Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 07:08

Réforme des retraites : petit manuel contre-argumentatif à l'usage du peuple


Que diable entendons-nous ! La retraite par répartition est au bord du gouffre ! Si nous ne faisons absolument rien dès maintenant, adieu nos retraites !

Les gouvernants sont paniqués, Nicolas Sarkozy n'arrive plus à dormir depuis quelques temps ! Même les médias paniquent, ils se demandent bien "mais que faire !?".

 

La campagne de propagande d'affolement en vue de faire avaler au peuple qu'il n'existe pas d'autres solutions que de repousser l'âge légal de départ à la retraite, et la durée de cotisation, orchestrée par le pouvoir en place sous la complicité des grands médias (je ne critique pas le métier de journalisme en tant que tel car il est garant de la démocratie, mais la dérive dans laquelle il est entré depuis plusieurs années maintenant) tourne à plein régime. En effet une question me taraude l'esprit : pourquoi n'entend-on qu'un seul et unique son de cloche dans l'espace médiatique sur un sujet aussi important ? Il n'est pas sans rappeler le même stratagème sur le Traité Constitutionnel Européen, où le oui était omniprésent dans l'espace médiatique, et le non refoulé aux portes des heures de grande écoute. Malheureusement leur stratégie ne fonctionna pas, puisque le non l'emporta avec 55%. Mais c'est sans compter sur Nicolas Sarkozy, qui, quelques années plus tard, décide de passer outre le vote démocratique et le fait ratifier par voie parlementaire.

 

Je vous propose donc ici de disséquer soigneusement chaque argument que l'on vous assène à longueur de journée afin de voir ce qu'il en est réellement.

 

Premier argument : " sans réforme, le déficit cumulé attendrait 2600 milliards d'euros en 2050 "

Contre-arguments :

· Premièrement, comment ceux qui ont sorti ce chiffre peuvent prévoir ce que va être la France dans 40 ans quand bien même ils n'ont pas su prévoir la crise 1 an à l'avance, et ne savent pas ce qu'il en sera dans 3 mois ?

· Deuxièmement, cela voudrait dire que ce même type de personnes aurait pu prévoir en 1970 ce qu'aurait été la France en 2010, entre la révolution internet, les révolutions technologiques, l'économie, le social.

· Troisièmement, quand bien même ce chiffre s'avèrerait exact, donner un chiffre seul sans le comparer à la richesse qui sera produite en France en 2050 n'a strictement aucun sens et aucune valeur scientifique. En effet, prenez un exemple trivial, je vais vous dire "c'est une catastrophe, 5 pieds de tomates de mon jardin sont morts !", qu'allez-vous me répondre ? Vous allez me demander combien j'en ai en tout à l'évidence. Effectivement si j'ai 100 pieds dans mon jardin, ou seulement 10, l'ampleur ne sera pas la même. D'un côté on atteint 5%, de l'autre 50% des pieds de tomates.

· Quatrièmement, tous les experts reconnaissent que l'évolution de l'économie et des finances d'un pays n'est pas continue et rectiligne, mais varie énormément. Donc il n’existe pas qu’une seule et unique solution.

 

Deuxième argument : " il n’y aurait plus que 1,4 actif pour un inactif de plus de 60 ans, contre 2,2 en 2005 "

Contre-arguments :

· Nous devons ici rappeler un fait historique. Un actif d’aujourd’hui produit beaucoup plus qu’un actif d’il y a 30 ans. Les travailleurs d’aujourd’hui font le travail de près de 3 travailleurs d’hier. Pas convaincu ? Vous voulez un exemple ? Prenons alors pour exemple le métier de journaliste. Avant il y avait le photographe, le caméraman, le rédacteur, le monteur. Chacun avait un rôle bien précis dans la chaine de l’élaboration de l’information. Depuis plusieurs années maintenant se développe ce que l’on appelle « journaliste reporter d’image » ou « JRI ». Son métier ? D’une part il collecte des informations visuelles grâce à sa caméra, d’autre part il est capable de traiter, voire de « monter » lui-même son sujet. Le JRI doit donc se mettre à la fois dans la peau du rédacteur et dans celles du caméraman et du preneur de son. Il fait alors à lui tout seul la production de trois métiers différents.

· C’est donc un faux-argument que de parler du nombre d’actif pour un inactif. Il faut s’intéresser une nouvelle fois à la richesse produite. En effet, le pays n’a jamais été autant productif de toute son histoire. Ce qu’il s’agit donc de faire, c’est de toucher au curseur de la répartition des richesses produites. Entre 1980 et aujourd’hui, 10 points PIB (Produit Intérieur Brut) sont passés de la poche du travail à la poche du capital. 10 points du PIB représentent 195 milliards d’euros qui sont passés de la poche du travail à la poche du capital, donc de l’argent en moins pour les salaires, pour l’emploi, pour les retraites, pour l’économie dites « réelle ». De plus, un certain nombre de revenus sont exonérés de toutes cotisations (stock option, intéressement etc…). Donc de l’argent, il y en a pour financer les retraites, c’est un choix politique.

· Autre point important, avant de parler des retraites il faudrait s’attaquer au chômage !! Le chômage ce sont des cotisations en moins pour financer les retraites. Tout le problème réside en le fait que de part l’Histoire, les capitalistes maintiennent en moyenne un taux de chômage d’environ 8% afin de faire pression sur les salaires, sur les travailleurs qui sont mis en concurrence avec les chômeurs et ainsi ont la peur de revendiquer ce qui leur est dû, leurs droits. Qui n’a jamais entendu un patron dire « tu n’es pas content !? Casse-toi ! Il y en a pleins qui veulent ta place, alors ferme là si tu veux rester ! ». Par ailleurs, arrêtons de dire qu’il faut remettre les seniors au travail, le problème c’est que ce sont les jeunes qui ont tout leur avenir à construire qui n’en trouve pas !

 

Troisième argument : " L’espérance de vie a augmenté "

Contre-arguments :

· De par l’Histoire, le progrès technologique et des connaissances ont permis à l’homme de travailler de moins en moins longtemps et d’être en même temps plus productif. Pour le dire autrement, l’homme est donc devenu plus efficace. Voudrait-on revenir à des journées de travail dépassant les 12 voir 15 heures ?

· Dans les années 1960 la retraite était à 65 ans et l’espérance de vie des français était d’environ 67 ans. On voit un argument qui consiste à dire regarder l’évolution, nous devons donc travailler plus longtemps. Nous devrions alors, en suivant la logique que l’on nous assène à longueur de temps, considérer qu’étant donné que l’espérance de vie actuelle est d’environ 77,60 ans pour les hommes et 84, 50 pour les femmes il faudrait relever l’âge du droit à la retraite à respectivement 75, 60 ans pour les hommes et 82, 50 ans pour les femmes. Qui pourrait accepter une telle réforme ? Est-ce une démarche rationnelle ?

1 commentaires:

Guyard Daniel a dit…

Tous ces arguments sont irréfutables.
J'en ajoute un. Les chiffres de l'espérance de vie sont biaisés ils tiennent compte de l'espérance de vie à la naissance ( qui a beaucoup augmentée)alors que l'on devrait comparer les chiffres de l'espérance de vie après 60 ans, le résultat est inférieur de moitié à celui qu'on nous assène.
Mais ce n'est pas le pire.
Toutes ces manœuvres sont destinées à nous faire adhérer aux fonds de pension ( rebaptisés chez nous capitalisation) ces mêmes fonds qui en réclamant des revenus de plus de 20% conduisent aux délocalisation et au chômage.
Stratégie identique pour la sécu qui est vidée de sa substance pour nous conduire vers les assurances santé.
Même chose dans tous les aspects de notre société du fait de dégradation du service public (un fonctionnaire sur deux supprimé).
C'est toute notre vision de notre société qui en est modifié, en catimini et cela pour le plus grand profit du capital.
"Il ne reste plus qu'à espérer qu'un moment arrivera où les contribuables se souviendront que l'état c'est EUX et que la moindre des choses serait que leurs "gouvernants" soient un peu + à LEUR SERVICE et soient aussi jugés responsables de leurs actes!"

UNE SEULE RÉPONSE MOBILISATION GÉNÉRALE !!!

Daniel Guyard.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche