Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 19:02

 Révolutions arabes: Les leçons

Non à l'occidentalisation du monde

Par eva R-sistons 

 

   

Les Egyptiens ont gagné - la première manche. Ils peuvent être fiers d'eux, ils se sont comportés en héros. Leur révolution a été exemplaire. Ils sont devenus des modèles. Ils ont changé le monde, eux et les Tunisiens ! 

 

Bashar al-Assad cropped.png

 

 

La Syrie: Hommage à Bachar El Hassad.

 

La fièvre gagne l'ensemble du monde arabe, trop longtemps privé de ses révolutions par l'Occident (comme en Algérie, jamais vraiment libérée), ou par des marionnettes à sa solde, comme Moubarak ou le Roi de Jordanie, tellement occidentalisé.

 

Je place à part le Président syrien, pour lequel j'ai la plus grande estime, et que son peuple doit profondément estimer et aimer (1) : C'est un incorruptible. De surcroît, courageusement, il tient tête à l'Occident: Pour garder son indépendance, pour que sa Nation reste souveraine. Ce n'est pas sans raisons que les manifestations organisées en Syrie par les spécialistes américains et israéliens de la destabilisation, n'ont pas marché.  Le peuple est avec son Président,  et il a raison. Mieux vaut un pouvoir fort au service des citoyens, qu'une fausse démocratie au service du monde de l'Argent pourri.  


 

Les leçons des premières Révolutions arabes

 

 

Pas de chance pour l'Occident et ses médias aux ordres ! Au moment où plus que jamais, ils remplissent leurs colonnes et leurs télévisions de diatribes ou de reportages contre les Arabes, contre les Musulmans, assimilés à des islamistes radicaux ou à des terroristes, voire complètement diabolisés à travers leurs valets ou leurs soubrettes (tous les Val ou les Fourest de service), voici qu'un immense souffle de liberté parcourt la planète, et il nous vient d'Orient, des Arabes et des Musulmans si honnis et caricaturés pour nous faire accepter le choc de civilisations juteux pour les multinationales de mort.

 

Un rassemblement de pays blancs, wasps et judéo-chrétien.

http://lesouffledivin.wordpress.com/2010/10/17/loccident-confronte-au-multiculturalisme-voit-monter-le-fascisme/

 

Le Printemps arabe est devenu celui des peuples. Les Arabes tant stigmatisés sont devenus un exemple pour le monde, et une espérance incontournable ! C'est la première leçon. L'Occident se la prend en pleine figure ! Un Occident pitoyable  : Après avoir soutenu les dictateurs, ou les avoir lui-même mis en place, il doit reconnaître, eux les champions de la "démocratie", que les dictateurs étaient effectivement... des dictateurs. Et qu'il fallait les mettre dehors ! Jolie hypocrisie de tous les dirigeants, de l'U.E. aux USA : Nicolas Sarkozy, bien connu pour sa sincérité, salue désormais "la décision courageuse et nécessaire de Moubarak", comme celle de Ben Ali, auprès de qui, soi-dit en passant, il y a quelques jours encore, son Premier Ministre et sa Ministre de la Défense coulaient des jours heureux, tous prêts, au retour, à remercier leurs amis tunisiens ou égyptiens en partageant le "savoir-faire" de la France en matière de répression des peuples lorsqu'ils aspirent à la liberté, à la démocratie, à la libération.

 

En sous-mains, tandis qu'ils rivalisaient de déclarations vertueuses sur les bienfaits de la démocratie, tandis qu'ils saluaient le désir de libération des peuples, en sous-mains, donc, les Occidentaux "irréprochables" soutenaient les fossoyeurs de la démocratie pour que rien ne change, justement - et à ce jeu-là, les "démocrates" israéliens sont passés maîtres, champions en tous genres de la duperie. Et par exemple, ils ne possèdent pas d'armes de destruction massive, eux, et ils ont occupé une terre sans peuple pour un peuple sans terre. La farce est totale ! D'autant que le désir de perpétuer la dictature égyptienne était tel, qu'il a fini par transpirer, et même éclater au grand jour !

 

La deuxième leçon des événements est donc que les Occidentaux sont des faux-jetons, indignes de confiance. Ils font tout pour mettre en place les dictateurs ou pour les conserver au pouvoir, tout en proclamant le contraire. Au point d'être pris à leur propre piège : A force de s'entendre proclamer les vertus de la démocratie, les Arabes y ont pris goût, et Obama a été obligé de pousser vers la sortie Moubarak, afin de mettre en cohérence le dit et le faire, afin de donner un contenu à ses paroles. Exercice d'équilibriste réussi, Obama n'est pas Bush. C'est d'ailleurs pour cela qu'il a été choisi par l'Oligarchie: Pour que rien ne change, en prétendant le contraire. Que se serait-il passé si la Palin était au pouvoir ? Elle aurait déjà envoyé ses cow-boys mater le désir de démocratie.  Au nom de la démocratie. Faute de moyens financiers et de troupes, il aurait fallu dégarnir le versant afghan: Tout bénéfice pour les Afghans ! Mais pas pour les peuples affamés de libération...

 

La troisième leçon est que si les citoyens du monde avaient encore quelques illusions envers l'Occident, le masque est tombé.  Le double jeu est flagrant, entre le "vive Moubarak" israélien et le savoir-faire français. Le désir de démocratie réelle fait son chemin, mais celle de l'Occident est un repoussoir.

 

 

  L'occidentalisation du monde

 

L'Occidentalisation de la planète à marche forcée

 

Il y a en gros, deux blocs : L'Occident, en tête les Anglo-Saxons, éternels prédateurs et champions de la duplicité, leurs créatures américaines, chantres de la loi du plus fort et du colt, et le petit dernier, lsraélien, qui a vite dépassé ses maîtres en "savoir-faire". N'oublions pas les derniers venus, européens, de Droite comme de "Gôche", tous au service des sus-nommés. Cela fait une belle ratatouille ! En face, il y a du monde: Les Arabes (en voie de libération de leurs fripouilles au sommet), les Asiatiques, les Latino-Américains, les Slaves (amputés de leurs frères yougoslaves par l'Occident "démocrate"), les Africains, las d'être marginalisés et pillés...

 

Et donc, le deuxième camp n'a jamais mené de guerres préventives, de colonisation, de domination... Mais le premier camp, lui, a compris que les ressources s'épuisaient, et oubliant le long-terme, ses propres enfants et les peuples, a décidé de monopoliser les dernières biens vitaux disponibles à son profit. De deux façons: En imposant ses marionnettes (via la destabilisation des pays convoités) ou en les suscitant, au besoin par des révolutions où les citoyens en voient de toutes les couleurs,  d'autre part en bombardant les récalcitrants. Au nom de la démocratie, du Bien, de Dieu, du progrès, de la modernité, de ce que vous voulez, on trouve toujours des motifs. Aux Médias de convaincre les imbéciles...

 

Et donc, l'Occident, de gré ou de force, procède à ... l'occidentalisation du monde. Tout doit se couler dans le moule anglo-saxon, militaire et ultra-libéral. Et par exemple, pour entrer dans le cercle ouvert de l'U.E., il faut montrer patte blanche :  Les pays candidats sont obligés de se convertir à l'économie de marché, donc à la loi de la jungle, écrasant les plus faibles. Et le brevet de démocrate sera accordé à celui qui votera comme il faut, vraie droite ou fausse gauche, et gare aux autres ! Les Palestiniens en savent quelque chose. Les Egyptiens le sauront aussi, s'ils s'avisent de donner un rôle important à leurs Frères Musulmans !

 

Pour être un "bon" démocrate, il suffit d'institutionnaliser le pouvoir de l'Argent-Roi. Le reste n'est que broutilles, manipulation, imposture.  Et les valeurs républicaines ? Par cupidité, les démocrates de l'Occident les tuent chaque jour un peu plus.

 

Et pour mieux occidentaliser le monde, outre la soumission des pouvoirs en place, il convient de liquider les Etats-Nations, les souverainetés, les droits des peuples, et même les identités : Souvenons-nous de la destruction systématique, en Irak, de l'héritage archéologique  des grandes cités mésopotaniennes, et pour le compte des collectionneurs   occidentaux, s'il vous plaît. Le calcul est simple: Lorsqu'un peuple perd son identité, il peut s'aligner plus facilement.

 

Avec l'Occident, l'éthique est plus dans les mots que dans les faits... Ainsi, il bombarde son savoir-faire, "sa" démocratie, pour imposer la tyrannie du Grand capital (apatride, d'ailleurs).  Surtout, ne dites pas que leur démocratie est d'essence mafieuse, criminelle (2) !

 

Et de toutes façons, pour nos oligarques libéraux, les citoyens ne sont pas des êtres humains, mais des numéros, des matricules, des marchandises, des consommateurs, des esclaves ou de la chair à canons. Au menu de leurs concepteurs, donc, la dépopulation progressive de la planète, par tous les moyens: Même à travers l'alimentation frelatée, les soins qui rendent malades, les substances chimiques envoyées du ciel (chemtrails etc), les crises ou les pandémies à répétition, ou les guerres permanentes, "humanitaires", préventives etc..

 

L'os, c'est Internet. Les peuples s'éveillent à la vérité, et ils grondent. L'Occident commence à craindre pour l'exportation de son modèle chéri...

 

Lorsqu'on voit comment les dictateurs arabes sont liés à l'Occident, lorsqu'on voit comment celui-ci s'ingère dans les affaires intérieures des Etats, on commence à réfléchir et à rejeter cette institutionnalisation d'un bloc dirigé par les Etats-Unis. Nos frères et soeur arabes, justement, ouvrent très vite les yeux : Oter le dictateur en place ne suffit pas, il faut aussi changer les coulisses du décor, des coulisses orchestrées par l'Occident, justement. Rien ne doit changer pour les beaux yeux d'Israël, le Chef des Armées qui va chercher ses ordres à Washington, Obama qui propose ses plans, tout cela, les peuples arabes n'en veulent plus.

 

NOM-Oeil-Oulala.jpg

 

La quatrième leçon, c'est qu'il ne suffit pas de changer les dictateurs. Il faut aussi changer le Régime, et recouvrer sa totale indépendance, ce qui passe par la mise à l'écart de l'Occident.  La rue arabe l'a compris : "On est des adultes. On est enfin réveillés. Nous voulons un changement COMPLET du Système. Le Système est enraciné. C'est un cancer. Ils doivent tous s'en aller. Nous voulons un gouvernement civil" (Un manifestant égyptien, France24 du 12 février 2011). Et les peuples en voie d'émancipation ont compris que derrière leurs dictateurs, il y avait la main de Washington, et d'Israël. Et ils n'en veulent plus, ils veulent être maîtres de leur destin !


 

Démocratie arabe: Les deux mots ne sont pas incompatibles !

 

La cinquième leçon, c'est que les Arabes ne sont pas allergiques à la démocratie, comme les Médias aux ordres de l'Occident se tuent à nous le dire pour mieux les discréditer. A condition qu'il ne s'agisse pas d'une fausse démocratie : "Nous sommes un mouvement populaire, démocratique, pluriel. Nous sommes mûrs pour la démocratie" (France24, un manifestant égyptien). Et voilà : Avec ces événements, tout a changé... Et notre regard sur les Arabes doit évoluer, aussi ! "Ils sont mûrs pour la démocratie ! C'est nouveau, il faudra en tenir compte" (Présentatrice de France 24 à 14 h, ce samedi 12). Oui, il faudra en tenir compte, les jeunes Arabes, la jeune génération Internet, est prête au débat, au pluralisme, à l'ouverture. Ainsi, rien ne sera comme avant. On ne pourra plus assimiler l'Arabe, ou le Musulman, à un obscurantiste, on ne pourra plus faire croire qu'ils sont des Islamistes ou des terroristes en puissance... Une leçon que l'Occident, là aussi, prend en pleine figure ! 

 

 

resister-NOM.jpg

 

 

Nos chers médias courtisans se tuent à nous le dire : "Les valeurs arabes ne sont pas compatibles avec la démocratie, ils n'accepteront pas le pluralisme !" Patatra ! Le pluralisme est une réalité, dans la rue, les manifestants ont des origines et des points de vue différents, mais ils sont unis sur l'essentiel : Le pouvoir au peuple ! Il s'agit de révolutions   laïques, soutenues par les Musulmans. Et les jeunes arabes, aujourd'hui, sont très imprégnés, via Internet, par la "modernité", ils aspirent à une vraie démocratie, une authentique démocratie, qui ne ressemble pas à la fausse que l'Occident véhicule ! Et tous doivent participer au gouvernement : Laïcs comme religieux. Ainsi, la  prétendue fracture Occident-Orient devient-elle de plus en plus caduque, démentie par les faits ! Les Arabes veulent la démocratie, mais une démocratie authentique.

 

Pire encore pour l'Occident, les Arabes, les Musulmans, si décriés, sont en train  de donner des leçons de détermination, de sagesse, de courage, au monde entier ! Leurs révolutions sont exemplaires. Ils deviennent des leaders d'opinion, de révolutions intelligentes et constructives !

 

L'Occident a envoyé ses sbires, ses policiers, son savoir-faire, rien n'y a fait, et le chaos ne s'est pas installé. Les Arabes ont organisé eux-mêmes la défense de leurs quartiers, de leurs familles, de leurs magasins. Ils ont  remarquablement planifié, orchestré, leur révolution, en Tunisie comme en Egypte: Une organisation sans faille, intelligente, et déterminée !

 

Ils ont fait preuve d'une telle maturité, qu'ils ont donné des leçons au monde entier .  Nous, ou les Italiens, ou les Canadiens, ou tant d'autres, nous avons aussi nos fripouilles, nos dictateurs, nos corrompus ! Et nous déambulons quelques heures dans la rue, un point c'est tout. Les Arabes nous ont montré le chemin : La rue doit être investie, et les Places publiques  aussi, en permanence, avec détermination, sens de l'organisation, courage ! Car pour changer les choses en profondeur, il faut être prêt à aller jusqu'au bout, comme nos admirables frères et soeur arabes ces  derniers temps. Au lieu de les discréditer sans cesse, comme le souhaitent nos dirigeants corrompus, suivons-leur exemple, joignons-nous à eux, unissons tous les peuples dans une marche commune vers la destitution des criminels au pouvoir un peu partout (3) !

 

La dernière leçon de ces événements, c'est que les Arabes, loin d'être  résignés, fatalistes, obscurantistes, ont fait preuve d'une créativité, d'une détermination, d'un courage, qui doit être un phare pour notre monde chloroformé, abêti, assoupi, apathique... A notre tour, nous devons bouter dehors nos dictateurs, nos corrompus, et les agents de  l'Etranger ! Pour être enfin maîtres à bord, pour décider nous-mêmes de notre avenir - Un avenir où chacun sera reconnu, où chacun aura un emploi, où chacun pourra vivre dans la dignité.

 

Alors, aujourd'hui, exprimons notre reconnaissance et notre soutien à nos frères et soeurs arabes, et à leur exemple, détruisons les forteresses de nos vies, rompons les jougs qui pèsent sur nous, chassons les corrompus et les tyrans !

 

Eva R-sistons à l'intolérable

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

 

(1) J'ai vu un documentaire sur les Chaînes Parlementaires montrant le Président syrien respecté, aimé, circulant sans escorte, vivant comme son peuple, simplement, et proche de lui. 

 

(2) Viviane Forrestier a sorti un livre intitulé précisément : "Le crime occidental".

 

(3) Me Vergès avait écrit un livre au titre explicite : "La démocratie (occidentale) au visage obscène". Un catéchisme en plusieurs points: "Ton prochain comme un chien traiteras. Un goulag construiras. La mémoire de l'humanité brûleras.  Au peuple mentiras..."   

 

 

 

_______________________________________________________________________________________

 

.

Complicité France avec Moubarak  - Méfaits du sionisme mondial

 

 

(..) Nous continuerons pour notre part à populariser en France la lutte du peuple égyptien, et à dénoncer la complicité totale du gouvernement français avec ses bourreaux et ses oppresseurs. Nos deux combats se rejoignent, car nous luttons contre un même ennemi : le sionisme mondial et son entité en Palestine. C'est cet ennemi qui en réalité, par dirigeants corrompus interposés, opprime le peuple de ces derniers.

Après le peuple tunisien, le peuple égyptien a poursuivi ce que nous appelons « Le Printemps des peuples arabes ». Ce mouvement ne peut que s’étendre, et ainsi mettre fin au règne de tous les Moubarak que le sionisme et l’Occident ont mis en place afin de maintenir la Nation arabe dans la servitude. Ces combats donnent de grands espoirs et de précieuses leçons à tous ceux qui, en Europe, mènent la même lutte que leurs frères en Égypte et dans d'autres pays arabes.

 

Partager cet article

commentaires

eva R-sistons 26/02/2011 16:10



Il est en effet possible que le modèle turc fasse tache d'huile... et souhaitable, qu'en penses-tu ? Eva



halim 23/02/2011 23:17



assumons  la complexité


il s'agit d'un68 arabeais politique;des jeunes c'est vraibmais c'est la generation des neveux politiques par rapport aux systemes;les grands peres denient et les parents negocient.


c'est un passage d'une logique de militants à une logique de citoyens.


il ya deux lecons :deux inedits  1 musulman jeune moderne modére s'instalant dans la virtualité pour se  defendre


la deuxieme est que le modele turc va faire tache d'huile dans le monde arabe


l'humanisme financier est redondant et sans interet



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche