Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 20:36

«SYRIE : Les questions sont de savoir pourquoi et comment intervenir en Syrie. » par le Général MENU (AIR)

21976-rafale-1.jpg

[En réponse au Général FLEURY – Tribune du 23 août 2012 publié dans Le Monde (1)]

 

- Exclusivité Politique-actu - 


Une fois encore, la presse dans sa grande majorité et des voix issues du Moyen Orient provenant de pays qui ne sont pas réputés pour leur ouverture démocratique et leur tolérance vis à vis de religions qui ne sont celles de la majorité, ont décrété que Al-Assad massacrait son peuple épris de liberté.

Je ne tiens pas à donner un blanc-seing à ce dictateur, mais je constate que, timidement, certains osent tout de même penser différemment.

Je retiens l'appel lancé dans le Monde par Marc Le Fur (UMP) et Gérard Bapt (PS) : " Si au régime de Bachar al Assad succède un nouveau régime autoritaire remettant en question la liberté de conscience et de culte des minorités-qu'elles soient chrétiennes, druzes ou alaouites- nous n'aurons pas gagné au change".

Ce qui se passe dans des pays qui ont connu le "printemps arabe" devrait tout de même nous inciter à analyser plus finement la véritable composition des forces qui combattent sous l'étendard de l'opposition.

On sait ce que la Syrie perdrait, mais on peut deviner ce qu'elle gagnerait. Seuls les doux rêveurs imaginent installer la démocratie malgré les fiascos en Irak voire en Afghanistan.

Techniquement, ce que dit le général Fleury sur les capacités de défense de la Syrie et nos propres moyens aériens, reflète hélas la triste réalité. Je rajouterai que la campagne de Libye a été assurée avec le concours des Américains, sous leur direction et avec leurs moyens au début puis après leur retrait des opérations offensives, il a fallu se contenter de leur soutien en renseignement et ravjavascript:;itaillement en vol. Nos forces aériennes, Air et Marine, puis plus tard les hélicoptères qui sont intervenus au plus proche des combattants souvent réfugiés dans les agglomérations, ont manqué très rapidement de munitions compte tenu des grandes consommations et il a fallu en racheter de nouvelles avec les budgets en peau de chagrin que nous connaissons.

De plus, le taux des activités aériennes a consommé le potentiel des appareils qu'il est nécessaire de renouveler plus tôt que prévu et moyennant des coûts qui n'étaient pas prévus dans les budgets. 

Si certains veulent donner des coups de menton, qu'ils aient au moins la décence d'équiper ceux qui auraient à combattre de gourdins adaptés à la situation. Sinon, qu'ils se taisent.

Avec ou sans résolution de l'ONU, nous ne sommes pas en mesure de remplir ce contrat qui serait donné à nos forces armées.

Même sur un strapontin branlant sous l'aile américaine qui de toutes façons ne fera rien, élection présidentielle oblige et vétos russe et chinois.

Veulent-ils déclencher un nouveau conflit mondial ?

 

Jean Menu – Général (AIR) (2S)

(1) « Syrie : pas d'intervention ! » Tribune du Général Fleury – Le Monde – 23 août 2012

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/08/23/syrie-pas-d-intervention_1749082_3232.html

[Merci à Claude G. - Contre – Amiral (2S)]

 

http://www.politique-actu.com/debat/syrie-questions-sont-savoir-pourquoi-comment-intervenir-syrie-general-menu/519037/

 

Note d'eva : Les militaires sont toujours plus raisonnables que les politiques. Ils connaissent le prix de la vie, eux !

 

..

 

Syrie : Tentative avortée d’agression par Washington et ses caniches [vidéo]

Publié le4 Septembre 2012

17

 

Bachar al-Assad

Bachar al-Assad

 

La Syrie se libère-t-elle vraiment du terrorisme international ? Oui. Et ceci, on le voit chaque jour davantage. Alors que tous les plans étaient sur la table pour une attaque imminente sans bien sûr l’aval de l’ONU pour tester la Russie et la Chine, voici que tout pète en Turquie et l’organisation terroriste nommée OTAN qui se préparait s’est ravisée et veut encore réfléchir sur d’éventuelles conséquences. Ce n’est pas tout. Ensuite, la victoire qui se dessine de l’armée arabe syrienne fait que, le prétexte sur les armes chimiques et bactériologiques n’est plus crédible. En effet, Washington et ses caniches voulaient utiliser des armes chimiques eux-mêmes, et accuser le régime Assad. Or, aujourd’hui, il n’en a pas besoin pour venir à bout des terroristes


Il faut avouer que Bachar Al-Assad est verni. Si les monstres avaient commencé par lui en lieu et place de la Libye, on n’en serait plus là. Comme le dit le dicton, “chat échaudé craint l’eau froide”, la falsification de l’opération nazie contre la Libye du frère Guide Mouammar Kadhafi a fait son chemin et les Russes et les Chinois ne sont plus prêts d’accepter d’être floués.

 

suite ici (+ vidéo) =

 

 

Syrie : Tentative avortée d’agression par Washington et ses caniches [vidéo]

by Allain Jules

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche