Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 02:35

Général Wesley Clark : «nous allons prendre 7 pays en 5 ans en commençant par l'Irak, ensuite la Syrie, le Liban, La libye, la Somalie, le Soudan et pour finir l'Iran»

Auteur : Super resistance  - Source : dailymotion

le  Général Wesley Clark est l'ancien commandant général de l'US European Command, qui était responsable de toutes les activités militaires américaines dans les 89 pays et territoires de l'Europe, en Afrique et au Moyen-Orient.
Il a été également commandant suprême des forces militaires de l'Otan en Europe de 1997 à 2001. Il commanda notamment l'opération Allied Force durant la guerre du Kosovo. Médailles et Distinction : Silver Star, Legion of Merit, Purple Heart
et Commandeur de la Légion d'honneur
Pour plus de détail : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wesley_Clark




Le 2 mars 2007,  il évoque, lors d'une interview tv, 2 scènes qu'il a vécu lors d'un passage au pentagone, où on lui annonçait un plan saugrenue décidé par l''administration Bush, 10 jours après après le 11 sept 2001.
Rappelons le contexte de l'époque : Wesley Clark était considéré comme candidat potentiel à l'élection présidentielle américaine de 2008 mais décida plus tard d'appuyer Hillary Clinton le 15 septembre 2007. Lors de cette intervention télévisée, on peut facilement imaginer combien Bush et Cheney (et tout leur entourage) était devenue des "adversaires" politiques.

Je suppose que sa position, les soutiens politiques dont il disposait et surtout les informations secrètes qu'il devait connaitre le protégait totalement et lui permettait de faire avec un air "relaché", cette information explosive ...


Général Wesley Clark : "... je suis descendu pour dire bonjour à certaines personnes de l'état major qui travaillaient pour moi et un des généraux m'a appelé et m'a dit :
"venez, il faut que je vous parle une minute",
Général Wesley Clark : "je lui ai dit "mais vous devez être trop occupé",
L'autre général : "non, non, nous avons pris une décision : nous allons attaquer l'Irak"
Général Wesley Clark : "Mais pourquoi ?"
L'autre général : "Je ne sais pas, je pense qu'ils (l'administration en place) ne savent pas quoi faire d'autre"
Général Wesley Clark : "Ont-ils trouvé des informations qui relient Saddam Hussein et al Queada ?"
L'autre général : "non, ils ont juste pris la décision de faire la guerre à l'Irak,
je pense que c'est parce qu'on ne sait pas quoi faire au sujet du terrorisme, mais on a une bonne armée et on peut renverser n'importe quel gouvernement"
Général Wesley Clark : "Je suis revenu le voir quelques semaines plus tard et à cette époque nous étions en train de bombarder l'Afghanistan.
je lui ai demandé : allons nous toujours bombarder l'Irak ?
L'autre général  : " C'est pire que cela !"
Général Wesley Clark : "Il a pris une feuille de papier et a dis ..."Je viens de recevoir cela d'en haut, en voulant dire, du bureau du secrétaire à la défense (Rumsfeld).


Ceci est un mémo qui décrit comment nous allons prendre 7 pays en 5 ans en commençant par l'Irak, ensuite la Syrie, le Liban, La libye, la Somalie, le Soudan et pour finir l'Iran"


Général Wesley Clark : "Je lui ai demandé : est-ce confidentiel ?"
L'autre général  : "Oui, monsieur."

L'intervention à la télé en vidéo(2 mn)
http://www.dailymotion.com/video/xhztg9_preuve-que-l-attaque-de-la-libye-est-prevue-depuis-10-ans_news#from=embediframe

Source Super_Resistence (Dailymotion)

 

______________________________________________________________________________________________

 

.

 

 

Les USA, la guerre et le cynisme

Le 8 août 2011

Robert Freeman, le 8 août, rappelle dans un billet publié sur Le Grand Soir  que les bombes A lancées sur Hiroshima le 6 août 1945 et sur Nagasaki le 9 août ne s'imposaient nullement pour faire capituler un Japon exsangue. Elles ont seulement précipité la capitulation, empêchant la Russie d'envahir ce pays et d'y planter leur drapeau avant la bannière étoilée. Victoire diplomatique chèrement payée par les vaincus.
Reprenons certaines dates. Elles ont un arrière-goût fangeux.
Le premier août 1914 c’est la déclaration de guerre allemande à la France et ses alliés. Les USA se joindront au conflit le six avril 1917, presque trois ans plus tard. Quand l’Allemagne capitule, les mêmes USA imposeront leurs conditions, vexatoires  (quatorze points de Wilson),  et qui ne seront pas pour rien dans le ressentiment dont Adolf Hitler se servira pour prendre le pouvoir.
Le dix mai 1940, commencent réellement les hostilité en Europe de l’ouest, avec l’invasion de la Belgique, de la Hollande, puis de la France. Deux ans et demi plus tard, le huit décembre 1942, les USA se lancent contre le Japon et ils attendent le onze du même mois pour faire de même vis-à-vis de l’Allemagne. Les provocations n’avaient pourtant pas manqué auparavant. En revanche, quand il s’agit de terminer la guerre, ce sont à nouveau les USA qui s’arrangent pour être les gagnants de la situation. Les séquelles de la crise de 1929 sont vraiment effacées par le boom du plan Marshall.
A chaque fois, ce pays jamais envahi, mais perpétuel envahisseur, arrive le plus tard possible, juste au bon moment pour partager le gâteau à son plus grand profit. C’est le seul qui ait osé utiliser  l’arme nucléaire,  deux fois en plus, et rien que pour satisfaire sa propre politique. C’est le grand prédateur, à l’image de l’oiseau ornant son Grand Sceau. Le pytargue à tête blanche a toujours du sang au bec.
La seconde guerre mondiale a été  une boucherie inouïe.  Pas loin de soixante millions de personnes, civiles ou militaires, y ont péri. Pour les USA, ce furent 300 000 soldats (pas de civils) qui payèrent de leur sang la politique des grands stratèges. Il faut comparer aux 487 000 combattants russes qui tombèrent pour la seule bataille de Stalingrad.
300 000, c’est toujours trop. Mais c’est tellement moins que ce qu’endurèrent d’autres pays. Pour rappel, au Vietnam les troupes US ont perdu 60 000 hommes. Leurs adversaires deux millions. Ce sont les seconds qui ont gagné. Les USA perdent sur le terrain, et regagnent ensuite parfois sur le plan diplomatique, et grâce à leurs fonds "inépuisables" (du moins en matière militaire et de subversion).

La coalition militaro-industrio-financière qui est le vrai gouvernement US n’a pas fini de sucer le sang de la planète, habitants compris. Le cynisme est l’apanage de tous temps des politiciens : étaler celui-ci de façon aussi voyante, et en totale impunité, est la marque de ce pays encore jeune, et déjà haï profondément dans le monde entie

 

http://bab007-babelouest.blogspot.com/2011/08/les-usa-la-guerre-et-le-cynisme.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche