Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 03:41

Sarkozy et anglicisation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas Sarkozy veut faire de la France un pays bilingue,  comprenez, un pays bilingue  français-anglais !

Les Preuves :

  • Xavier Darcos, ex-ministre de l'Éducation nationale, ex-ministre de la Francophonie (!), a reçu la mission, quelques mois seulement après l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence en 2007, de faire de la France un pays bilingue (sous-entendu français-anglais), a aidé à instaurer l'anglais obligatoire en primaire dès le CE1, a promu les visioconférences en anglais pour déporter notre jeunesse francophone directement en Grande-Bretagne, a lancé le projet de vacances en anglais pour que les écoliers mal anglophonisés puissent rattraper leur retard ;

 

  • Luc Chatel, actuel ministre de l'Éducation nationale, veut angliciser l'enfance dès l'âge de trois ans : « aujourd'hui, en France, ne pas maîtriser l'anglais est un handicap. Je veux réinventer l'apprentissage de l'anglais dans notre pays », disait Luc Chatel, invité d'Europe1, le dimanche 23 janvier 2011. Le ministre de l'Éducation souhaite que cet apprentissage soit développé, « dès 3 ans », chez les enfants. En février 2012, le ministre est fier d'annoncer le lancement du service universel d'apprentissage de l'anglais "English by Yourself" créé par le CNED ;

Rappel : Le bilinguisme (langue nationale + langue du plus fort du moment) est une période de transition consistant à préparer la population au basculement vers la langue du plus fort du moment. Les francophones de l'Ouest-canadien et de Louisiane ont perdu le français selon ce principe. Au début du processus, ils ont tous été conviés à devenir de parfaits bilingues français-anglais, puis, peu à peu, les services en français ont disparu (pas rentables, leur a-t-on dit), les écoles francophones ont fermé et puisque tout le monde connaissait l'anglais, l'unilinguisme anglophone est devenu la règle dans tout, sonnant ainsi la mort de notre langue dans l'Ouest-canadien. Aujourd'hui, pour faire disparaître le dernier bastion francophone d'Amérique du Nord, ce n'est pas par hasard, que le gouvernement Charest (John James Charest, actuel Premier ministre du Québec, est un ami de Nicolas Sarkozy !) veut imposer le bilinguisme précoce français-anglais partout dans les écoles du Québec.

AnggunEt comme par hasard, la France, représentée cette année par la chanteuse Anggun et sa chanson  Echo (You and I)", chantera  en bilingue français-anglais au concours de l'Eurovision de la chanson.

Qui a donné l'autorisation à Nicolas Sarkozy de faire de la France un pays bilingue français-anglais ? Peut-être des "machins" de l'oligarchie mondialiste du style Davos, Bilderberg, Council on Foreign Relations,Goldman Sachs, UE, etc.

Quelle est la légitimité de cette décision ? Aucune (son programme de 2007 disait même tout le contraire - voir le discours de Caen du 9 mars 2007). Le peuple a-t-il été consulté ? Non.

Y a-t-il eu un référendum, un débat public ?  Non.

Est-ce que le parlement a voté et a approuvé notre anglicisation ?  Non.

Alors, pour dire résolument NON à la France bilingue français-anglais de Nicolas Sarkozy, merci de demander aux candidats à l'élection présidentielle, de tenir compte, dans l'élaboration de leur programme politique, des points ici soulevés :

 

  • Faire marcher la France sur ses deux jambes : l’Europe, d’une part, dans la coopération entre nations européennes, et la francophonie, d’autre part, dans la coopération fraternelle et solidaire que nous devons avoir avec l’ensemble des pays francophones. De plus, lorsqu'un drapeau européen flottera à côté d’un drapeau français, obligatoirement devra flotter à ses côtés, le drapeau de la francophonie.
  • Condamner, et rendre illégal, le bilinguisme français-anglais partout sur le territoire français et exiger que sur l’espace public lorsqu’une traduction d’un texte français est nécessaire, celle-ci devra s’opérer en au moins deux langues étrangères (pareille obligation sera faite dans nos aéroports).
  • Remettre l’enseignement du français prioritaire en primaire, y enlever l’enseignement de l’anglais pour le remplacer par un enseignement général sur les langues du monde (sans oublier l’espéranto), favoriser, dès l’entrée en 6e l’apprentissage d’une langue internationale qui ne soit pas forcément l’anglais, ne pas donner le baccalauréat aux élèves qui n’auraient pas obtenu la moyenne en dictée lors de l’épreuve, réaffirmer, haut et fort, que la seule langue de l’enseignement en France, c’est le français.
  • Victoires de la musiqueCesser de donner de l’argent public aux entreprises et aux artistes qui préfèrent utiliser l’anglais plutôt que le français dans leurs créations, dans la dénomination de leurs produits, de leur enseigne, de leur raison sociale, etc. (Pas d’argent public, par exemple, pour un chanteur français qui chanterait en anglais. Ni de récompenses publiques à des chanteurs français qui chantent en anglais. En effet, pourquoi a-t-on remis une Victoire de la Musique, c'est-à-dire un encouragement à continuer, à Izia, au groupe Justice et au Marseillais Jehro, alors que ceux-ci chantent en anglais et ne contribuent donc aucunement au rayonnement et à la sauvegarde de notre langue sur le plan national et international ?).
  • Exiger de nos hommes politiques, de nos diplomates, de nos militaires, de nos coopérants, de ne pas s’exprimer en anglais lorsqu’ils ne sont pas en pays anglophones. Exiger d’eux également qu’ils s’expriment en français dans les grandes instances internationales où notre langue à un statut de langue officielle.

 

Vive la langue française,

Vive la francophonie,

Vive le monde dans sa diversité linguistique et culturelle.


Régis Ravat

Président de l'A.FR.AV 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche