Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 18:11

 


 

PDF - 23.4 ko

Le document de synthèse des propositions du gouvernement :

 


Retraites : le plan com de Sarkozy

Rarement communication aura été autant soignée. Satisfait de la façon dont le gouvernement a préparé l’opinion à la fin de la retraite à 60 ans, à grand renfort de fuites orchestrées, Nicolas Sarkozy a tenu à maîtriser jusqu’au bout sa réforme des retraites.

Pour éviter les fuites de dernière minute, non désirées celles-là, avant la présentation de l’avant-projet ce matin par Eric Woerth (Travail), le président a annulé toutes les réunions qu’il avait en début de semaine avec des élus de la majorité, jugés trop bavards ! Exit la réunion des dirigeants UMP du lundi. Exit le petit déjeuner de la majorité prévu hier à l’Elysée : il aura lieu ce matin à 8 h 30 autour du président et de François Fillon, qui livreront aux élus les grands axes de la réforme, au moment où Woerth la dévoilera lors d’une conférence de presse. Quant à l’ultime réunion d’arbitrage qui s’est tenue hier soir à l’Elysée, elle a eu lieu en cercle très fermé (Sarkozy, Fillon, Woerth, le secrétaire général Claude Guéant et le conseiller social Raymond Soubie).

 Il a reçu des patrons de rédaction

Si Sarkozy est aussi prudent, c’est pour ne pas froisser les syndicats, qui auront la primeur du texte ce matin vers 8 heures. « On veut qu’ils aient le projet avant de le lire dans la presse », explique un conseiller. Et il veut éviter une réaction surprise des marchés boursiers à des fuites incontrôlées.
Pour maîtriser la com, l’Elysée a aussi géré en direct les interventions des responsables de l’UMP. Woerth sera sur TF 1 ce soir, demain sur RTL puis dimanche sur Europe 1. Muni des fameux « éléments de langage », le patron de l’UMP Xavier Bertrand sera ce matin sur Europe 1, et sur RTL et France 3 ce soir.
Sarkozy, enfin, a préparé lui-même le terrain avec les médias en recevant des patrons de rédaction, répétant à tous que la réforme serait « dure », sans rien livrer du contenu. Le président se réserve la possibilité d’intervenir publiquement — ou pas — pour faire de la pédagogie. Tout dépendra des réactions. « Je n’ai qu’une cartouche pour intervenir devant l’opinion : je ne dois pas me tromper de moment », confie-t-il en petit comité.

  Nathalie Schuck | 16.06.2010,


Retraites: "la fin d'un monde" pour Jean-Luc Mélenchon

"La fin de la retraite à 60 ans, c'est la fin d'un monde", a déclaré mercredi Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de gauche, estimant que "c'est la base, c'est le terrain, c'est les petits qui vont payer".

"Je suis très en colère et très triste, parce que la fin de la retraite à 60 ans (...) c'est la fin d'un monde, c'est la fin d'une manière de vivre et c'est la fin des jours heureux", a affirmé M. Mélenchon sur France-Info, réagissant au projet de réforme des retraites dévoilé par le ministre du Travail Eric Woerth.

"Vraiment, c'est une souffrance qui va être infligée à des tas de gens, alors que nulle part, vraiment, n'a été faite la démonstration que nos arguments étaient faux lorsque nous disions qu'il n'y a pas besoin de ça pour remettre d'aplomb l'équilibre des comptes des régimes de retraite".

Le président du Parti de gauche a également estimé que la taxation des hauts revenus prévue dans le projet d'Eric Woerth était "une très mauvaise plaisanterie".

"Les fonctionnaires vont perdre jusqu'à 3% de salaires et là on parle de 1% pour les très hauts revenus. Et encore, on ne sait pas si c'est une augmentation de 1% de leurs cotisations sur la dernière tranche de l'impôt, ou si c'est sur le total", a-t-il souligné.

Selon lui, cette disposition est "un truc cosmétique, un petit truc pour faire croire que tout le monde passe à la caisse". "Ce n'est pas vrai. C'est la base, c'est le terrain, c'est les petits qui vont payer", a-t-il affirmé.


La vuvuzela, nouvelle arme contre la retraite à 62 ans

Les assourdissantes vuvuzelas utilisées dans les stades de football sud-africains pourraient devenir dès la semaine prochaine en France l’instrument favori de contestation contre la réforme des retraites.

Importateur exclusif pour la France de ces trompettes en plastique dont le niveau de décibels fait débat à la Coupe du Monde en Afrique du Sud, une entreprise de la banlieue de Toulouse enregistre depuis plusieurs jours une explosion de ses commandes à destination, notamment, de plusieurs syndicats français.Face à cet afflux de commande, la société AGM-TEC vient de décupler ses commandes de vuvuzelas, passant désormais à 10.000 trompettes importées tous les quatre jours, chacune étant facturée un peu moins de 10 euros, plus frais de port.

Une journée d’action intersyndicale contre la réforme des retraites, présentée mercredi par le gouvernement, est prévue le 24 juin prochain dans toute la France.

Les supporters de clubs sportifs, des chorales, des syndicalistes mais aussi "des tas de gens qui ont en commun de vouloir mieux se faire entendre" sont à l’achat.

"Mardi, des CRS sont même venus m’en acheter directement, pour faire des tests", a expliqué son responsable. A bon entendeur…


Bon, moi, je ne vois plus qu'une seule solution, les amis ...

Source : Travailler plus (vieux) pour gagner plus (de fatigue)


Auteur : Chien Guevara - Source : http://forget.e-monsite.com/accueil.html

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13587

 

 

Voici les grandes lignes du projet de réforme. Déçu

Age
L’âge légal de départ sera porté à 62 ans d’ici à 2018, en étant allongé de quatre mois par an à partir de 2011. Les assurés nés après le 1er juillet 1951 devront ainsi attendre d’avoir 60 ans et quatre mois pour liquider leur pension. Tous les âges de référence seront repoussés de deux ans dans la fonction publique. Il en sera de même pour les régimes spéciaux en 2017.
Parallèlement, l’âge du taux plein, qui permet de partir à la retraite sans décote, passera de 65 à 67 ans. Et la durée de cotisation sera relevée d’un trimestre en 2013 pour atteindre 41 ans et trois mois.

Recettes
De nouvelles taxes sur le capital et les hauts revenus sont prévues. Le gouvernement veut ainsi créer un prélèvement de 1 % sur la tranche supérieure de l’impôt sur le revenu. Les allègements de charge des employeurs seront réduits.

Fonctionnaires
Le taux de cotisation du public sera aligné  sur celui du privé (soit une hausse de près de 3 points). Les syndicats dénoncent une perte de pouvoir d’achat.

Pénibilité
Sa prise en compte se fera au cas par cas et après avis médical. Pour Eric Woerth, c’est “une énorme avancée”. Ce que les syndicats contestent.

Seniors
Une aide à l’embauche d’un an pour les chômeurs de plus de 55 ans est proposée.

Solidarité
Les conditions de retraite des jeunes précaires et des agriculteurs seront améliorées et les congés maternité mieux pris en compte, mais le droit pour les fonctionnaires mères de trois enfants de partir après quinze ans sera supprimé.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche