Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 20:08

Comme d’habitude c’est le plus petit (1, 20m selon les syndicats, 1,90 selon la police), le plus hargneux, qui dirige la bande de hors la loi.

 
On peut percevoir parfois quelque analogie entre ces frères Dalton rêvant d’une Dalton City avec cette pauvre France que certains de nos dirigeants abandonneraient au pillage pour se remplir les poches.
A Dalton City on va prendre l'argent des retraites, avant, demain, de voler l'argent de la santé...

Histoires de « famille » comme dans toute mafia bien comprise.

On peut ainsi se poser la question de la collusion des intérêts privés des familles de certains de nos gouvernants et de leurs fonctions politiques.
Avocats d’affaires comme Sarkozy, Jupé ou Borloo, l’affairisme n’est jamais bien loin…
Mais les meilleures affaires se font en famille…

Souvenons-nous de Monsieur Kouchner, Ministre des Affaires Etrangères, et de sa femme à la tête de France 24, la télévision à vocation internationale.
 
Souvenons-nous de l’UMP voulant forcer les communes à se doter de vidéo surveillance quand l’un de ses principaux acteurs est le frère d’Hortefeux.
 
Souvenons-nous de la compagne de Michel Baroin qui était fiscalisée à Las Vegas pour échapper à l'impôt en France...

Et bien sûr, Woertz et son épouse.
Woertz qui fut le trésorier de la campagne de Sarkozy comme ce dernier le fut pour Balladur, Karachigate à la clé !
Et maintenant, la sarfozy family, le fiston et le frangin !

Le fils promis aux plus hautes fonctions mais pas même capable d’obtenir un diplôme !
Et surtout Guillaume Sarkozy, celui qui vous prendra l’argent des retraites !

 
Voici donc un extrait très éclairant de POLiTIS :

"Sevriena, une nouvelle société d’assurance spécialisée dans la retraite par capitalisation, créée par Guillaume Sarkozy, entend bien profiter de la réforme des retraites. Histoire d’une opportune naissance destinée à rafler un juteux pactole compris en 40 et 110 milliards d’euros.
« Je garantirai la pérennité du régime de retraite… Je ne changerai pas le régime par répartition (…) par un régime où chacun épargnerait de son côté… Il faudra que tout soit mis sur la table : l’âge de la retraite, la durée de cotisation et la pénibilité. La seule piste que je ferme tout de suite, c’est celle de la diminution des pensions… La réforme des retraites concernera tout le monde… Les pensions sont trop basses... » Nicolas Sarkozy sur TF1 le 25 janvier 2010.

Nicolas Sarkozy veut-il vraiment de sauver le régime de retraite par répartition ? Plusieurs faits récents contredisent cette profession de foi présidentielle. Nicolas Sarkozy est arc-bouté sur le projet de loi réformant les retraites pour d’autres raisons : la future loi contient quelques articles destinés à booster la retraite par capitalisation
.
[1] au détriment de l’actuel système par répartition. Du sur mesure pour les banques et sociétés d’assurance, en particulier Malakoff Médéric qui n’existe que depuis 2008 et est devenu dès sa création le premier groupe paritaire de protection sociale en France, avec plus de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires.
Ce groupe dirigé par Guillaume Sarkozy, frère du chef de l’État, a le vent en poupe et a misé gros sur l’adoption de la réforme des retraites. Car il a récemment créé avec la Caisse nationale de prévoyance (CNP Assurances), premier assureur de personnes en France avec un chiffre d’affaires de 31,5 milliards d’euros en 2007, une société d’assurance du nom de Sevriena dont le destin programmé consiste à développer massivement la retraite par capitalisation. Cette société a déjà prévu une forte croissance de ses résultats : un document confidentiel (voir plus bas) estime le potentiel de création de valeur de cette entreprise à 634 millions d’euros dans 10 ans et à 1,2 milliards dans 20 ans.
Peu de citoyens en seront informés : les principales banques et sociétés d’assurance guettent avec impatience l’adoption définitive du projet de réforme des retraites, notamment parce qu’il contient un dispositif que Nicolas Sarkozy et le gouvernement se gardent bien d’ébruiter. En effet, si l’on examine attentivement le texte de la réforme, les préoccupations réelles de Nicolas Sarkozy sont très éloignées du sauvetage de l’actuel système de retraite. Les dernières pages du projet de réforme des retraites adoptés le 15 septembre à l’Assemblée nationale contiennent un « titre V » entièrement consacré à la retraite par capitalisation, comme nous l’écrivions dans Politis."

 

P.S: Sur un autre registre, voici une superbe vidéo. Un peu outrancière vers la fin. Mais bon...

http://www.youtube.com/watch?v=EnvxLKtVyZ0
 
http://nouvelhermes.blogspot.com/2010/10/les-sarkozy-ou-les-freres-dalton.html
 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche