Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 00:53

 

Lire mon article toujours d'actualité, sélectionné sur le site de M. Collon

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-d-strauss-kahn-serait-une-catastrophe-pour-la-france-societe-toxique-44131622.html

_________________________________________________

Bonnet blanc et blanc bonnet

 

« Tous les regards se tournent vers DSK » (Europe 1)

 

« DSK est le mieux placé pour 2012, la droite le redoute » (Le Figaro)

 

« Vers un duel Sarkozy-DSK » (Le Parisien)

 

 

Lorsque, le 14 février dernier, dans un billet intitulé Une hirondelle ne fait pas le printemps, nous écrivions qu’ «  il importe d’être lucide dans la recherche d’une sarkozy-et-strauss-kahn.jpgalternative politique à Sarkozy et de ne pas se précipiter dans les bras du premier venu dont l’arrivée aura été préparée par ceux qui ont intérêt à ce que ce programme de “triple flinguage” se réalise. Attention à ce qu’une alternative à droite, ou avec un candidat centriste ou de gauche “libéral-compatible”, ne soit pas un miroir aux alouettes », nous ne pensions alors pas que le pronostic se réaliserait aussi rapidement.
  
Il faut dire qu’il y a urgence : avec 34 % d’opinions favorables seulement (et seulement 33 % des Français qui souhaitent une candidature Sarkozy en 2012), la réélection de Sarkozy apparaît de plus en plus problématique.
  

Un « cahier des charges » très clair…
  
Pour de nombreux lobbies, il est donc essentiel que l’autre finaliste de la présidentielle de 2012 présente les mêmes garanties et offre les mêmes avantages que l’actuel locataire de l’Élysée : au-delà du discours que cet « autre finaliste » devra tenir au bon peuple et sur lequel il dispose d’une grande latitude (ce n’est, après tout, que de la com’, du boniment de foire ; à lui de trouver la bonne recette), il importe avant tout qu’il continue de respecter le cahier des charges suivant :

– en premier lieu – c’est une évidence – ne pas s’opposer aux intérêts de ces lobbies. Pour la galerie, cela n’interdit pas les effets de manches contre les bonus des traders ou la dénonciation du « pouvoir de l’argent » mais, dans la « vraie vie », pas question, par exemple, de remettre en cause la règle selon laquelle la BCE ne peut pas prêter aux États membres.
Cette disposition permet en effet aux banques d’emprunter auprès de cet organisme à un taux bien inférieur à celui auquel elles vont ensuite reprêter aux États membres, engrangeant au passage des marges de plusieurs milliards d’euros ;

– en second lieu, poursuivre, morceau par morceau, le transfert au privé des services publics les plus rentables. Leur nombre s’est réduit, hélas, les plus belles pièces de cette vente aux enchères ayant déjà trouvé preneurs.
Il reste cependant un article de choix : le système de protection sociale, sur lequel lorgnent compagnies d’assurances, sociétés pharmaceutiques et autres réseaux de cliniques privées. En laissant à l’État – c’est-à-dire à nous – le soin de s’occuper des pauvres et des indigents, l’objectif de ces différents lobbies est de récupérer les consommateurs les plus rentables (classe moyenne supérieure et, bien sûr, classes les plus aisées), ceux qui ont les moyens, directement ou via leur entreprise, d’assurer leur santé ;

– enfin, continuer à mettre en place une fiscalité « adaptée aux enjeux du XXIe siècle ». En clair, touche pas à mes privilèges. Sarkozy avait réalisé un très joli coup dès le début de son mandat avec la loi TEPA, remarquable concentrateur de richesses sous prétexte d’aide à la transmission du patrimoine familial et de soutien au pouvoir d’achat.
Sur ce dossier, il faudra au minimum biaiser pour donner à ronger quelques os sans importance réelle mais pouvant faire l’objet d’un important battage médiatique, au mieux ne rien faire en optant pour une politique du « ni ni ».

… pour le candidat idéal

Pour remplir ce cahier des charges, et parce qu’il faut bien un opposant étiqueté « de gauche » face à Sarkozy au second tour de la présidentielle, Strauss-Kahn apparaît comme le plus indiqué : avec lui, pas de risque de dérapage vers « l’ultra-gauche ». Membre de l’establishment financier, le cénacle dans lequel il évolue, notamment depuis sa nomination au FMI, serait ravi de le voir accéder à ce poste.
  
dsk2.jpgCerise sur le gâteau, il est catalogué « social-démocrate responsable » et homme de gauche ! Cette étiquette, qui en fait rire plus d’un, présente un avantage majeur : Strauss-Kahn est remarquablement placé pour mener une politique d’endormissement collectif, de fausses promesses et de tergiversations permanentes. Avec Strauss-Kahn à l’Élysée, la probabilité d’une remise en cause sérieuse du pouvoir des lobbies est à peu près aussi élevée que celle de rencontrer un ours polaire au milieu du Sahara.
  
Une finale Sarkozy - Strauss-Kahn en 2012, c’est en définitive le dream team des lobbies, notamment ceux de la « bancassurance », et de l’establishment financier. Pour eux, c’est un match de rêve, un « Pile je gagne, face tu perds ».
Pour la France et les Français, c’est la garantie que la société inégalitaire qui se renforce un peu plus chaque jour consolidera ses assises pendant cinq autres années.
  
  
Lundi
© La Lettre du Lundi 2010

 

http://r-sistons.over-blog.com/ext/http://lalettredulundi.fr/2010/05/09/bonnet-blanc-et-blanc-bonnet/

   

_______________________________________________________________

   

Par L' Aviseur 

Alors ça c’est fort ! Libération titre "Le jour où DSK s’est décidé". Dominique Strauss-Kahn sort à peine son museau des coffres du FMI, que tout en déployant un honteux tapis rouge, les médias en font la figure de proue de l’opposition sérieuse au sarkozysme. Rien que ça, l’état des lieux est risible. François Bayrou moisi, Ségolène Royal probablement internée, on a alors tenté de nous faire le coup avec Dominique de Villepin voici quelques mois. Néanmoins, force est de constater que la naïveté du bon peuple a des limites.


Cela valait pourtant la peine d’essayer : le véloce quinqua à la crinière grisonnante se débattant dans la boue dans laquelle le vilain nabot l’a poussé... on aurait dit la bande-annonce d’un block buster américain. Le tableau était pourtant parfait : neuf heures durant lesquelles De Villepin s’est empiffré au salon de l’agriculture, caressant des vaches et saluant des paysans. Comme deux fois valent mieux qu’une, son conseiller en com’ lui a sûrement conseillé de braver son urticaire en retournant s’afficher avec “la France d’en bas”. C’est alors que l’image de lui, habillé d’une capote géante avec un cochon dans les bras nous fut servie à longueurs de JT. Il a cru que mimer la -fausse- proximité de Chirac ferait de lui un présidentiel crédible, il n’a obtenu que l’exposition médiatique. Il retenta le coup avec le lancement d’une association -à laquelle même ses voisins de paliers n’ont pas adhéré- afin de se racheter une virginité auprès de l’opinion, suite à ses soucis judiciaires dans l’affaire Clearstream (affaire à laquelle les médias font tout pour que personne n’y comprenne strictement rien, est-ce innocent ?). Un peu plus et sur son visage de successeur chiraquien ce serait dessinés les traits de Charles Pasqua l’insoumis ! Un buzz, parce qu’il ne fut que ça, ne durant pas plus de deux semaine au maximum, il a disparu aussi vite qu’il était réapparu. Le pauvre n’a pas compris que faire le coquet en 2010 en vue d’une élection se déroulant en 2012 ne sert strictement à rien !


C’est alors que les projecteurs furent projetés sur DSK. Ce bonhomme et son étiquette de banquier plairait à l’opinion. C’est en tout cas se que révèlent les sondages. Pire, on le présente comme le plus ferme opposant à Nicolas Sarkozy. Le sauveur tant attendu porterait donc des bretelles... Je propose un démantelage en trois point concis, de l’imposture du moment :


1) DSK est un arriviste. Parachuté à Washington par son copain Sarkozy pour bosser dans un gratte-ciel à Washington et s’en mettre plein les poches. Point de naïveté, qu’il ait accepté l’offre histoire de s’éloigner des secousses socialistes jusqu’en 2012, ou simplement par cupidité, le constat reste le même : Strauss-Kahn est comme tous les autres, une calculateur avide de pouvoir.


2) DSK est un libéral. Son passage soi-disant réussi au FMI le démontre, il est l’un des plus fervent serviteurs du capitalisme. De Washington DC, il n’a cessé de prêter de l’argent à tout va afin de réparer les conneries des ses amis banquiers. Nul doute que s’il arrive un jour à l’ Elysée, il jouera le jeu de la “solidarité” (qui est en réalité un racket) Européenne, méprisant alors tous les français qui lui auront fait confiance.


3) DSK ne défend pas une nation une et indivisible, sionisme oblige. Fervent défenseur d’ Israël, il n’aura alors aucun scrupule à faire comme Sarkozy en 2007 c’est-à-dire se rendre au dîner du CRIF, vivier du lobby sioniste. Allez donc compter sur lui pour défendre le concept primordial d’égalité entre compatriotes français face à sa conviction de légitimité du "peuple élu" !


Si cet homme arrive au pouvoir, il continuera à servir le capitalisme financier le plus sauvage et à ruiner ce qui était jadis la gauche -autrement dit la lutte contre les inégalités- le tout sous réserve d’ illusions droit de l’hommistes, d’universalisme et d’humanisme. DSK achèvera la nation et les frontières. Vous voulez un Président souhaitant VRAIMENT changer votre quotidien ? Vous voulez enfin dire adieu au chômage, aux licenciements abusifs de patrons voyous, aux tensions communautaires, à la baisse constante du pouvoir d’ achat, aux inégalités entre classes, à l’indifférence générale ? Si tel est le désir du peuple français, M. Strauss-Kahn, veuillez passer votre chemin...
__________
*
http://api-de-mickeychurchill.kazeo.com/

 

A peu près 80% des journalistes et intervenants sur la radio "nationale" France Inter appartiennent au lobby juif-sioniste (liste non exhaustive)
Quelle conclusion en tirez-vous M. Veau?


ABITBOUL Philippe – ADDES Didier – ADLER Laure – AKOUN Alexandra – ALLEGRET Catherine (Kaminker) – AMAR Bertrand – ASSOUS Delphine - AMAR Yvan – ARBONA Cécilia – ARDISON Arlette – ARON Mathieu – ASMANI Samuel -ASSAYAD Elisabeth – ASSOULINE Robert – ATLANOFF Samuel – ATTAL Fabrice – ATTALI Isabelle - AZOULAY Catherine – BAER Sébastien – BARAKUELOS Florence – BARRERE Anne (Nahmias) BARRERE Frédéric (Nahmias) – BARLEV Moïse - BARZAK Stanislas – BEDOS Guy – BEDOS Michel BENAMIAH Fréderic – BENAZET Pierre – BENECH Mathieu - BENSAlD Alexandra – BENSIM0N Lény BENYAMIN Roland – BERENBAUM Guy – BERG Stéphane – BERGER Jacques – BERGAIN Michel BERNARD Flora – BERNARD Laetitia – BERNARD Laurent – BETTAN Eva – BITOUN Joël BLAKOVSKY Stéphane – BLANKOFF Raïssa – BLOCH Corinne – BLOCH-LAINE Virginie BOCCARA Félix – BOCCARA Philippe – BONNER Sarah – BOUVARD Philippe – BREITMANN Colette – BRUNCHWEIG Léna – BURKOWITZ Sophie – CARMOUZE Patrick – CESSNER Thierry CHAIN Emmanuel – CHAMOUSSA Lisa – CHAUSSAGNE Jean-Pierre – CHAVANNAH Paul COFFE(MANN) Jean-Pierre – COHEN Patrick – COHEN-SEAT Chaïm – COHEN-SOLAL Michel COLLADO Joël – CUBNICK Henri – DABROVSKY Antoine – DADOU Zeev – DAGANSKY Roland DAHAN Bernard – DAN-KAHN Stéphanie – DANVERS Dominique – DANTZIG Charles - DARNICHE Bernard – DECAEN Claude – DECAEN Yves – DELARUE Jean-Claude – DELILLE Nathalie – DENANTES Rebecca – DENIAU Jean-Philippe – DEMEURAN Nicolas – DENOUZIO Eric DETROYES Gilles – DEVILLE Martine – DICKINSON Quentin – DRAY Anne – DRAY Julius DRESSNER Chaïm – DEYFUSS Pierre-Henri – DROUEL Fabrice – DUBIC Bruno – ELKABACH Jean-Pierre – ELKAÏM Olivia – ELKAÏM Sarah – ERNANO Raphaël – ESSAYAD Elisabeth FEDEROWSKY Alain-Pierre – FERNIOT Jean-Pierre – FERSEN Thomas – FONTANO Hélène FRIDMANN Sandra – FUCHS Jean-Pierre – GARCIN Jean-Marc - GARCIN Jérôme – GELIEBER Frank – GEROSA Mario – GIESBERG Olivia – GLAZER David – GLAZER Olivia - GOLINSKY Michel ( GOLDSTEIN Sophie – GORZ José - GORZ Roger – GRINSZPAN Nathalie - GUETTA Bernard – GUEUTZINGER Josette – GUTMANN Benjamin – GUYBEDOS Sarah – HALIMI André – HESS Jean-Luc – JAJOB Stéphane – JORDANO Isabelle – KAGAN Michelle – KAPLAN Gilles – KAPLAN Marie – KARLIN Elise KESSLER Jacques – KHALIFA Michel – KIEJMANN Claude – KLARK Pascale – KORIGA Michaël KOVILAK Danielle - KOVILAK Stéphane - KRAVETZ Marc – KRAFT Raphaël – LANDAU Claude - LANG Eric – LANSKY Jean-Paul – LANZMANN Jacques – LEBOVITZ Yersin – LECAPLIN Thierry (Kaplan) LEFORT Gérard (Cohen) - LEMARQUE Pierre (Levy) – LEVAÎ Yvan – LEVl Rachel – LEVINE Delphine LEVITAN Michel – LEVY Brigitte – LEVY Eléonore – LEYY Israël – LIPMANN Eric – LOVISI Sébastien - LUXEMBOURG Eric - MANDELBAUM Pierre – MANZONI Rebecca – MARSEILLE Jacques – MARTICHOU Elisabeth MARDOCHE Daniel – MARTOK Olivier – MAYER Marie-Christine – MENURA Patricia – MERKES Michel MERMET Daniel – MEYER Eric – MEYER Gilles – MEYER Philippe – MILLER Claude – MILLER Gérard - MIZRAHI Pascal – MISZRAHI Raphael – MONROZIER Isabelle – MORIN Daniel – NAHMIAS Fabien – NAHOUM Véronique – NATHAN Frédéric – NORDMANN Roland – NOUARI Ilan – OPFERMANN Catherine – ORENSTEIN Anne – OSTMANN François – OSWALD Lionel – OURY David – PEREC Clara – PETROVAK Benjamin PINTO Catherine – PINTO Michel – PINTO Ralph - PISANI Francis – PISE Lionel – PODORETZ Léna – PODORETZA Paula – PODZANSKY Claude – POLAK Michel – POLAKO Michel – PRABSTEIN Liza PROBST Mathieu – PROBST Mathieu – PUDOLSKY Gilles – RABIN Aviva – RABIN Thomas – RABINEANU Nicolas - REICHENBACH Lena – RENNEQUIN Philippe – RHEINHART François – RHEINS Jean-François – ROBERT Patrick – ROSENBAUM Nicolas – ROSENBLUM Jacques ROSENVACK Ariel – ROUELLE Fabrice – ROZES Stéphane – ROZOR Benjamin – SACHS Alain – SAMACK Laurent – SAPORTA Isabelle – SARFATI Jacqueline – SARFATI Lucie – SCHNECK Colombe – SCHWARTZ Antoine - SCHWARTZBAUM Anna – SCHWARTZBAUM Nathalie – SEGAL Jacques – SELLAM William – SERFATI Lucie SHARET Simon – SHIRMANN Gérard – SIGAL Jeff – SIMEON Jacob – SIMON Albert – SIMON Delphine - SIMON Joël – SIMON Laurence – SINCLAIR Anne – SINTES Fabienne – SITRUK Claire SITRUK Véronique – SLAMA Alain-Gérard – SOUFFLET Nicolas (Sumpf) – SPENCER Chaïm – SPERBER-CANTO Monique SPIRO Richard – STADELMANN Valérie – STEIN Thierry – STOURM Véronique – STRANICK Léopold – STURM Florence – SUTTON Nina – TABOR Danielle –THADELMANN Monique - THALMANN Daniel – TIVOL Simon – TOUTAIN Michel – VIDAL Olivier – VIDAL Pierre – VIEL Jean-Eric – VILLARD Mathieu – VILLER Claude – VILLER-KAHN Kristina – VILNER. Christian – VILNER Sarah – VOLBERG Alain – VOLBERG Olivier – VOLBERG Pierre WALSTEIN Alexis WASSERMANN Carole – WEIL Michèle – WEIL Pierre – WEINFELD Anne - WEINSTEIN Alain WINTER Jean-Pierre – WlTZMANN Ariel – WOLF Patrice – YOUNG Eric - ZlLBERMANN Jerry ZIBERAS Gerald

 

 

 

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkZFFkuVppSUJIPtlT.shtml  

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche