Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 07:47

 

 

 

http://img.over-blog.com/600x431/2/35/52/66/DSK-2012.jpg

http://img.over-blog.com/600x431/2/35/52/66/DSK-2012.jpg

 

 

Selon que vous serez puissant ou misérable...

par eva R-sistons

 

 

Les accusations contre DSK

seraient sur le point de s'effondrer.

 

C'était inévitable !

 

Lafontaine l'a dit :

"Selon que vous serez puissant ou misérable"...

 

Les faits sont avérés, désormais.

Les tests ADN ont parlé,

les preuves physiques sont là,

mais elles ne comptent plus.

 

La femme de chambre,

la mère de famille pieuse,

est une menteuse,

on parle à son égard de blanchiement d'argent,

de trafic de drogue, et j'en passe. Bigre !

C'est de la Haute criminalité !

Maintenant, on sait ce que cachent nos femmes de chambre !

Les découvertes sont... stupéfiantes !

Heureusement, il y a de gentils politiciens,

de gentils avocats,

bien proprets, bien comme il faut.

Joli, joli, joli monde !

 

Au fait, la police a interdit

à la femme de ménage tout contact,

et elle en a quand même eu un avec un repris de justice

et la conversation a été enregistrée, comme par hasard.

   

http://medias.lepost.fr/ill/2011/05/15/h-20-2495211-1305449718.gif

 

http://medias.lepost.fr/ill/2011/05/15/h-20-2495211-1305449718.gif

 

 

Avec de brillants avocats payés des sommes folles,

des avocats qui arrivent à absoudre les pires crapules,

on pouvait être sûrs que tout serait fait pour innocenter le gentil DSK

et salir la vilaine femme de chambre très croyante et pieuse,

menant une vie irréprochable.

On dénichera toujours, moyennant finance,

les témoins qu'il faut.

Un puissant est toujours un saint homme,

c'est bien connu.

DSK ne devait pas faire exception.

 

L'Occident, le Nouvel Ordre Mondial

ont besoin de DSK pour conseiller les politiciens:

Vers toujous plus de libéralisme carnassier, assassin,

vers toujours plus de soumission

au Nouvel Ordre Mondial totalitaire et génocidaire,

vers toujours plus d'Europe qui tue libertés, souveraineté,

et qui est au service exclusif de la Haute Finance,

en sacrifiant les peuples.

Et bien sûr dans la soumission à Israël

(Quand DSK se lève, il se demande, a-t-il dit à Tribune juive,

comment servir... Israël !!!)

et au service des visées impériales de l'OTAN.

 

Reste que la priorité pour DSK c'est Israël,

le clocher de son coeur bien communautariste,

et puis la Haute Finance,

vous savez celle qui étrangle les peuples,

et bien sûr le Nouvel Ordre Mondial,

et naturellement les femmes, ça tout le monde le sait.

De même qu'il a un train de vie de milliardaire.

Et que sa femme et lui apprécient les réunions échangistes.

Tout le monde n'est pas le Gl de Gaulle.

C'est la modernité, que voulez-vous !


Seuls les imbéciles croiront toutes les sornettes

qu'on va maintenant débiter sur la femme de chambre

comme sur le meurtre d'Hariri !

 

L'Actualité est à vomir.

Le Tribunal de la Haye juge les seconds couteaux,

pas les grands criminels de l'Occident.

Gbagbo ou Kadhafi les non alignés

sont traînés dans la boue et accusés des pires forfaits,

pendant que les crapules du Bahrein

continuent impunément leurs abominations

et que les vrais criminels,

les dirigeants des grands Etats occidentaux,

continuent d'armer les opposants aux Régimes indépendants,

de voler, de piller, de bombarder, de tuer,

aux quatre coins de la planète.

 

Sarkozy ne paie pas ses impôts,

lorsque son fils se fait voler son cyclomoteur, on le retrouve,

pas celui du travailleur précaire,

Hariri est soi-disant tué par les Syriens, qu'on jette hors du Liban,

et maintenant par le Hezbollah dont on veut se débarrasser.

Et DSK est un saint homme,

qui fait le bien au FMI,

et aussi comme conseiller de Jospin le socialiste

lorsqu'il le conduit à avouer qu'il n'est plus un socialiste.

 

 

En attendant, le puissant sera probablement blanchi,

et la femme de ménage sera noircie.

"Selon que vous serez puissant ou misérable"...

 

Allons, tout va pour le mieux dans le pire des mondes...

 

 

eva R-sistons

 

On interviewe à nouveau

l'auteur du roman faux sur DSK,

pardon du "roman vrai"

(Comprenez, du roman complice,

car Michel Taubman est un pote de DSK,

même clocher, mêmes idéaux).

 

Vous avez remarqué ? L'auteur

était invité sur tous les plateaux des Calvi, BHL, etc, 

et dans tous les Médias aux ordres

pour soi-disant brosser un portrait "vrai",

alors que tout était dit et fait

pour nous conditionner en faveur

du candidat DSK,

du champion de l'Austérité qui fait le malheur des peuples,

en faveur du libéralisme le plus sauvage

et du Nouvel Ordre Mondial criminel.

 

 


 

http://medias.lepost.fr/ill/2011/05/22/h-20-2502567-1306052260.jpg

http://medias.lepost.fr/ill/2011/05/22/h-20-2502567-1306052260.jpg


Portrait d'un avocat de milliardaires

(titre d'eva R-sistons)

PORTRAIT - Puff Daddy, Jay-Z ou encore Michael Jackson : l'avocat de Dominique Strauss-Kahn est rompu aux combats judiciaires très médiatiques. Réputé coriace, l'homme a un parcours étonnant.

Dans les quartiers huppés new-yorkais, il se murmure qu'il est utile d'avoir son numéro dans ses favoris en cas de gros pépin. Pas étonnant qu'avec une telle réputation, Dominique Strauss-Kahn ait choisi Benjamin Brafman pour assurer sa défense. Il est, pour l'y aider, accompagné d'un autre ténor du barreau, William Taylor, qui officie à Washington et qui est une connaissance de longue date de l'ancien ministre.

Le cas du directeur du FMI semble être taillé sur mesure pour Benjamin Brafman. Un client connu, une affaire sensible, la presse internationale suspendue à chacune de ses déclarations : autant de situations que l'homme, âgé de 62 ans, connaît bien. Selon ses adversaires, c'est d'ailleurs quand la situation devient très compliquée que cet avocat - du haut de son 1m67 - donne le meilleur de lui-même.

Pourtant, rien ne le prédestinait à une si brillante carrière. Sauf peut-être son bagout et son attrait des paillettes. Juif orthodoxe, fils de survivants de l'Holocauste, Benjamin Brafman a grandi dans un quartier pauvre de New York. Au début des années 70, il s'adonne à sa passion : la scène. Passionné de comédie, il donne des spectacles de stand-up.

Spectacle de stand-up

Puis, en 1978, il décide de se tracer un avenir plus solide en embrassant une carrière juridique. Grâce à des cours du soir, il parvient à intégrer une université. Alors que ses collègues du barreau ont fait les plus prestigieuses facultés de la côte Est, lui obtient son diplôme de droit à l'université de l'Ohio.

Mais qu'importe : l'homme est déterminé à réussir. Il rentre dans un premier temps au cabinet du procureur, c'est-à-dire du côté de l'accusation. L'expérience l'enthousiasme. Deux ans plus tard, il monte son propre cabinet d'avocats. Avec, comme clientèle, des membres du crime organisé. Parmi eux, notamment, le mafieux «Sammy the Bull» (taureau) Gravano, de la famille Gambino.

C'est une autre rencontre, toutefois, qui lui permet de se lancer véritablement dans le métier : celle avec Johnnie Cochran, célèbre avocat qui a notamment défendu O.J Simpson. L'homme a beaucoup de relations et le met en contact avec le show bizz et le milieu sportif : Benjamin Brafman passe à une autre clientèle. Une clientèle qui lui rapporte beaucoup d'argent.

Célèbres acquittements

En 1998, il stupéfie les procureurs fédéraux à Brooklyn en obtenant l'acquittement de Peter Gatien, un impresario de boîte de nuit accusé d'avoir transformé deux de ses clubs à Manhattan en supermarchés virtuels de la drogue. Puff Daddy fait appel à lui trois ans plus tard dans une affaire de possession illégale d'arme dans une discothèque de Manhattan. Le rappeur obtient l'acquittement.

L'avocat plaide également pour un autre rappeur, Jay-Z, dans une affaire d'agression contre un producteur de disques. En plaidant coupable, le chanteur n'écope que de trois ans de mise à l'épreuve. Autre artiste de renom que Benjamin Brafman a compté parmi ses clients : Michael Jackson. L'avocat s'est toutefois fait remercier par le roi de la pop juste avant l'ouverture du procès, qui a conduit à son acquittement.

 

http://www.lefigaro.fr/international/2011/05/18/01003-20110518ARTFIG00726-me-brafman-l-avocat-de-dsk-rompu-aux-affaires-difficiles.php

 

 

 

 

C'est fini, tout ça ! Le New-York Times a parlé. 

 

http://culturevisuelle.org/totem/files/2011/05/lepervlepoint.jpg

 

 

En un instant, DSK redevient le chou-chou des médias !

Ecoutez-les !

On se demande même si le héros ne va pas à nouveau postuler

pour la Présidence d'Israël - pardon, de la France.

Allez, le feuilleton n'est pas fini.

On connaît juste la fin.

Pour les puissants, c'est toujours un happy end !

Alors, elle est pas belle, la vie ?

Surtout avec de bons avocats...

 

Votre eva R-sistons

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Regard sur ...
commenter cet article

commentaires

Dugelay Danièle 01/07/2011 23:32



Bonjour. Puisqu'il n'est question que de DSK aujourd'hui, je voudrais moi aussi apporter mon élément de non-preuve dans ce procès irréel. Je précise d'abord que je n'ai aucune sympathie pour
l'ex prédateur du FMI et que je suis féministe, donc révoltée par les viols ou autres attaques sexuelles.


Au début de l'affaire, j'ai assisté à une conversation chez une coiffeuse spécialisée dans le traitement des cheveux crépus. Elle s'adressait à une grande et belle femme noire. Personnellement,
je me moque du pourcentage de mélanine que nous avons dans la peau, c'est simplement pour faire remarquer que, si elles y étaient sensibles, leur sympathie irait plutôt à la jeune femme de
chambre, victime présumée de DSK. Voici ce que j'ai entendu :


- Mais, au fait, toi tu travailles bien dans un hôtel de grand luxe à Paris. Que penses-tu de l'affaire DSK ?


- Je n'y comprends rien. Dans les hôtels de cette classe, il y a toujours une responsable dont la seule préoccupation est de s'assurer que la chambre est bien vide avant d'y envoyer une femme de
chambre. Il est impossible de faire une erreur. Par contre, il peut arriver qu'un client habitué demande de façon régulière qu'on lui envoie une femme de chambre, spéciale et avertie, lorsqu'il
est présent, mais dans ce cas l'employée accomplit un service supplémentaire et elle a donné son consentement. Pour moi, cette histoire est impossible telle qu'elle est racontée et il s'agit
d'une machination.


J'ai pensé que si ce système pouvait être si facilement vérifié, la police devrait rapidement trouver la vérité. Je n'en ai parlé qu'à ma fille à mon retour. Je laisse cet élément à votre
réflexion si cela, par hasard, vous intéresse.


Pour ma part, je ne crois rien, j'attends que cela passe pour éventuellement en tirer des leçons. C'est vrai que la justice penche trop souvent du même côté, mais en l'occurrence les batailles de
pinces dans les paniers de crabes ne m'ont jamais étonnée. Ils sont bien capables d'être aussi féroces entre eux que contre le tiers-monde ou ces pauvres Grecs. Si seulement, ils pouvaient tous
s'entretuer...



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche