Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 03:28

 

jeune_corde.gif

 


Faire un noeud semble une chose facile, et pourtant il y a une bonne et une mauvaise manière de le faire; un éclaireur doit connaître la bonne.

Il peut arriver souvent que des vies humaines dépendent d'un noeud bien ou mal fait.

Le noeud bien fait est celui qui résistera sûrement à n'importe quel effort et que vous pourrez facilement défaire si vous le désirez.

Un mauvais noeud, c'est celui qui lâche à la première secousse un peu rude ou qui s'embrouille de telle façon que vous ne pouvez plus le défaire.

La meilleure façon d'apprendre (...) : pratiquer beaucoup pour ne pas les oublier. Servez-vous de vrais bouts de cordes et non de petites ficelles ou de lacets de souliers. »

Baden-Powell

 

 

 


 

 

Choix d'un cordage 

Pour bien des gens, une corde est une corde. Ils ne font pas la distinction entre les fibres naturelles ou synthétiques ou encore l'usage spécifique pour laquelle la corde a été conçue. Dans le choix du cordage qu'on utilisera, il faut tenir compte de plusieurs caractéristiques :

La flexibilité

Il sera plus facile de faire un noeud dans une corde flexible que dans une corde raide. Par contre une corde trop flexible aura tendance à se torsader et à s'emmêler. Tout dépend de l'utilisation qu'on fera du cordage. Une corde flexible s'use plus rapidement et offre globalement une résistance moins grande.

Les cordages glissants

Certains matériaux sont plus glissants que les autres; un noeud pourrait y tenir difficilement. Il est toujours plus difficile de travailler avec des cordages qui sont glissants, tels que le polyéthylène et le polypropylène. Souvent un noeud supplémentaire est nécessaire pour sécuriser le premier.

Le diamètre et la résistance

Habituellement, plus le diamètre de la corde est important, plus la résistance de ce dernier sera grande. Il faut cependant se référer aux données fournies par le fabriquant pour la capacité de charge des cordages.

La charge utile

Chaque cordage possède une charge utile qui lui est propre. On se référera au fabriquant quant à la charge utile de leurs produits. Ces indications vont aussi pour des cordages en bon état, bien entretenue. Quand des vies humaines ou des propriétés privées sont mises en danger, on estimera la charge utile à la baisse par mesure de protection. De même on ne devrait jamais charger un cordage jusqu'à la limite indiquée par le fabriquant. Une marge de sécurité de 20% devrait toujour sêtre considérée.

La mémoire

Quand on parle de mémoire pour un cordage, on parle de la capacité de ce dernier à retenir une forme ou un noeud. En générale, les cordes plus raides ont une meilleure mémoire, ce qui sera nettement un inconvénien si cette corde est souvent utilisée pour faire des noeuds : elle s'endommagera prématurément..

Résistance aux rayons ultraviolets

Les rayons ultraviolets affectent la qualité des cordages. Ces derniers affaiblissent les cordages.

Élasticité

Cette qualité des cordages est importante. Les tâches de remorquage et d'alpinisme demandent des cordages extensibles. Pour les tâches d'amarrage, on choisira un cordage offrant peu d'élasticité. Les cordages en fibres naturelles ont tendance à se contracter quand elles sont mouillées. Les cordages en fibres synthétiques s'étirent quand elles sont sous tension.

Potentiel de flottement

Cette qualité est importante si le cordage est utilisé pour des activités nautiques, telles que la voile et le ski nautique. Le polypropylène et le polyéthylène sont des choix appropriés pour ces activités.

Dégradation aux produits chimiques

Mettre du chasse moustique sur un cordage de polypropylène démontrera l'importance de cette qualité dans un cordage. Tous les cordages se détérioreront à des degrés différents au contact d'un produit chimique.

Choix d'un type de corde

Avant de choisir le type de corde dont vous aurez besoin, posez-vous les questions suivantes :

- Doit-elle pouvoir s'étirer?
- Voulez-vous une ligne flottante?
- Doit-elle être résistance à l'usure par frottement?
- Sera-t-elle exposée aux ultraviolets?
- Peut-elle être bon marché et donc jetable?
- Existe-t-il une corde spécifique pour l'usage requis?

 

 

 

Structure d'une corde 

Ce qui fait la solidité du cordage, c'est qu'il est composé de plusieurs fils. En effet, il est facile de rompre une petite cordelette ou un lacet de souliers. Toutefois si vous prenez plusieurs cordelettes pour essayer de les rompre vous aurez de la difficulté.

Un cordage, c'est donc l'assemblage de plusieurs fils. Cet assemblage diffère s'il s'agit de fibres naturelles, synthétiques ou métalliques. On parlera de trois types d'assemblage : les cordages toronnés, les cordages toronnés-tressés et les cordages tressés.

toron.gif
exemple de toron
tresse.gif
exemple de tresse

Cordages toronnés

Ces derniers sont fait généralement de fibres naturelles végétales, (sisal, chanvre, coton), bien qu'on trouve des cordages toronnées fait de nylon, de polyester ou de polypropylène. En tressant entre elles ces fibres naturelles, on obtient un « fil de caret ». En tordant ensemble trois de ces fils de caret, on obtient un toron. Trois torons assemblés par commettage forme une aussière et avec trois aussières on obtient un grelin. Ces différentes torsades tordues dans des sens opposés permettent au cordage de rester assemblé. Les fils de caret sont tournés de la gauche vers la droite, les torons de la droite vers la gauche et les aussières de nouveau de la gauche vers la droite.

On peut facilement repéré le sens de tournage du cordage en regardant l'une des extrémité. Si la spirale monte vers la droite on parle de commettage en Z; si la spirale monte vers la gauche on parle de commettage en S.

toron_coton.jpg
Toron 3 brins de coton
toron_sisal.jpg
Toron 3 brins de sisal

Cordages toronnés-tressées

Ces cordages sont en fait des tressages constitués de quatre ou six paires de torons. Deux (ou trois) paires sont commises en Z, deux (ou trois) autres sont commises en S.

Cordages tressés

Ce sont des cordages qui se sont développés avec l'utilisation des fibres synthétiques. Les fibres synthétiques se prêtent bien au tressage mécanique. Ce cordage se compose d'une partie extérieure - la tresse - qui entoure une partie centrale - l'âme. L'âme peut elle être composée soit d'un seul filament, d'une tresse ou d'un toronnage. Cette tresse peut aussi être gainée pour en faciliter la manipulation.

Câbles métalliques

Ces derniers sont formés de fil de métal sur la pleine longueur du câble. Il y a deux types de commettage pour les câbles métalliques :

  • en fil de caret, qui consiste en un minimum de si fils enroulés autour d'une âme en fibre ou en fil d'acier. Ces fils de caret sont à leur tour enroulés en spirales avec ou sans âme au centre.
  • en spirale, série de couche de fils enroulés en spirale les uns sur les autres.

 

 

Fibres des cordages 

Fibres naturelles

Ces dernières sont formées à partir de végétaux. Pour construire ces cordages, on utilise le sisal, le chanvre et le coton. D'autres matériaux sont aussi utilisés pour fabriquer des ficelles et des cordelettes; il s'agit du jute, de la maille et du coco. Leur usage principales est la décoration. Bien que peu utilisés, les cordages en fibres naturelles sont souples, s'enroulent bien et tiennent très bien les noeuds. Ils ont cependant tendance à pourrir rapidement et leur poids est considérable, comparé à celui des câbles en fibres synthétiques.

 

coton_plante.jpg

Coton - plante

chanvre_plante.jpg

Chanvre - plante

sisal_plante.jpg

Sisal - plante

coton_fibre.jpg

Coton - fibre

chanvre_fibre.jpg

Chanvre - fibre

sisal_fibre.jpg

Sisal - fibre

Fibres synthétiques

Les principaux matériaux utilisés pour fabriquer des cordages sont le nylon, le polyéthylène, le propylène et le polyester.

Nylon

Le nylon est formé d'une fibre blanche fine. Quand il est sec, le nylon donne des cordages très résistants. Il offre une bonne élasticité et ne flotte pas. Il possède également une grande capacité à absorber les chocs. C'est pourquoi il est apprécié des alpinistes. Cependant une fois humide, le nylon perd une partie de sa résistance, jusqu'à 20%.

Polyéthylène

Ce matériau est léger, souple, résistant à l'eau et il flotte bien. On s'en sert souvent pour les équipements de pêche. Cependant, le polyéthylène est glissant. Des recherches sont poussées sur cette fibre puisque qu'après certains traitements, le polyéthylène peut devenir aussi résistant - à diamètre égal - que l'acier et ce pour un poids moindre.

Polypropylène

Ce matériau sert à produire des cordes bon marché. On retrouve cinq variétés principales de cordages fabriqués avec cette fibre. Très léger le polypropylène flotte bien.

Polyester

Les fibres de polyester sont commercialisées sous les noms de dacron, terylène, etc. Ce sont de fines fibres blanches. Elles ont les mêmes caractéristiques que le nylon. Cependant, elles ne perdent pas leur résistance une fois mouillée. Elles sont parcontre moins élastiques que les fibres de nylon. Le polyester résiste bien aux rayons ultraviolets. Les cordages en polyester possèdent une bonne résistance à l'abrasion. On se sert du polyester pour gainer des cordages fabriqués à partir d'autres fibres.

Fibres métalliques

Elles sont généralement composées de fils en acier zingué ou en acier inoxydable. Les câbles métalliques sont moins flexibles. C'est pourquoi ils ne sont employés que lorsque la corde n'a pas besoin d'être pliée. Ils sont cependant peu élastiques; on les utilise lorsqu'on a besoin d'une certaine rigidité. On verra souvent des câbles métalliques pour haubaner les tours de communication ou les tours électriques.

Préc.: structure d'une corde

 

 

Comparaison des fibres 

Pour pouvoir apprécier les qualités d'une fibre, voici deux tableaux les regroupant sous deux catégories : les fibres naturelles et les fibres synthétiques

Fibres naturelles

surliure1.gif   Chanvre Coton Sisal

Force 

Capacité d'absorber des chocs 

Faible Très faible  Faible


Poids 

Flottabilité 

Non Non Non


Élasticité 

Pourcentage à la rupture 

10-12% 5-12% 10-12%

Élasticité soumise à une charge 

Très faible  Modéré Très faible


Humidité 

Capacité d'absorption 

100% 100% 100%

Résistance à la pourriture 

Faible Très faible  Très faible


Dégradation et abrasion 

Résistance aux rayons U.V. 

Bonne Bonne Bonne

Vieillissement 

Bon Bon Bon

Gaine 

Bonne Faible Acceptable

Coeur de la corde 

Bonne Bonne Bonne


Propriétés thermiques 

Efficacité à haute température 

149°C 149°C 149°C

Efficacité à basse température 

-73°C -73°C -73°C

Le matériel fond à 

Noircit à 149°C

 

Fibres synthétiques

franciscain1.gif   Nylon Polyester  Polypropylène

Force 

Capacité d'absorber des chocs 

Excellente  Très bonne  Très bonne


Poids 

Flottabilité 

Non Non Oui


Élasticité 

Pourcentage à la rupture 

15-28% 12-15% 18-22%

Élasticité soumise à une charge 

Faible Grande Grande


Humidité 

Capacité d'absorption 

2-8% 1% 0%

Résistance à la pourriture 

Excellente Excellente Excellente


Dégradation et abrasion 

Résistance aux rayons U.V. 

Bonne Excellente Acceptable

Vieillissement 

Excellente Excellente Excellente

Gaine 

Très bonne  Optimale Bonne

Coeur de la corde 

Très bonne Optimale Bonne


Propriétés thermiques 

Efficacité à haute température 

121°C 135°C 93°C

Efficacité à basse température 

-57°C -57°C -29°C

Le matériel fond à 

216-249°C 254-260°C 166°C

 

Capacité du cordage 

Les informations fournies ici ne sont qu'à titre indicatif. Pour davantage d'exactitude, se référer aux fabricants.

Diamètre Types de cordes tresse.gif
mm pouces N.P. Nylon Polyp. Chanvre Sisal Coton
6 1/4 2 500 1 200 1 000 600 500 400
10 3/8 5 300 2 700 2 000 1 300 1 000 900
13 1/2 10 500 5 000 4 000 2 600 2 100 1 500
16 5/8 16 000 8 000 6 000 4 400 3 400 2 500
20 3/4 23 000 11 000 8 000 5 400 4 300 3 100
22 7/8 31 500 15 000 10 000 7 700 6 100 4 300
25 1 40 000 20 000 14 000 9 000 7 200 5 100

La résistance des noeuds

Les noeuds dans une corde feront généralement en sorte que la capacité de la corde sera réduite de moitié. Dans le tableau suivant, les nombres indiquent le pourcentage de résistance réelle de la corde quand on y retrouve le noeud décrit.

tableau_noeud.gif
Noeud de jambe de chien  

45%

Noeud simple

45%

Noeud en huit

48%

Noeud de chaise

60%

Noeud de batelier

75%

Demi-clé double

75%

Épissure courte

90%

Épissure en oeillet

95%

 

 

http://www.toujourspret.com/techniques/matelotage/cordage/

 

http://www.toujourspret.com

Partager cet article

commentaires

tylen 08/04/2011 21:17



superbe travail !il ne manque plus qu'un court sur le" matelotage "


cordialement tylen.



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche