Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 18:01

 

 

On parle beaucoup des victimes du nucléaire lorsqu'il y a une catastrophe ou un incident et c'est ce qu'il y a de plus normal. Cependant, il y a type de victime don nous ne parlons pas, ce sont les victimes silencieuses du nucléaire. Les travailleurs des mines d'uranium situé dans les pays sous-développés pour la plupart (note : au Québec bientôt nous passerons de l'exploration à l'exploitation si nous ne faisons rien pour empêcher cela). Ce documentaire fait la lumière sur les victimes silencieuse du nucléaire, plus précisément d'AREVA et ses exploitations minières du Gabon et du Niger. Des morts, des veuves, des points d'eau contaminés, des villages radioactifs, Areva qui fait tout pour ne pas perdre la face devant les caméras, allant jusqu'à prendre les gens pour des idiots en assurant qu'il n'y a pas de danger pour les populations et l'environnement. Que la radioactivité que l'on peut trouver un peu partout (supérieur aux normes) est tout à fait naturelle... Du n'importe quoi, comme d'habitude.

Je n'ai rien de plus à ajouter, alors voilà pour vous un documentaire édifiant de Dominique Hennequin sur ce que j'appelle les victimes silencieuses du nucléaire. Bon visionnement.

 

 

 

Titre : Uranium, l'héritage empoisonné

Un documentaire de : Dominique Hennequin

Description :

A Mounana au Gabon, AREVA a cessé les activités de sa filiale, la COMUF, en 1999. Sur place, une pollution radioactive des sols et des maisons construites avec des stériles miniers provoque de nombreuses maladies. A Arlit, au nord du Niger, AREVA exploite deux mines depuis quarante ans. On relève aux alentours les mêmes effets : des mineurs locaux et des expatriés souffrent principalement de cancers des poumons. Pendant 18 mois, Dominique Hennequin et Pascal Lorent ont enquêté sur les conséquences de l'exploitation de l'uranium au Gabon et au Niger et rapporté des images exclusives. A Mounana, Dominique Hennequin et Pascal Lorent ont filmé un vaste site contaminé à la radioactivité et rencontré des victimes. Dans les mines d'Arlit, au Niger, l'équipe entre dans le futur site minier d'Imouraren et donne la parole à la rébellion Touareg. Une enquête étayée par de nombreux témoignages et les analyses d'échantillons réalisées par la CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité).


Lorsqu’on lance une vidéo tout devient blanc, c’est normal, ça peut  durer 15 à 30 secondes et la vidéo commencera. Il faut simplement  patienter un peu, ces vidéos font entre 700Mo à 900Mo, alors c’est  normal.


Uranium, l\'héritage empoisonné

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche