Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 19:08

Une belle histoire, à raconter aux moutons de France?

Par Duboubou 1er – En direct de la toile…

Mais que peuvent penser aujourd’hui les moutons de France de ce dossier de retraite traité à la hussarde sans, qu’à la fin du compte sa pérennité ne soit assurée ?

L’avis d’ATTAC me semble crédible et cadre bien avec ma vision personnelle ,çà tient la route. C’est donc avec plaisir que j’en assure le relais !

« Le vote d’une réforme inique ne la rend pas plus légitime

Contre un mouvement social d’une ampleur exceptionnelle et une opinion publique hostile, le Parlement a adopté hier la réforme Woerth-Sarkozy. Malgré le vote du Parlement, cette réforme est toujours aussi illégitime.

Illégitime, car le candidat Nicolas Sarkozy avait déclaré en 2007 ne pas vouloir toucher à l’âge de départ à la retraite, et n’a donc pas reçu mandat pour le faire. Illégitime, par l’affairisme de ses promoteurs, Eric Woerth et ses affinités avec la fortune Bettencourt, Guillaume Sarkozy, dirigeant de Malakoff-Médéric, qui profite de la réforme pour lancer un fonds de retraite par capitalisation. Illégitime, par le refus de toute négociation avec les syndicats. Illégitime, car cette réforme pénalise surtout les femmes, les jeunes, les ouvriers. Illégitime enfin, car elle signifie la soumission à la loi des marchés financiers et des agences de notation. Tout cela pour sauver la notation AAA de la France !

Le gouvernement et les parlementaires ont montré, à cette occasion, comment on peut allier l’injustice sociale à l’autoritarisme antidémocratique. Le Parlement a même aggravé le projet gouvernemental en prévoyant pour 2013 une ‘réforme systémique’ (‘retraite par points’ ou ‘comptes notionnels’), synonyme de nouvelles régression.

Un système par points, déjà en vigueur dans les régimes complémentaires de l’ARRCO et de l’AGIRC, est un système à cotisations définies qui permet d’ajuster par de simples mesures réglementaires le niveau du point, donc des pensions. Le système par comptes notionnels, quant à lui, sous une apparence de transparence, vise en réalité à accroître encore l’individualisation des droits, faisant dépendre le niveau de la pension du seul montant des cotisations versées par la personne. Il s’ajuste automatiquement, sans débat social, à mesure que l’espérance de vie augmente. Dans les deux systèmes, les ajustements étant permanents, le salarié ne peut pas connaître le taux de remplacement de son salaire avant la liquidation de sa retraite. »

En janvier dernier, le Conseil d’orientation des retraites avait reconnu que ces systèmes sont incapables de faire face à un choc démographique ou économique, et que leur mise en application provoquerait à terme une nouvelle baisse des pensions d’environ 20 %.

Une autre réforme demeure plus que jamais nécessaire. Une réforme progressiste, qui passe au contraire par un rééquilibrage entre la rémunération du capital et celle du travail, qui a perdu près de 200 milliards d’euros actuels par an en 20 ans. Faire cotiser les profits permettra de restaurer la retraite à 60 ans à taux plein, tout en réduisant les inégalités entre retraité-e-s. Attac poursuit résolument son engagement dans le mouvement multiforme de la société pour empêcher la mise en œuvre de la réforme Woerth-Sarkozy, et imposer une réforme conforme aux intérêts de la grande majorité. »

Mais en fait que peuvent penser ceux qui aujourd’hui sont dans l’action et ne voient que rien ne bouge vraiment. L’argent va finir par manquer dans ces familles laborieuses et pendant ce temps on banquète au Château ? Ont-ils enfin compris que ce n’est pas la crise qui est responsable de cet avatar programmé depuis des lustres par les admirateurs du sacro-saint libéralisme qui se sont succédés au pouvoir depuis ces vingt dernières années, toutes tendances confondues !Sont-ils vraiment prêts à poser le genou à terre et à implorer le pardon du grand berger qui seul détient toutes les vérités ?

En ce qui me concerne je ne crois pas que la lutte soit terminée même si déjà, les hommes forts du moment se frottent les mains en priant que la lutte s’effiloche enfin ! La lutte pour la défense de ce qui reste des acquis sociaux obtenus par leurs ainés après des luttes longues et dures se poursuivra!

Le peuple aurait-il finalement compris que nos dirigeants sont des experts en leurres et leur cadeau le plus récent en apporte une preuve patente:

En effet, sous le bon prétexte de nous faire réaliser des économies, nous avons été invités fermement à changer nos ampoules électriques, pour le modèle écologique officiel. Ce fut un investissement assez lourd à la charge des familles modestes et que se passa-t-il ensuite : dés la fin de la campagne le cadeau est servi par ces Messieurs sans aucune gêne sous la forme d’une augmentation significative du prix de la dite électricité !

Alors, même un demi-éveillé a alors compris qu’on l’avait plumé deux fois !

Ce n’était peut- être pas le moment idéal pour une telle manœuvre mais qu’importe puisque pour nos grands dirigeants les gogos ne sont la que pour payer et sans discuter !

http://panier-de-crabes.over-blog.com/ext/http://www.centpapiers.com/une-belle-histoire-a-raconter-aux-moutons-de-francephoto/43835

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche