Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 03:04

Strauss-Kahn, le candidat du Capital et de l’Internationale sioniste

Article placé le 12 déc 2010, par Faouzi Elmir (Lyon)

Nous le savons tous, les sondages, c’est du bidon et ils sont bidonnés par des mass media à la solde du grand capital et du sionisme international. Il ne faut pas être une grande sommité intellectuelle pour comprendre ce que cherchent en réalité les sondages à répétition qui placent le directeur du FMI, le socialiste Dominique Strauss-Kahn, en tête des présidentiables socialistes et même le probable gagnant des élections présidentielles de 2012 face à un autre candidat du capital et du sionisme, Sarkozy.

 


Cette hystérie sondamaniaque qui agite l’espace médiatico-politique fait partie de ces cartes de pilotage psychologique auxquelles recourt la propagande politique à intervalles olympiques, avant chaque élection présidentielle dans les pays dits démocratiques, avec à la clé, le viol psychique des foules et la manipulation de leur psychisme. On peut ranger les sondages d’opinions dans la catégorie de sub propagande ou de la propagande sociologique qui vise à orienter l’intérêt des électeurs vers des idées, des hommes et des symboles et à envoyer dans les assemblées élues et les enceintes parlementaires des hommes et des femmes inféodés corps et âme aux intérêts du capital et des capitalistes. Ce sont ces serviteurs des monopoles qui font croire aux simples et aux naïfs qu’ils représentent le peuple et l’intérêt général alors qu’ils ne représentent en réalité qu’eux-mêmes et qu’ils gèrent en bon père de famille les intérêts bien compris d’une poignée et d’une minorité de profiteurs et d’exploiteurs.

La grande supercherie des sondages d’opinion réside dans le fait qu’ils sont considérés comme de la science infuse due à leurs apparences quantitatives avec des chiffres et des pourcentages et comme une forme d’expression démocratique des citoyens. Mais le commun des mortels ignore que les sondages d’opinion sont d’abord et avant tout affaire de gros sous et d’entreprises commerciales maquillées pour le besoin de la cause en instituts de sondage comme les instituts d’études politiques par exemple, pour donner l’impression que leurs méthodes sont scientifiques et donc infaillibles et que leur objectif est désintéressé dénué de tout mercantilisme consistant seulement à mesurer l’état d’opinion à un instant t et à refléter fidèlement et mécaniquement les soi-disant opinions des sondés. D’ailleurs, les sondages d’opinion deviennent un des thèmes favoris de la propagande capitaliste et de la typologie des régimes politiques répartis entre démocratie, dictature et totalitarisme.

Aujourd’hui, personne n’est dupe du tintamarre médiatique et de la frénésie sondamaniaque orchestrée sciemment et par les instituts de sondages et par les mass media contrôlées par des grands groupes capitalistes et l’État qui servent leurs intérêts, autour de la candidature du socialiste et du sioniste, directeur du FMI, Dominique Strauss-Khan aux élections présidentielles de 2012. Comme les bergers allemands, le capital, les capitalistes et l’Internationale sioniste ont du flair et comme pour la candidature de Sarkozy en 2007, ils ont trouvé leur joker, pour les élections présidentielles de 2012, au cas où les choses tournent mal pour l’autre joker aujourd’hui à l’Elysée, en la personne d’un socialiste ardent défenseur de la gouvernance mondiale et donc des États nabots et de surcroît un sioniste notoire, Dominique Strauss-Khan, sur qui ils misent et dans qui ils placent tous leurs espoirs, s’il est élu en 2012, pour continuer voire amplifier davantage la politique de casse et de régression sociale menée aujourd’hui par la droite et pour porter haut et fort leurs couleurs tant en France qu’à l’étranger. Si le directeur du FMI est devenu aujourd’hui « le chouchou » des mass media et des milieux d’affaires, ce n’est pas comme ils le prétendent pour sa posture intellectuelle, ses qualités « d’Homme d’État » et ses « compétences techniques » mais tout simplement pour son archéo-libéralisme illustré par son discours sur la gouvernance mondiale et pour être l’homme de main de l’Internationale sioniste.


FAOUZI ELMIR

Visitez le blog de Faouzi Elmir

 

http://www.mecanopolis.org/?p=20884

 

 

 

Lettre ouverte à D. Strauss-Kahn et à Pascal Lamy

 

 

Lettre ouverte à MM. Dominique Strauss-Kahn et Pascal Lamy
Le 8 décembre à Genève, vous débattrez en public de "l’impact de la crise financière sur la gouvernance mondiale". Les belles phrases feront l’objet de grandes envolées, mais ce sont les actes qui nous intéressent. Si on analyse les politiques que vous menez au sein de ces deux organisations, force est de constater qu’aucun de vous deux ne remet en cause l’ordre capitaliste néolibéral. Le FMI et l’OMC continuent d’imposer aux populations les mêmes recettes frelatées issues des fameux plans d’ajustement structurel (PAS) et des accords de libre-échange. Au Sud comme au Nord, le poison reste le même : libéralisation de l’économie, marchandisation des besoins essentiels comme l’eau, privatisation des entreprises publiques, démantèlement des services publics, augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), etc.
Alors que ces mesures sont en partie responsables des crises alimentaires à répétition dans le Sud et de l’accroissement des inégalités, vous vous obstinez malgré tout à poursuivre ce crédo néolibéral. Vous répondrez sûrement que les pays sont souverains et que ce sont les dirigeants de ces pays qui choissent d’appliquer les politiques de vos institutions. En théorie, oui, mais dans la pratique, les Etats du Sud sont étranglés, depuis la crise de la dette du tiers-monde de 1982, par une dette en grande partie illégitime qui les place en situation d’extrême faiblesse dans les négociations avec leurs créanciers et le FMI. Sans oublier la corruption et la collusion entre les intérêts des classes dirigeantes du Sud et du Nord qui expliquent aussi la soumission – parfois enthousiaste - de ces dirigeants aux diktats de vos organisations.
Toutefois, vos politiques ont été un fiasco. Fréquemment, des révoltes populaires éclatent, aussi bien au Sud qu’au Nord (Grèce, Roumanie, Irlande...), pour s’y opposer, démontrant ainsi la fracture nette entre les populations et leurs gouvernements. Partout où vos recommandations ont été appliquées à la lettre, les conditions de vie des populations se sont globalement dégradées.
Au Nord, on répète à l’envi que l’austérité est la règle inéluctable à cause du niveau de la dette publique. Or, il existe d’autres mesures que nos gouvernements pourraient mettre immédiatement en place s’ils en avaient la volonté. La première serait de s’attaquer à cette dette publique. D’où vient-elle, à qui profite-t-elle ? Questions essentielles auxquelles seul un audit peut répondre. Cet audit permettrait de fonder une annulation de toutes les dettes illégitimes n’ayant pas profité à la population. Parallèlement à cet audit, il est tout à fait possible de suspendre le remboursement de cette dette et de mettre au pas le secteur financier. Taxer les transactions financières et nationaliser les banques en les plaçant sous le contrôle démocratique des salariés, des citoyens et des pouvoirs publics sont des mesures véritablement nécessaires.
Monsieur Strauss-Kahn, vous prônez tout le contraire : vous tentez d’enterrer cette taxe sur les transactions financières et appelez les Etats à injecter encore de l’argent public pour "aider" les banques tout en préconisant une hausse de la TVA et une réduction des prestations chômage. Enfin, cerise sur le gâteau, vous venez de nommer un ancien dirigeant de la banque Goldman Sachs à la tête du département Europe du FMI.
Messieurs Strauss-Kahn et Lamy, vous défendez bec et ongles le modèle actuel, vous cautionnez les excès de tous ces banquiers sans scrupules, vous demandez de sacrifier les populations sur l’autel du profit des puissants. Pour toutes ces raisons, vous n’êtes pas les bienvenus à Genève. Les deux organisations que vous représentez ont causé des dommages considérables et nous luttons pour qu’un jour, elles rendent des comptes en justice à tous les citoyens.
http://www.alterinfo.net/Lettre-ouverte-a-MM-Dominique-Strauss-Kahn-et-Pascal-Lamy_a52493.html
07-07-10-strauss-khan-sarkozy.jpg
L'article d'eva R-sistons, 2 février 10
(sélectionné par le site M. Collon. Mis en vidéo - lecture du texte par blogueurs)

Partager cet article

commentaires

anversois 14/12/2010 17:56



pouquoi strauss kahn a un oeil danq chaque direction ? un pour compter les billet , et l'autre pour rendre la monaie (blague de diamantaire )



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche