Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 23:49

 

NS-veau-d-or-laplote.jpg

Laplote

 

 

Revue de presse européenne du 07/07/2010

À LA UNE
Linie

Une affaire de corruption menace Sarkozy
Le président français Nicolas Sarkozy et d'autres politiques conservateurs auraient reçu des pots-de-vin de la part de l'héritière de L'Oréal, Liliane Bettencourt, d'après les reportages de certains médias. Cette affaire menace la réélection de Sarkozy et paralyse une Europe ébranlée par la crise, écrivent les commentateurs.


Financial Times Deutschland - Allemagne
Le scandale en France pèse sur l'Europe
L'affaire de corruption liée au président Nicolas Sarkozy menace la réforme programmée des retraites et affaiblit l'axe franco-allemand, constate le quotidien libéral Financial Times Deutschland : "Les chances de réélection sont désormais proches de zéro. Car le dernier espoir électoral de Sarkozy était un succès dans le réaménagement du système des retraites, qui devait le faire passer de nouveau pour un président réformateur courageux. Sarkozy peut désormais faire une croix sur la réforme : car c'est précisément Eric Woerth, soupçonné d'avoir accepté 150.000 euros de l'héritière de L'Oréal, qui devrait la mettre en œuvre. L'UE ne pourra pas vraiment s'appuyer sur l'axe franco-allemand pour les temps à venir. Les deux pays sont paralysés politiquement pour une période indéterminée. Cela ne fait pas qu'augmenter le risque de voir les populistes de droite se renforcer, cela amenuise aussi l'espoir de voir venir d'Europe des idées intelligentes pour établir une économie mondiale plus résistante aux crises." (07.07.2010)


Der Standard - Autriche
Double morale à l'Elysée
L'affaire de corruption est caractéristique de la manière dont le président Nicolas Sarkozy dirige son pays, constate le quotidien Der Standard : "Cette affaire révèle la double morale, pour ne pas dire l'hypocrisie, de l'actuel règne de Sarkozy. … Ce qui irrite surtout les Français, c'est la prétention d'honnêteté proclamée haut et fort par leur président. Il y a quelques semaines encore, il appelait de ses vœux une 'république irréprochable' et indiquait qu'il ne 'laisserait plus rien passer' à son gouvernement. En même temps, il maintient dans celui-ci un ministre (André Santini) depuis longtemps accusé de détournement ; il s'attache à un autre (Eric Woerth) bien que celui-ci soit impliqué au moins dans un lourd conflit d'intérêts. Et on soupçonne désormais le président d'avoir lui-même perçu de l'argent liquide - illégalement - pour sa propre campagne électorale. Tout cela convient à son style global de gouvernement, surnommé bling-bling, un mélange d'intérêts personnels et collectifs, et de promesses non tenues." (07.07.2010)


Libération - France
Une enquête approfondie est nécessaire
Le gouvernement français est sous pression en raison des accusations de corruption touchant le président Nicolas Sarkozy. Seule une élucidation intraitable de cette affaire peut encore l'aider, estime le quotidien Libération : "La dénégation hautaine ne suffit plus, pas plus que les retouches gouvernementales. … Des questions très sérieuses et très embarrassantes se posent. La fortune des Bettencourt a-t-elle servi à financer de manière illégale une campagne électorale ? Ou encore la carrière de tel ou tel leader de la droite ? Qu'en est-il exactement de sa situation fiscale ? A-t-elle été l'objet d'une sollicitude coupable de la part des services de l'Etat ? A ces quatre interrogations au moins, l'opinion attend des réponses claires et rapides. La seule manière de dissiper le climat dangereux créé par cette affaire… c'est de les mener en toute diligence et en toute transparence." (07.07.2010)

» article intégral (lien externe, français)
Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Politique Intérieure, » Criminalité / Justice, » France
Tous les textes disponibles de » Laurent Joffrin


De Tijd - Belgique
Les chefs de gouvernement affaiblis nuisent à l'Europe
Le président Nicolas Sarkozy, mais aussi les cercles dirigeants en Allemagne, Espagne et Italie sont politiquement sous pression, estime le journal économique De Tijd, et cela aurait des conséquences pour l'Europe : "Force est de constater que les dirigeants des quatre plus grands Etats membres de l'UE sont d'une manière ou d'une autre touchés politiquement, au moment précis où ils devraient diriger leur pays avec dynamisme. … Pour l'Europe, disposer de leaders politiques affaiblis n'est pas non plus une bonne nouvelle. De grands défis attendent l'Union européenne ; ils nécessitent des personnalités énergiques qui osent prendre des décisions. Mais nous avons maintenant des dirigeants affaiblis, contraints de se préoccuper davantage de leur propre crémerie pour y limiter les dommages politiques. Ainsi, la crise financière ne provoque pas seulement des dégâts économiques, mais aussi de sérieux troubles politiques." (07.07.2010)

» article intégral (lien externe, néerlandais)
Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Politique Intérieure, » Allemagne, » France, » Italie, » Espagne, » Europe
Tous les textes disponibles de » Jean Vanempten


POLITIQUE
Linie

Fakt - Pologne
La Pologne aura un président du Parlement fort
Le parti libéral-conservateur polonais au gouvernement, la Plate-forme civique, a proposé le président de sa fraction, Grzegorz Schetyna, comme nouveau président de l'Assemblée, qui pourrait être accepté grâce à la situation de majorité à la Sejm. Sa forte personnalité joue en sa faveur, affirme le journal à sensation Fakt : "Cette nomination est interprétée différemment. Les uns y voient une dégradation et les autres une tentative de prise de pouvoir par Schetyna au sein du parti. D'autres encore reconnaissent en cela une récompense pour le dur travail fourni pendant la campagne électorale. Pourtant, l'explication est peut-être toute simple : la Plateforme a simplement besoin pour la fonction de président du Parlement d'un homme politique très habile et en même temps intransigeant. Car seulement quelqu'un qui n'est pas soumis aux nombreuses influences des partis d'opposition sera capable d'apporter, par le biais de la Sejm, les projets de loi qui sont importants pour le gouvernement." (07.07.2010)

» informations complémentaires (lien externe, polonais)
Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Politique Intérieure, » Pologne
Tous les textes disponibles de » Anita Sobczak


La Stampa - Italie
Obama faible face à Israël
Le président américain Barack Obama et le Premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou se sont entendus à Washington pour des négociations directes avec les Palestiniens. Nétanyahou, partisan de la ligne dure, ressort pourtant indiscutablement vainqueur de cet entretien, écrit le quotidien libéral La Stampa : "Barack Obama a dû faire contre mauvaise fortune bon cœur. Peut-être que le président a choisi une nouvelle fois de privilégier l'agenda interne, il a pensé au puissant lobby juif et à sa capacité d'influencer les élections de mi-mandat, déjà présentées comme un test décisif pour une présidence en sérieuse perte de popularité. Peut-être s'agit-il aussi, face à ces succès dérisoires, d'un changement de la stratégie américaine actuelle. L'ambitieux et généreux plan d'Obama pour rétablir les Etats-Unis comme médiateur honnête au Proche-Orient s'est probablement heurté à la réalité : l'Amérique d'Obama est résolument plus faible que celle de [Bill] Clinton et même de George W. Bush." (07.07.2010)


The Daily Telegraph - Royaume-Uni
Les Britanniques minimisent le risque terroriste
Il y a cinq ans, 52 personnes perdaient la vie dans des attentats suicides commis par des kamikazes musulmans dans le métro de Londres et dans un bus. Les quatre malfaiteurs étaient Britanniques de naissance. L'actuelle stratégie d'apaisement du gouvernement britannique envers les extrémistes encourage de nouveaux attentats au lieu de les empêcher, estime le quotidien conservateur The Daily Telegraph : "Les Services de sécurité pense que plus de 2.000 personnes au Royaume-Uni représentent une menace terroriste. En mars 2005, on estimait à 200 le nombre de partisans d'Al-Qaida vivant au Royaume-Uni. … Mais au cours des cinq dernières années, les grands partis politiques ont échoué dans leur tache principale, qui devrait consister à soutenir les valeurs britanniques. Les députés qui ont parlé ouvertement ont été réduits au silence ou réprimandés par leur parti. Les critiques déclarés de l'islam radical ont été mis à l'écart ou ignorés. Des responsables de la lutte antiterrorisme haut placés ont clairement fait comprendre que la question n'est pas de savoir s'il y aura un prochain 7 juillet, mais quand. En engageant le dialogue avec les extrémistes et en rejetant non seulement les musulmans progressistes mais également les opinions dominantes de la société britannique, le gouvernement a créé beaucoup plus de problèmes pour l'avenir." (07.07.2010)

» article intégral (lien externe, anglais)
Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Défense / Crises / Guerres, » Politique Intérieure, » Minorités, » Royaume-Uni
Tous les textes disponibles de » Douglas Murray


RÉFLEXIONS
Linie

Neue Zürcher Zeitung - Suisse
Adam Krzemiński sur la victoire des Lumières en Pologne
Avec la victoire de Bronisław Komorowski sur Jarosław Kaczyński aux élections présidentielles, le vieux mythe polonais du sarmatisme a été réhabilité, écrit l'essayiste polonais Adam Krzemiński dans le quotidien Neue Zürcher Zeitung : "Alors que Kaczyński représente les rêves de pouvoir des petits bourgeois désavantagés et l'égoïsme national des provinciaux, Komorowski reflète l'ancien mythe polonais républicain pour lequel il existe en polonais un qualificatif propre : le sarmatisme, qui comprend deux aspects opposés du mythe national polonais. Ce nom provient d'une idée souvent répétée pendant la renaissance selon laquelle les Polonais - en tant que nation noble - seraient les descendants du peuple antique des Sarmates, qui vivaient dans la liberté et l'égalité fraternelle sur les bords du Don et résistaient même aux Romains. … L'alliance antieuropéenne des frères Kaczyński avec les voyous de l''Autodéfense' et de la 'Ligue des familles polonaises' a tellement discrédité les 'vrais polonais' néo-sarmates que les électeurs ont aidé le 'Cachoube' [Donald] Tusk à gagner en 2007. Nombreux sont les jeunes Polonais qui voient dans l'UE un bouclier contre l'arbitraire politique intérieur et le clanisme des nationalistes. Par ces petites allusions familières, le président Komorowski tente de dissoudre la quadrature du cercle de l'histoire culturelle polonaise et de donner aux libéraux un charme 'sarmate'." (07.07.2010)


ÉCONOMIE
Linie

Sega - Bulgarie
L'impôt unique bulgare doit rester en place
Face à l'effondrement du budget conditionné par la crise en Bulgarie, les politiques et les groupements sociaux exigent la suppression de l'impôt unique de dix pour cent en faveur d'une imposition plus élevée voire même progressive. L'économiste Petar Ganev s'exprime contre cela dans le quotidien Sega : "L'impôt unique n'est pas responsable de la situation actuelle du budget. Au contraire, par rapport au budget, elle était la meilleure mesure de réforme de ces dernières années. Les arguments des ses opposants ne valent rien. … Ils veulent s'immiscer dans notre vie, redistribuer notre argent, pénaliser les uns au profit des autres. Cette façon de penser est parasitaire. Peu de personnes ont plaisir à payer leurs impôts. Les contribuables ont cependant montré qu'ils préféraient l'impôt unique à leurs alternatives. La preuve en est que davantage de personnes payent leurs impôts et elles continueront à le faire tant que l'imposition restera simple, facilement compréhensible et faible. L'augmentation du taux unitaire serait un pas dans la mauvaise direction car cela susciterait la réticence [du contribuable] à payer." (06.07.2010)

» article intégral (lien externe, bulgare)
Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Budget, » Politique Economique, » Fiscalité, » Bulgarie
Tous les textes disponibles de » Petar Ganev


SOCIÉTÉ
Linie

Adevărul - Roumanie
La Roumanie n'a pas de stratégie contre les inondations
Les actuelles inondations en Roumanie ne sont en fait pas inhabituelles, il y en a pratiquement chaque année dans le pays. Mais il manque des stratégies sur le long terme pour les combattre, critique le quotidien Adevărul : "Bien entendu, sur le plan météorologique, la Roumanie d'aujourd'hui n'est pas celle d'il y a 20 ou 30 ans. Les directives pour la construction des digues pendant la période Ceauşescu ne conviennent plus au système hydrologique qui a changé. … Lorsque nous avons de nouveau de l'eau jusqu'au cou, un ministre quelconque se rappelle qu'il existe une stratégie déjà adoptée comprenant toutes les mesures nécessaires. Une fois l'inondation terminée, la stratégie est vite oubliée. Tous les ministres veulent entrer dans l'histoire en remplaçant tous les projets de leurs prédécesseurs contre leur propre stratégie. Le document final est la première chose que le successeur jette à la poubelle. … Le mandat du président Băsescu … durera jusqu'en 2014, il pourrait s'occuper davantage des inondations que tous ses prédécesseurs." (07.07.2010)


El Periódico de Catalunya - Espagne
La burqa est un symbole d'oppression
Le Parlement espagnol débat actuellement d'une interdiction du voile intégral islamique dans l'espace public. Le quotidien de centre-gauche El Periódico de Catalunya trouve des arguments pour une telle interdiction : "Il relève d'un féminisme erroné de dire qu'une femme peut décider elle-même librement de porter ou non la burqa. Elles sont conditionnées à cette idée par des années de soumission. La burqa ou le voile intégral correspondent à une tradition sociale de certains pays qui n'a rien à voir avec la religion. La burqa est une règle vestimentaire imposée par les talibans. Ils ont prescrit aux femmes le port de la burqa de la même façon qu'ils leur ont interdit les études et la moindre indépendance sociale. … Et l'on devrait rappeler que lors du pèlerinage vers La Mecque - le lieu saint des musulmans - il est interdit de se voiler le visage, et donc de porter la burqa ou le niqab." (07.07.2010)


SPORT
Linie

nrc.next - Pays-Bas
Les nouveaux héros hollandais
Avec leur victoire sur l'Uruguay mardi, les Pays-Bas atteignent pour la troisième fois de leur histoire la finale d'une Coupe du monde de football. L'image des joueurs s'est ainsi complètement transformée, écrit le quotidien Nrc.next : "Entre 1990 et 1998, les footballeurs Oranje étaient surtout des enfants gâtés de la génération frivole. Des jeunes trop indisciplinés, trop exigeants et vraiment trop riches. Des joueurs inconstants qui ont échoué là où un véritable homme aurait gardé son sang-froid. … Puis nous avons gagné. … Et nous sommes désormais tout simplement en finale. Le terme 'simplement' est symbolique de notre nouvelle réalité. … Ce n'est pas l'héroïsme qui fait le succès, mais le succès qui forge l'héroïsme. Si les Pays-Bas ne perdent pas la finale de dimanche de mauvaise façon, alors nous verrons comment l'image des jeunes gens gâtés et offensés sera remplacée dans nos souvenirs par une équipe de héros." (07.07.2010)

» informations complémentaires (lien externe, néerlandais)
Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Sport, » Pays-Bas
Tous les textes disponibles de » Ingmar Vriesema


Heti Világgazdaság - Hongrie
Les vuvuzelas sont doublement payantes
Les vuvuzelas continuent d'énerver de nombreux fans de football, c'est pourquoi l'hebdomadaire de centre-gauche Heti Világgazdaság étudie ses origines pas si lointaines, et découvre un modèle commercial intéressant : "Elle couvre même le battage médiatique entourant la Coupe du monde de football en Afrique du Sud, la vuvuzela. Nous parlons ici de l''instrument' coloré en plastique qui est à lui tout seul assourdissant. Mais lorsqu'elle est utilisée dans un stade par des dizaines de milliers de supporters, elle devient problématique non seulement pour les équipes mais également pour les entraîneurs (qui ne peuvent plus communiquer avec les joueurs sur le terrain), pour les commentateurs TV et bien entendu pour les spectateurs. Sans parler des sponsors. … Mais que pouvons-nous faire : la vuvuzela est sacrée, … il est ici question de tradition. Finalement, nous sommes en Afrique du Sud. … Ce qu'il y a de drôle, c'est qu'on ne peut absolument pas parler de tradition ici : contrairement à la corne de koudou vraiment traditionnelle, cette trompe de guêpe d'un mètre de long en plastique est apparue il y a seulement dix ans dans les stades d'Afrique du Sud. La vuvuzela est fabriquée par l'heureux détenteur du monopole, Neil van Sharkwijk, qui vend également dans les stades l''antidote', les bouchons d'oreille anti-vuvuzela." (07.07.2010)

» article intégral (lien externe, hongrois)
Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Sport, » Afrique du Sud
Tous les textes disponibles de » László Seres



Linie

Pour obtenir plus d'informations, connaître les sources utilisées et accéder aux archives, visitez www.eurotopics.net/fr

 

 

 

Reçu d'un Lecteur:

 

Ma vision de l'affaire Bettencourt ce matin du 8 juillet 2010.
 
L'opération "Red Ader" est en passe de réussir. Les services de propagande et de manipulation d'opinion du pouvoir en place utilisent les grands moyens pour tenter de se sortir de l'affaire Woerth.
 
La méthode utilisée est  celle du "pompier volant" Red adlair qui éteignait un feu sur puit de pêtrole en faisant exploser une grosse charge qui soufflait la flamme.
 
Ici on tente d'éteindre deux feux concernant Woerth ministre du budget : L'embauche de son épouse par la société gérant la fortune de la femme la plus riche de France et sa seconde casquette de trésorier de l'UMP.
 
La méthode est simple, il suffit de lancer une affaire plus grosse encore. Ici le versement de sommes importantes par Mme Bettencourt au trésorier Woerth et au candidat Sarkozy. Les allégations de l'ex-comptable sont invérifiables et la prétendue affaire finira par exploser d'elle même soufflant ainsi les deux feux initiaux dont on ne parle déjà plus.
 
L'ex-comptable est déjà entrain de revenir sur les déclaration qui auraient été faites à Médiapart. Média  dont j'ai du mal à croire qu'il veuille tant de mal au grand ami Sarkozy.
 
AD

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche