Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 17:42

Europe-dictature-copie-1.jpg 

 

L'Union Européenne est l'ennemie des peuples !

Par eva R-sistons

 

Les Citoyens ne voulaient pas du Traité de Lisbonne, en France comme ailleurs. Instinctivement, ils se méfiaient. On le leur a imposé de force !

 

Coup de force de Sarkozy, avec un traité édulcoré, soi-disant, alors que rien n'avait vraiment changé, tout était en place pour sacrifier les citoyens au Nouvel Ordre Mondial (dictature planétaire des Grandes banques).

 

Bref, les godillots de l'Assemblé Nationale, trahissant la volonté de leurs électeurs, l'ont voté. C'est une catastrophe historique !

 

La démocratie, ou ce qu'il en restait, est morte.

 

Sur le plan local, voyez ici :

Cantonales (les dernières), alertes pour la démocratie et pour le social

 

Sur le plan national, nos Elus ne servent plus à rien, qu'à faire de la figuration, à nous coûter très cher (ils se votent des salaires et des prébendes en hausse. Qu'en pensent les citoyens toujours plus pressurés tout en étant toujours moins  payés ?).

 

Les Etats souverains n'existent plus. Tout est décidé, désormais, à Bruxelles. De façon anti-démocratique. D'autant plus qu'au final, ce sont les valets du Nouvel Ordre Mondial d'essence nazie qui décident !

 

Contre les intérêts des citoyens, contre leurs besoins et contre leurs désirs, des mesures sont imposées qui vont toutes dans le même sens : Un pouvoir toujours plus concentré, entre les mains de non-élus, et de non-élus au service des Grandes banques qui mettent en coupe réglée le monde.

 

Les mesures ? Non seulement anti-démocratiques, mais anti-sociales, toujours au nom de la "modernité" (c'est à dire dans le sens de la compétition qui étrangle les PME, les citoyens, les peuples, les Etats. Bref, une compétition qui favorise seulement les plus nantis, les plus forts, les plus puissants, et une compétition dont les citoyens ne veulent pas, car ils en sont toujours victimes). Toutes les protections sociales sautent les unes après les autres, tout le Droit du Travail, tous les services publics, tout est nivelé par le bas, le plombier polonais est revenu par la petite porte, les derniers emplois encore disponibles seront confiés aux moins payés et aux plus taillables et corvéables à merci, importés des pays les plus pauvres, et flexibilisés. Esclavage pas mort ! On voudrait conduire au désespoir ou au suicide les citoyens, qu'on ne s'y prendrait pas autrement !

 

Il faut sortir de cette U.E. le plus vite possible, elle est au service des étrangleurs de peuples, au service du Nouvel Ordre Mondial, au service des intérêts d'une poignée d'individus milliardaires et malfaisants !!

 

Il s'agit là d'une urgence incontournable: Pour retrouver la liberté, les emplois, nos protections sociales ! En n'oubliant jamais que l'U.E. d'aujourd'hui est le TREMPLIN du Nouvel Ordre Mondial assassin !

 

Votre eva R-sistons 

 

NB : Les milliardaires ne se sont jamais aussi bien portés ! Dans quel monde vivons-nous ?

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

Tags: Nouvel Ordre Mondial, UE, esclavage, Droit du Travail, protections sociales, plombier polonais, PME, démocratie, nazis, Sarkozy, Traité de Lisbonne

 

Et à l'instant, les Médias aux ordres de la Nouvelle Gouvernance Mondiale anglo-saxonne plaident pour l'Anglais: Pour décrocher un travail, "on n'a pas le choix, c'est une obligation de s'y mettre". (France24 10 mars 2011 18 h).
Tout doit être soumis au Nouvel Ordre Mondial totalitaire anglo-saxon, pour mieux nous aligner, nous uniformiser, nous étouffer - étouffer identité, idiome, culture, Histoire, traditions, passé, Etat souverain... C'est effrayant et monstrueux ! Refusons ce servage abominable (eva)

 

 

Loi Scellier, nouvelle cible de Bruxelles


Algirdas-semeta Il y a quelques jours, Bruxelles a rappelé à l'ordre la France pour quatre de ses dispositifs fiscaux en faveur des investissements locatifs dans le neuf, les jugeant non conformes aux lois européennes. Aujourd'hui, la Commission européenne se penche sur un autre produit de défiscalisation immobilière, la loi Scellier.

Battre le fer tant qu'il est chaud. Ainsi peut-on résumer l'offensive que lance la Commission Européenne à l'égard de la France.
Souvenez-vous, la semaine dernière, Bruxelles demandait à Bercy de revoir sa copie s'agissant des dispositifs fiscaux proposés dans le cadre d'investissements locatifs dans le neuf. Elle pointait alors du doigt les mesures fiscales Périssol, Robien, Besson et Borloo, qui ne sont plus proposées aux investisseurs, les jugeant « discriminatoires «  et « contraires à la libre circulation des capitaux au sein de l'Europe », un Français ne pouvant bénéficier de cet allègement fiscal pour l'achat d'un logement hors de France. La Commission exigeait donc une modification de ces mesures de défiscalisation, à défaut de quoi elle saisirait la Cour de Justice européenne.  

Le gouvernement français n'a pas courbé l'échine et a contesté la position prise par Bruxelles sur cette question, se voulant tuotefois rassurante à l'égard des contribuables : "On ne vous demandera pas de rembourser les réductions d'impôt dont vous avez bénéficié" a alors expliqué Bercy.

Le Scellier dans le collimateur

La loi Scellier, autre dispositif fiscal permettant une réduction d'impôt dans le cadre d'un investissement locatif, et toujours d'actualité, est à son tour dans le viseur de la Commission qui en étudie la conformité avec la législation de l'UE. Dans une interview accordée au quotiden Les Echos, le commissaire européen à la fiscalité, Algirdas Semeta, vient d'expliquer que la Commission examine actuellement de près le dispositif Scellier, précisant que si son examen "démontre qu'il viole aussi les règles européennes, nous ne pourrons qu'ouvrir une procédure à son encontre".

La perspective d'une nouvelle injonction de Bruxelles vis à vis du Scellier a de quoi inquiéter promoteurs et investisseurs. On ne peut en effet minorer l'impact sur les ventes de ce dispositif qui représentait 63% des ventes de logements neufs en 2010, et sa modification serait sans aucun doute un frein à ce type d'investissement.


La perspective d'une nouvelle injonction de Bruxelles vis à vis du Scellier à de quoi faire trembler promoteurs et investisseurs quand on connaît l'impact sur les ventes de ce dispositif ces deux dernières années.

http://www.infos-immobilier.fr/2011/03/loi-scellier-nouvelle-cible-de-bruxelles.html#xtor=EPR-32

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche