Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 02:50

La Turquie donnerait-elle le LA ?

La Turquie décide d’évacuer de Syrie les familles de ses diplomates et ses personnels non-essentiels, a annoncé l’agence de presse officielle turque Anatolie. Cette décision a été prise pour des raisons de sécurité, suite à des manifestations violentes qui ont visé plusieurs bâtiments diplomatiques turcs en Syrie, hier soir, ont précisé des sources diplomatiques à Anatolie. La situation prend une tournure des plus inquiétantes dans la région.

 
3 Comments

Publié par le 13 novembre 2011 in Non classé

 

Les monnaies à venir

Par Menthalo –

Jim Sinclair

Mercredi 9 novembre, Jim Sinclair avait exposé ses vues sur son blog, jsmineset :

« L’or va être réintroduit dans le système monétaire, il n’y a aucun doute à ce sujet. Il va y avoir une monnaie mondiale supranationale fait d’un panier des principales devises avec une sorte de M3 mondiale garantie par l’or. Cette monnaie virtuelle mondiale garantie par l’or ne sera échangée que par des banques centrales. C’est ce qui explique la tendance haussière de l’or depuis 248$ et simultanément la désinformation continue des médias dominants sur la bulle de l’or. »

Jeudi 10 novembre, la compagnie d’exploration aurifère de Jim Sinclair, Tanzanian Royalty Exploration (TNX.to) a été très violemment attaquée en bourse, chutant de 3,58$ à 1,59$, une baisse de 56%, alors que Sinclair dit qu’il n’y a aucun fait pouvant justifier une baisse de l’action.

Mise en garde du Cartel ? … ou problème de « credit crunch » d’un hedge fund ou d’un broker ?


Bob Chapman

Bob Chapman a révèlé il y a deux semaines, ce que des banquiers de très haut niveau, participant aux réunions de la Fed lui auraient confié. La Fed se prépare à imprimer un nouveau Dollar. Le timing pour la sortie de ce nouveau dollar serait pour la fin 2012. Chapman pense plus probablement 18 mois. La vidéo montre un billet de One dollar émis par la Fed et non pas par le Trésor… qui ressemble à l’un de nos billets. La Fed anticiperait que le Dollar ne soit plus une monnaie de Réserve dans 18 mois, peut-être moins. Il vont donc officiellement dévaluer dans un délai d’un an.

Bix Weir

Cette nouvelle monnaie serait une autre monnaie fiduciaire, qui n’aurait rien à voir apparemment avec le Billet de 100 Dollars, que Bix Weir et le Gata annoncent comme une monnaie probablement garantie par l’or.


On peut imaginer que ce billet de 1 dollar soit strictement à usage intérieur, par opposition à un Dollar international (ci-dessus)

Cette monnaie pourrait n’être que temporaire, comme le DM imprimé par l’Allemagne, alors que les plans pour un Euro du Nord garanti par des MP ou MPx sont d’ores et déjà arrêtés. Mais ce DM pourrait être lui aussi qu’une monnaie à usage intérieur, l’Euro du Nord étant, lui, la monnaie internationale.

Pour mémoire, Mercredi 9 novembre, Reuters communiquait que Sarko et Merkel étaient en négociation quant à l’Euro-du-Nord depuis plusieurs mois.

Pour nous, ce n’est pas un scoop. Jim Willie qui en parle depuis deux ans, dit que cet euro serait garanti par l’or, l’argent et le pétrole, évoquant même des accords avec la Russie, dont la monnaie serait garantie par ses immenses réserves de gaz et de pétrole.

Cette divulgation de Reuters signifie que Sarko frappe encore à la porte, alors qu’on l’a déjà jeté par la fenêtre plusieurs fois. La France a trop tendance à vouloir gouverner et elle est trop éloignée des sociétés germaniques. Certains voudraient donc que la France prenne la tête de l’Euro du Sud, ce serait l’euthanasie rapide du contribuable français.

Nouvel article de « Express.co.uk » le 11/11/11 annonçant « la mort de l’euro: complot secret pour détruire la monnaie » qui décrit l’éclatement programmé de l’Euro et un véritable armaguedon bancaire.

http://www.express.co.uk/posts/view/283060

Le point important de cette révélation de Bob Chapman, c’est la CONFIRMATION D’UN TIMING, celui de la violente dévaluation monétaire fin 2012-début 2013 et donc, immanquablement une très forte hausse des métaux précieux durant cette période.
Cette hausse concernera également les matières premières (pétrole, gaz, cuivre, métaux, … et les terres agricoles), qui sont moins faciles à stocker et à négocier. Quant à l’immobilier bâti, la paupérisation des populations devrait amener une réduction de la demande et un abaissement des loyers.

Il est intéressant de souligner, que l’OMC et ses manipulateurs font en sorte d’appauvrir les exploitants agricoles et forestiers, alors même que le prix des forêts s’envole et que le prix des denrées alimentaires va bientôt exploser à la hausse sur les marchés internationaux.

Pour revenir à Jim Sinclair et à l’Or, il est probable que l’or sera un jour réservé aux Banques Centrales. Celles-ci encourageront les particuliers à vendre à cours forcé. Rien de nouveau sous le soleil, c’est un fait récurrent de l’Histoire universelle. Est-ce que cela ne va pas donner plus de valeur encore au Silver, si les investisseurs sont obligés de se détourner de l’or ?

Cette phase néo-communiste n’est pas destinée à durer, il faut seulement réussir à passer un violent orage historique. Alors sortez les bottes et le suroit, préparez-vous à chanter et danser sous la pluie. Soyez dans l’allégresse : « après la pluie viendra le beau temps ».

 
116 Comments

Publié par le 13 novembre 2011 in Non classé

 

L’immobilier chinois

D’après les confidences faites à la rédaction de LIESI, il n’y a pas qu’un scénario dramatique sur les marchés financiers qui s’esquisse et se réalisera indubitablement. Des sources évoquent également un réel effondrement de l’immobilier dans les grandes villes françaises. Bien sûr, d’aucuns tournent ces informations en dérision et nous avons d’ailleurs préféré ne rien publier sur le blog de ce point de vue. Voilà une traduction qu’un lecteur nous communique pour en faire profiter les visiteurs du blog.

HONG KONG (MarketWatch) — Le prix des maisons chinoises a baissé en septembre, première chute d’une telle ampleur cette année, tandis que les ventes ont fortement chuté pendant le congé de la Semaine Dorée, la semaine dernière, une période qui représente traditionnellement un pic dans les ventes immobilières. La région a émis des rapports citant les données de l’Indice Immobilier Chinois, qui suit les prix des maisons de 100 villes. Ils indiquent que le marché a baissé de 0,03% en septembre. En revanche, si on se réfère à l’évolution sur l’année, le prix des maisons neuves a augmenté de 6,2% en septembre, comparés à la hausse de 6,9% en août, selon l’Indice. Pendant ce temps, les transactions de la Semaine Dorée ont fortement chuté par rapport à l’an dernier, selon le suivi de 20 villes par l’Académie de l’Indice Chinois, citée dans les recherches de Merril Lynch, et de Bank of America. Les ventes ont baissé de 44% par rapport à l’an dernier, tandis que l’ex-hot spot immobilier Shenzhen a enregistré une chute d’activité de 90%, et que Ningbo et Shanghaï ont vu leurs ventes baisser respectivement de 78 et 73%. Cependant, Merril Lynch a mis en garde contre le fait d’accorder trop de crédit à ces chiffres, en disant que « les données ont été clairement déformées, car les ventes de maisons ont explosé en octobre l’année dernière par crainte de l’inflation ».

 
44 Comments

Publié par le 12 novembre 2011 in Non classé

 

Comment les banques manipulent leurs résultats

La publication des résultats trimestriels des banques françaises est l’occasion de s’arranger un peu avec la vérité des chiffres. Voici un article de Philippe Herlin qui remet les pendules à l’heure… 

Par Philippe Herlin – Les banques françaises publient en ce moment leurs résultats trimestriels, une certaine « opération vérité » se produit sur la dette grecque, dont la valeur est ramenée à son prix de marché. Ainsi BNP Paribas annonce une baisse de 71% de son bénéfice net sur le troisième trimestre, à 541 millions d’euros. Mais le groupe s’empresse aussitôt d’ajouter qu’en faisant abstraction de cet élément exceptionnel, le bénéfice se serait élevé à 1,952 milliard d’euros, en hausse de 2,4% sur le trimestre précédent. Voilà qui semble rassurant. Mais lorsque l’on regarde les comptes plus en détail, on découvre un élément pour le moins étonnant, une « réévaluation de la dette propre » qui concourt aux résultats à hauteur de 786 millions d’euros. Ce mécanisme est couramment utilisé par les banques américaines et européennes, et il est d’une profonde perversité. Expliquons-en le fonctionnement.

Entourloupe

Si vous voulez emprunter de l’argent, vous allez voir votre banquier. Vous empruntez 100, et vous remboursez au cours du temps 100 + les intérêts : logique. Mais une grande entreprise ou une banque peut s’y prendre autrement : elle émet des obligations. Elle émet 100 d’obligations sur le marché, elle empoche donc 100 en cash, et s’engage à verser un coupon (les intérêts) tous les ans et à rembourser les 100 à l’échéance. Ces obligations sont cotées sur les marchés financiers (ce sont les « obligations corporates », d’entreprises), tout comme celles des Etats. Mais si les investisseurs doutent de la capacité de la banque à rembourser les obligations qu’elle a émises, leur prix va chuter. Et l’obligation, au lieu de valoir 100, ne vaut plus, mettons, que 60. Et là commence la stupéfiante entourloupe : la banque a donc émis, et empoché, 100. L’obligation ne vaut plus que 60, elle la rachète à ce prix, et réalise donc un bénéfice net de 40. C’est magique !


Mais en réalité ça ne se passe même pas comme cela. Si le prix de sa dette baisse autant, cela signifie que la banque connaît de graves difficultés, et c’est effectivement le cas depuis la crise de 2008. Les bilans sont remplis d’actifs toxiques et de créances douteuses, et c’est tellement vrai que les banques ne se prêtent plus d’argent entre elles (le marché interbancaire est quasiment bloqué) et se refinancent auprès de la BCE. Conséquence, la banque n’a même pas les moyens de sortir 60 en cash pour racheter sa dette. Pas grave, elle fait « comme si » et inscrit 40 en recettes dans son compte de résultat ! Enorme.

Plus tu perds, plus tu gagnes

C’est comme si la Grèce, constatant que sa dette de 350 milliards d’euros ne cote plus que la moitié sur les marchés, décidait d’inscrire 175 milliards de recettes à son budget. Ca ferait rire tout le monde, et c’est pourtant ce que font les banques américaines et européennes depuis la crise de 2008 pour enjoliver leurs résultats, et accessoirement verser des bonus au passage. Avec ce mécanisme, plus la situation de la banque se détériore, plus elle peut augmenter ses recettes avec de l’argent virtuel. C’est le capitalisme inversé, plus tu perds, plus tu gagnes ! Cette véritable manipulation est bien sûr avalisée par les « normes comptables internationales », et l’on voit une fois de plus comment la collusion entre le big business, les normes étatiques et l’ingénierie financière détruisent le capitalisme de l’intérieur.

Ce procédé devrait être interdit. En réalité, BNP Paribas n’aurait pas dû annoncer un bénéfice de 541 millions d’euros mais une perte de 245 millions d’euros (541 – 786). C’est moins joli bien sûr. Et cela interdit le versement de bonus aux dirigeants. Très embêtant effectivement. Cela veut surtout dire que la situation réelle des banques dans le monde est bien plus grave qu’elles ne le disent. (Source)

C’est une escroquerie institutionnelle

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche