Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 08:47
retraite-80-ans.jpg
Source : courriel - Sera7477
Vous avez remarqué que nos politiques se battent comme des fous pour rentrer
dans l'administration européenne
Et pourquoi ?
A LIRE CI-DESSOUS
En guise de réflexion !
Scandaleux, tout simplement.
Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans
avec une pension de 9.000 Euros par mois.
Oui, vous avez bien lu !!!
Afin d'aider l'intégration de nouveaux fonctionnaires des nouveaux états
membres de l'UE (Pologne, Malte, pays de l'Est...), les fonctionnaires des
anciens pays membres (Belgique, France, Allemagne..) recevront de l'Europe
un pont d'or pour partir à la retraite.
POURQUOI ET QUI PAIE CELA ?
 Vous et moi travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère,
alors que ceux qui votent les lois se font des cadeaux dorés.
 La différence est devenue trop importante entre le peuple et les "dieux de
l'Olympe" !!!
REAGISSONS par tous les moyens en commençant par divulguer ce message à tous
les Européens.
Bonne journée à tous quand même.
Les technocrates européens jouissent de véritables retraites de nababs...
 Même les parlementaires qui, pourtant, bénéficient de la "Rolls" des
régimes spéciaux, ne reçoivent pas le tiers de ce qu'ils touchent... C'est
dire ! Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de "contrôleur adjoint de la
protection des données", aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de
service (en novembre 2010), une retraite de 1 515 € / mois. L'équivalent de
ce que touche, en moyenne, un salarié français du secteur privé après une
carrière complète (40 ans).
 Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans
renouvelé. Après 10 années, lui aura droit à près de 9 000 € de retraite /
mois.
C'est simple, plus personne ne leur demande des comptes et ils ont bien
décidé d'en profiter. C'est comme si, pour leur retraite, on leur avait fait
un chèque en blanc.
En plus, beaucoup d'autres technocrates profitent d'un tel privilège :
1. Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12 500
€ de retraite par mois.
 2. Pernilla Lindh, juge au Tribunal de première instance, 12 900 € /  mois.
3. Damaso Ruiz-Jarabo Colomer, avocat général, 14 000 € / mois.
 Consultez la liste :
 
http://www.kdo-mailing.com/redirect.asp?numlien=1276&numnews=1356&num... Pour eux, c'est le jackpot. En poste depuis le milieu des années 1990, ilssont assurés de valider une carrière complète et, donc, d'obtenir le maximum: 70 % du dernier salaire. Car, c'est à peine croyable... Non seulementleurs pensions crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années etdemie pour valider une carrière complète alors que pour vous, comme pourmoi, il faut se tuer à la tâche pendant 40 ans et, bientôt, 41 ans. Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates deBruxelles recommandent l'allongement des carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41ans (en 2012), 42 ans (en 2020), etc. Mais, pour eux, pas de problème, letaux plein c'est 15,5 ans... De qui se moque-t-on ? A l'origine, ces retraites de nababs étaient réservées aux membres de laCommission européenne puis, au fil des années, elles ont également étéaccordées à d'autres fonctionnaires. Maintenant, ils sont toute une armée àen profiter : juges, magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateur, etc.Mais le pire, dans cette affaire, c'est qu'ils ne cotisent même pas pourleur super retraite. Pas un centime d'euro, tout est à la charge ducontribuable...Nous, nous cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre retard depaiement, c'est la déferlante : rappels, amendes, pénalités de retard, etc. Aucune pitié. Eux, ils (se) sont carrément exonérés. On croit rêver ! Rendez-vous compte, même les magistrats de la Cour des comptes européennequi, pourtant, sont censés "/contrôler si les dépenses de l'Union européennesont légales, faites au moindre coût et pour l'objectif auxquelles ellessont destinées.../ ", profitent du système et ne paient pas de cotisations. Et, que dire de tous ces technocrates qui ne manquent pas une occasion dejouer les "gendarmes de Bruxelles" et ne cessent de donner des leçonsd'orthodoxie budgétaire alors qu'ils ont les deux mains, jusqu'aux coudes,dans le pot de confiture ?A l'heure où l'avenir de nos retraites est gravement compromis par laviolence de la crise économique et la brutalité du choc démographique, lesfonctionnaires européens bénéficient, à nos frais, de pensions de 12 500 à14 000 € / mois, après seulement 15 ans de carrière et sans même cotiser...C'est une pure provocation ! Mon objectif est d'alerter tous les citoyens des états membres de l'UnionEuropéenne. Ensemble nous pouvons créer un véritable raz de marée. Il est hors de question que les technocrates européens continuent à jouir,à nos frais et en toute impunité, de telles retraites. Nous allons leurremettre les pieds sur terre. Sauvegarde Retraites a réalisé une étude précise et très documentée quiprouve par "A+B" l'ampleur du scandale. Elle a déjà été reprise par lesmédias. http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-..., diffusons massivement auprès de tous les relais de vingt-septpays de l'Union Européenne, il en restera bien quelque chose !!!--          
 
   
La crise n'est pas pour tous ! Eva
 
Commentaire :
 
Les mafieux profiteurs de la politique, ne pouvaient pas étendre le
nombre de postes (plus ou moins fictifs) à l'échelle nationale.
L'europe était donc une excellente occasion d'en rajouter une couche
complète supplémentaire. Pour eux, c'est un peu comme le conseil
économique et social, le pole emploi du politicard qui a pris une
banane aux élections, ou qu'on a viré d'une bonne planque. Des gens de
placards dorés, la France en comporte certainement plusieurs milliers
ou dizaines de milliers. Et après ça, ils se demanderont pourquoi,
lorsque les peuples sont consultés sur cette assemblée de mafieux, ils
rejètent massivement le système, votent "non" au référendum, etc.
J'espère d'ailleurs que la façon dont la démocratie a été lynchée,
provoquera des suites, une enquête, et que le pouvoir en place pourra
demander des comptes aux quelques concernés, qui ont décidé de
s'assoir sur 55% des électeurs, le tout avec le feu vert d'une
minorité d'entre eux, qui de plus avaient déjà voté oui. On sait
qu'ils sont capables de ne pas organiser de référendum, lorsqu'ils ont
un risque d'obtenir une réponse contraire à leurs souhaits. Là, c'est
bien pire, puisque le vote avait eu lieu, et que les résultats étaient
connus. De quel droit, ces minables s'autorisent ils à nous piétiner
ainsi ? La haute cour de justice, une condamnation pour haute
trahison, et bien entendu le jugement qui va avec

Partager cet article

commentaires

Patrice, tu écris bien (chatoie...), cordialement evaEva R-sistons 14/05/2010 09:37



Merci d'envoyer un lien cliquable, eva



bfayt 12/05/2010 17:46


Les hoax ont la vie dure, on reproche aux journalistes de ne rien vérifier et on s'empresse de faire pareil: ah le sensationnel ....
http://www.hoaxbuster.com/hoaxteam/forum_contributions.php?idForum=3152&idMess=81927


Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche