Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 03:45

Le soulèvement populaire égyptien livre une dure lutte au régime Moubarak et aux puissances du capitalisme mondialisé. Tous les pouvoirs interviennent sur la scène égyptienne pour sauvegarder leurs intérêts politico-militaires et économiques. Pour y arriver il leur faut brider la contestation populaire, maintenir un pouvoir étatique aussi fort que possible et briser l'élan de la lutte sociale et démocratique. Il leur faut en particulier séparer les revendications sociales des exigences de démocratie et enfermer tout le mouvement dans le cadre d'une politique de délégation qui renouvelle partiellement les institutions sans toucher aux mécanismes centraux de la société d'exploitation.

revolutionmaghreb.png

Révolutions sociales et démocratiques

Les soulèvements populaires arabes sont certes des révolutions démocratiques. Sérieusement démocratiques, car elles sont porteuses d'une exigence et d'une pratique de pouvoir populaire. Ce sont aussi des révolutions sociales car les nombreux acteur/trice.s de cette contestation populaire entendent changer en profondeur la société, partager autrement les richesses, imposer plus de justice et plus d'égalité sociale.

Les soulèvements populaires arabes sont également porteurs de l'exigence évidente de l'émancipation des femmes et de l'égalité radicale entre femmes et hommes. Rien de tout ceci ne pourra être conquis sans une organisation autonome du mouvement populaire qui devra attaquer l'ensemble de l'ordonnement économique, social et politique.

Des sujets dans la lutte, contradictions et questions

Les dictatures constituent des formes de pouvoir brutal, arbitraire, asservissant pour l'immense majorité de la société. Elles exercent une expropriation partielle contre des fractions parfois décisives de la bourgeoisie. Elles incarnent un pouvoir maffieux, un capitalisme délinquant. En tant qu'ils/elles combattent des dictatures qui exercent ce pouvoir, tout en brutalité et en pillage, des secteurs bourgeois et leurs élites politiques interviennent dans la lutte anti-dictatoriale. Les soulèvements populaires fédèrent un certain nombre de groupes, de classes et de secteurs qui entendent combattre la dictature mais qui ont entre eux de très fortes contradictions. En particulier, les soulèvements populaires signent l'entrée en lutte aux côtés des masses pauvres et du monde ouvrier classique d'un puissant prolétariat intellectuel, fortement précarisé.

Les hypocrites et les oublieux/euses font semblant d'ignorer les liens qui unissent les luttes actuelles aux soulèvements qui les ont précédées, notamment au mouvement de contestation du pouvoir bourgeois et théocratique iranien en 2009. Mais en fait nous nous trouvons devant un même cycle de lutte. Les forces bourgeoises économiques, politiques, théocratiques luttent pour diriger la restauration de l'Etat, la réforme du capitalisme, la redéfinition des rapports internationaux. En un mot ces forces entendent occuper le pouvoir dans des Etats bourgeois remis à neufs. Elles ne poursuivent pas les mêmes buts et ne développent pas les mêmes pratiques que les secteurs les plus radicaux du mouvement populaire.

Tous les secteurs qui construisent aujourd'hui une politique de libération et d'émancipation devront sans doute lutter longtemps pour atteindre leurs objectifs. Mais l'acte inaugural des révolutions arabes crée des conditions nouvelles pour forger une politique de libération d'une portée nouvelle de l'Iran au Maghreb. Les soulèvements d'aujourd'hui prolongent et revendiquent une grande quantité de luttes sociales et politiques plus limitées, moins connues: grèves ouvrières, émeutes de la faim, action pour le respect des droits fondamentaux, lutte des femmes, mobilisations des jeunes diplômé.e.s, construction d'organisations indépendantes populaires et syndicales. Les processus révolutionnaires actuels ne représentent pas simplement une continuité de ces luttes mais un saut qualitatif, un évènement dans sa profondeur, dans sa nouveauté et dans son envergure.

Césure, rupture, création

C'est à partir de cette césure-là que le combat va désormais se déployer et avancer. Il est décisif que dans cette période où tout est encore en jeu, les soulèvements populaires arrachent tout ce qui peut l'être: revendications matérielles, espaces démocratiques, avancées dans l'émancipation de tous les sujets, donne nouvelle dans le partage des richesses. Il est décisif aussi qu'une autre manière de faire de la politique, la seule manière qui matérialise une politique de libération, soit expérimentée par des secteurs sociaux en mouvement. Il est décisif que la politique de délégation soit pratiquement et théoriquement contestée et dépassée, autant que faire se peut, par les expériences actuelles d'action directe, d'auto-organisation et de pouvoir populaire.

C'est sur ces bases qu'il est possible de construire sur le long terme un large mouvement de lutte contre le système de domination et d'exploitation et de préciser clairement quels sont les objectifs révolutionnaires et en quoi ils dépassent les simples changements gouvernementaux, les mutations constitutionnelles, les changements politico-institutionnels que l'ont veut aujourd'hui imposer comme fermeture aux révolutions sociales et démocratiques arabes.

Tout est possible

D'ores et déjà de l'Iran au Maghreb, des formes d'organisations populaires indépendantes, conjoncturelles ou permanentes, se configurent et se consolident, sur le terrain social et politique, sur le terrain de la lutte anti-patriarcale, sur le terrain de la démocratie radicale et directe. Des noyaux révolutionnaires libertaires et communistes de conseils existent dans tous ces pays. Ils posent aujourd'hui dans toute son envergure la question d'une politique de libération basée sur l'action directe populaire.

 

Organisation Socialiste Libertaire

Related Link: http://www.rebellion.ch
http://www.anarkismo.net/article/18767
Manifestation. Soulèvement populaire en Egypte : solidarité  

imageLes soulèvements populaires de Tunisie et d’Algérie ouvrent la voie ! 

imageL'UDC, au premier rang d'un capitalisme de pillage. Combattons le capi...

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche