Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 06:40

La médecine de la terreur (sida)

 

Par Syvie Simon

Le mercredi 6 février, le journal Libération signalait que « toute la population française, âgée de 15 à 70 ans, pourra se faire tester sur le sida, sans obligation, selon le plan sida 2010-2014 que vient d’achever la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot. » En décembre, une campagne nationale d’information appellera ainsi tous les professionnels de santé à proposer ce test à leurs patients. Les dix mille praticiens qui ont signé le « contrat d’amélioration des pratiques individuelles » (Capi) recevront sans doute 7 euros par an et par patient ainsi testé.

Notre brillante ministre a l’ambition « d’en finir avec cette épidémie », comme elle avait l’ambition de « protéger » tous les Français de la « terrible pandémie » de grippe porcine qui menaçait leur vie. Il faut dire que le plan prévoit près d’un milliard d’euros sur cinq ans, incluant la poursuite des mesures en cours, ce qui est tout de même moins que le coût de sa précédente ambition. Ce projet de « banaliser le dépistage en direction de la population générale », y compris celle qui ne court aucun risque, ne fera que doubler le dépistage classique et gratuit déjà effectué dans le système de soins. On voit mal quel peut être son intérêt sur le plan médical ou financier.

Cette décision arrive peu de temps après la déclaration du Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour sa découverte du virus VIH, dans le film de Brent Leung, House of numbers : « On peut être exposé au VIH à plusieurs reprises sans être infecté de manière chronique ». D’après les propos du Pr Montagnier, qui vont profiter, espérons-le, de la reconnaissance octroyée par son prix Nobel pour balayer les idées reçues et dénoncer le dogme dominant, avec un bon système immunitaire, on résiste à la maladie. Le sida peut être combattu par une alimentation adaptée, équilibrée, riche en anti-oxydants et une hygiène de vie suffisante, « et tout cela peut être facilement mis en œuvre pour des sommes dérisoires ».

Ces déclarations sont bien différentes des discours des pseudo-experts invités sur les plateaux de TV pour terroriser les auditeurs. En France, près de 50 000 personnes vivraient avec le virus VIH sans le savoir, donc sans en souffrir. Cela indique bien que malgré leur séropositivité, on ne peut les considérer comme étant sidéens. Or, la détection prévue risque de les classer parmi ces derniers, et cette classification peut s’assimiler à une condamnation. Pourquoi induire chez eux la peur qui amoindrit les défenses immunitaires, alors qu’elles sont la meilleure protection contre toute maladie ?

Il est certain que les propos du Pr Montagnier sur le système immunitaire de la personne infectée, le paludisme, la tuberculose, les parasitoses intestinales qui sont immunodéprimantes, le déséquilibre nutritionnel en partie dû à une alimentation industrielle de qualité appauvrie, cause d’immunodépression, ne peuvent plaire aux laboratoires qui font la publicité sur la recherche d’un vaccin lucratif et dirigent en sous-main les instances de santé. Est-ce pour cette raison que notre Roseline nationale inféodée à cette industrie vient à son secours comme elle l’a fait pour la grippe ?

 

http://panier-de-crabes.over-blog.com/ext/http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article14861

 

 

Bachelot-vache-folle-ou-grippe-A--j.jpg

 

 

Sécurité sociale et gouvernement,

le message d'Evelyne Dubin

 

 

Quel Courage il faut à Evelyne DUBIN, la signataire de ce document pour avoir écrit ce texte en se nommant (voir la fin). 

 

A TRANSFERER AUTANT DE FOIS QUE VOUS POUVEZ ! !

 

La CPAM : 50 secondes de lecture à couper le souffle. Pour combler son déficit, nos chers gouvernants n’ont rien trouvé de mieux que de nous faire payer encore et encore...

 

- Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 €

- Nous sommes restreints lors de nos arrêts maladie ....

- Nous devons consulter un généraliste avant de voir un spécialiste …

- Pour tout traitement de plus de 91 €, nous en sommes de 18 € de notre poche

- Taxe de 0,50 c sur les boites etc...

 

Toutes ces mesures sont destinées À combler le fameux trou qui est À ce jour de 11 milliards.

 

Or, savez-vous que les sommes suivantes, destinées à la Sécu, ne lui sont pas reversées :

 

* Une partie des taxes sur le tabac :                                7, 8      Milliards

* Une partie des taxes sur l'alcool :                                 3, 5      milliards

* Une partie des primes d'assurances automobiles :         1, 6      milliards

* La taxe sur les industries polluantes :                            1, 2      milliards

* La part de TVA :                                                           2          milliards

* Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés :  2, 1      milliards

* Retard de paiement par les entreprises :                                   1, 9      milliards

 

En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d'euros. 

 

Conclusion :

 

Si les responsables de la Sécu et nos gouvernants font leur boulot efficacement et honnêtement

Si chacune des institutions reverse ce qu'elles doivent chaque année

 

les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd'hui 9 milliards d'excédent ! ?

 

Ces chiffres ne sont pas inventés vous pouvez les consulter sur le site de la sécu, ils sont issus du rapport des comptes.

Si les pouvoirs publics, qui nous harcèlent au quotidien de messages publicitaires afin de consommer 5 fruits et légumes frais par jour, étaient vraiment convaincus de leur efficacité pour sauver notre santé et donc l'assurance maladie, ils supprimeraient la TVA sur ces produits ! !

 

N'oubliez pas d'avoir une petite pensée sur l'achat, à la hâte, des 90 Millions de doses de Tamiflu par le ministère de la santé publique, quand on sait que la grippe A n'est pas plus mortelle et dangereuse pour vous et moi que la grippe saisonnière classique. Hélas on ne peut en dire autant des dommages collatéraux potentiels qui existent réellement dans les adjuvants que contiennent les vaccins !!

 

Quel sera le coût de cette opération, que la sécu va supporter une nouvelle fois, lorsque le gouvernement sera décidé à dédramatiser la situation ! !

 

Cordialement,      Evelyne DUBIN

Secrétaire Générale Adjointe au Directeur Général 

Institut National du Développement Local

Avenue Michel Serres BP 32 

47901 AGEN Cedex 9 

Mob: 06.72.19.53. 50                mail : e.dubin@indl.fr

 

VOUS AUSSI, SOYEZ RESPONSABLES TRANSFEREZ CE MESSAGE A TOUS VOS CONTACTS,

ILS ONT LE DROIT DE SAVOIR !!

 

A force de tourner, il s'affichera peut-être un jour sur l'écran d'ordinateur d'une tête pensante, d'un député, ministre, censé passer son temps à gérer l'argent des contribuables et à le dépenser de manière responsable, sans créer de déficit.

 

Alors, avec courage, il pourra (pourquoi pas ne pas rêver...), dénoncer au parlement ces débordements connus, aujourd'hui, de toutes et tous ! !

 

 

 

vaccin-survivant.jpg

 

Et comment se porte la grippe ?

 

 

Global Research, Dr A. True Ott, 18 août 2009


      Alors que l'été 2009 tire à sa fin, commence à enfler le débat sur la vaccination « pandémique » dans les écoles « publiques » des États-Unis.


      Selon Associated Press, des centaines d'écoles publiques, « tenant compte de l'appel lancé par le gouvernement, installent des cliniques pour la grippe en automne, afin de préparer ce qui pourrait être la VACCINATION SCOLAIRE la plus importante depuis l'époque de la poliomyélite. »


      Pourtant, en dépit de tout le battage publicitaire et de l’agitation alarmiste, quelques très importantes questions restent sans réponse, et les citoyens concernés sont encore laissés dans les ténèbres. La réponse à certaines questions basiques doit être très simple pour Washington. Qui paie pour ces millions de vaccins expérimentaux ? Est-ce encore un autre « programme de renflouage » gouvernemental, pour enrichir Big Pharma  cette fois-ci ?


      L’unique grande question que j’ai personnellement posée il y a deux mois dans une « lettre ouverte » à Sebelius, la secrétaire du HHS, est tout simplement : « Quels sont les ingrédients des vaccins ? » Les Étasuniens peuvent-ils être assurés à 100% que du squalène toxique (un adjuvant fait d’une émulsion d’huile et d’eau) et des virus vivants ne feront pas partie de la liste des ingrédients, puisque le 13 juillet l'Organisation Mondiale de la Santé a donné son approbation à l’inclusion de ces substances dans les vaccins ?


      Encore une fois, EN PARTICULIER pour nos précieux enfants, je voudrais demander à Mme Sebelius : « Pourriez-vous nous fournir une analyse INDéPENDANTE du contenu des "vaccins", avant de nous demander de retrousser nos manches et de recevoir la piqûre. » Tout ce que nous demandons à Mme la secrétaire Sebelius, c’est d’être des CONSENTANTS ÉCLAIRÉS ; à la place, vous semblez constamment exiger une CONFIANCE aveugle de machine, puisque vous IGNOREZ ces questions de base.


      En général, quand quelqu'un craint de révéler des informations complètes et honnêtes, c'est parce qu'il a quelque chose à cacher. Que cache le gouvernement ?


      Je voudrais rappeler respectueusement à la secrétaire Sebelius que sa propre FDA, aussi bien que la FTC, sont les organismes de surveillance des produits de consommation et de leur innocuité. Diverses lois sur la sincérité de l'étiquetage prévoient la liste COMPLETE et PRECISE des ingrédients des produits sur les étiquettes. Grâce à ces lois, je puis recevoir les informations complètes sur les produits chimiques et les agents conservateurs d’un sac de Cheetos, et ainsi, je suis capable en toute connaissance de cause de prendre la décision d'acheter et de consommer ce produit ou de m’en abstenir. Personne ne peut me forcer à acheter et à manger un sac de Cheetos. Pourtant, le CDC et la division de la santé et des services à la personne du gouvernement fédéral ne semblent guère enclins à appliquer ces mêmes principes fondamentaux, des lois de protection du consommateur, au vaccin de la pandémie grippale. Là encore, on doit se demander, « pourquoi est-ce ainsi ? »


      Par ailleurs, s’il arrive que je sois rendu gravement malade par des moisissures toxiques germant dans mon sac de Cheetos, J'ai le droit fondamental de poursuivre le fabriquant en dommages-intérêts. Ce n'est pas le cas avec ces vaccins. Non seulement nous, le peuple, ne savons pas quelles substances chimiques et virus nous sont injectés directement dans le sang, mais, encore, selon un article d'Associated Press, les compagnies pharmaceutiques ont obtenu l’immunité contre toute poursuite judiciaire. Ce qui nous amène tout naturellement à poser une autre question : « Si les vaccins sont sans danger, pourquoi Big Pharma a-t-elle besoin de mettre en place de ce genre de protection radicale contre les procès ? »



      L’EMA prévoit de dévoiler les informations


      Ce week-end-ci, un homme en Belgique a envoyé un courriel très intéressant. Il a finalement réussi à obtenir un document de l'Agence Européenne des Médicaments (EMEA, l'équivalent européen de la FDA étasunienne) qui liste les ingrédients de base du PANDEMRIX, le premier vaccin de la « pandémie grippale, » en cours d'achat par l'Europe de GlaxoSmithKline. Ce document de l’EMEA est très révélateur. Le vaccin se compose de :

      Substance active : vaccin contre la grippe pandémique (H5N1) (fragment de virion, inactivé, adjuvanté [rajouté comme un adjuvant, ndt]) A/VietNam/1194/2004 NIBRG-14.


      C'est manifestement un vaccin contre la GRIPPE AVIAIRE, avec des antigènes isolés du virus tueur de la grippe aviaire du Viêt-nam, qui a produit dans ce pays un taux de mortalité élevé chez les victimes. Le problème, c’est que, selon l'OMS, la pandémie de grippe qui menace l'Europe et le monde n'est pas du tout due à un virus de GRIPPE AVIAIRE (H5N1), mais à un « nouveau » virus (H1N1) de grippe porcine. Comment serait-il possible que ce VACCIN CONTRE LA GRIPPE AVIAIRE puisse fournit quelque protection immunitaire contre un « nouveau » virus de grippe porcine « pandémique « ?


      Il semblerait que GlaxoSmithKline soit en train d'essayer de se débarrasser de ses stocks de vaccins contre la « grippe aviaire pandémique » en les déguisant en vaccin générique appelé « PANDEMRIX « ! ! Pourquoi l'EMEA a-t-elle permis ça ? Est-ce que la FDA suivra l'exemple de l'EMEA et autorisera la piqûre de virus de grippe aviaire « Pandemrix » sur des millions d'enfants scolarisés aux États-Unis ? Ou bien seuls les vaccins de Novartis ou Novavax seront-ils autorisés aux États-Unis ? Quand sera-t-il révélé aux Étasuniens les INFORMATIONS D’EQUITETAGE COMPLETES, et les COMPAGNIES SOUS CONTRAT ?


      Notez aussi que la circulaire du « Pandemrix » de GlaxoSmithKline indique que les virus inclus dans le vaccin ont été « adjuvantés, » mais qu’elle ne révèle pas les autres adjuvants spécifiques utilisés. Il y a très probablement en adjuvant l’« émulsion huile et eau, » alias squalène, mais ce n'est pas entièrement divulgué.


      Une préoccupation très réelle chez les virologistes du monde entier, c’est que la relativement bénigne « nouvelle » grippe porcine pandémique qui menace le monde aujourd'hui, puisse se transformer en un tueur beaucoup plus dangereux si, d’une manière ou d’une autre, elle était capable de s’allier à un virus connu pour la haute morbidité qu’il produit ; un virus comme la souche H5N1 du virus vietnamien. Il semblerait que la vaccination de millions de gens avec le PANDEMRIX « adjuvanté » du virus H5N1 de la grippe aviaire puisse en effet créer une conjonction d’événements aboutissant à un catastrophe achevée, dans la mesure où c’est une pandémie qui est en cause.


      Cette folie organisée doit cesser, et elle doit prendre fin tout de suite !



Original : www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14821
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info

 

 

Tous les articles santé, ici :

 

http://www.alterinfo.net/Sante_r62.html

 

 

 

Voies Alternatives dans le Traitement du Cancer

  http://www.alterinfo.net/Voies-Alternatives-dans-le-Traitement-du-Cancer_a50424.html

 

 

 

 

 

Dernières découvertes scientifiques

sur la maladie d'ALZHEIMER

 

Le mercure est un métal particulier, le seul à être liquide à température ambiante et à s'évaporer très rapidement. Il occupe une position particulière par rapport à son mode de fonctionnement biologique. Ne serait-ce qu'en concentration infime. Il porte atteinte aux processus de vie de tous les êtres vivants. Il n'existe pas, comme pour les autres métaux lourds, de rapport entre la dose et l'effet.

Etude succincte et découvertes scientifiques sur la maladie d'Alzheimer

Cette maladie est responsable, actuellement, de la plus grande partie de cas de dégradation mentale (démence, limitation ou perte de tous les processus de pensée). Le Dr Klinghardt, entre autres, pense que les citoyens des pays européens, dans une très forte proportion, seront atteints par cette maladie dans les cinq prochaines années. Selon l'avis de la médecine conventionnelle, la contamination viendrait de l'aluminium. Il ne semble cependant n'être qu'un facteur secondaire. Environ 5% des cas sont d'origine génétique (mutation des chromosomes 14, 19, 21). Les études récentes associent cette maladie à une contamination prolongée au mercure.

Recherche d'oligo-éléments dans le cerveau, de patients décédés : deux groupes sont sujets à comparaison. L'un regroupe les personnes décédées d'Alzheimer, l'autre tous les autres patients. Le taux de mercure dans les tissus méningés des patients d'Alzheimer est élevé : jusqu'à 4 fois plus dans la région du cerveau se dégradant par la maladie d'Alzheimer ([33]. On trouve l'aluminium en double concentration. La teneur en sélénium, zinc et vitamines B 12 est par contre réduite dans le liquide interstitiel.

Contamination de rats par des vapeurs de mercure à une concentration qui se présente également chez les porteurs d'amalgames. Les modifications produites correspondent à celles de la maladie d'Alzheimer. Les modifications maladives des tissus fins apparaissent déjà lors de concentrations de mercure inférieures à des valeurs admises !

Déjà depuis plus de 10 ans, le Dr Klinghardt a développé un schéma de traitement pour éliminer le mercure et l'aluminium du cerveau des patients atteints d'Alzheimer. Dans certains cas ce traitement peut conduire à une guérison complète pour autant que les dommages ne soient pas trop avancés. Même dans les cas avancés on constate des effets positifs de la thérapie d'élimination. Comme cette thérapie est encore récente on ne dispose pas à long terme de résultats.

Cette information a été relevée sur le livret du Dr Mutter Joachim, page 42 "L'amalgame dentaire". Nous traiterons rapidement, par la suite, du cas des scléroses en plaques. Sur le site http://daudon.free.fr, dans mes vidéos, le Dr Klinghardt présente sa conférence sur les métaux lourds avec méthode de soins.

Il est grand temps que les praticiens français soient informés sur ce sujet à gros risque pour l'humanité.



[33] Wenstrup et al (1990) Traces element imbalances in isolated subcellular fractions of Alzheimer's disease Brains, Brain Research; 533: 125-31

 

http://daudon.free.fr

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche