Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 03:39
eurocrise-j-copie-1.jpg
 
Nicolas Dupont Aignan (NDA) a écrit dans le blog

 

"..la voie de la sagesse résiderait, encore une fois, dans l’instauration d’une monnaie commune remplaçant la monnaie unique, permettant à des monnaies nationales, au sein d’une alliance monétaire européenne les surplombant, de s’ajuster les unes par rapport aux autres selon les fluctuations des économies respectives".

Cette monnaie commune servant pour les échanges internationaux pourrait être l'euro à condition de revoir les parités avec revalorisation des monnaies nationales actuelles de l'Europe de l'Est; et dévaluation de notre monnaie nationale; de sorte qu'en passant d'un pays à un autre, chaque citoyen d'un Etat européen retrouve son pouvoir d'achat dans un autre Etat Européen, ni plus, ni moins.

Sous condition d'un blocage provisoire des prix et des salaires et d'un contrôle des changes, la parité de base pour le commerce international (import-export) devrait, par exemple, conduire au taux de change commercial fixe (ajustable ultérierement si utile) suivant : 1 euro = 9, 2 Francs, correspondant à une dévaluation de la monnaie nationale d'environ 40 % .

En Francs, les importations coûteraient 40 % plus cher.
En monnaies étrangères, les exportations coûteraient 40 % moins cher.

A cette disposition monétaire, pourrait se superposer la TSVA (transfert des charges sociales patronales mais aussi salariales, de l'emploi sur la consommation qui s'appliquerait aussi bien sur les importations et les productions intérieures robotisées, que sur les productions intérieure demandant de la main d'oevre).

Les productions demandant de la main d'oevre verraient leur prix HT diminuer; et leur prix TTC s'établiraient à un niveau bien moindre que celui des importations et de la production robotisée.

Mais si cela était cependant nécessaire, les tarif douaniers devraient finir d'ajuster les prix dans les cas de dumping salarial et monétaire trop fort

Le résultat ne se ferait pas attendre.

Je rapelle le brillant résultat des dispositions monétaires et économiques prises par la Président Charles De Gaulle le 27 décembre 1958. En trois mois, l'économie s'était relevée et l'or affluait à la Banque de France ( balance commerciale positivée).

 

Sur le blog de Nicolas Dupont-Aignan

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche