Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 05:42

 Description : Une liste de 8 médicaments très dangereux est dévoilée

 

L’UFC-Que Choisir a rebondi sur la liste des 77 médicaments sous surveillance établie par l’Afssaps en demandant aux pouvoirs publics d’agir immédiatement en procédant au retrait de huit d’entre eux, « tout particulièrement dangereux ». L’association de consommateurs souhaite par ailleurs « le déremboursement des médicaments inefficaces, qui plombent les finances publiques et font flamber les primes d’assurances complémentaires santé ».

En janvier dernier, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) avait produit une première liste de 77 médicaments placés sous surveillance. En plein scandale du Mediator, ce suivi renforcé était destiné à rassurer une opinion publique inquiète sur les capacités de vigilance et de transparence des autorités dans le circuit du médicament. Mais une seconde liste de 31 médicaments vient d’être rendue publique par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir. Il s’agit de produits faisant partie de la première liste mais qui, à l’issue d’une étude, ont été jugés inutiles ou dangereux. Au rang de ces médicaments à éviter, huit sont même particulièrement dangereux* : Ils doivent, selon les auteurs, être « retirés des rayons sans attendre car ils sèment le trouble chez de nombreux patients ».

Il s’agit des produits suivants : Actos (diabète), Arcoxia (arthrose, rumathologie), Equanil (sevrage alcoolique), Hexaquine (crampes), Nexen (douleur), Valdoxan (dépression), Vastarel (angine de poitrine, vertige, acouphène) et Zyban (sevrage tabagique).

 Et l’Afssaps rejoint l'UFC pour assurer que « plusieurs de ces médicaments sont d’ailleurs déjà interdits à l’étranger ». En publiant cette liste dans son magazine du mois d’avril, l’UFC-Que Choisir entend dénoncer « l’intérêt économique des laboratoires, qui passe avant les impératifs de santé publique ». Pour l’association, en effet, « seuls les critères de santé sont à prendre en compte dans les décisions de mise sur le marché et de remboursement des médicaments ».


*Les 23 médicaments « à éviter » sont : le Ferrisat, le Procoralan, l’Intrinsa, le Buflomédil, le Cymbaltan, le Protopic, le Victoza, l’Eucréas, le Galvas, le Multaq, le Praxinor, le Mépronizine, le Rohypnol, le Noctran, le Celance, l’Alli, le Protelos, l’Arixtra, le Xarelto, le Zypadhera, le Tysabri, le Champix et le Ketum.

La rédaction CareVox

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche