Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 05:34

mardi 2 Août 2011

 

La police britannique demande au public de rapporter les opinions anti-gouvernement comme terrorisme


Nouvel Ordre Mondial: la paranoïa étatique encourage les citoyens à la délation au Royaume-Uni… Toc Toc Toc… le totalitarisme frappe à notre porte !

La police britannique demande au public de rapporter les opinions anti-gouvernement comme terrorisme
Nous l’avons dit dans ces colonnes depuis longtemps: l’Anarchie est la seule philosophie politique qui rassemble monarchies, républiques, fascismes brun et rouge contre elle.
Pourquoi ?
Parce que l’Anarchie présente la seule solution possible au marasme oligarchique des états séculiers ou religieux. L’Idée de la société progressiste, émancipée et donc libre est la hantise de la clique de parasites de tout poil, qui œuvre pour son intérêt de classe uniquement.
Les états se préparent partout à l’insurrection des peuples. Nous devons les prendre à contre-pied et ne pas lutter physiquement mais lutter pour mettre le système à genoux.

Comment ?
En attaquant ses trois piliers porteurs:

le vote (ainsi enlevant au système toute légitimité), l’impôt (désobéissance civile de masse, refus en masse de payer l’impôt) et les institutions financières (arrêt du remboursement des prêts, de leurs intérêts, retrait de l’argent des comptes, refus d’utiliser les cartes de crédit, chèques etc…). Ensuite place à l’autogestion de la société par et pour le peuple, solidairement et volontairement.
Le fascisme néolibéral mondialiste ne passera pas !
Vive la révolution sociale et la société libertaire !

– Résistance 71 –
 
 
La police britannique demande au public de rapporter les opinions anti-gouvernement comme terrorisme
 
L’annonce amalgame la dissidence contre l’État avec Al Qaïda
 
La police de Londres encourage les commerçants et le public à immédiatement rapporter aux autorités quiconque a des opinions anti-gouvernementale, comme étant terroristes; la police demande aux gens de devenir des indicateurs volontaires alors que l’état se prépare pour de sérieux et vastes troubles sociaux.
“Ceci fut la demande surprenante faite par la police de Londres (London Metropolitan Police) aux commerçants et aux membres du public la semaine dernière à Westminster”, rapport le London Guardian. “Il n’y a eu aucune alerte concernant d’autres groupes politiques, mais à côté d’une représentation de l’emblème anarchiste, le bureau de police de contre-terrorisme a appelé pour des lanceurs d’alerte anti-anarchiste déclarant: “L’anarchisme est une philosophie politique qui considère que l’État est indésirable, inutile et dangereux, en cela il promeut une société sans état, ou Anarchie. Toute information concernant des anarchistes devrait être rapportée à la police.”
En demandant aussi de rapporter la propagande d’Al Qaïda à la police, cette annonce amalgame les “anarchistes” avec des terroristes.
“Ceci implique de manière biaisée que quiconque impliqué dans l’anarchisme devrait être connu de la police et est engagé dans de dangereuses activités”, a dit Jason Sands, un anarchiste du sud de Londres. “Il n’y a absolument rien de criminel de manière inhérente à propos d’une philosophie politique quelle qu’elle soit. La police travaille sur la base de  la convention des droits de l’Homme, qui interdit la discrimination contre des personnes à cause de leurs convictions politiques et la requête de délation serait en elle-même une violation de ce principe.”
Bien sûr, l’étiquette “anarchiste” pourrait s’appliquer à toute une série d’opinions politiques, mais le fait que l’État est maintenant en train de discriminer contre le sentiment anti-gouvernement et encourage les gens à dénoncer leurs voisins pour avoir exprimé un ressentiment ou pour avoir montré quelque signe que ce soit de leur philosophie politique est une indication très claire de la paranoïa totale dans laquelle le gouvernement britannique s’est enfoncé à propos de ses propres citoyens.
Ainsi que l’a déclaré l’anarchiste Sean Smith au Guardian: “c’est absurde, mais pas surprenant que l’état cherche à criminaliser des idées qu’il dénonce comme dangereuses pour sa propre survie.”
De fait, si vous voulez avoir une bonne idée de ce que pense le gouvernement britannique en ce qui concerne l’issue de la situation globale dans laquelle nous sommes, regardez le rapport du ministère de la défense en 2007 qui fît ces prévisions que “la classe moyenne va devenir révolutionnaire” et… “prendre le rôle du prolétariat tel que Marx l’envisionnait” et ce dans les trois prochaines décennies.
“Les classes moyennes du monde peuvent s’unifier, en utilisant une certaine accessibilité à la connaissance, aux ressources et à certaines techniques pour échaffauder des processus transnationaux dans l’intérêt de leur propre classe”, prévient le rapport; prédisant également des troubles sociaux et des insurrections tout autant qu’une dislocation sociale.
Voila pourquoi les autortités mettent déjà la pression sur quelque opinion politique que ce soit qui puisse être anti-gouvernement. Elles sont parfaitement au courant que le danger que représente la révolution post-industrielle utilisée maintenant pour éviscérer injustement la classe moyenne occidentale provoquera une réaction hostile et radicale.
Encourager les citoyens à se dénoncer les uns les autres pour leurs opinions politiques jugées indésirables par l’État est précisément ce qui se passa en URSS et dans l’Allemagne nazie.
Une erreur de jugement classique concernant l’Allemagne nazie fut que l’état policier fut seulement la création des autorités et que les citoyens n’en furent que les victimes. Au contraire, les dossiers de la Gestapo montrent que 80% de toutes les enquêtes de la Gestapo furent initialement provoquées par des dénonciations par des citoyens allemands ordinaires.
“Il y avait en fait peu de police secrète active, la plupart des agents ne faisaient que gérer les informations qui leur parvenaient. J’ai découvert un fait très choquant. Ce n’était pas la police secrète qui faisait toute cette surveillance de masse et se cachait à chaque coin de rue. C’était les citoyens allemands ordinaires qui donnaient des informations sur leurs voisins” écrivit Robert Gellately de l’Université de Floride.
Gellately découvrît que les gens qui donnaient des informations sur leurs voisins étaient essentiellement motivés par des facteurs insignifiants comme “la concupiscence, la jalousie et les petites différences entre les personnes” et pas du tout par une motivation réelle et particulière à propos du crime ou de l’insécurité.
 
Par Paul Joseph Watson
Url de l’article original: http://www.infowars.com/uk-police-tells-public-to-report-anti-government-beliefs-as-terrorism/
~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~
http://www.alterinfo.net/La-police-britannique-demande-au-public-de-rapporter-les-opinions-anti-gouvernement-comme-terrorisme_a61836.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche