Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 03:11


Illustration : Azim pour plumedepresse 2011.

 

En pleine campagne pour les cantonales, et dieu sait si le thème est fédérateur au plan local, il a osé le dire ! Selon Nicolas Sarkozy, il faut arrêter « de penser que l’on peut, à l’inverse du monde, multiplier les emplois de fonctionnaires. On ne peut pas toujours dépenser plus. Si vous voulez qu’on fasse plus de TGV, on ne peut pas garder de bureaux de poste pour tout le monde »  Pour l’heure, seuls les blogs ont réagi, à la suite de Pour tout vous dire, qui précise le contexte : le chef de l’Etat était « en déplacement dans le Cher, interpelé par plusieurs élus au sujet de la disparition de services publics dans leur commune ».

N’importe quoi comme d’habitude ! Les usagers de la Poste et les clients du TGV sont-ils les mêmes ? Il est parfaitement absurde de mettre les deux en parallèle, d’autant plus lorsqu’on vient d’autoriser la hausse scandaleuse des tarifs du TGV ! Et puis leur demande-t-on leur avis, aux Français, de savoir s’ils veulent plus de trains et à quel prix ? Les interroge-t-on avant de supprimer ou pas des bureaux de Poste et des dizaines de milliers d’emplois de fonctionnaires, dans les écoles, les commissariats, les gendarmeries, les hôpitaux, partout ? Et puisqu’il faut sans cesse revenir aux fondamentaux du débat public, on en a plus qu’assez de toujours entendre Sarkozy et sa clique prétendre qu’ « On ne peut pas toujours dépenser plus » alors même qu’ils se privent sciemment, par idéologie et intérêt de classe, de ressources fiscales, en menant une scandaleuse politique d’exonération massive des entreprises et des riches privilégiés.

Et après, on va dire à ceux qui ne profitent aucunement de ces cadeaux-là, au peuple donc, qu’on n’a plus d’argent pour ses services publics, lui qui n’a pourtant plus que ça ? L’UMP organise l’insolvabilité de l’Etat pour mieux le dépecer et l’offrir à l’avidité des actionnaires. Et ce faisant, ces escrocs dilapident le patrimoine national, volent la collectivité, spolient l’intérêt général et pillent le bien commun. Ainsi, ces profits qu’ils offrent généreusement à leurs amis du Fouquet’s et du Cac 40, ils vont les chercher directement dans la poche des petites gens : Sarkozy est bien le Robin des Bois inversé qui prend aux pauvres pour donner aux riches ! Est-il utile de préciser que ça commence à bien faire ?

 


Jeudi 3 Février 2011


http://www.plumedepresse.net http://www.plumedepresse.net

 

http://www.alterinfo.net/Sarkozy-on-ne-peut-pas-garder-de-bureaux-de-poste-pour-tout-le-monde_a54716.html

 

 

________________________________________________________________________________________

.

 

Sarkozy face aux élus des collectivités territoriales : TINA


   

2 février 2011 (Nouvelle Solidarité) – Margaret Thatcher, bien connue pour avoir ruiné l’Angleterre en déclarant la guerre aux syndicats et aux services publics outre-Manche, répétait sans cesse : « There is no alternative ! » (TINA : il n’y a pas d’alternative !)


Nicolas Sarkozy n’a rien dit d’autre en plaidant, devant l’Assemblée départementale des maires du Cher réunie à Saint-Amand-Montrond, en faveur de l’austérité, emballée comme « discipline budgétaire », imposée à l’Etat, à la Sécurité sociale et aux collectivités territoriales.


D’emblée, il a confirmé le choix du gouvernement de « geler pour les trois prochaines années les dotations d’Etat » aux collectivités territoriales alors qu’aucune réforme du type Glass-Steagall n’impose aux grandes banques, pourtant à l’origine de la ruine actuelle, de changer leur comportement scandaleux.


Alors qu’avec Angela Merkel, Sarkozy, pour « sauver l’euro », œuvre inlassablement pour une « plus grande intégration européenne » impliquant la mise sous tutelle des Etats par l’UE, il n’a pas hésité à dire qu’à part l’austérité, « il n’y a pas d’autre solution ou alors la France ne sera plus un Etat indépendant ». Et il a cherché à faire peur en lançant : « Est-ce que vous croyez qu’un seul Français souhaite qu’il arrive à la France ce qu’il arrive à la Grèce, à l’Irlande et au Portugal ? »


Aux élus qui s’inquiètent de la disparition progressive des services publics dans leurs communes, il rétorque ensuite :« On ne peut pas toujours dépenser plus, on ne peut pas. Vous me proposez donc de creuser les déficits publics, je ne peux pas !(…) Avec le Premier ministre, nous avons pris des engagements de rétablir les finances de la France, nous les tiendrons ! »


Alors que François Fillon a traversé récemment la Manche pour quémander à Londres un discret appui de la City pour sauver nos banques, Sarkozy déclarait hier : « Je n’accepterai pas l’idée qu’un jour, la France fasse la manche parce qu’elle a tellement de déficits que nos notes seraient dégradées et qu’on se retrouverait en incapacité de payer la dette de tous les gouvernements précédents, gauche et droite confondues. »

 

Ignorant sans doute les 71 suicides récents d’employés de la Poste, meurtris par ce qui leur arrive, Sarkozy a exhibé mépris et arrogance en lançant qu’il faut désormais « arrêter de penser que l’on peut, à l’inverse du monde, multiplier les emplois de fonctionnaires. Si vous voulez qu’on fasse plus de TGV, on ne peut garder le bureau de poste pour tout le monde avec, vous savez, le préposé à la casquette qui dit "monmétier, c’est la Poste" et pas le service public. Le service public, c’est la polyvalence ».


A Jean-Pierre Charles, maire de Graçay et conseiller général qui l’interpellait sur les efforts des communes rurales contre la désertification et sur le caractère inadmissible du fait qu’il faille, par exemple, pour cause de dégradation du service public, parfois huit jours pour qu’une lettre soit livrée à son destinataire, Nicolas Sarkozy se lâche : « Si vous n’êtes pas content, vous n’avez qu’à les distribuer vous-même ! »


http://www.solidariteetprogres.org/article7390.html

 

.

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche