous.
> > > > > > > L'image que vous renvoyez au public : « la Misère » Le business de
> > > > > > > la misère.
 

 

Une communauté Emmaüs, génère par vente de 5000 euros pour les
> > > > > > > petites, jusqu'à 20 000 euros pour les plus grandes.
> > > > > > > Sachant qu'il y a trois ventes par semaines, et 4 semaines dans le
> > > > > > > mois, cela nous donne à peu près 45 000 euros pour une petite
> > > > > > > communauté.
> > > > > > > Il est important de savoir qu'en plus, les gens donnent
> > > > > > > énormément.
> > > > > > > Des dons sous toutes les formes : Argent, Héritages, Maisons,
> > > > > > > Voitures, Appartements.
> > > > > > > Vous n'imaginez pas ce que les Français sont prêts à donner pour
> > > > > > > endiguer ce fléau : « La Misère »
> > > > > > > Mais bon là, on commence à se poser des questions.
> > > > > > > Alors on commence à parler de choses qui gênent.
> > > > > > > Et un jour on vous fout à la porte pour une faute que vous ferez
> > > > > > > forcément.
> > > > > > > Vous ne comprenez pas ! On ne peut pas mettre quelqu'un à la rue,
> > > > > > > sans ressources, ni droits, surtout l'Hiver !
> > > > > > > Mais à Emmaüs, on le fait !
> > > > > > > On peut virer les gens du jour au lendemain sans se justifier
> > > > > > > auprès de qui que ce soit
> > > > > > > Intéressant le business de la Misère ? Non ?
> > > > > > > Que faire alors quand on n'a plus de droits, plus d'argent, plus
> > > > > > > de logement ?
 

 

Pour ma part, j'ai pu quitter le système, grâce à une amie
> > > > > > > d'enfance que j'ai croisé par hasard, et qui m'a proposé de
> > > > > > > m'installer chez elle, le temps de me reconstruire.
> > > > > > >
> > > > > > > Quelques années plus tard, après avoir repris mes études, je suis
> > > > > > > là ce soir pour vous raconter tout çà !
> > > > > > > Difficile à comprendre me direz vous !
> > > > > > > Difficile à imaginer dans un Pays comme la France.
> > > > > > > Difficile enfin de réaliser qu'il y aura toujours des hommes pour
> > > > > > > détruire et profiter des autres

 

Cordialement, un ancien compagnon.

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Populations sinistrées
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche