Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 01:37

fascisme luke dees

 

 

Sommaire:

- Révolutions arabes ou de couleurs - et le Nouvel Ordre Mondial

par eva R-sistons

- David Icke et la Révolution égyptienne

 

 

 

http://www.legrandsoir.info/Vive-la-glorieuse-Revolution-arabe-de-liberation-nationale.html

 

Révolutions arabes,

ou de couleurs,

et le Nouvel Ordre Mondial,

par eva R-sistons

 

 

Voici mon analyse, avec un peu de recul sur les événements. Je ne voudrais pas jouer les rabat-joie, au moment où la liesse des Egyptiens réjouit les démocrates sincères... et tous ceux qui aspirent à secouer le joug des dictateurs, et d'une façon générale tous les jougs. Mais...

 

Théâtre d'ombres, encore et toujours. Les peuples croient se libérer, en fait les chaînes ne font que changer. Les projecteurs des Médias collabos sont braqués sur la scène, ils ne montrent jamais les coulisses. Et dans les coulisses, les donneurs d'ordres, les concepteurs, les architectes, sont les mêmes. Avec des porte-parole différents, cow-boy milliardaire semblant issu tout droit du Texas, du peuple, et comme lui lourdaud et mièvre, ou fringant Noir sympathique et intelligent, ou encore Baron remplacé par une poupée joviale à la tête du MEDEF, la devanture change, la politique reste la même - comme on veut nous faire avaler, aujourd'hui, la "Gôche" caviar DSK au lieu de l'ultra-droite populo..

 

Il y a eu les Révolutions de couleurs, présentées par les Médias laquais du NWO (ou du N.O.M., selon vos préférences) comme une réussite totale:  Dehors les tyrans, et en douceur s'il vous plaît ! Mais en réalité, le "tyran" au service du peuple a laissé la place au "démocrate" au service de l'Oligarchie. Jolie réussite, en effet ! Les dindons de la sinistre farce sont les peuples, encore et toujours. Avec d'heureux loupés: Voici par exemple l'Ukraine qui repasse dans l'autre camp, non-aligné, la démocratie des élections libres se retournant contre les tenants des démocraties à la sauce occidentale.

 

Révolutions de couleurs démasquées par les internautes et par les plus futés des citoyens, bref elles ne font donc plus recette. On change donc  le nom, exit les révolutions orange et autres.

 

Soit dit en passant, comme les caisses de Washington sont vides, et donc celles du Pentagone, on trouve d'autres méthodes pour se débarrasser des non-alignés. Moins onéreuses, plus sournoises, et même machiavéliques.

 

L'Iran tient à sa souveraineté, il refuse de se soumettre ? Une guerre coûterait trop cher, actuellement ? On envoie un virus en "achetant" (car avec les Américains, tout s'achète !) les meilleurs informaticiens. Et voici les installations nucléaires paralysées. Ca ne suffit pas ? Dans la lancée des révolutions arabes, les agitateurs professionnels des Ambassades de l'Occident, mais aussi des étudiants galvanisés par les mirages de la prospérité anglo-saxonne, ou des nervis grassement payés, tout ce beau monde est en train de battre le rappel des anti Ahmadinejad autour de l'opposant fantoche, afin de réussir en Iran le numéro joué dans les pays arabes. Les opposants au Gouvernement choisi par les Iraniens sont donc dans la rue, même recette, mais les figurants sont moins nombreux. Pardi ! Les Iraniens ne sont pas fous... et ils tiennent à leur souveraineté !

 

Sur ordre de l'Oligarchie, les journaleux des Médias braquent maintenant, aussi, leurs projecteurs sur la Chine ou sur la Russie. Pour rendre ces pays, ou leurs dirigeants, impopulaires. Le NWO finance les opposants, ou en crée au moyen d'une subtile manipulation qui touche d'abord, comme toujours, les plus jeunes, les plus malléables et les plus modernes, et voici quelques opposants dans la rue, comme sur la Place Tahir, le nombre en moins, car "l'agitation" n'est pas spontanée, issue d'un mécontentement profond, mais provoquée de l'extérieur, donc artificielle. Les Médias sauront habilement mettre en valeur ces opposants au Régime, en donnant l'illusion d'un "effet foule", en braquant leurs caméras là où il y a un peu de monde. Enfin, le Prix Nobel vint à point nommé récompenser un grand opposant à la Chine d'aujourd'hui, pour préparer l'opinion au conditionnement contre ce pays si puissant et non-aligné.

 

Quant au frère russe, l'Occident joue Medvedev plus malléable, plus "occidentalisable", et aux racines juives - contre l'incorruptible Poutine, énergique et passionnément attaché à sa terre, à l'indépendance de son pays. Bref, les ferments de division sont instaurés. Sur France24, des "Observateurs" bien commodes, en l'occurrence cette fois un grand industriel (sans doute nostalgique de l'ère Eltsine, durant laquelle les Occidentaux plaçaient leurs pions notamment aux commandes des grands consortiums) avancent l'idée que Poutine se ferait construire un Palais coûtant un milliard, pour mieux le discréditer (en jouant même, perfidement, les diviseurs, en écrivant à Medvedev pour le "prévenir"  du "scandale"). Au fait, quid des Palais des dirigeants occidentaux ?

 

Bref, d'une façon ou d'une autre ce sont les Révolutions de couleurs que l'on promeut, pour mieux provoquer un changement qui ne profitera en définitive qu'à la Mafia de l'Occident.

 

                                                            http://spaceandpolitics.blogspot.com/2011/02/resonance-and-egyptian-revolution.html

 

 

Révolutions arabes orchestrées par le NWO.

 

L'affaire est entendue. Ben Ali gêne, car au lieu de laisser l'Occident piller son pays, il le réserve à son Clan, à sa famille. Exit ben Ali.

 

Moubarak est encombrant, discrédité - et sur le point d'assurer sa succession lui-même. Dès le début, les Etats-Unis ont joué la carte de l'Armée, fidèle alliée - on ne refuse rien à son mécène. Rappelons que tous les rouages économiques, immobiliers, financiers, ou presque, sont entre ses mains. Premier pion avancé, Suleiman. Mais propulser le fidèle de Moubarak, spécialisé dans la répression des opposants au régime, et homme d'Israël, c'était un peu gros. Alors, on a mis en avant un général pâlot, suffisamment pâlot pour se laisser téléguider par Obama...

 

Justement, celui-ci, au tout début des événements, en Egypte, a pris langue auprès du Président des Etats-Unis. Parfois, les Médias laissent passer quelques informations... C'est ainsi que j'ai entendu, de mes oreilles, que le Chef des Armées d'Egypte revenait... de Washington. Et on veut présenter l'Egypte comme un pays libre ? En sachant qu'il constitue une pièce maîtresse, docile, pour les tenants du grand Israël ou les financiers de Wall-Street et de la City, via le Canal de Suez emprunté par toutes les grandes Compagnies entendant poursuivre leur juteux commerce. Pas question de lâcher le morceau, donc...

 

Cela s'est passé, selon moi, en deux temps: Un premier, on envoie les Policiers juchés sur leurs chevaux ou sur leurs dromadaires terroriser les manifestants - peine perdue, quand on a rien à perdre on est prêt à donner sa vie. Les manifestants sont restés, ils ont désarçonné les sbires, gardé les chevaux, et perdu 300 des leurs. Ils sont restés !

 

Obama avait une deuxième carte, jouer le jeu des manifestants plutôt que les réprimer. Donc, l'Armée n'a pas bougé, n'a pas tiré. Son crédit devait rester intact auprès des Egyptiens. Vous avez dit armée libre ?

 

Bref, Suleiman a été viré, et il a été remplacé par le Général pâlot, suffisamment pâlot pour être téléguidé par Washington, en sous-mains.

 

Oh joyeuse victoire des Egyptiens ! Hélas, dont tous les actes ont été orchestrés à l'Etranger, pour mieux berner le peuple et placer, insidieusement, les pions du tandem USA-Israël.

 

On aura quand même retenu au passage que la France était du côté du dictateur si hospitalier, et qu'Israël avait pour Moubarak le dictateur les yeux de Chimène pour le beau Rodrigue.

 

Passons. Etape suivante: Les élections. Et qu'arrivera-t-il si les Egyptiens votent mal, comme les Palestiniens ? La démocratie à la sauce occidentale ne fonctionne que si les dés sont truqués, en d'autres termes que si les électeurs votent pour les marionnettes choisies par l'Oligarchie: Bush (version stupide) ou Obama (version intelligente), Sarkozy (version populiste et grotesque) ou DSK, plus sophistiqué... Vous me direz: On a le choix, en France, entre la Gauche-PS et la Droite-UMP, au 2e tour . Mais enfin, ne voit-on pas que ce sont les deux versants d'un même pouvoir aux mains des ultra-libéraux ? Certes, un libéralisme soft, pour le PS, mais faut-il s'en contenter ? Moi je dis non. 

 

Bref, attendons les élections, et voyons le résultat. Si les Egyptiens ont le bon goût de laisser leurs Frères Musulmans faire de la figuration, tout ira bien pour l'Occident. Ils accepteront le résultat des élections. Mais...

 

Mais s'ils risquent d'accéder au pouvoir ? Les médias vont s'acharner à les discréditer, en les présentant comme de furieux Islamistes terroristes obscurantistes etc, on connaît la chanson. Non, ils ressemblent à leurs frères turcs, ils sont modernes, pragmatiques... Mais cela ne doit pas se savoir !

 

Personnellement, je ne souhaite pas l'arrivée au pouvoir de pseudo démocrates inféodés à l'Occident, évidemment. Et j'ose le dire : J'aimerais que les Frères Musulmans l'emportent, pour que l'Egypte largue complètement les amarres de l'Occident militaro-financier. Pour, aussi, ne pas priver les Egyptiens du résultat de leur vote. Enfin, et c'est plus subtil, pour un monde multi-polaire, aux visages divers, multiples, ici musulman, là chinois ou russe... Un monde multi-polaire, pour moi, n'est pas facteur d'instabilité, mais source non seulement de diversité, mais surtout d'équilibre géo-politique.

 

Bon sang ! Jusqu'à quand les "démocraties" occidentales, anglo-saxonnes, chercheront-elles à imposer leur vision du monde aux peuples  qui n'en veulent pas ? C'est du terrorisme ! De la tyrannie, en tous cas... Et personnellement, connaissant les valeurs de l'Occident matérialiste, impérialiste, adorant les fausses idoles, je préfère celles de l'Orient, plus éthiques, plus libres par rapport à l'Argent-Roi, plus ancrées dans des traditions millénaires éprouvées. Autant dire que si l'Egypte donne le pouvoir aux Frères Musulmans, j'applaudirai. Ca suffit, l'ingérence de l'Occident ! Ca suffit la tyrannie de l'Argent, du Dieu-Mâmon !

 

En tous cas, je dis à nos frères et soeurs arabes: Ne vous laissez pas voler votre Révolution par les tenants de l'Occident ou du Nouvel Ordre Mondial (les deux coïncident désormais), restez vigilants et prêts à défendre le fruit de vos luttes ! Pour qu'il ne soit pas confisqué par l'Ennemi étranger de vos vies.....

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS: Révolutions arabes, révolutions de couleurs, révolutions orange, Iran, Chine, Russie, Medvedev, Obama, Poutine, Ahmadinejad, Ben Ali, Moubarak, Egypte, Tunisie, Sarkozy, Occident, Nouvel Ordre Mondial, Ukraine, MEDEF, UMP, PS, DSK

.

 

A peine fini mon article, je trouve dans ma boîte courriels ce post, envoyé par un Lecteur, il rejoint mon analyse :

 

 

David Icke s'exprime sur la Révolution égyptienne

Dans un communiqué spécial sur les évènements en Egypte, le conférencier et auteur conspirationiste à succés, David Icke s’exprimait en ces termes sur son site :

J’ai suivi l’euphorie compréhensible en Egypte en direct sur la chaine de télévision Al Jazeera, mais s’il vous plaît, on doit avoir ici de toute urgence un sens de la perspective…

Il n’y pas eu de révolution à ce jour – un tyran odieux a disparu, mais on oublie que c’est aussi l’armée qui a imposé la volonté de ce tyran odieux depuis 30 ans et qui est désormais en charge et l’armée égyptienne n’est pas seulement contrôlée par les États-Unis, elle est financée par des  ”aides” massive de l’armée américaine au deuxième rang après Israël.

Il est vrai que l’armée n’a pas tiré sur les manifestants comme elle  l’aurait fait avant, mais elle l’a fait à l’époque lorsque ses maîtres en Amérique appelaient Moubarak à se retirer,  ce qui a eut pour effet d’isoler les manifestants. Pourquoi le gouvernement des États-Unis ont ils donc débloqué la situaions après l’appui à ce tyran pendant 30 ans ? Ce «Changement de régime» survient car ils misent sur l’Egypte un effet domino sur l’ensemble du Moyen-Orient pour promouvoir un peu plus leur plan.
La disparition de Moubarak a été annoncée par son vice-président, la marionnette des États-Unis, Omar Suleiman, le chef vicieux et meurtrier de la Direction générale Egyptienne du renseignement et du contrôle de la population par la pure terreur et qui a également accepté que des détenus musulmans arrêtés par les États-Unis soient torturés en Égypte d’une manière qui aurait été illégale en Amérique – C’est cela que l’on appelle une «restitution extraordinaire». [ndt : du pouvoir au peuple]
Et en attendant se placent désormais sous les “ailes de l’Amérique” (sous la protection d’”Illuminati”), un homme, Mohamed ElBaradei, qui est membre du conseil d’administration de l’International Crisis Group de Rothschild et son homme de main, George Soros, ainsi que son associé Zbigniew Brzezinski, qui se sont spécialisés dans le déclenchement et la manipulation des révolutions des «peuples» pour changer les régimes, tout en cachant la force qui est vraiment derrière tout cela.

Il est merveilleux de voir la joie du peuple égyptien à la fin de Moubarak, mais le travail n’est qu’à moitié fait, et si elle se termine ici rien ne changera. Révolutions des peuples “secrètement inspirées par l’argent et les organismes de George Soros en Géorgie, en Ukraine, en République tchèque et ailleurs aussi produit des moments d’euphorie lorsque se produit avec fracas la chute du régime, mais toute révolution du peuple ne peut être jugée que après avoir vu ce qui remplace qui est éliminé.

D’autres mouvements similaires ont par le passé été profondément déçus et désillusionnés et si l’Egypte ne se bat pas davantage avec détermination, tout espoir d’un vrai changement pourrait s’évanouir. El Baradei ne doit pas l’emporter, ni personne d’autre qui représente une quelconque force de contrôle et de répression.

Hors de la poêle ! dans la friteuse ce n’est pas une révolution…

http://www.davidicke.com/headlines

http://www.rense.com/general92/icke.htm

Neotrouve

Il vient de péter notre ballonne! Mais il a totalement raison. On a juste à regarder ce qui se passe actuellement en Tunisie, Rien n’a changé, mise à part le départ de Ben Ali, il a été remplacé par un autre pharaon qui est tout près de faire voter une loi pour les empêcher de manifester. On enlève un dictateur pour le remplacer par un autre, qui a été souvent choisi d’avance. Faut peut-être arrêter de laisser les autres choisir à notre place. En tout les cas je ne mettrai pas l’avenir de mon pays et de mes enfants dans la mains de l’armée.

Merci Rosa!

Jo ^^

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche