Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 00:35

 

 

Dormir huit heures ne serait pas naturel !

 Partager14Votre avis :Buzz2LOL !1OMG !!WTF ?FAIL
Info rédaction, publiée le 24 février 2012
Dormir huit heures, ce n'est pas naturel ?

Dormir une nuit complète de huit heures ne correspondrait à notre cycle naturel de sommeil selon une étude anglo-saxonne.


Une enquête scientifique, relayée par GMA News, a livré la conclusion suivante : dormir pendant huit heures d’affilée ne serait pas quelque chose de naturel.
Deux chercheurs, Craig Koslofsky et Russell Foster, qui collaborent avec la BBC, se sont intéressés à des études antérieures menées sur le sujet. Et plusieurs de ces dernières révèlent un constat implacable : le vrai sommeil naturel correspond à quatre heures puis réveil de deux heures pour finir avec un autre dodo de quatre heures.
Au début des années 1990, selon la même source, un psychiatre a placé des personnes 14 heures par jour dans un noir total pendant un mois. Résultat, tous ces individus ont régulé de manière identique leur cycle de sommeil : ils dorment quatre heures, se réveillent durant deux heures pour se recoucher ensuite pendant encore quatre heures.
L'historien Roger Ekirch de Virginia Tech a publié aussi, en 2001, un article fondamental sur la base de 16 années de recherche, montrant des preuves historiques que l’on dormait les siècles derniers de cette manière, avec cette interruption de deux heures.


On dort huit heures en continu à cause de la société industrielle


Mais que faisait-on durant ces deux heures ? Selon Ekirch, citée par la même source, on priait, méditait, fumait, allait aux toilettes ou rendre visite aux voisins. On avait aussi évidemment des relations sexuelles et ces deux heures étaient même considérées comme le moment propice.
Mais d’où vient alors cette règle de la nuit complète de huit heures que l'on croyait intangible.
Ce cycle continu, sans interruption, est né tout simplement avec l’apparition de la lumière artificielle et du développement de la société industrielle qui a imposé des horaires de travail strictes au XIXe siècle à la majorité de la population.
Le problème est qu'un nombre incalculable de personnes ont subi, et subissent encore aujourd’hui, ce changement de rythme : apparition des phénomènes d’anxiété nocturne, des maladies d’insomnies avec l’envahissement des anxiolytiques en accessoire.

 

http://www.gentside.com/insolite/dormir-huit-heures-ne-serait-pas-naturel_art36212.html

 

http://fr.news.yahoo.com/dormir-huit-heures-ne-serait-naturel-221300196.html

 

.

 

Les graines de lin : un aliment bio à privilégier

Les graines de lin : un aliment bio à privilégier

Les graines de lin sont une alternative intéressante pour préserver notre santé et celle de notre planète. Outre l’utilité de la fibre de lin dans l’industrie du textile, ses graines sont aussi exploitées pour leur valeur thérapeutique. Depuis Hippocrate, on broie les graines pour se nourrir et se soigner, et les modes d’emploi se transmettent de génération en génération.

mardi 1er septembre 2009, par Rédaction bio

Les vertus thérapeutiques des graines de lin

On sait entre autres que le lin peut soigner certains troubles et maladies chez les Humains, comme la constipation chronique, l’inflammation intestinale ou la diverticulose. Chez les personnes hypercholestérolémiques, c’est-à-dire celles qui ont un taux de cholestérol sanguin supérieur à la normale, la consommation quotidienne et régulière de graines de lin moulues stabilise ou même réduit ce taux. Utilisées en cataplasme après infusion, les graines écrasées soulagent aussi les inflammations douloureuses cutanées.

Riche en oméga-3, cette plante oléagineuse fait actuellement l’objet de plusieurs recherches scientifiques pour découvrir d’autres vertus médicinales encore méconnues. L’acide alpha-linolénique, un acide gras polyinsaturé présent dans les graines de lin, minimiserait en l’occurrence chez l’Homme les risques de maladies cardio-vasculaires, ou encore réduirait le risque du cancer de la prostate chez les hommes et de l’ostéoporose après la ménopause chez les femmes. Grant N. Pierce, directeur de la recherche au Centre de recherche de l’Hôpital général de Saint-Boniface, au Manitoba, indique que d’après des tests effectués sur des lapins et des souris en laboratoire, les résultats sont concluants. Nourris aux graines de lin, les lapins ont vu leur taux d’oméga-3 d’origine végétale augmenté de 12 %, ce qui a réduit efficacement l’accumulation de cholestérol dans leur sang. L’athérosclérose, signe avant-coureur des troubles cardio-vasculaires peut ainsi être évité.

Les graines de lin pour sauver notre planète

Du point du vue écologique le lin est une des rares plantes qui favorisent le respect de l’environnement. Sa culture ne requiert que peu d’engrais et de traitements phytosanitaires. Naturellement résistante aux limaces, cette plante évite l’utilisation de produits anti-limaces très nocifs pour l’environnement, et n’a pas besoin d’apports extérieurs en azote ou en potasse. Par ailleurs, le lin semé en automne et récolté en hiver ne requiert pas de labour, ce qui revient à dire que les dégradations organiques dans le sol sont optimisées et qu’il y a moins de consommation d’énergie (l’utilisation d’engins pour le labour dépense de l’énergie : gasoil, essence…). Utilisées comme isolants thermiques, les fibres de lin diminuent aussi la dépense en énergie pour le chauffage dans les foyers et les véhicules de transport.

Des études ont récemment démontré que l’élevage de bovidés est tout aussi nocif que les gaz d’échappement dans les agglomérations. Les bovidés émettent naturellement par leur flatulence du méthane (entre 1,3 et 2,6 tonnes de méthanes par an chez les vaches), un gaz bien plus dangereux que le CO2. Le méthane serait effectivement, à raison de 15 %, l’une des principales causes de la dégradation de l’atmosphère due aux effets de serre. L’INRA de Clermont-Ferrand / Theix propose à ce sujet d’ajouter dans les aliments des bovidés du lin. Suite à des études sur des vaches laitières, on a pu remarquer que leur production de CH4 a été réduite de 27 à 37 %, une nette diminution en relation directe avec l’acide gras polyinsaturé présent dans le lin.

 

http://www.hellocoton.fr/to/2x5J#http://www.vivez-nature.com/agriculture-biologique/graine-lin-bio.html

 

______________


 

Autres posts :

 

Vendredi 24 février 2012

Conflits d'intérêts des sociétés savantes & déni des médecins vont de pair

 

 

Les vertus nutritionnelles du chocolat noir


Une étude révèle que manger 100g de chocolat noir tous les jours pendant 15 jours réduit la tension artérielle, et améliore la capacité du corps à assimiler le sucre (ce qui est un problème chez les diabétiques).


Selon l’American Journal of Clinical Nutrition, la molécule responsable de ces effets positifs se trouve dans le cacao (dont le chocolat blanc est dépourvu) . La fève de cacao est une mine de nutriments essentiels : potassium, magnésium (à l'action anxiolytique), calcium, phosphore. Anti-fatigue et dynamisant, le chocolat noir apporte aussi du fer, indispensable aux femmes. Il contient en outre des vitamines A, B, B2, PP et E, qui agit contre le vieillissement.

Si la vitamine E contenue dans le chocolat noir est bénéfique sur le vieillissement, c'est surtout la centaine de substances chimiques anti-oxydantes (polyphénols, tanins, flavonoïdes…) découvertes dans les fèves de cacao qui sont à l'origine de ses qualités. Ces substances posséderaient de multiples vertus : stimulant cardiaque, décontractant musculaire, lutte contre les dépôts de mauvais cholestérol sur les parois des artères, etc. Particulièrement nourrissant, le chocolat noir stimule l'activité intellectuelle et serait aussi un euphorisant.

Malgré les bienfaits qu’offre le chocolat noir, ce dernier devrait toutefois être apprécié avec modération : « Le chocolat noir contient des antioxydants, mais aussi beaucoup de lipides et de calories. Les personnes qui souhaitent l’inclure dans leur alimentation quotidienne, devraient soustraire de celle-ci un aliment à calories équivalentes, pour éviter de prendre du poids. »

Article lu 788 fois

One comment

Badabol11

Les valeurs nutritionnelles varient selon le taux de cacao contenu dans le chocolat :

Composition pour 100 g

 
Chocolat noir doux (45 – 59 %)3
Chocolat noir amer (70 – 85 %)2

Calories
543 kcal
599 kcal

Glucides
62 g (dont 7 g de fibres)
46 g (dont 11 g de fibres)

Protéines
4.9 g
7.8 g

Lipides
31 g (dont 19 g saturé)
43 g (dont 24 g saturé)

Cholestérol
8 mg
2 mg

Sels minéraux

Fer
8 mg
12 mg

Potassium
559 mg
715 mg

Magnésium
146 mg
228 mg

Calcium
56 mg
73 mg

Sodium
24 mg
20 mg

Manganèse
1.4 mg
1.9 mg

Cuivre
1.0 mg
1.8 mg

 

http://www.lepetitmondecozillon.fr/2011/11/les-vertus-nutritionnelles-du-chocolat-noir/

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche