Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 01:57

http://medias.francetv.fr/bibl/url_images/2010/12/17/image_66450583.jpg

http://medias.francetv.fr/bibl/url_images/2010/12/17/image_66450583.jpg

La FNSEA appelle à ne pas rembourser des aides versées 

Par Marie Bartnik

12/06/2011 |

La Commission européenne réclame le remboursement d'aides octroyées par la France entre 1998 et 2002. «Ne payez pas !», a de son côté enjoint ce dimanche le président de la FNSEA.

Les agriculteurs ne rembourseront pas aisément les aides qui leur ont été versées illégalement entre 1998 et 2002. «Ne payez pas !», leur a encore enjoint ce dimanche Xavier Beulin, le président de la FNSEA, au micro d'Europe 1. «Nous voulons continuer la discussion sur le sujet. La situation actuelle réclame par ailleurs un peu de retenue», a-t-il estimé, en référence à la double crise que traversent actuellement les exploitants agricoles, liée d'une part à la sécheresse exceptionnelle qu'ils subissent, et d'autre part à la chute des ventes de fruits et légumes consécutive à la découverte d'une bactérie tueuse en Allemagne. «A ce jour, 2011 est sans doute l'année la plus difficile à vivre pour l'agriculture depuis 1949», a jugé Xavier Beulin.

La Commission européenne réclame depuis janvier 2009 le remboursement de subventions françaises versées aux producteurs de fruits et légumes entre 1998 et 2002. Saisie d'une plainte provenant d'un agriculteur français qui se jugeait lésé, la Commission européenne a finalement jugé que ces aides faussaient la concurrence sur le marché unique. Ce sont dès lors autour de 600 millions d'euros que la France s'est engagée à se faire rembourser par les agriculteurs. Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a confirmé cette semaine que les premières demandes de remboursement avaient bien été adressées aux exploitants.

Un plan d'aide jugé insuffisant par les exploitants

Les agriculteurs sont d'autant moins enclins à payer qu'ils jugent insuffisant le plan d'aide déployé par l'Etat pour les secourir en cette période difficile. Alors que les indemnisations issues du fonds national de garantie des calamités agricoles (FNGCA), doté de 200 millions d'euros, ne devraient pas être versées avant la mi-septembre, les exploitants attendaient de la part de l'Etat l'attribution de subventions directes. Mais en déplacement en Charente jeudi, le chef de l'Etat s'est justement refusé à «retomber dans la mauvaise habitude de donner des allocations qui seraient déclarées illégales dans quelques mois». Nicolas Sarkozy a donc tranché pour un décalage de remboursement d'un an des prêts consentis en 2009 aux éleveurs dans le cadre d'un plan exceptionnel de soutien, d'un montant de 1,6 milliards d'euros.

«Le milliard d'euros de mesures [annoncées par Nicolas Sarkozy], je le cherche encore, a commenté ce dimanche Xavier Beulin Aujourd'hui, on est à un peu plus de 500 millions d'euros». Une somme qu'il compare aux lourdes dépenses auxquelles devront faire face les éleveurs cette année. Entre la difficulté à trouver du fourrage pour nourrir les bêtes en raison de la sécheresse, la hausse des cours des céréales et la baisse du prix de la viande, elles pourraient se monter à «beaucoup plus d'un milliard d'euros, a estimé le président de la FNSEA.

 

LIRE AUSSI :

» Sécheresse : le coup de pouce de l'État aux agriculteurs

» Mesures «sécheresse» : les syndicats agricoles déçus

 

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/06/12/04016-20110612ARTFIG00100-la-fnsea-appelle-a-ne-pas-rembourser-les-aides-versees.php

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche