Vers un printemps espagnol ?

 

Le décor est planté. Une place : la Puerta del sol à Madrid. Des manifestants : « los indignados » (les indignés). Un pouvoir paralysé : Zapatero au bord du gouffre électoral qui se joue le 22 mai.

 

Depuis plusieurs jours déjà, un mouvement spontané de chômeurs et de précaires s’est rassemblé autour de la Puerta del Sol. Depuis le 14 mai, la foule afflue dans ce haut lieu de l’Espagne moderne. À la suite de manifestations organisées au niveau national pour dénoncer la précarité, un noyau dur de jeunes s’est lancé à Madrid dans une sorte de « printemps espagnol ». Plus de 15.000 personnes, selon El País, sont concentrées autour de cet endroit symbolique de la capitale espagnole.

 

Madrid Manif Viva la revolucion

 

Habituellement, on y égrène les secondes avant le Nouvel An tout en mangeant quelques grains de raisin. Mais, là, une contestation est montée sans que le pouvoir ne puisse faire quoi que ce soit. Spontanée, totalement naturelle… une démonstration de force des « indignés » se fait jour sans que personne n’imagine une fin au mouvement. Les photos aériennes montrent la marée humaine. Des quotidiens parlent déjà de 22.000 personnes. Les slogans[1] :

 

“Somos ciudadanos y tenemos derecho a indignarnos”

 

“Indignados y organizados”

 

Les jeunes sont très représentés. Leur condition sociale est désastreuse…. ceux qui n’ont pas de boulot, ceux qui en ont et n’arrivent pas à payer les factures. Du Zola version 2011.

 

Sur la place, tout va vite. On échange beaucoup. C’est décrit comme extraordinaire par certains tweets… 15.000 hommes, femmes et enfants se sont massés et parlent, parlent et parlent encore. La parole s’est vraiment libérée. L’ambiance y est extraordinaire. Tous discutent entre eux et partagent leur vie d’indignés. Ils sont tous au chômage, sans espoir et confrontés aux réductions budgétaires que la crise a portées depuis plusieurs années. Rappelons que l’Espagne est lourdement touchée. Les chiffres de l’emploi sont catastrophiques avec 20 % de chômeurs et des aides sociales presque insignifiantes.

 

Plus de 500 policiers surveillent le mouvement. Pas d’intention d’agir selon les manifestants. Pas de directive de la part de l’État. Seule une juridiction centrale a exigé la dissolution de la manifestation pour des raison électorales. Ne pas gêner le scrutin qui se déroulera le 22 mai.

 

Mais autre chose se joue. Sur Twitter, on pétitionne déjà pour que les « indignés » puissent continuer leur mouvement. Twitter continue à donner le pouls de ce printemps espagnol pacifique et si fort. Alors que le FMI vient de perdre une tête pour des raisons obscures, les jeunes Espagnols se sont pris en main. Ils sont là au cœur de Madrid, partageant leur vie abrupte, discutant, parlant et faisant bloc.

 

Certains disent n’avoir jamais vu autant d’échanges… C’est sûrement cela qui est nouveau. Comme si le flot de discussion qu’on trouve sur Facebook s’était matérialisé subitement à la Puerta del Sol.

 

Los « indignados » sont sortis de chez eux, de leur torpeur, de leur précarité angoissante. Ils ont conflué vers un point symbolique comme pour rappeler que les décisions politiques actuelles sont vécues douloureusement. Les « 15 miles de la Puerta del Sol » sont , incontournables. Le pouvoir est en face…

 

Derrière ces hommes et femmes rassemblées, on sent un soutien populaire plus large. 20% d’un peuple sans emploi, c’est assez représentatif en termes de réservoir humain. Un printemps espagnol se dessine. Un peuple de précaire se lève, simplement, parlant, échangeant et refaisant le monde. Le printemps arabe a probablement ouvert les yeux d’une génération entière.

 

C’est à Madrid, à la Puerta del sol. Cela aurait pu être une chanson de Mecano. C’est bien mieux : c’est l’Espagne de demain qui se lève. Oui, un peuple reprend peut être son destin en main. Pacifiquement…

 

[1] Somos ciudadanos y tenemos derecho a indignarnos = nous sommes des citoyens et nous avons le droit de nous indigner

 

Indignados y organizados = indignés et organisés

 

À lire sur le même sujet :

 

- Une révolution en marche en Espagne, sur le Plus.

-Contagion révolutionnaire ? Des milliers de personnes rassemblées à la Puerta Del Sol à Madrid, sur 911NWO.INFO

 

SOURCE

mask_0020_vendetta

J’adore ce masque :)

Moi aussi :)

Les infos télés espagnoles ici pour illustrer ce mouvement pacifique qui prend de l’ampleur…Merci marie! :)

Jo ^^

 

 

Investig'Action - michelcollon.info

PALESTINE :
Palestine, espoir et vigilance - Pierre Stambul
La paix dans un Etat palestinien habité par des colons est-elle possible ?

Les trois défis du gouvernement d'union nationale en Palestine - Ziad Medoukh
Défis intérieur, israélien et international: le gouvernement devra se montrer à la hauteur du courage du peuple palestinien.

Les victoires du boycott sur Israël - Omar Barghouti
Le BDS vise à permettre au peuple palestinien d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination

La Palestine est occupée, mais désormais sans Dexia - Thomas Blommaert
La filiale Dexia Israël sera vendue avant l'été, sous la pression des actionnaires.

DROITS DE L'HOMME :
Ça alors, quel culot! H. Clinton attaque la Chine sur le respect des « droits humains » - M. Whitney
On vous expulse, on vous vire, on vous dépouille de votre retraite, mais démocratiquement !

La démocratie turque à l'oeuvre : deux militants paraplégiques torturés par la police - Kimyongur Bahar
"Les seules étoiles qui brillent dans le ciel turc sont celles des shérifs de l'AKP"

Affaire Dutroux : La libération conditionnelle de Michelle Martin et la prison, la prison... toujours la prison. - Luk Vervaet
Qu'a-t-on fait en mémoire des enfants disparus? La colère suscitée devrait prendre une autre direction

ATTENTION MEDIAS !
Nakba : Le Figaro au garde-à-vous - Nidal
Comment faire passer le coupable comme victime. Leçon de journalisme.

L'UNESCO et le « symposium international sur la liberté d'expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade - Viktor Dedaj
L'une des dernières institutions "indépendantes" assaillies par l'industrie de la désinformation

La crise belge vue par les médias - Daniel Zamora
Wallons et Flamands irréconciliables, malgré leur culture commune de la frite.

REVOLUTIONS
Le printemps espagnol serait-il en cours ? - Investig'Action
Les révoltes arabes ont passé le détroit de Gibraltar

Le printemps arabe s'arrête-t-il aux portes du Maroc ? - Pierre Obolensky
Unir les luttes, en Grèce, au Burkina, en Tunisie... car nous affrontons le même système d'oppression

Un moratoire sur la dette odieuse de la Tunisie, ici et maintenant ! - Renaud Vivien, Fathi Chamkhi
Mettre fin au racket du FMI, un acte révolutionnaire !

LE MONDE A L'ENVERS
Soupçons sur les navires de l'OTAN - Stefano Liberti
Au secours de Benghazi, ils laissent mourrir les naufragés.

Cuba : Après le scandale des « Cinq », la farce Posada Carriles - Maurice Lemoine
Le bon et le mauvais terroriste cubain

Quand la Cour Européenne des droits de l'homme révise l'histoire - Bruno Drweski
Les vainqueurs semblent devenus des criminels, et les nazis, des victimes innocentes.