Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 00:19

 

 

 

http://tabou-pubs.e-monsite.com/rubrique,le-corps-dans-la-pub,290509.html

 

 

Un bon vieux médicament !

L'HOMME !

L’HOMME, UN BON REMÈDE ! Est-ce vrai ?
En général, l’homme est recommandé pour toutes les femmes.
Il est très efficace dans la plupart des cas de mélancolie,
de découragement, d'anxiété, d'irritabilité,
de mauvaise humeur et d'insomnie.

DOSAGE ET POSOLOGIE

L’homme peut être utilisé facilement,
deux ou trois fois par semaine, et même plus.
Si les symptômes ne disparaissent pas rapidement,
la dose peut-être augmentée à volonté.
L’homme peut aussi être utilisé
de manière externe ou interne, selon les besoins.

PRÉSENTATION

L’homme est offert en plusieurs formats
destinés à répondre aux différents besoins et goûts :
Mini, Midi, Maxi, et même Méga.

PRÉCAUTIONS IMPORTANTES

Conserver l’homme hors de portée des amies, sœurs, voisines,
collègues et autres personnes souriantes et bien intentionnées
qui pourraient endommager le produit.

MANIPULER AVEC SOIN

L’homme explose facilement sous la pression,
en particulier en association avec l'alcool.
Il est également déconseillé
de l'utiliser immédiatement après les repas.

EFFETS SECONDAIRES

L'utilisation inappropriée de l'homme
peut entraîner la grossesse ou un excès de jalousie.
L'utilisation concomitante d’autres produits de
la même espèce peut aussi provoquer des vertiges,
de la fatigue chronique et,
dans les cas extrêmes, des crises de nerfs.
L'utilisation excessive de l’homme peut par ailleurs produire des
douleurs dans les hanches ou dans l’abdomen,
des entorses, des raideurs musculaires,
des blessures de divers types
et des sensations de brûlures dans la région pelvienne.

DATE D’EXPIRATION

Le numéro de lot et la date de fabrication apparaissent sur la
carte d'identité et la carte de crédit.
Notez que l’homme existe sur le marché en plusieurs marques de
contrefaçon dont l'effet est totalement opposé, c'est-à-dire qu'en
plus de ne pas être efficace dans le traitement,
il aggrave les symptômes et empire la situation.

INSTRUCTIONS GÉNÉRALES

Lors de l'ouverture du paquet,
dans tous les cas, ne jamais afficher un air déçu.
Cela va immédiatement influencer très négativement
sa qualité et son efficacité.
Un air très heureux, ébloui ou apeuré,
produit à chaque fois un impact très positif
sur son bon fonctionnement.

ACTIVATION

Pour l’activer, le port d’un décolleté,
une petite remarque suggestive,
des petits bisous sur le cou
ou de légers mouvements lascifs du buste,
ou du postérieur, suffisent généralement.
Recharger les batteries trois fois par jour :
déjeuner, dîner et souper.

EFFETS SECONDAIRES

Plus que cela peut provoquer des effets indésirables,
comme le sommeil, l’épuisement, ou des troubles érectiles.
Pour le garder en bon état, il faut l’encourager souvent.

GARANTIE

L’homme n'a pas de garanties.
Tous les modèles sont sujets à des défauts d'usine
comme critiquer, se plaindre, boire beaucoup, laisser
des serviettes humides sur le lit et des chaussettes sales sous le lit,
manger de l'ail et des oignons, oublier les dates d'anniversaire, ronfler.

Il peut être avantageux de renouveler le modèle
lorsque le fonctionnement est trop altéré.

 

 

Merci à Laury pour ce texte ! (eva)

Partager cet article

commentaires

eva R-sistonsDonner l'e 15/11/2010 00:51



Je me suis décidée à commenter..


Tiens, tu te réveilles, toi ?


Qu'attends-tu pour l'écrire, toi ?


à toi, ami , tu me fais rougir


eva



Observeur 25/10/2010 00:58



Ah, ah !


A quand : un vieux médicament, la femme ?


 



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche