Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 06:16

L'agent orange de Monsanto utilisé pour déboiser la forêt amazonienne

Et les Indiens qui y vivent ? Comme les Vietnamiens ?

Stephen Messenger
Treehugger.com
mar., 05 juil. 2011 07:19 CDT
© Wikipedia Commons

L'Agent Orange est l'une des armes de guerre moderne les plus dévastatrices qui soit, un produit chimique qui a tué ou blessé 400 000 personnes (selon les estimations) durant la guerre du Vietnam - et elle est maintenant utilisée contre la forêt amazonienne. Selon des déclarations officielles, des fermiers au Brésil ont commencé à avoir recours à l'épandage de cet herbicide hautement toxique pour déboiser plus discrètement, cette méthode étant plus difficile à détecter que des tronçonneuses et des tracteurs. Durant les semaines passées, des observations aériennes ont révélé que le composé chimique a été vaporisé sur près de 180 hectares de forêt pluviale - empoisonnant des milliers d'arbres et un nombre indéterminé d'animaux, potentiellement pour des générations.

Les autorités de l'agence pour l'environnement brésilienne IBAMA ont d'abord découvert des indices de ces déboisages illégaux sur des images satellites de la forêt amazonienne ; un survol de la région en hélicoptère a plus tard révélé des milliers d'arbres de couleur cendre, défoliés par des produits chimiques. L'IBAMA déclare que l'Agent Orange a probablement été répandu par avion par un fermier encore non identifié dans le but de dégager la terre pour en faire des pâturages, car ce procédé est plus difficile a détecter qu'une opération de déboisage traditionnelle qui requiert des tronçonneuses et des tracteurs.


IBAMA
La semaine dernière, dans une autre partie de l'Amazonie, une enquête conduite par l'agence a conduit à la découverte d'approximativement 4 tonnes de l'herbicide hautement toxique caché dans la forêt, en attente d'épandage. L'utilisation d'une telle quantité de ce produit aurait potentiellement conduit à la destruction de plus de 3000 hectares de foret pluviale, décimant l'intégralité de la faune sauvage qui y habite et contaminant les nappes phréatiques. Dans ce cas-ci, l'individu responsable a été identifié et risque une amende d'un montant approchant les 1.3 millions de dollars.

Selon un rapport de Folha de São Paulo, la dernière utilisation de tels produits chimiques par des déboiseurs à été enregistrée en 1999, mais les sources officielles pensent que l'épandage de cet herbicide dévastateur pourrait devenir plus fréquent en réponse à la répression accrue des actes criminels environnementaux.
«Les déboiseurs ont changé de stratégie parce qu'en peu de temps, plus de surface de forêt peut être détruite avec cet herbicide. Ainsi ils n'ont plus besoin de mobiliser d'équipes de bucherons et peuvent donc contourner la supervision de l'IBAMA,» déclare Jefferson Lobato de l'IBAMA.
Bien que l'Agent Orange ait été développé à l'origine pour dégager des forets en situation de combat, son usage est devenu sujet à controverse en raison de son impact sur la vie humaine et animale. Durant la guerre du Vietnam, l'armée des États Unis a répandu plus de 45 millions de litres de l'herbicide, impactant la santé de 3 millions de personnes, majoritairement des paysans, citoyens Vietnamiens, causant des malformation congénitales chez plus de 500 000 enfants. De plus, les effets du produit ont été profonds et durables.

Le mois dernier, plus de trois décennies après que l'Agent Orange a été utilisé pour la dernière fois au Vietnam, les USA ont commencé à financer une opération de décontamination à hauteur de 38 millions de dollars. Pendant ce temps, dans l'Amazonie brésilienne, le produit hautement toxique était redécouvert et épandu sur la forêt pluviale.
 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche