Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 01:27

Bulletin mensuel de TERRA
Réseau scientifique de recherche et de publication

TERRA Mensuel n°4 - décembre 2010

 

1814551673.JPGhttp://canard68.20minutes-blogs.fr/tag/colonialisme

 


Appel à contributions
pour un dossier thématique de la revue Asylon(s)


Quel colonialisme
dans la France d’outre-mer ?


sous la direction de Patrick Bruneteaux, Christine Chivallon, Michel Giraud, Ulrike Zander


Entre la définition de J. Derrida pour qui chaque culture est par essence coloniale et celle du premier courant très conservateur des post-colonial studies qualifiant de la sorte littéralement l’après colonial (Lazarus 2006 : 61) (à la manière d’ailleurs des juristes et de nombreux historiens pour qui l’appellation de « colonie » cesse avec la « départementalisation » en 1946), le chercheur navigue souvent à vue pour définir globalement un espace social. Avec « féodalisme », « capitalisme », « Etat », « démocratie », « (néo)libéralisme », « totalitaire », « racisme », « colonial » fait partie de ces méta-catégories qui semblent à la fois évidentes et par définition insatisfaisantes, parce qu’incapables de rendre compte des multiples déclinaisons qui les affectent. C’est la raison pour laquelle les auteurs entendent apporter des précisions dans l’écriture du terme lui-même (néo-colonial, post-colonial). Toutefois, l’enjeu de ce numéro d’Asylon consiste à interroger ces nouveaux concepts à partir d’enquêtes précises centrées sur les Antilles françaises. Faut-il parler avec un préfixe ou sans préfixe ? Avec ou sans préfixe, de quel colonialisme parle t-on en fin de compte ? Quelle part faut-il faire aux concessions scientifiques à l’air du temps (revenu du marxisme et du colonialisme) ou, à l’opposé, aux avancées scientifiques réelles ? On ne peut ainsi s’interroger sur le monde colonial sans s’interroger aussi sur le champ scientifique et sa relation aux objets « extrêmes » ou « extrêmement sensibles ». - Lire la suite :  http://www.reseau-terra.eu/article1081.html

· Date limite pour l’envoi des propositions d’articles : 15 janvier 2011
· Réponses des responsables du numéro: 31 janvier 2011
· Date limite pour l’envoi des articles : 15 avril 2011



_________________________________________
Asylon(s) - revue en ligne à comité de relecture

La revue Asylon(s) publie des articles de sciences humaines et sociales en dossiers thématiques mais aussi en rubrique "Hors dossier" pour laquelle les propositions d'articles peuvent être envoyées à tout moment et sur tout sujet du domaine scientifique de TERRA. Propositions de dossier thématique et propositions d'articles hors dossiers sont à envoyer à : <revue-asylons@reseau-terra.eu>.

Trois niveaux de relecture & sélection sont associés :
  1) celui d'une relecture sous double anonymat par deux relecteurs-trices choisi-e-s dans le Comité scientifique ; 2) celui des Rédacteurs/trices en chef qui choisissent les précédents et peuvent surmonter leurs avis en transmettant  la décision à l'Équipe Éditoriale  ; 3) celui de l'Équipe Éditoriale qui reçoit  tous les textes et toutes les évaluations et tranche en cas de besoin. La procédure  est présentée ici :
http://reseau-terra.eu/article869.html#asylon(s)

_________________________________________
Par ailleurs sur TERRA...



Sur le colonialisme
jusqu'à aujourd'hui

_________________________________
Publications en ligne et en accès libre

Hervé Andres, "Droit de vote : de l’exclusion des indigènes colonisés à celle des immigrés ", revue Asylon(s), N°4, mai 2008, Institutionnalisation de la xénophobie en France : http://www.reseau-terra.eu/article733.html

Etienne Balibar, "Politique et traduction : réflexions à partir de Lyotard, Derrida, Said ", février 2010, revue Asylon(s), N°7, 2009-2010, Que veut dire traduire ? : http://www.reseau-terra.eu/article932.html

Marc Bernardot, "Le pays aux mille et un camps. Approche socio-historique des espaces d’internement en France au XXe siècle"  Cet article a été publié dans Les Cahiers du CERIEM (Univ. Rennes II), n°10, décembre 2002. Recueil Alexandries, Collections Références , septembre 2008 : http://www.reseau-terra.eu/article542.html

Marc Bernardot, "Déplacer et loger les indésirables, sociologie du logement contraint", Recueil Alexandries, Collections Esquisses, septembre 2005 : http://www.reseau-terra.eu/article337.html

Valérie Lanier, "Les colonisations et décolonisations dans les manuels d’histoire de collège : une histoire partielle et partiale.", Recueil Alexandries, Collections Esquisses, septembre 2008 : http://www.reseau-terra.eu/article823.html

Olivier Le Cour Grandmaison, "8 mai : ne pas oublier Sétif", Recueil Alexandries, Collections Reflets, juin 2009 : http://www.reseau-terra.eu/article897.html

Olivier Le Cour Grandmaison, "Colonisés-immigrés et “périls migratoires” : origines et permanence du racisme et d’une xénophobie d’Etat ", revue Asylon(s), N°4, mai 2008, Institutionnalisation de la xénophobie en France :  http://www.reseau-terra.eu/article734.html

Noemi Michel, "Quelle conscience postcoloniale française ? L’exemple du débat politique et intellectuel autour de la mémoire coloniale ", mars 2008, revue Asylon(s), N°4, mai 2008, Institutionnalisation de la xénophobie en France : http://www.reseau-terra.eu/article732.html

________________________________________________________
Recueil Alexandries, "Livres choisis" : un chapitre à lire en ligne

Adame Ba Konare, (dir.), (dir.) Petit précis de remise à niveau sur l’histoire africaine à l’usage du président Sarkozy , Paris, La Découverte, oct. 2008.
http://www.reseau-terra.eu/article837.html

Nicolas Bancel, Florence Bernault, Pascal Blanchard, Ahmed Boubeker, Achille Mbembe, Françoise Vergès, (dir.) , Ruptures postcoloniales - Les nouveaux visages de la société française , Paris : La Découverte, 2010 : http://www.reseau-terra.eu/article1079.html

Ahmed Boubeker et Abdellali Hajjat (dir.) Histoire politique des immigrations (postcoloniales), Paris, Ed. Amsterdam, juin 2008. http://www.reseau-terra.eu/article795.html

Elsa Dorlin, La matrice de la race - Généalogie sexuelle et coloniale de la nation française . Paris, La Découverte, 2006. http://www.reseau-terra.eu/article645.html

Olivier Le Cour Grandmaison, Coloniser, exterminer - Sur la guerre et l’Etat colonial . Paris, Fayard, 2005. http://www.reseau-terra.eu/article656.html

Olivier Le Cour Grandmaison, La République impériale - Politique et racisme d’Etat . Fayard, janvier 2009 : http://www.reseau-terra.eu/article883.html

Olivier Le Cour Grandmaison , De l’indigénat. Anatomie d’un « monstre » juridique : le droit colonial en Algérie et dans l’Empire français , Paris : La Découverte / Zones, 2010 : http://www.reseau-terra.eu/article1063.html

Olivier Le Cour Grandmaison, Gilles Lhuilier, Jérôme Valluy (dir.), Le retour des camps ? Sangatte, Lampedusa, Guantanamo... . Paris : Autrement, 2007 : http://www.reseau-terra.eu/article554.html

Mary D. Lewys, Les frontières de la République . Immigration et limites de l’universalisme en France (1918-1940) , Paris : Agone, 2010 : http://www.reseau-terra.eu/article1077.html

_______________________________________________________
[TERRA-Quotidien] liste de diffusion quotidienne d'informations


LIVRE : Achille MBEMBE, "Sortir de la grande nuit - Essai sur l’Afrique dé colonisée", La Découverte, 14 oct. 2010 — Sat, 23 Oct 2010 18:31:46 +0200 (CEST)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-10/msg00080.html

COLLOQUE : Les actualités de l'Achac du mois d'octobre (12) - Colloques : Images de l'étranger - Images, medias et politique - Publication : Rupture s postcoloniales (N BANCEL, F. BERNAULT, P. BLANCHARD , A. BOUBEKER, A. MBENBE, F. VERGES (dir) — Tue, 19 Oct 2010 00:39:51 +0200 (CEST)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-10/msg00064.html

LIVRE + INTERVIEW : Achille MBEMBE, "Sortir de la grande nuit - Essai sur l’Afrique décolonisée", La Découverte (à paraître : 14 oct. 2010) — Thu, 7 Oct 2010 15:55:30 +0200 (CEST)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-10/msg00022.html

TRIBUNE : Olivier Le Cour Grandmaison, "Une longue bataille pour réhabiliter le pa ssé colonial", 28 Mai 2010 Par : Les invités de Mediapart — Mon, 31 May 2010 18:37:13 +0200 (CEST)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-05/msg00098.html

DOSSIER "HORS-LA-LOI" de Rachid Bouchared - Guerre d'Algérie - Colonisation - Guerre des mémoires - Censure - Instrumentalisation politique de l'histoire - Nostalgérie - Rapatriés d'Afrique du Nord - Vote Pied Noir - Extrême droite - Hubert Falco - — Thu, 27 May 2010 09:02:11 +0200 (CEST)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-05/msg00081.html

COLLOQUE : "Les traces postcoloniales en France. Négation coloniale, trous de m émoire ou trop de mémoire ?", 28 et 29 mai 2010 , Amphi du CNAM, Paris 5e — Mon, 17 May 2010 17:28:35 +0200 (CEST)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-05/msg00060.html

EXPOS FILMS DVD : Les actualités du groupe de recherche Achac - Barbès l'Africaine : Paris carrefour des Suds - Des Noirs en couleur - Paris couleurs - Un siècle d'immigration des Suds en France - Paris 150 ans d'immigration - Ruptures postcoloniales — Tue, 30 Mar 2010 20:02:02 +0200 (CEST)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-03/msg00096.html

DOSSIER : la femme immigrée et/ou issue de l’immigration post-coloniale: Qui est-elle ? Que veut-elle, à la fin ? un statut ? des Droits , Des noises ? des petits/gros problème s ? "Tester" la république ? Éléments de réponse — Thu, 25 Mar 2010 17:09:09 +0100 (CET)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-03/msg00088.html

APPEL A CONTRIBUTIONS (limite : 15 juin 2010) : "Femmes et genre en contexte colonial", Colloque international 19-21 Janvier 2012 — Thu, 18 Mar 2010 18:09:44 +0100 (CET)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-03/msg00080.html

COLLOQUE : « École et nation »: séminaire international INRP - Définition et redéfinition du national. Le roman scolaire de la nation - La "diversité", pluralité identitaire et l'école - L'école, la nation , les colonisations et les empires - identité citoyenneté [INRP] — Wed, 10 Mar 2010 09:28:18 +0100 (CET)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-03/msg00039.html

RENCONTRE-DÉBAT : "Identité nationale = identité coloniale ?", dans le cadre de la semaine anticolonial e et à l’invitation de Jacques Boutault Maire de Paris IIème, Paris, 20 février 2010. — Thu, 18 Feb 2010 10:45:38 +0100 (CET)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-02/msg00088.html

CONFÉRENCE DE PRESSE : semaine anticoloniale - Présentation de la semaine anticoloniale — Thu, 28 Jan 2010 14:10:33 +0100 (CET)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-01/msg00097.html

PARUTION : "Petite histoire des colonies françaises", de Grégory Jarry et Otto T. [Editions FLBLB] - Colonisation - Décolonisation — Sat, 16 Jan 2010 19:44:11 +0100 (CET)
http://liste.cines.fr//arc/terra-quotidien/2010-01/msg00057.html
.
_________________________________________________________________________________________
.
colonialisme

COUR D'ASSISES POUR JUGER LE COLONIALISME


STATUANT EN DERNIER RESSORT

La Cour d'Assises a prononcé à la date du vingt-un mai deux mil dix, l'arrêt dont la teneur suit :

ARRET CRIMINEL

Vu l'acte ordonnant la mise en accusation et le renvoi devant la Cour d'Assises de :

LE COLONIALISME
né au 15ème siècle en EUROPE
fils du racisme et de l’impérialisme
de nationalité européenne
Demeurant en Afrique, en Amérique, en Asie et en Océanie

Accusé d’avoir :

1°) courant les 15ème, 16ème, 17ème, 19ème et 20ème siècles en Afrique, en Amérique, en Asie et en Océanie, dans le cadre du système de domination et d’exploitation des peuples non européens, appelé COLONIALISME, commis les crimes imprescriptibles de :

Génocides, DEPORTATION, MISE EN ESCLAVAGE, EXPLOITATION, TORTURES PHYSIQUES ET MENTALES, ALIENATION, SPOLIATION, DESTRUCTION DE CIVILISATIONS ET DE CULTURES, OCCUPATIONS ILLEGALES DE TERRITOIRES ET VOL DE RICHESSES NATURELLES ET HISTORIQUES

2°) Courant le 21ème siècle, en usant de procédés modernes, continuer de perpétrer dans le cadre du colonialisme contre les mêmes peuples en particulier en Afrique et en Amérique (et plus précisément dans les territoires caribéens sous domination européenne) les crimes imprescriptibles de :

DEPORTATION (notamment des enfants de la REUNION et des jeunes caribéens au moyen d’organismes tels que le BUMIDOM), EXPLOITATION, ALIENATION, SPOLIATION, DESTRUCTION DE CIVILISATIONS ET DE CULTURES, OCCUPATIONS ILLEGALES DE TERRITOIRES, VOL DE RICHESSES NATURELLES ET HISTORIQUES.

Assisté de : Maître Georges Emmanuel GERMANY, Avocat au Barreau de MARTINIQUE

et de : Maître Patrice TACITA Avocat au Barreau de GUADELOUPE

Vu la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée à l’ONU le 10 décembre 1948;

Vu La Déclaration universelle des droits des peuples proclamée à Alger le 04 juillet 1976

Vu la loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité ;

Vu l’instruction à la barre ;

Vu les pièces versées au dossier et notamment le code noir français de 1685 ;

La Cour d'Assises,

APRES AVOIR ENTENDU:

- En son réquisitoire, Monsieur Félix RHODES, Avocat Général,

- Maître Georges Emmanuel GERMANY, et Maître Patrice TACITA qui ont présenté les moyens de défense du COLONIALISME

- Maître Claudette DUHAMEL et Maître Line LOUZE-DONZENAC, représentant LES PAYS COLONISES, parties civiles,

Après avoir délibéré, tant sur la culpabilité que sur l'application de la peine,

Considérant que de l’aveu même des pays qui sont à l’origine de sa création, de sa mise œuvre et de sa pratique, et qui en sont les bénéficiaires exclusifs, LE COLONIALISME se définit comme :

La doctrine politique qui préconise ou cherche à justifier l'exploitation d'une colonie, d'un territoire ou d'un Etat par un Etat étranger. La souveraineté que le pays colonisateur exerce sur sa colonie se traduit par une domination politique, militaire et une exploitation économique au détriment des populations locales.

Déclare à l’unanimité LE COLONIALISME coupable :

1°) d’avoir courant les 15ème, 16ème, 17ème, et 19ème siècles en Afrique, en Amérique, en Asie et en Océanie, dans le cadre d’un système de domination et d’exploitation des peuples non européens, commis les crimes de :

Génocides, en procédant à la destruction méthodique de plusieurs groupes ethniques sur les continents concernés aboutissant dans certaines régions à l’extermination complète des peuples (caraïbes, tasmaniens)

DEPORTATION, en transportant par la force hors de leurs pays et de leur continent des hommes et des populations, avec la circonstance aggravante que ces personnes étaient considérées non comme des êtres humains mais comme de la marchandise dont il pouvait être fait commerce d’où l’expression de « traite négrière».

MISE EN ESCLAVAGE, en organisant un système socio-économique reposant sur l’exploitation par la force et par les armes de travailleurs non libres, non rémunérés, déshumanisés, considérés comme des objets propriétés d’autres personnes appelées « maîtres », avec la circonstance aggravante que ce système a été légalisé et codifié par divers états esclavagistes.

EXPLOITATION, en se servant et en abusant des personnes mises en esclavage dans l’unique but de réaliser du profit, sans aucune considération ni des personnes ni des moyens utilisés, avec la circonstance aggravante que cette exploitation a été légalisée et codifiée par divers états esclavagistes. |

TORTURES PHYSIQUES ET MENTALES, en infligeant aux personnes mises en esclavage et exploitées des souffrances physiques et mentales intenses et intolérables pouvant aller jusqu’à la mort afin les maintenir en esclavage, avec la circonstance aggravante que ces actes ont été légalisés et codifiés par divers états esclavagistes.

ALIENATION, en mettant en place un système concentrationnaire fonctionnant sur la barbarie, la cruauté, l’oppression et l’inhumanité dans le but de déranger, d’égarer et de troubler la raison, l’esprit et la conscience des personnes mises en esclavage en s’attaquant notamment à leur libre-arbitre et à leur capacité de jugement afin de les maintenir dans l’asservissement.

SPOLIATION, en dépouillant les peuples des continents susvisés par violence, fraude et abus de leurs ressources humaines au moyen de génocides et de déportations massives, du fruit de leur travail par la mise en esclavage et l’exploitation de leurs ressortissants, de leurs ressources naturelles et de leurs terres par appropriation abusive.

DESTRUCTION DE CIVILISATIONS ET DE CULTURES, en s’attaquant aux peuples des continents susvisés, procédant au saccage de leurs territoires et de leurs biens, au massacre, à la déportation et à l’asservissement de leurs populations, tentant de faire disparaître toute trace de leurs histoires, de leurs cultures et de leurs civilisations, avec la circonstance aggravante d’avoir falsifier l’histoire en s’appropriant la paternité de ces civilisations.

OCCUPATIONS ILLEGALES DE TERRITOIRES, en envahissant et en s’appropriant des territoires en Afrique, en Amérique, en Asie et en Océanie au détriment des populations originaires, et en créant des états peuplés par les colons envahisseurs pratiquant l’apartheid de manière officielle ou officieuse, avec la circonstance aggravante que ces invasions ont été mises en place et légitimées par les états colonialistes.

VOL DE RICHESSES NATURELLES ET HISTORIQUES, en soustrayant de manière frauduleuse et le plus souvent par la force et la violence les richesses naturelles et historiques de ces continents et en les transférant vers les pays colonialistes.

2°) Courant les 20ème et 21ème siècles, en usant de procédés modernes, continuer de perpétrer dans le cadre du même système et contre les mêmes peuples en particulier en Afrique et en Amérique (et plus précisément dans les territoires caribéens sous domination
européenne) les crimes de :

DEPORTATION, en arrachant des enfants à leurs parents (notamment
dans l’île de la REUNION) pour les confier à des ressortissants d’états colonialistes afin de repeupler certaines régions de ces états, et d’en faire la main-d’œuvre bon marché ; en organisant le transfert massif vers l’Europe de jeunes ressortissants de pays colonisés au moyen notamment d’organismes tels que le BUMIDOM toujours pour disposer d’une main-d’œuvre à vil prix ; en procédant à un transfert massif d’européens vers les pays colonisés ainsi vidés de leurs populations originaires ; avec la circonstance aggravante que ce procédé appelé « génocide par substitution » a fait et continue de faire l’objet de programmes politiques au plus haut niveau des états colonialistes ;

EXPLOITATION, en empêchant par des moyens frauduleux et indignes le développement des pays colonisés, en se servant et en abusant des peuples colonisés, les faisant travailler à bas prix et en tirant un profit injuste, sans aucune considération ni des personnes ni des moyens utilisés, avec la circonstance aggravante que les états pratiquant ces crimes sont signataires de la Déclaration des droits de l’homme. 

ALIENATION, en continuant de nier l’humanité de certains groupes ethniques, notamment en attribuant le « statut d’affranchis » aux peuples des pays colonisés qui avaient été réduits en esclavage, alors que selon la définition de l’affranchi celui-ci n’est pas considéré comme un humain ; en utilisant notamment les programmes d’éducation scolaire et les médias, pour inculquer aux peuples des pays colonisés une histoire falsifiée leur renvoyant une fausse image d’eux-mêmes, véhiculant une image dévalorisée des populations naturelles des ces pays, et créant des troubles psychologiques et mentaux dans la perception de soi, avec la circonstance aggravante que ces pratiques qui relèvent de comportements racistes sont le fait d’états colonialistes qui prétendent combattre le racisme.

SPOLIATION, en continuant de dépouiller les peuples des pays colonisés par la violence mentale et physique, par fraude et par abus de leurs ressources humaines et naturelles ainsi que de leurs terres au moyen de génocides par substitution, en détournant les fruits de leur travail au bénéfice de l’état colonial.
 
DESTRUCTION DE CIVILISATIONS ET DE CULTURES, en utilisant toutes sortes de procédés afin d’empêcher les peuples colonisés d’accéder à la connaissance de leur propre histoire, se traduisant par un effacement progressif de la culture et des traditions ancestrales de la mémoire collective de ces peuples.
 
OCCUPATIONS ILLEGALES DE TERRITOIRES, en continuant d’user de procédés visant à exclure les ressortissants originaires de ces territoires de l’accession à la propriété de la terre, en prétendant notamment qu’elle appartient à l’état colonial ou en les attribuant abusivement aux descendants des colons, ou encore en favorisant l’acquisition par des ressortissants exogènes.

VOL DE RICHESSES NATURELLES ET HISTORIQUES en polluant et en détruisant les sites naturels et historiques pour la réalisation de projets bénéficiant uniquement aux colons au détriment des peuples colonisés.
 
Que les faits ci-dessus déclarés constants par la Cour constituent des crimes contre l’humanité ;

Vu la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée à l’ONU le 10 décembre 1948;

Vu La Déclaration universelle des droits des peuples proclamée à Alger le 04 juillet 1976
 
Vu la loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité ;

CONDAMNE à l’unanimité

L'accusé LE COLONIALISME à être mis à mort ;

ORDONNE la destruction de tous symboles, objets, drapeaux, ou autres de nature à en faire l’apologie, et en premier lieu le code noir français de 1685, toujours en vigueur dans les territoires illégalement occupés par la France;

Reçoit les Pays Colonisés en leur constitution de partie civile,

ORDONNE une expertise aux fins d’évaluer les préjudices subis par les Pays victimes du colonialisme depuis sa mise en œuvre et jusqu’à ce jour ;

DESIGNE un collège d’experts composé des personnes suivantes : LESLIE J.R Pean, SALA MOLINS Louis, Yves BENOT, Jean Michel DEVEAU, P.A TAGUIEFF, Françoise VERGES, Mireille DELMAS MARTY, Rosa Amélia PLUMELLE URIBE, Marie Christine ROCHMAN, Nelly SCHMIT, Juliette SMERALDA.

DIT QUE LES FRAIS D’EXPERTISE SERONT SUPPORTES PAR LES ETATS COLONIALISTES

ORDONNE que le présent arrêt sera exécuté à la diligence de tous les anticolonialistes de la planète.

Prononcé à SAINT-PIERRE par la Cour d'Assises pour juger le colonialisme spécialement composée par les peuples victimes du colonialisme où siégeaient :

- Madame M. DUHAMEL, Président,
- Monsieur L. REINETTE, Assesseur,
- Monsieur V. PERMAL, Assesseur,
- Monsieur E. GENE, Juré,
- Monsieur D. THIMON, Juré,
- Madame A. GOUSSARD, Jurée,
- Monsieur P. TOURBILLON, Juré,
- Madame G. PRIVAT, Jurée,
- Monsieur F. BUNOD, Juré,
- Monsieur T. DALPHRASE, Juré,
- Monsieur A. ROTZEN, Juré,
- Monsieur B. BECHET, Juré,
- Monsieur R. CANTUZENE, Juré,

Et le présent arrêt a été signé par Madame le Président, le vingt-un mai deux mil dix.

LE PRESIDENT,

M. DUHAMEL
http://www.pyepimanla.com/mai-juin-2010/textes/ameriques-antilles/colonialisme-jugement.html
.

Patrick Lozes

http://hadyba.wordpress.com/2009/07/

 

.

 

Reçu de Laury :

 

 

Cette scène a réellement eu lieu dans un vol de la compagnie British Airways entre Johannesburg et Londres. 

Une femme blanche,d'environ cinquante ans, s'assied à côté d'un noir.  

 

Visiblement perturbée, elle appelle l'hôtesse de l'air.

 

L'hôtesse : "Quel est votre problème, Madame ?"    

La femme blanche : "Mais vous ne le voyez donc pas ? Vous m'avez placé à côté d'un noir. 

 Je ne supporte pas de rester à côté d'un de ces êtres dégoûtants. 

Donnez-moi un autre siège, s'il vous plait!!'.   

 

L'hôtesse : 'Calmez-vous, presque toutes les places de ce vol sont prises. 

Je vais voir s'il y a une place disponible'.

 

  • L'hôtesse s'éloigne et revient quelques minutes plus tard.......  


 

L'hôtesse 'Madame, comme je le pensais, il n'y a plus aucune place libre dans la classe économique. J'ai parlé au commandant et il m'a confirmé qu'il n'y a plus de place dans la classe exécutive.  Toutefois, nous avons encore une place en première classe'.


 

  • Avant que la dame puisse faire le moindre commentaire,
  • l'hôtesse de l'air continue :  

 

L'hôtesse 'Il est tout à fait inhabituel dans notre compagnie de permettre à une personne  de classe économique de s'asseoir en première classe.

Mais, vu les circonstances, le commandant trouve qu'il serait scandaleux d'obliger quelqu'un à s'asseoir à côté d'une personne aussi répugnante'.

  • L'hôtesse se tourne vers le noir et lui dit : 

L'hôtesse  'Donc, Monsieur, si vous le souhaitez, prenez votre bagage à main car un siège vous attend en première classe'.  

 

  • Et tous les passagers autour, qui, choqués, assistaient à la scène, se levèrent et applaudirent... 






  •  Cher frère blanc,
  • Quand je suis né, j'étais noir,
  • Quand j'ai grandi, j'étais noir,
  • Quand je vais au soleil, je suis noir,
  • Quand j'ai peur, je suis noir,
  • Quand je suis malade, je suis noir...
  • Quand je mourrai, je serai noir.... 

Tandis que toi, homme blanc....  

  • Quand tu es né tu étais rose,
  • Quand tu as grandi, tu étais blanc,
  • Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
  • Quand tu as froid, tu es bleu,
  • Quand tu as peur, tu es vert,
  • Quand tu es malade, tu es jaune,
  • Quand tu mourras, tu seras gris...

 

  • Et après cela, tu as le toupet de m'appeler
  • "Homme de COULEUR" !  

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Regard sur ...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche