Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 02:54

 

Résumé essentiel des décisions du dernier sommet européen

sommet290612.jpg?w=645Selon le contenu des décisions annoncées lors du dernier sommet européen de fin juin, « les dirigeants des pays membres de l’Union européenne ont convenu d’élargir les fonctions des fonds européens de stabilisation. L’argent dont disposent le Mécanisme européen de stabilité (MES) et le Fonds européen de stabilisation financière (FESF) permet désormais d’acheter des obligations d’Etat pour réduire les coûts d’emprunt des pays en difficulté. De plus, cet argent pourra être directement alloué aux banques en difficulté, et ce sans attendre leur demande d’aide. Auparavant, les sommes destinées à aider les banques en difficulté étaient mises à disposition des gouvernements, qui décidaient eux-mêmes comment aider le secteur banquier. Par conséquent, la dette publique augmentait. Un autre inconvénient de l’aide indirecte aux banques est la perte de confiance des investisseurs envers les gouvernements. Ils pourraient les considérer comme des emprunteurs peu fiables et acheter leurs obligations à des taux d’intérêt plus élevés.

dupont.jpg?w=645Pendant le sommet de l’UE, les dirigeants se sont également mis d’accord pour charger une seule institution financière du contrôle global de toutes les banques européennes. Il s’agira très probablement de la Banque centrale européenne (BCE). A l’heure actuelle, l’activité des banques est supervisée par des agences gouvernementales, dont certaines, pour diverses raisons, ne s’empressent pas de reconnaître l’existence de problèmes, ce qui ne fait qu’aggraver la situation. L’organisme superviseur pourrait recevoir le droit de fermer les banques les plus en difficulté, même si les régulateurs nationaux s’y opposaient.

L’UE prévoit également d’instaurer une garantie paneuropéenne des dépôts. Rappelons qu’actuellement, cette garantie est prise en charge par les gouvernements des pays où se trouvent les banques. Les dirigeants de l’UE ont confirmé leur engagement à poursuivre le rapprochement des membres de l’Union, aussi bien dans le secteur économique que politique, mais ils se sont limités à une déclaration d’intention commune. De toute évidence, les membres de l’UE devront céder une partie de leur souveraineté en matière de politique fiscale et de dépenses ».

Le problème de la mise en œuvre des réformes

« Le manque d’argent des fonds pourrait devenir le principal obstacle. Après avoir aidé les banques espagnoles, l’argent restant pourrait être insuffisant pour régler toutes les tâches prévues ». (Source : Novye Izvestia)

 
17 Comments

Publié par liesiletter le 5 juillet 2012 dans Non classé

 

Les perles des cancres… Episode 1

Voici quelques perles retrouvées dans des copies de futurs bacheliers.

diplomebac.jpg?w=645

GUERRE

- Les soldats se cachaient pour éviter l’éclatation des obus.

- Les avions lançaient des espadrilles contre l’ennemi.

- A la fin, les hommes commençaient à en avoir marre d’être tués.

- Après la défaite, les Français prirent comme chef, le maréchal Pétrin.

- Le 11 novembre, tous les morts de la guerre fêtent la victoire.

- Sur les champs de bataille, on voit les tombes de ceux qui sont tombés, c’est pourquoi on les appelle des pierres tombales.

MOYEN AGE

- Les paysans étaient obligés de jeûner à chaque repas.

- La famine était un grave problème pour ceux qui n’avaient rien à manger.

- Au Moyen Age, la bonne santé n’avait pas encore été inventée.

- Les Moyenâgeux avaient les dents pourries comme Jacquouilles .

- La mortalité infantile était très élevée sauf chez les vieillards.

JEANNE D’ARC

- Son nom vient du fait qu’elle tirait à l’arc plus vite que son ombre.

- On l’appelait “La Pucelle” car elle était vierge depuis son enfance.

- Jeanne détestait les Anglais à qui elle reprochait de l’avoir brûlée vive.

 
30 Comments

Publié par liesiletter le 5 juillet 2012 dans Non classé

 

Citoyens: on veut vos sous pour payer les intérêts des dettes aux banquiers

courdescomptes.jpg?w=645Le 26 juin, après le rapport publié par la Cour des comptes, Jérôme Cahuzac, ministre du budget, a décrété le gel de 1 milliard d’euros de dépenses prévues par les ministères d’ici à la fin 2012. Les Sages réclamaient le double car il faut s’attendre, selon eux, à des dérapages de l’Etat français, pris entre l’enclume du monstre bruxellois et la recherche de la paix sociale ! Car il faut bien penser à l’acheter cette paix sociale. Son prix va faire comme celui des métaux précieux : une seule direction… la hausse.

La Cour des comptes avertit cependant le gouvernement que la très faible croissance risque de le contraindre à trouver, fin décembre 2012, quelques 6 à 10 milliards d’euros… Conséquence, si Paris veut satisfaire le calendrier de Bruxelles et paraître un bon élève, il faudra des “mesures fiscales nouvelles rapides et d’un montant significatif”.

Et que se passera t-il après le vote du MES ? Il faudra encore d’autres sous au nom de la solidarité européenne… Le sujet est pour le moment tabou et politiquement non correct…

Bien évidemment, faut-il que les Allemands consentent encore à accepter juridiquement ce MES. On marche beaucoup au bluff actuellement, partant du principe que les Allemands sont à la botte de Washington. L’avenir dira si c’est vrai. Mais une petite information intéressante au passage : les échanges commerciaux entre l’Allemagne et la Russie ont atteint en 2011 le volume record de 70 milliards d’euros…

 
39 Comments

Publié par liesiletter le 5 juillet 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 5 juillet 2012

trader255.jpg?w=645L’EURUSD reste toujours dans sa tendance baissière. Nous surveillerons le point pivot des 1.25. Sa rupture fragiliserait le cours vers d’autres supports à 1.245-1.24 puis 1.21-1.19.
En revanche, si le cours repassait au-dessus des 1.255-1.2560 la résistance des 1.27 est toujours d’actualité.
Tant que le cours évolue au-dessus des 1.18-1.19 il n’y a pas d’inquiétude à avoir. En revanche, la rupture de ce seuil fragiliserait le cours vers le support phare des 0.9. La situation deviendrait délicate si ce seuil était cassé (probablement courant 2013). Dans ce cas, le cours pourrait glisser vers 0.7-0.6.

Dans notre grille de lecture, nous constatons que les choses sont parfaitement maitrisées.

De même, pour l’indice CAC 40, tant que le cours évolue au-dessus des 2350 points il n’y a de scénario catastrophe à attendre.

Même si nous avions des signaux baissiers (comme ceux anticipés en mai-juin 2011 ou à la mi mars 2012) dans les prochains jours ou semaines, la chute ne serait pas catastrophique (pas encore la VRAIE CRISE), juste une correction vers 2700-2500 probablement, soit une correction de 17 % – 25% de baisse en moyenne. Histoire de gagner du temps, de dégrader encore les pays de la zone euro pour les préparer à une bonne crise économique et sociale.

En attendant, le but est de valider le MES. Peu importe la manière, ceux qui freinent aujourd’hui seront probablement contraints de l’accepter demain. Ils n’auront plus le choix.

Entre temps, les livraisons d’OR devront se faire en échange de papier. Ensuite, tous les coups seront permis et tout pourra s’écrouler comme un château de cartes.

 
32 Comments

Publié par liesiletter le 5 juillet 2012 dans Non classé

 

Les JO de Londres vont-ils cacher quelque chose ?

Plusieurs cadres de banques ont signalé que leur direction avait demandé qu’ils soient facilement joignables au cours de l’été au cas où…

Cette courte allocution de Nigel Farage donne des éléments intéressants… même s’il ne faut rien prendre pour argent comptant.

 

 
113 Comments

Publié par liesiletter le 4 juillet 2012 dans Non classé

 

Rendre le mensonge crédible pour valider un paradigme sans avenir

 

La version officielle sur les événements du 11-Septembre a été martelée si souvent par les médias appartenant à des groupes qui ont financièrement grassement profité de ce drame, que plus personne n’ose la remettre en question sans être écarté comme des pestiférés par les tenants du politiquement correct. Ces événements et la manière dont il fallait les interpréter font penser à ce que disait Abraham Lincoln :

« On peut tromper une partie du monde tout le temps, et tout le monde une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps ».

youngleaders0.jpg?w=645Il en va de même avec la crise de la zone euro. Voir un complot des tenants du mondialisme dans cette affaire, s’intéresser aux forces qui ont parachuté un Van Rompuy de nulle part, ou s’interroger sur les idées masquées d’un Barroso qui ne fait pas de différence entre communisme et mondialisme, relève de la folie douce, d’un terrible mal… le “complotisme”.

L’Italie doit participer au sauvetage des banques espagnoles en prêtant à un taux inférieur à celui qu’elle doit elle-même payer sur les marchés financiers… Nous sommes dans l’absurde, mais nos têtes bruxelloises n’y voient que du feu ! Des Young Leaders de l’UMP à ceux du PS, c’est la même politique de suicide nationale qui se poursuit. Ces gens-là sont enfermés dans un système de pensée de l’absurde. Ils sont incompétents, déconnectés du monde réel et surtout du sens de l’Histoire… ils sont surtout dangereux pour l’avenir de notre jeunesse. Leur seule parade ? Ceux qui disent la vérité sont complotistes.

ordoabchao1.jpg?w=645Bref, chacun peut constater que plus rien ne va. Les agences de notation continuent de dégrader (2 à 4 crans parfois), les nouvelles économiques sont de plus en plus mauvaises, les plans de relance sont annoncées à la condition que l’Allemagne paie, etc., il n’y a aucune logique constructive. Et pourtant nous assistons à un « CHAOS CONTRUCTIF ».

Tandis que tout plonge, sauf le chômage, les analystes des médias en valeur montent au créneau pour nous servir une analyse consensuelle : « Si les dirigeants ne réalisent pas une nouvelle union autour du projet européen, toutes les initiatives économiques vont se figer, aboutissant à une croissance nulle voire une déflation ; ce sont d’ailleurs les attentes implicites du marché obligataire », écrit par exemple, Louis Bert, président de Dorval Finance.

Le problème n’est-il pas justement le projet européen des synarchistes ? Pour les synarchistes, leurs écoles de pensée et leurs élèves: la crise, le chômage, l’absence de croissance sont la cause d’un trop grand attachement à la souveraineté nationale. Il faudrait diluer le pouvoir des Etats dans un grand machin qui décide de tout. Tout sacrifier pour plus de « sécurité » ? On nous l’a déjà fait par le passé avec Maastricht… Beaux résultats. Belle illusion.

 
72 Comments

Publié par liesiletter le 4 juillet 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 4 juillet 2012

trader23.jpg?w=645Après avoir franchi la résistance intermédiaire des 1355 puis 1363, l’indice E-mini SP 500 est venu tester la résistance des 1370 sans parvenir à la franchir.
Il semblerait que celle-ci présente un premier frein important. Si elle était franchie à son tour, l’indice pourrait poursuivre son rebond vers les plus hauts de février-mars vers 1420-1425 points.
Nous pensons que la rupture du support des 1366-1363 permettra de marquer une petite pause sur la dernière reprise technique. (Prise de bénéfice à prévoir dans ce cas).

Pour l’instant, l’indice Future CAC 40 a atteint également son seuil de résistance sur les 3275-3280 proposé hier.
En fonction du E-mini SP 500, l’indice pourrait aussi corriger ou au contraire se diriger vers 3400 points si la résistance des 3280 points était vraiment cassée, accompagnée par la croissance du E-mini SP 500 vers 1420-1425 points.

Ceci est peu probable mais avec la planche à billets tout reste possible. Un peu comme “paic citron”, quand il n’y en a plus il y en a encore. Quelques milliards suffisent !

La résistance des 3280 pourrait peut être faire le cou du lapin !

Nous surveillerons très attentivement BANKIA qui évolue toujours sous sa résistance des 0.95 et la rupture du support phare des 0.8 euro pourrait faire de nouvelles vagues.

Pour le BRENT, le support des 89-90 aura bien fonctionné (+10 % environ). Désormais il faudra peut être penser aux prises de bénéfice sur la résistance importante des 102-103 qui n’est pas franchie. Le non franchissement suivi d’un retour à 90-89, suivi à son tour d’une rupture pourrait accentuer la correction du pétrole vers 78-79 dollars.

 
24 Comments

Publié par liesiletter le 4 juillet 2012 dans Non classé

 

Le bug informatique de RBS

rbs.jpg?w=645Ce qui s’est passé avec le groupe bancaire britannique Royal Bank of Scotland (RBS) est-il un coup d’essai ? Un test pouvant être joué par la suite dans un contexte de crise plus large et impliquant plusieurs banques ? Les méchants pirates informatiques pourraient-ils un jour justifier la fermeture de plusieurs banques durant quelques jours, bloquant à tous les épargnants l’accès à leurs comptes ? Car on ne peut pas nier leur existence.

Selon une étude publiée par deux sociétés spécialisées dans la cybersécurité, les auteurs d’une vague de cyberattaques contre des banques américaines, européennes et latino-américaines,  auraient obtenu 80 millions de dollars. Plus de soixante banques dans le monde furent visées par cette opération appelée “l’opération flambeur”.

Aux Etats-Unis, la presse fait savoir que les autorités fédérales sont parvenues à mettre en échec une organisation de pirates informatiques qui dérobaient des identités en ligne et trafiquaient des numéros de cartes de crédit.

Pour Royal Bank of Scotland (RBS), déjà sauvée en 2008 grâce au contribuable, cette bonne vache à lait des gouvernements, le désordre n’a duré que quelques jours, mais on a pu mesurer les conséquences avec l’effet domino sur l’économie. Même les virements furent bloqués… et cela ne concernait que 15 millions de citoyens… Les coûts financiers devraient se monter en dizaines de millions de livres.

En attendant, le sauvetage de cette banque s’est soldé par la suppression de 30 000 emplois, tandis que le scandale des émoluments de ses dirigeants n’est toujours pas étouffé.

 
24 Comments

Publié par liesiletter le 3 juillet 2012 dans Non classé

 

De la dévaluation à venir

avatar-menthalo5.jpg?w=645Par Menthalo -

Je vous rappelle ce graphique de l’Or en Euro qui confirme nos informations.

Notre monnaie pourrait perdre au minimum 25% de son pouvoir d’achat avant la fin de l’été, probablement 30%. Vous ne pourrez probablement bientôt acheter que 7 napoléons au lieu de 10… et ce ne sera pas fini pour autant.

20120703gold-euro-devaluation.jpg?w=645&

Pour ceux qui ne comprennent rien aux graphiques:

En 1999, avec 2500 Euros vous pouviez acheter 50 pièces de 20Frs Or, les fameux Napoléons.

De 2006 à 2008, la même somme vous permettait d’acheter que 25 pièces.

En 2011-2012, vos 2.500 Euros n’achètent plus que 10 pièces…. et bientôt que 7.

En 12 ans, le pouvoir d’achat de l’Euro a été divisé par CINQ.

Si cela ne se voit pas “trop” au niveau du lait, du blé, des œufs ou du poulet, c’est qu’on étrangle les agriculteurs, qui ont des niveaux de vie misérables. On met en concurrence le lait fermier de Normandie avec la poudre de lait de Nouvelle Zélande, la volaille de Bresse avec le nugget de poulet élevé en batterie par millions d’unités dans les Andes.

L’Euro d’aujourd’hui vous permet de bouffer de l’ersatz, de la merde en barre. Demain, vous serez en plus rationné.

20120703cours_napoleon_or_paris.png?w=64

Lors d’une interview avec Hera Research au sujet de l’or, l’argent et de la crise de la dette européenne, John Embry, directeur chez Sprott Asset Management, évoque la correction sur l’or et l’argent, ses prévisions pour les 6 prochains mois et la fin du système fiduciaire.

embry.jpeg?w=645“Avant que tout cela soit terminé, nous aurons un nouveau système monétaire, probablement garanti par l’or.”

“Le niveau de vie de la plupart des gens dans le monde, mais particulièrement en Occident, va baisser précipitamment. La Fed a rapporté que le revenu de la famille américaine moyenne a chuté de près de 40% depuis 2007 en tenant compte de l’inflation. Lorsque tout cela aura été joué, ce pourcentage sera beaucoup plus important.”

A court terme, la baisse des matières premières va être stoppée par une dévaluation monétaire.”

Sa recommandation, qui vous rappellera probablement un discours que nous tenons depuis longtemps:

“Je me soucie plus de savoir combien d’onces je détiens, plutôt que de m’inquiéter de combien de dollars, je pourrais obtenir en les revendant.”

Embry parle évidemment des monnaies canadienne et américaine, qui devraient dévaluer en léger décalage, probablement à la fin de l’été ou au début de l’automne.

 
94 Comments

Publié par liesiletter le 3 juillet 2012 dans Non classé

 

De la bien mauvaise pub pour BARCLAYS

bob-diamond.jpg?w=645On apprend la démission de Bob Diamond, patron de Barclays.

Avec Marcus Agius, ils avaient payé la bagatelle de 453 millions de dollars (358,5 millions d’euros) aux autorités britanniques et américaines afin qu’elles abandonnent les poursuites judiciaires à leur encontre pour avoir tout simplement cherché à manipuler les cours du taux Libor.

NB. Le Libor étant une série de taux de référence du marché monétaire de plusieurs devises.

 
55 Comments

Publié par liesiletter le 3 juillet 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 3 juillet 2012

trader251.jpg?w=645L’indice E-mini SP 500 comme l’indice Future CAC 40 semblent bloqués sur les premières résistances.
L’effet lapin proposé depuis jeudi nous a permis d’atteindre les premiers objectifs.

Pour l’indice E-mini SP 500 la zone de résistance est à 1355-1360 points et pour le Future CAC 40 la résistance est à 3255-3270 points.

Hier nous avions précisé que l’échec sur les 1355 freinerait la poursuite de la hausse. Désormais, la rupture des 1353.5-1350 devrait déclencher une correction baissière. Peut être un retour vers 1290-1265. Il sera nécessaire de casser ces supports phares pour poursuive la baisse enclenchée à la mi mars.
En revanche, la rupture des résistances 1360-1362 sur le E-mini SP 500 favoriserait la poursuite haussière.

Ceci ne change en rien l’ARC sur les deux prochaines années.

Nous sommes dans la même configuration que Crédit Agricole et Dexia mais dans la globalité du marché.
Des valeurs dont nous avions annoncées le scénario en mai 2011.

 
15 Comments

Publié par liesiletter le 3 juillet 2012 dans Non classé

 

Publication du numéro 257 – 30 juin 2012

liesilogolettre.jpg?w=645

 

Numéro 257                        30 juin 2012     La BCE connaîtra-t-elle le sort du Titanic ? – Une crise bancaire inéluctable – Une solution est en discussion – L’Elite a besoin de temps et d’une bonne crise européenne – La Russie de Poutine et la guerre de l’énergie – Qui contrôlera la Syrie contrôlera tout le Moyen-Orient – Proche-Orient : la stratégie du chaos.

ABONNEMENT OU ACHAT AU NUMERO

 

 

titanic0.jpg?w=645Dans le Guardian du 21 mai 2012, le patron de la Banque centrale européenne fit une confidence : en octobre 2011, la quasi-totalité des banques européennes était en faillite. A ce moment-là, l’ensemble du système a frôlé la panique. Les réunions d’urgence qui se sont alors succédées avec célérité ont abouti à une intervention massive de la banque centrale européenne (BCE). Face à l’extrême urgence de la situation, les Allemands n’ont pas eu d’autre choix que celui de déroger à la règle interdisant à la BCE de pratiquer, comme les Etats-Unis, un plan massif d’injections monétaires. Les médias, eux, se sont bien gardés de donner cette précieuse information.

 

En février 2012, la situation n’était guère brillante puisqu’un autre plan d’injection a eu lieu. Puis les Allemands ont catégoriquement refusé de poursuivre dans cette voie… ce qui a provoqué une nouvelle chute des bourses européennes et un effondrement supplémentaire de 40 à 60 % des actions bancaires !

 

Et maintenant ?

 

 

Nous ne revenons pas sur la manœuvre ourdie par le Comité X et développée dans le précédent numéro. Pour résumer : les financiers de Wall Street attaquent la zone euro et le tandem Russie/Chine descend les fleurons de Wall Street. L’objectif recherché en haut lieu étant de faire accepter (aux différents centres de pouvoir financier de la planète) une nouvelle architecture financière sur les cendres des États nations et de leurs banques… en faillite.

 

Concrètement, l’objectif consiste non seulement à réduire les États à la faillite par le biais de la dette souveraine, mais il y a également une volonté de ruiner quelques banques nationales. Cette faillite généralisée (conséquence de l’effondrement des États les plus faibles) doit aboutir à l’acceptation (tant par les centres de pouvoir que par les populations) d’une ENTITÉ SUPRANATIONALE qui superviserait la nouvelle ARCHITECTURE FINANCIÈRE mondiale. [...]


 
102 Comments

Publié par liesiletter le 2 juillet 2012 dans Non classé

 

‘Un complot des anti euro ?’

Curieuse analyse de l’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing à propos de la crise de l’euro. Dans un article intitulé  Il faut créer une organisation de coordination de la zone euro, et vite ! ce politicien devenu âgé et qui fut un élément déterminant de la loi Pompidou de 1973, évoque un complot des anti-euro. Une manière habile de ne pas exposer certaines forces financières du cartel bancaire. En voici quelques extraits.

vge.jpg?w=645« Pour être précis, ce n’est pas une crise monétaire, car l’euro est une monnaie dont aucun usager ne cherche à se défaire, et qui est bien gérée par la Banque centrale européenne (BCE). C’est une crise liée à l’évolution spéculative du système bancaire libéré de toute réglementation sous la pression de l’administration de Bill Clinton et de Robert Rubin, secrétaire au Trésor américain de 1995 à 1999, et aggravée par la gestion budgétaire irresponsable de plusieurs Etats de la zone euro, qui se croyaient protégés par la nouvelle monnaie.

L’agitation désordonnée et quotidienne des intervenants, dont la plupart appartiennent aux lobbies anti-euro et qui sont assoiffés des profits que leur procurerait la dislocation de la zone euro, trouble les esprits et rend difficile le retour à une situation apaisée. A peine la crise bancaire espagnole est-elle traitée qu’on se tourne aussitôt vers l’endettement italien !

Face à cette offensive, la défense a du mal à se faire entendre, et son silence s’explique par une lacune évidente : la zone euro ne dispose d’aucune organisation qui puisse la défendre, et coordonner les réactions de ses membres ». Voilà LE MESSAGE.

 
10 Comments

Publié par liesiletter le 2 juillet 2012 dans Non classé

 

Par Menthalo – Euphorie, Aveuglement et folie collective

cycles2.jpg?w=645Article de Ria Novosti

La ratification du pacte budgétaire européen et du mécanisme européen de stabilité (MES) par l’Allemagne a été ajournée sur fond de protestations de l’opposition, rapportent les agences occidentales.
Vendredi, le parlement allemand a approuvé à une large majorité le pacte budgétaire et le MES. Cependant, l’opposition a saisi la Cour constitutionnelle du pays en exigeant de les qualifier d’illégaux. En attendant la décision de la Cour, le président allemand Joachim Gauck a officiellement ajourné la signature des documents.

Le recours a été signé par près de 12.000 personnes. D’après ses initiateurs, l’approbation du pacte viole les principes de la démocratie et son sort doit être soumis à un référendum.
La signature d’un traité de stabilité renforçant la discipline budgétaire a été proposée lors d’un sommet qui s’est déroulé en décembre 2011. L’initiative a été soutenue le 30 janvier à Bruxelles par 25 des 27 membres de l’Union européenne. Londres et Prague ont refusé d’adhérer au pacte.

 

Der Spiegel confirme cette plainte déposée par 12.000 personnes auprès de la Cour Constitutionnelle et annonce des semaines très agitées entre l’Allemagne et la France. (source )

Voir aussi les commentaires de l’UPR


Le CAC continue sa hausse comme si de rien n’était, tiré par les financières Crédit Avicole en tête, qui espère pouvoir se débarrasser de sa filiale grecque.

Il a retracé ce matin 50% de la baisse depuis 3600 (à 10 points près) et pourrait rechuter depuis cette base (2). Si les tireurs de ficelles, voulaient aller plus haut, le retracement suivant (de 62%) est à 3260  et le maximum de cette hausse serait 3.400 pts.

On est très clairement dans la manipulation d’opinion qui agit comme un shoot d’héroïne, après l’aveuglement du flash et la phase d’euphorie… viendra l’anxiété et le stress de la descente. Economiquement, on est proche du délirium tremens, si on ouvre les yeux un tant soit peu.

20120702cac-ete.jpg?w=645&h=425

L’Euro est au milieu de son canal baissier. Il pourrait monter à 1,297… comme rechuter à 1,16… Il s’accroche actuellement à son axe médian depuis 8 ans à 1,26.

 
39 Comments

Publié par liesiletter le 2 juillet 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 2 juillet 2012

Jeudi dernier nous avions annoncé un lapin. C’était un gros lapin !
Nous avions précisé que pour valider la poursuite de la baisse il fallait casser le support phare des 1300 et surtout 1285 environ.

Dans le cas contraire, nous avions précisé que la rupture des 1315 puis 1330 nous emmènerait à 1355 points.
Ce qui a été fait dans la phénoménale remontée de vendredi. L’indice E-mini SP 500 a bien atteint les 1355 points.

trader2513.jpg?w=645Désormais si les 1355 sont cassés prochainement pour le SP500, la hausse pourrait se poursuivre vers 1385 voir 1415 points.

Le non franchissement des 1355 rendrait le dernier sommet incertain et la consolidation pourrait se faire entre les points précédents 1290-1355. De toutes les façons, tant que les 1285 ne sont pas cassés il ne se passera rien d’intéressant !

Il semblerait (peut être) que le scénario proposé la semaine dernière se mette en place.
Le marché pourrait poursuivre sa hausse, le temps que les agences de notation dégradent massivement l’Espagne, l’Italie, le Portugal.

Entre le foot, les JO, les marchés montent pour bien dissimuler le cheval de Troie.

Les dégradations de l’Allemagne et de la France pourraient accentuer la crise.

D’ailleurs, l’agence Egan Jones a dernièrement dégradé l’Allemagne.

Plus qu’à attendre afin d’y voir plus clair.

 
13 Comments

Publié par liesiletter le 2 juillet 2012 dans Non classé

 

La guerre de la propagande

 
68 Comments

Publié par liesiletter le 1 juillet 2012 dans Non classé

 

Gonflant le ballon !

menthalo3.jpg?w=645Par Menthalo – Avant de partir, Sarkozy et ses potes ont fait des petits cadeaux aux copains. Là, ils ont poussé le ballon un peu loin.
A dater d’aujourd’hui, vous avez l’obligation d’avoir 2 éthylotests dans votre boite à gants, même si vous ne buvez pas. L’Amende à partir de novembre sera de 11 euros.

Antoine Marin et Eric Condesse ont repris la société Contralco en 2006, petite société de niche spécialisée dans les éthylotests, quasi seule à avoir la norme NF et détenant 90% du marché français.
Le cadeau de Claude Guéant à Contralco est un marché de 36 Millions d’Euros tous les 2 ans, sur la base de 36 millions d’automobilistes devant acheter 1 éthylotest à 1€ pour leur voiture. L’ethylotest a une date de péremption entre 18 et 24 mois.

ethylotest1.jpg?w=645De surcroît, il ne supporte pas 45° l’été et les grands froid d’hiver. Un marché extrêmement juteux pour une petite entreprise qui en 2011 n’a fabriqué que 12 millions d’unités et qui soudain voit son chiffre d’affaires multiplié par 6 en un an.

On connait déjà l’histoire de cette obscure association, créée pour l’occasion, qui réussit la gageure de faire passer une loi en quelques mois, loi qui profite à l’entreprise dont l’un des chargés de mission n’est autre que le président de l’Association.
+ 300% “ma petite entreprise ne connait pas la crise !” parce que moi, j’ai des relations avec les ripoux de la politique.
Maintenant… qui mettra sur la place publique les liens entre les actionnaires Antoine Marin, Eric Condesse et Claude Guéant ou ses pairs de l’UMP ?
La chasse est ouverte.

 
61 Comments

Publié par liesiletter le 1 juillet 2012 dans Non classé

 

Menthalo – Cycles (juste une image qui parle d’elle même)

cycles.jpg?w=645&h=566

 
74 Comments

Publié par liesiletter le 30 juin 2012 dans Non classé

 

Sommes-nous à la veille du grand plongeon ?

menthalo3.jpg?w=645Par Menthalo – A l’issue du sommet européen, où les Allemands ont interdit les Eurobonds, qui semblaient pourtant indispensables à tous les PIGFS la veille et l’avant-veille, les marchés se sont focalisés sur le MES.

C’est quoi ce MES ? Une autorisation de piocher dans la caisse commune pour les banquiers, caisse commune remplie et garantie par les contribuables européens. Un scandale de plus de ces politiques supposés défendre nos intérêts.

Pourquoi le pétrole s’emballerait-il à la hausse sachant cela ? Pourquoi la bourse de NY monte furieusement en entendant que la planche à billets va tourner en Europe ? Parce qu’ils sont soulagés ? Ils avaient peur que la Grèce, l’Espagne et l’Italie s’effondrent, entrainant un cataclysme bancaire chez eux ? Peut être …

Mais pour moi, rien n’a été résolu… et les promesses lancées par les politiques au sommet de Bruxelles, seront elles tenues ? L’Allemagne va t’elle accepter d’end

etter ses contribuables pour couvrir les gabegies grecques, espagnoles, italiennes, chypriotes ou françaises ? Pourquoi signeront ils demain ce qu’ils ont refusé de signer pendant des mois ?  La Chambre basse a entériné le MES, la Chambre haute l’entérinera t’elle aussi ? La Cour constitutionnelle validera t’elle leur choix ? Sa dernière décision en la matière, en février, a interdit que les aides dispensées par le fonds de sauvetage FESF soient soumises en Allemagne seulement à un petit comité de neuf parlementaires, exigeant que les 620 membres du Bundestag soient consultés. Je reste persuadé que les allemands vont sortir de l’Euro.

Je ne crois pas à la pérennité de cette hausse.

Pétrole

Samedi dernier, le samedi 23 juin, j’ai publié cette analyse :

“Le Brent a cassé son support à 99$ en début se semaine. Il vient de chuter dans la semaine de 99,5 à 88,4$, invalidant une figure en “tasse avec anse”, qui devait amener le pétrole à 250$.  La chute du Brent s’est brièvement arrêtée sur un support intermédiaire à 89$-85$. Le prochain support intermédiaire est à 78$ puis 68$. Cette forte chute constatée cette semaine sans la moindre respiration, devrait nécessiter techniquement un retracement. Le strict minimum ramènerait les cours à 91$ (23,6%), mais un pull-back vers le support à 98,6 serait la norme dans un marché “normal”. Ce pull-back correspondrait en même temps à un retracement de 23,6% de Fibonacci de la profonde chute du Brent depuis 128$, au début du mois d’avril.”

brent-22-061.jpg?w=645&h=424

Le reste de l’article de la semaine dernière est toujours valable:

En 2008, Le Cartel avait fait chuter le pétrole d’une seule traite de 99,5 à 73,4 en 2 semaines, avant de faire une consolidation à minima à 23,6%. En 10 semaines, ils avaient fait chuter les prix de 99,5 à 39,35$ pour essayer de tordre le bras à l’OPEP et surtout à la Russie, premier producteur mondial de Pétrole et de Gaz, dans les négociations au plus haut niveau sur le NWO.
Sur le graphe ci-dessus, …. En pointillés verts puis en Rouge foncé, un pull-back avant Sell-Off. Les mouvements sur le pétrole vont impacter fortement les bourses.

DOW JONES

djia-double-top.jpg?w=645&h=490

S&P

20120629sp-double-top.jpg?w=645&h=506

 CAC

J’ai déjà posté mon analyse sur le CAC. Mes objectifs ont été atteints vendredi dans la journée. Pour moi ma figure graphique est finie. Elle peut être prolongée de quelques heures ou de quelques jours, mais elle peut être arrêtée à tout instant..

Pourquoi pas, lundi ? mardi ou le 4 juillet pour avoir un beau feu d’artifice pour la fête américaine ?

 
46 Comments

Publié par liesiletter le 30 juin 2012 dans Non classé

 

Le message de Maître Monti

maitremonti.jpg?w=645Mario Monti (69 ans) préside le conseil des ministres italien depuis le 16 novembre 2011.

Il est présenté comme un économiste et universitaire mais il n’appartient à aucun parti politique… sinon il a fréquenté des clubs oligarchiques comme la Commission trilatérale dont l’existence confirme que les gouvernements ne sont pas au centre des décisions nationales pour certains sujets majeurs. C’est un MONDIALISTE.

Quel message doit donc faire passer le mondialiste Mario Monti à travers cette crise européenne ?

« Deux objectifs sont indispensables. Premièrement : renforcer à moyen terme l’intégration… Deuxièmement : prendre un ensemble de mesures réalisables en l’état actuel des traités européens et des institutions pour donner une stabilité financière à la zone euro. Cela passe par des progrès concernant la supervision intégrée, et si possible unitaire, des banques, afin de bâtir une véritable union bancaire.

Cela passe aussi par la mise en place d’un dispositif européen de garantie des dépôts. Cela passe encore par l’activation de mécanismes de soutien qui soient en mesure de protéger les pays qui font de sérieux efforts en matière de discipline budgétaire et de réformes structurelles… ». « Il y a dix jours pour sauver l’Europe. En cas d’échec, il y aurait des attaques spéculatives toujours plus fortes sur tous les pays et un acharnement particulier non seulement sur ceux qui ne se sont pas encore conformés aux paramètres, mais également à l’encontre de ceux qui, comme l’Italie et malgré leurs efforts, conservent une dette importante héritée du passé. La majeure partie de l’Europe devrait continuer de supporter des taux d’intérêt très élevés qui pèseraient ensuite sur les entreprises. La frustration des citoyens à l’égard de l’Europe grandirait encore. Paradoxe : alors qu’il faut davantage d’intégration pour sortir de la crise, des gouvernements, des parlements et des opinions publiques rejettent cette solution indispensable. Le Conseil européen doit agir vite. D’un point de vue financier, économique et politique. L’éloge de la lenteur qui a parfois inspiré l’Europe n’a plus cours ».

 
42 Comments

Publié par liesiletter le 29 juin 2012 dans Non classé

 

L’Echec total du sommet de la dernière chance

menthalo2.jpg?w=645Par Menthalo – Un accord a été trouvé à Bruxelles, scandent les médias aux ordres. Les banques ayant besoin d’une perfusion, pourront utiliser le MES  (MESS en anglais veut dire foutoir, pour ne pas dire bordel).

Tiens, je m’étonne. Je croyais que l’accord que l’on cherchait à obtenir lors de cette réunion de la dernière chance pour l’Euro, était la mutualisation des dettes par la création des Eurobonds. Je me trompe, peut être ?

Mais Angéla a dit NON, NEIN, NO, NIET … car, Angéla est polyglotte. Cet accord n’a pas été obtenu de l’Allemagne, qui est restée ferme sur ses positions.

Ciao Arrivederci Monti ! Alors Signore Monti ? N’aviez vous pas menacé de quitter le pouvoir, si vous n’obteniez pas satisfaction sur les Eurobonds ? Alors ?

Cette demande était aussi “la demande majeure de la France“, nous dit Juppé…. et de l’Espagne, si ma mémoire est bonne. Ce succès médiatique serait il en réalité un échec flagrant politique et monétaire ?

“L’Union bancaire n’a pas non plus été ratifiée par la France”, qui est également restée en réserve sur le “traité de stabilité, la coordination et la gouvernance” révèle encore Juppé.

Mais où est le succès de ce sommet ? Même l’accord sur la perfusion des banques est soumis à l’agrément du Parlement allemand. Il n’y a donc eu aucun accord sur rien. Une fois encore, les médias vous racontent n’importe quoi et vous prennent pour des niais, des benêts, des crétins. En réalité, le divorce est consommé.

Auf Wiedersehn Angela !

Ce sommet a été une parfaite réussite, la preuve la bourse monte.

En fait, cela évoque un peu pour moi le dernier petit plaisir du pauvre bougre au bout de sa corde.

Cette analyse risque d’être une répétition de la précédente, qui s’appelait “piège mortel”. Rien n’a changé. Depuis 6 semaines, le CAC fluctue dans un canal étroit. Après en avoir testé la limite basse en début de semaine, il vient en tester la limite haute aujourd’hui. Comme précédemment, le CAC a passé les résistances en “gap” à l’ouverture sur des rumeurs totalement fallacieuses. Le Hoax du succès de ce sommet de la dernière chance. Ce n’est ni le premier, ni le dernier, car s’ils veulent faire monter le CAC vers les objectifs théoriques, que nous montrent les graphes ( 3176 – 3196 ou 3261 ), politiques et journalistes auront bientôt un nez, que dis-je, un pic, un cap, une péninsule …

Sur le graphique en quotidien, je vois toujours une E.T.E inversée dont la base est vers 3.200

.

gold-euro1.jpg?w=645&h=418

Si on regarde le graphique Hebsomadaire, le mouvement semble encore plus clair.

Il y a une possibilité que l’Épaule aille chercher la résistance horizontale à 3400… mais cette probabilité est faible.cac-h.jpg?w=645&h=431

En théorie, et en théorie seulement, le CAC est supposé refléter la santé de l’économie et ses perspectives à MT.

Si la bourse devait anticiper la consommation des ménages en 2013 et 2014 avec la hausse de toutes les taxes attendue, le CAC devrait être vers 1.500 pts. Et sauf erreur de ma part, la consommation tire la production… L’adage boursier de base est “quand l’immobilier va, tout va !”. Ca fait un bail, que les médias ne l’ont pas cité et pour cause ! Il y a eu une surproduction immobilière partout dans le monde et l’immobilier est au plus mal. Donc la bourse devrait être au plus mal.

Les banquiers, qui voulaient tordre le bras à l’Allemagne pour la contraindre à accepter une politique d’hyperinflation, et qui menaçaient de faire s’effondrer les bourses pour arriver à leurs fins, n’ont pas réussi leur petit chantage. Vont-ils mettre leurs menaces à exécution ? Vont-ils appuyer sur le bouton du Sell-Off ? Et si oui, à quel moment ? Le suspense continue …

mais pour moi, très clairement, cette jambe de hausse est un redoutable Bull-Trap.

 
119 Comments

Publié par liesiletter le 29 juin 2012 dans Non classé

 

Presse-citron, presse-purée et autres joyeusetés

menthalo1.jpg?w=645Italie

Il comunismo dal volto umano

Quelques nouvelles de nos voisins italiens, qui expriment avec quelques semaines d’avance, ce que nous allons vivre dans les mois qui viennent.

En Italie, si vous voulez retirer 3.000€  au guichet, on vous dit “No Signore !”  2000€ ?   “No Signore !”

Vous ne pouvez pas obtenir plus de 1000€ au guichet. C’est comme ça et pas autrement.

Vous voulez faire un chèque, un virement ou un paiement par carte bancaire de plus de 3.000€ ?

On vous demandera alors de justifier la raison de ce virement et on vérifiera si vos revenus officiels vous permettent de telles dépenses. Le fisc italien va être évidemment débordé. Monsieur Monti va-t-il être obligé de renforcer le nombre de fonctionnaires du fisc italien pour fliquer la population ? Probable.

Rassurez vous ! Bientôt les puces peRFIDes feront ce calcul automatiquement et vous interdiront d’acheter si votre solde bancaire n’est pas positif et si vous avez du retard dans certaines de vos factures.

Les italiens ont l’impression de ne plus pouvoir respirer, pris dans une chape de plomb. C’est loin d’être fini puisque la TVA augmentera en octobre pour passer à 23%

Résultat des courses … ou plutôt de cette paralysie des courses et des achats impulsifs, le luxe italien est au point mort. Personne n’achète. Il est vrai que la péninsule est réputée avoir une large portion de son activité économique au noir, peut être que ce gouvernement vertueux va enfin réussir à taxer le trafic de drogue, la prostitution, les pots de vin et toutes les activités parallèles, qui font vivre si confortablement les politiques, les banquiers et tous les autres mafieux du système ? Là comme ailleurs.

Pour Monti, Draghi et l’extraterrestre von Rompuy  et autres communistes honteux mais néanmoins notoires qui ont pris en main le destin de l’Europe, la mort de l’Industrie du luxe italien  n’est pas un problème majeur. Bientôt tout le monde sera en uniforme noir, façon vietcong.

En italien, on parle de “il comunismo dal volto umano”,  le communisme à visage humain.

 

En Espagne, on presse le peuple comme des olives à froid.

Actuellement, c’est la valse des taux de TVA. Alors que Rajoy fustigeait ses adversaires durant la campagne électorale en leur reprochant d’avoir fait passer la TVA de 16 à 18%, il est en train “d’étudier” une nouvelle hausse ciblée. Certains articles taxés au taux réduit de 8% passeraient directement à 18%  et ceux taxés à 4% passeront à 8%, avant d’augmenter le taux général de 18%, qui pourrait rattraper celui de ses voisins européens.

Voilà qui va certainement encourager la consommation des ménages ! La fin de l’année va être difficile pour tout le monde entre déflation laval, dévaluation et augmentation des taxes …

Tout ça pour sauver l’écu dont personne n’a jamais voulu et le cul de quelques banquiers, qu’on préfèrerait voir empaler.

 

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche