Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 16:39

 

 

 

Un phénomène passant quasiment inaperçu, car n’étant pas à mettre au classement des réussites gouvernementales quel qu’il soit, se révèle être l’appauvrissement d’une classe sociale qui par le passé apportait une importante contribution au maintien de l’activité économique en raison de sa situation relativement aisée, et d’une tranche d’âge qui lui permettait un certain recul sur la vie actuelle.

 

Cette génération est celle des 45/60 ans, prise en sandwich entre le fait de devoir aider des parents mécaniquement plus âgés, mais également leurs enfants qui n’ont bien souvent pas les moyens de subvenir à leurs propres moyens. Si des chiffres précis sont en France assez difficile à trouver, une étude Canadienne à mis en avant le fait que 34 % de cette tranche d’âge venait en aide financièrement ou en termes d’assistance à leurs parents, ce qui s’avérai t avoir pour eux une influence néfaste sur leur vie quotidienne, et ce tant au niveau financier qu’en termes de rapports humains. De plus, 44 % de ces personnes déclarent aider également leurs enfants en leur donnant régulièrement un coup de pouce sous la forme d’aides financières ou en nature.

 

Prises en étau entre les plus jeunes et les plus anciens, ces personnes voient donc leur pouvoir d’achat considérablement amputé, ne donnant bien souvent aux uns et aux autres que le minimum nécessaire à une vie décente, tout en se privant des bénéfices d’années d’effort de travail qui à ces âges devraient logiquement leurs profiter. Ce phénomène d’appauvrissement même relatif d’une classe sociale qui devrait logiquement être une locomotive de la consommation se voit donc privée de cette possibilité, non pas par manque de revenus, mais par le fait qu’elle doit procéder à une répartition de ceux-ci, ce qui n’était pas le cas dans un passé récent.

 

Économisant de fait sur tout ce qui n’est pas indispensable, ces personnes se privent d’une part d’une vie agréable qui devrait logiquement leur revenir, se contentant de voir grandir leurs enfants et vieillir leurs parents. La raréfaction de cette clientèle qui était autrefois le gros des voyagistes et autres organisateurs d’activité de loisir influe donc à son tour sur l’emploi, ce qui a pour effet de créer un cercle vicieux dont personne ne sort gagnant.

 

Pervers système qui fait que le rôle logiquement dévolu à la collectivité est partiellement pris en charge par des personnes qui se voient bien souvent lourdement imposées du fait de leurs revenus de base relativement élevés, et qui en supplément doivent pallier les carences du même Etat qui bénéficie de ces prélèvements, tout en s’avérant incapable de tenir sa place.

 

En constatant que de plus en plus de jeunes ont du mal à trouver un emploi correspondant à leur qualification en raison de leur jeune âge, et qu’il devient de plus en plus délicat pour un quinquagénaire de conserver son emploi, il serait peut-être temps de s’inquiéter de ce phénomène d’appauvrissement généralisé de toute une population, et où les quelques actifs restants doivent supporter le poids de tout un système qui ne fonctionne plus que par des artifices plus ou moins efficaces.

 

 

http://www.lemongarox.fr/un-sandwich-social-celui-des-4560-ans.

 

 

 

ALBIE Alain

Son site: http://www.refletsdechine.com
Alain ALBIE

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Populations sinistrées
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche