Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 11:16

 

 

 

 

Marie-Monique Robin,
reconnue d'utilité publique

 

 

Après avoir pris connaissance du Codex Alimentarius puis du documentaire de Marie-Monique Robin "Le Monde selon Monsanto", je vous propose de nous arrêter sur la dernière réalisation de la célèbre journaliste d'investigation, intitulé "Notre poison quotidien" coproduit en 2010 avec Arte et l'INA.

 

La journaliste d'investigation pointe son objectif sur la généralisation des produits chimiques dans  la chaîne alimentaire et les dégâts qu'ils produisent dans notre environnement depuis des décennies. Marie-Monique Robin n'a pas hésité à faire le tour du monde afin de nous informer sur les réels dangers causés par les oligopoles de l'industrie chimique qui s'évertuent à nous cacher bien des réalités catastrophiques pour l'avenir de l'humanité. Les témoignages sont saisissants, dès les premières minutes de ce documentaire, vous retrouverez Paul François, cet agriculteur charentais qui vient d'obtenir une première victoire historique en France sur le géant américain Monsanto, il y a seulement deux jours. En remontant la "filière" jusqu'à sa source Marie-Monique Robin nous démontre comment nos agriculteurs se sont fait endoctriner pendant l'après-guerre et aussi comment ces produits toxiques arrivent jusque dans notre alimentation quotidienne.



«La littérature scientifique est polluée par des études faites sur mesure pour l’industrie» 


La réalisatrice de ce documentaire enfonce des portes blindées par le "droit à la propriété" derrière lesquelles se réfugient les multinationales de l'industrie chimique pour planquer les secrets de leurs formules diaboliques.
Marie-Monique Robin n'hésite pas à employer les termes justes en qualifiant de poison tous les multiples conservateurs, colorants, anti-oxydants, résidus de pesticides et autres produits chimiques que nous retrouvons dans nos assiettes. 

De la Mutualité Sociale Agricole (MSA) à l’OMS (Organisation mondiale de la santé), Marie-Monique Robin a recueilli les témoignages de tous les experts impliqués dans le système de règlementation, la recherche ou l’utilisation des produits chimiques. La réalisatrice engagée les a mis face à leurs contradictions : les décisions de l’OMS basées sur des études confidentielles fournies par les industriels, l’EFSA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) qui emploie des experts également salariés dans des entreprises utilisant des produits chimiques,  les listes de produits cancérigènes du CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) qui ne correspondent pas aux conclusions de certains de leurs rapports…

Quand lorsque les autorités, EFSA ou OMS, tentent de fixer des limites de consommation des produits chimiques, les fameuses DJA (Doses Journalières Admissibles) la masse de la tâche les transforme en "acrobates des limites" : « Nous sommes dans une société du risque où nous acceptons des effets collatéraux au nom du progrès ».

 

La dose ne fait plus le poison

Si "la dose fait le poison", il semble qu’aujourd’hui nous soyons incapables de déterminer quelle dose nous ingérons réellement. Les réglementateurs prétendent "faire de leur mieux", mais les controverses autour du Bisphénol A ou de l’aspartame prouvent que leurs effets sur la santé humaine sont encore mal connus ou minimisés.  "L’effet cocktail" des centaines de substances mélangées dans l’alimentation est encore plus flou.

Le travail remarquable de Marie-Monique Robin démontre aussi qu’il n’est plus possible aujourd’hui de dire que les produits chimiques présents dans l’alimentation ne sont pas liés à l'augmentation de nombre de cancers et troubles neurologiques développés dans tous les pays depuis une trentaine d'années. La journaliste d'investigation prend pour preuve le cas des agriculteurs qui sont en première ligne, donc les "victimes à la source" des produits phytosanitaires, et sont de plus en plus nombreux à avouer que les cancers ou les maladies neuro-dégénératives dont ils sont victimes sont causées par les pesticides. Suivent immédiatement dans la chaîne alimentaire les industriels qui transforment et conditionnent les aliments qu'au final nous ingérons tous.

Si les autorités ne réagissent pas pour des raisons qui restent encore obscures il nous appartient de changer le cours de notre alimentation en commençant déjà par nous tourner rapidement vers les aliments bio.

 

Sans plus attendre je vous laisse découvrir le meilleur documentaire jamais réalisé sur les conséquences des empoisonnements d'envergure mondiale liées à ces fabricants de la mort.

 

 

Notre 

 poison

quotidien 


Vidéo, voir plus haut -  un film de Marie-Monique Robin

avec l'aimable autorisation de Marie-Monique Robin

 

 

Voila, j'espère que cette trilogie sur les industries chimiques aura permis de vous en apprendre un peu plus sur l'origine de nos maladies face au grand paradoxe qui voit la longévité de la vie humaine s'allonger un peu plus chaque décennie et le nombre de décès par cancer augmenter sans cesse.

 

 

Marie-Monique Robin dans son environnement naturel

 

Poursuivons un peu plus loin avec le portrait de cette journaliste engagée, Marie-Monique Robin, que j'ai découvert il y a une dizaine d'années en "tombant" littéralement sur un autre de ses documentaires cinglants diffusé sur une célèbre chaîne cryptée : Escadrons de la mort, l'école française, que je vous recommande chaleureusement.

 

Marie-Monique Robin est diplômée du centre universitaire d’enseignement du journalisme de l'université de Strasbourg. Elle a débuté sa carrière avec France 3 Région puis après une incursion d'une dizaine d'années au sein de l’agence CAPA elle s'est établie en tant que journaliste indépendante. Indépendante... C'est exactement le terme qui qualifie cette célèbre journaliste d'investigation engagée, militante pour l'humanité. Une vingtaine années plus tard Marie-Monique Robin a quasiment réalisé une quarantaine de documentaires sans cesse plus captivants. Ses films sont le résultat d’une longue enquête de terrain et nous offrent un regard critique sur la situation des droits de l’homme dans différentes régions du monde notamment en Amérique Latine où elle s’est rendue plus de 80 fois.

 

En outre la journaliste-réalisatrice a rédigé une dizaine d'ouvrages tirés de ses enquêtes. C'est ce qui fait la particularité de son travail d'investigation : chacun de ses livres raconte en détail l’enquête menée à l’occasion d’un de ses films et approfondit son propos par un complément très documenté.

 

Les travaux impressionnants de Marie-Monique Robin sont réalisés pour éveiller nos consciences sur le devenir de notre santé et contrairement aux documentaires de son confrère Michaël Moore, la réalisatrice ne nous endoctrine pas dans un maccarthisme ni même dans un discours politique. La journaliste prend soin de nous laisser notre libre arbitre tout en allant très loin dans ses investigations. Seule compte la vérité appuyée par des témoignages authentiques et des faits malheureusement bien réels.




Filmographie de Marie-Monique Robin

• Notre poison quotidien, 113 mn, 2010, coproduction d’Arte France et INA France 2010, diffusé en première mondiale au FIPA de Biarritz en janvier 2011. 

Torture made in USA, 85 mn, 2009, Galaxie Presse, CFRT, diffusé exclusivement du 19 octobre au 19 décembre 2009 et du 30 mars au 4 avril 2010 sur Internet par Mediapart, le film a obtenu au FIGRA, Festival International du Grand Reportage d'Actualité du Touquet Paris-Plages, le prix Olivier Quemener-Reporters sans frontières, 2010. 

Le Monde selon Monsanto, 108 mn, 2008, ARTE, ONF, Festival international du film francophone en Acadie, Prix Rachel Carson (Norvège), Trophée des sciences du danger (Cannes), Umwelt-Medienpreis (prix des médias allemands, Berlin 2009), l'Ekofilm Festival de Cesky Kumlov (République Tchèque, 2009). 

L’École du soupçon, 52 mn, 2007. 

On les appelait les dames du planning, 52 mn, 2006. 

Argentine, le soja de la faim, 26 mn, 2005.

Les pirates du vivant, 57 mn, 2005, ARTE, Prix au FIGRA, Prix Buffon, Festival international du film scientifique de Paris, Prix Ushuaïa TV. 

Blé : chronique d’une mort annoncée ?, 52 mn, 2005.

Chasse au pédophile : quand la rumeur tue, 40 mn, 2004. 

La science face au paranormal, 52 mn, 2004, Canal +

Escadrons de la mort, l'école française, 60 mn, 2003, CANAL +/ ARTE, Prix du meilleur documentaire politique (Sénat), Award of Merit (Latin American Studies Association, USA). 

L’ère du soupçon, 52 mn, 2002. 

Escale à Cuba, 75 mn, 2002. 

Cuba : l'île aux trésors, 52 mn, 2001.

Paroles d’agents, 52 mn, 2001. 

Paroles de profs, 52 mn, 2001. 

La révolte des femmes battues, 75 mn, 2000. 

Paroles de flics, 52 mn, 2000. 

Les cent photos du siècle, de février 1998 à février 2000 sur ARTE. 

Petites et grande histoire du stade de France, 90 mn, 1998. 

Mon père, le Che, 62 mn, 1997. 

Le guérillero des laboratoires, 52 mn, 1995. 

La faillite des paysans, 26 mn, 1997. 

Voleurs d'yeux, 40 mn, M6, Prix Albert Londres 1995. 

Le théâtre des mules, 52 mn, 1995.

Cuba, l'histoire d'un mythe, 2 x 52 mn, 1994.

Le plus bel endroit du monde, 26 mn, 1994.

Voleurs d'organes, 52 mn, Planète Câble/Canal+ Espagne/ARD, 1993, Prix du Grand documentaire au Festival d'Angers, Prix du meilleur documentaire étranger au Festival de la Havane, Prix du jury catholique au festival de Monte Carlo, Prix Médiaville.

Ça n'arrive qu'ailleurs, 26 mn, 1992.

Apartheid dans le sud Tyrol, 26 mn, 1990.

Les jacqueries du bocage, 26 mn, 1990.

Mama coca, 26 mn, 1990.

La vallée des centenaires, 26 mn, 1990.

Cuba si, Cuba no, 52 mn, 1990. 

Sida et révolution, 26 mn, 1989

 

Excusez du peu et découvrez aussi les récits de ses enquêtes...

 


Bibliographie

• Notre poison quotidien, Édition La Découverte, 2011

100 photos du XXIe siècle, Édition La Martinière, 2010, avec David Charrasse

Le Monde selon Monsanto, Édition La Découverte, 2008

L’École du soupçon : les dérives de la lutte contre la pédophilie, Édition La Découverte, 2005

Escadrons de la mort, l'école française, Édition La Découverte, 2004

Le sixième sens, en collaboration avec Mario Varvoglis, Éditions du Chêne, 2002

Grand reportage. Les Héritiers d'Albert Londres, Œuvre collective, Éditions Florent Massot, 2001

Les 100 photos du siècle, Éditions du Chêne, (Éditions Tachen et France Loisirs), 1999

Voleurs d’organes. Enquête sur un trafic, Éditions Bayard, 1996


 

 

Le site de Marie-Monique Robin

 

 

Depuis peu Marie-Monique Robin a décidé d'être propriétaire des images et interviews qu'elle réalise soucieuse de développer une relation différente avec son public.

 

• être désormais propriétaire des images et interviews qu'elle réalise pour pouvoir les utiliser le plus largement possible, en les mettant, par exemple, à disposition sur son site web.

• contrôler les budgets des films et utiliser au mieux l’argent disponible dans le seul but de garantir la qualité des œuvres, ce que n’autorise pas une logique purement commerciale.

• développer une relation différente avec le public en l’associant à la genèse et au développement de ses films pour que ceux-ci jouent pleinement leur rôle d’outil d’information et d’éveilleur de conscience.

• créer une équipe qui partage sa conception du journalisme et l’assiste dans la réalisation de mon travail.

 

Soutenez Marie-Monique Robin en devenant souscripteur de ses futures réalisations.  

Le débat est "tout vert"

 

Livrez vos impressions, vos témoignages ou vos craintes sur l'avenir de l'humanité et de votre santé livrée entre les mains des géants de l'industrie chimique.

 

Pour ouvrir le bal, l'auteure elle-même s'explique au cours d'un entretien qu'elle a accordé à Susanna Lotz (Arte).

 

« Existe-t-il un lien entre l'exposition à des pesticides et l'épidémie de cancer ? »

 

« J’ai pu constater que le système de règlementation est totalement inopérant. »

 

« Toutes les compagnies chimiques ont menti sur la toxicité de leurs produits. »


« Les pesticides, 200 000 morts par intoxication aigüe par an dans le monde. »


« J'ai complètement changé ma manière de manger ! »

 

 

 

Cet article est dédié à toutes les victimes disparues ou à venir par la faute d'industriels sans scrupule et sans considération pour la vie humaine.

 

 

 

Sources : Arte, mariemoniquerobin.com, Wikipédia

Je veux être désormais propriétaire des

 

 images et interviews que je réalise, et

 

 développer une relation différente avec le

 

 public

 

Marie-Monique Robin

 

Ce que nous proposons très précisément :

- Le DVD : il s’agit d’une "édition spéciale" exclusivement distribuée en souscription, distincte du DVD qui sera vendu dans le commerce. Au prix de 30 € TTC, port inclus, le DVD que vous pré-achetez sera expédié au nom et à l’adresse que vous communiquez en vous inscrivant.
  
- Le lien : votre inscription en ligne vous permet l’accès au site du reportage. Grâce à ce lien, suivez la production et la réalisation, et cultivez vos relations avec les personnages du film (les personnes qui souscrivent par courrier reçoivent ce lien par mail)
  
- Les conditions d’effectifs : pour que l’opération soit menée à bien, il faut un minimum de 500 souscriptions.
Au cas où nous n’y parviendrions pas, vos paiements vous seront restitués. L’opération de souscription est réservée au maximum à 2500 personnes, dans l’ordre d’arrivée de leurs inscriptions.
  
- Les délais : le DVD en édition spéciale sera distribué aux seuls souscripteurs, entre octobre et décembre 2012. Le lien sera accessible sur le site à partir du 15 avril 2011, et sera alimenté jusqu’à la sortie du film.

 

 SOUSCRIRE 

 

Je soussignée Marie-Monique Robin, prends personnellement l’engagement de rembourser intégralement les souscripteurs dans tous les cas où la production du film n’aboutirait pas, quelle qu’en soit la cause.

 

 Notre poison quotidien (livre)
Disponible sur ArteBoutique - 22,00 €
Notre poison quotidien (DVD)
Disponible sur ArteBoutique - 14,99 €

 

 

http://lucien-pons.over-blog.com/article-saigneurs-accordez-nous-notre-poison-quotidien-99422095.html

 

 

 

§§§§§

 

Monsanto, un demi-siècle de scandales sanitaires

Lemonde.fr - La condamnation, lundi 13 février, du géant américain de l'agroalimentaire Monsanto, poursuivi par un petit agriculteur charentais intoxiqué par un herbicide, est une première en France.

 

..

Amiante et OGM : deux géants condamnés

Ladepeche.fr - Désormais, rien ne sera plus pareil. Pour les agriculteurs comme pour les victimes, innombrables, de l'amiante.

 

.

 

.

.

Partager cet article

commentaires

Khella 17/02/2012 14:42


  Je me suis sans doute mal exprimée, je parlais de Marie-Monique Robin....


 

Eva R-sistons 16/02/2012 17:56


J'en ai régulièrement parlé sur ce blog et sur mes autres blogs ! eva


cliquez chemtrails et eva sur moteurs de recherche

Khella 16/02/2012 17:23


Elle fait du bon boulot cette dame, mais pourquoi ne parle-t-elle pas des CHEMTRAILS ???

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche