Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 14:47

Wall Street/City : deux pieuvres dangereuses pour la paix mondiale

city-de-londres.png?w=645

On sait que la City de Londres est beaucoup moins réglementée que Wall Street. Même si depuis la crise de Lehman Brothers, les choses ont changé, puisque l’Etat a remplacé la Financial Services Authority comme régulateur, les pratiques sont plus ou moins les mêmes. Cela fait des lustres que la City va plus loin que Wall Street dans les abus en tous genres des financiers. On se focalise sur les Etats-Unis et l’on oublie la branche britannique.

On demandait des opinions légales à des cabinets juridiques britanniques parce que leurs confrères new-yorkais refusaient de les donner. Cela permettait de localiser des opérations à Londres qui n’étaient possible nulle part ailleurs. Dans chacun des cas, ce sont des transactions proches de la fraude qui étaient approuvées, notamment l’occultation des dettes de Lehman Brothers. Pour information, le cas le plus flagrant est celui d’AIG : c’est à Londres que les fameux Credit Default Swaps (CDS) qui garantissaient des crédits, ont fait exploser l’assureur américain. Le gouvernement des Etats-Unis a alors été contraint d’injecter 130 milliards de dollars pour éviter une faillite aux répercussions insupportables pour des millions d’assurés américains. Cette intervention a suivi de 24 heures la faillite de Lehman Brothers, dont le Trésor américain a permis la faillite. C’est aussi à Londres que l’absence de réglementation adéquate a forcé un gel des avoirs des hedge funds de Lehman Brothers pendant deux ans. Bien sûr, toutes les agences de notation qui font la “une” depuis plus d’un an, avaient très bien noté l’ensemble de ces organismes financiers. Hier comme aujourd’hui, les mêmes complicités demeurent. L’argent est roi !

mammon.jpg?w=645Tout cela pour dire que le danger ne réside pas seulement aux Etats-Unis. N’oublions pas la City. Wall Street et la City sont des lieux que les politiciens doivent protéger, sans quoi ils s’exposeraient, physiquement, dangereusement. Ce sont LE temple de Mammon.
Depuis le début de la crise bancaire et la mise au grand jour des fraudes financières, ce sont les banques britanniques qui, à l’exception de Barclays Bank, ont toutes été nationalisées.

La City regroupe de nombreux instruments financiers du cartel bancaire. Toutes les institutions du monde entier sont là. Les hedge funds, les gestionnaires de fortune internationale, et bien d’autres… Tout ce petit monde cherche à gagner toujours plus d’argent, sans se soucier des conséquences de leurs actes. Tout semble leur réussir, mais nous savons avec certitude que les choses vont prochainement changer. Les craquements perceptibles sur la sphère géopolitique sont un peu comme ces signes que nous envoient les oiseaux quand ils désertent un endroit, juste avant une grande catastrophe.

 
8 Comments

Publié par liesiletter le 22 janvier 2012 dans Non classé

 

L’Allemagne a été dégradée par Egan-Jones

avatar31.jpg?w=645L’agence de notation américaine Egan-Jones vient d’abaisser d’un cran la note attribuée à la dette de l’Allemagne avec perspective négative, en raison du fardeau financier que devra assumer le pays en participant aux plans de sauvetage de la zone euro. “L’Allemagne reste l’économie la plus forte de l’Union européenne”, note la petite agence de notation, qui accorde désormais à la dette allemande la note AA-, au lieu de AA.

agenceegan-jones.jpg?w=645Pour l’agence Egan-Jones, c’est l’exposition de l’Allemagne à une série de facteurs inquiétants qui justifie cette dégradation. Bien sûr, les banques allemandes, comme les autres, sont copieusement garnies de dettes souveraines de pays en grande difficulté et constamment dégradés par Standard and Poor’s. Mais on s’attend, pour l’Allemagne, à un déclin de l’activité économique du fait des plans d’austérité imposés en Europe, et par conséquent une épée de Damoclès plane sur le chômage allemand. En outre, la chute constante de l’euro face au dollar serait un facteur inflationniste à prendre en compte.

A la lecture des avertissements contenus dans le rapport de cette agence de notation, les Allemands sont inclinés à conclure : si nous poursuivons le soutien des pays faibles dont les intérêts des dettes explosent avec les primes de risque qu’imposent les fonds d’investissement anglo-américains, nous risquons gros ! Un extrait significatif : « Si les pays forts de l’UE continuent à soutenir largement les pays faibles, l’Allemagne sera touchée ».

Rappelons ce commentaire plutôt étonnant de Moritz Krämer, responsable de la notation des pays européens au sein de l’agence Standard and Poor’s : l’Allemagne gardera sa note AAA, même si le pays entre en récession.

Question

Quelle est la stratégie recherchée par Standard and Poor’s, qui n’est qu’un instrument de pouvoir des factions oligarchiques américaines du cartel bancaire? Nous vous laissons débattre. Nous reviendrons pour notre part sur ce point dans le prochain numéro de LIESI, comme sur le remplacement du chef économiste allemand de la BCE, par un belge, ami du président de la banque centrale européenne, Mario Draghi, ex-associé de LA FIRME américaine Goldman sachs… Tout cela n’est pas anodin et nous promet bien des surprises.

 
221 Comments

Publié par liesiletter le 21 janvier 2012 dans Non classé

 

World War Web

avatar-menthalo7.jpg?w=645Par Menthalo – Vous avez certainement vu ces 2 derniers jours votre écran de Wikipedia devenir noir au bout de quelques secondes. L’écran vous explique que Wikipedia se mobilise contre une Loi américaine liberticide du net SOPA, acronyme de Stop Online Piracy Act, examinée par la commission des affaires juridiques de la Chambre des Représentants en ce moment même.

Cette loi est dans la lignée d’une disposition antérieure déposée au Sénat US, PROPA (Protect IP Act), en vue d’étendre la protection des droits d’auteur sur le net. Le SOPA prévoit une série de mesures à l’encontre des sites contrevenants. Les pénalités prévues incluent notamment la suspension des revenus publicitaires et des transactions en provenance de services comme Paypal, l’interruption du référencement sur les moteurs de recherche, et le blocage de l’accès au site depuis les principaux opérateurs internet. Le SOPA rend également délictuel le Streaming de contenu protégés.

1819640_mega_640x280.jpeg?w=645

Jeudi 19 janvier à minuit

La Justice américaine ordonne la fermeture du site Megaupload.com, l’une des plus importantes plate-formes de partage de fichiers sur internet et engage des poursuites contre 7 de ses employés pour violation des droits d’auteur.
Réplique immédiate de Anonymous
Le collectif de hackers Anonymous annonce sur twitter avoir mis hors service les sites de la Justice Américaine, de Universal Music et de l’association professionnelle du disque RIAA…. et en France, le site de HADOPI et celui d’Universal Music France.
Vendredi 20  3 h   N. Sharkozy, qui ne perd jamais une occasion de brasser du vent et de se mêler de ce qui ne le regarde pas, commente avec satisfaction la décision de la Justice américaine.
Vendredi  7h40  Attali sur Europe 1
La fermeture du site d’hébergement Megaupload par les autorités américaines «est une absurdité». «C’est une grande bataille pour savoir si on va avoir une gratuité d’accès et une autre forme de rémunération pour les artistes. Je suis contre Hadopi, pour une autre rémunération pour les artistes, donc cette fermeture est une absurdité parce qu’elle va être relancée par d’autres qui vont remplacer».
Vendredi 8H20 Nicolas Dupont-Aignan attaque Sharkozy sur debout-la-republique  se prononçant pour une licence globale: “le chef de l’état tombe le masque et montre quels intérêts il défend”
Vendredi 10H13 Déclaration d’Anonymous en vidéo parait sur Youtube.
Pour voir la déclaration de Anonymous sur youtube  et prendre d’une certaine façon parti, cliquez sur le lien.
Vendredi 10H30  Dominique de Villepin dans la Matinale de France Inter ….
Vendredi 11h45  Eva Joly …
Voilà le buzz du jour, qui fait flamber la toile et la scène politique… sujet frivole, non puisqu’il est sujet d’atteinte à la Liberté.
Une manière aussi de saluer les rebelles du groupe Anonymous, qui m’amusent.
 
185 Comments

Publié par liesiletter le 20 janvier 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 20 janvier 2012

trader254.jpg?w=645L’EURUSD n’étant pas parvenu à casser le support des 1.26, le rebond technique a été efficace et le cours s’est dirigé vers la première résistance de 1.2870. Les prochaines résistances sont à 1.3120 et éventuellement 1.34.
Ce rebond ne changera absolument rien à la tendance de fond qui reste baissière. Le cours se dirigera vers 1.235-1.15-1-0.9

De même la BCE prête de l’argent aux banques afin que celles-ci rachètent la dette !
C’est le serpent qui se mange la queue, histoire de gagner un peu de temps, rien de plus.

Cette remontée des indices, purement technique, évoquée depuis Noël, ne changera rien au programme: la tendance de fond restera baissière.

Dans nos analyses, nous parlons de la tendance principale, baissière avec 1700 points comme objectifs et nous intégrons également des analyses à court et moyen terme, entre autre la remontée que nous avons eu dernièrement.

Il suffit de lire et de suivre nos points. A lire certains commentaires certains souhaiteraient tout de suite avoir un CAC 40 à 1700 points. Pourtant nous avions bien précisé la tendance de fond sur 2012-2013.

Pour information, nous décalons les supports car certains sont obliques et comme le marché monte techniquement (actuellement), le support court terme peut monter également.

Le scénario ne bouge pas pour l’instant, tant que l’indice E-mini SP 500 reste au-dessus des 1285 points, nous restons dans le rebond technique et nous surveillerons les résistances 1315-1340 et 1400 points.

De même pour l’indice Future CAC 40, nous surveillerons les résistances 3430-3480 points.

Si vous reprenez notre scénario de début janvier, nous avions pensé à une dégradation à proximité des 3500 points pour donner de l’amplification au mouvement baissier.

Or l’agence S&P a dégradé plusieurs pays la semaine dernière !

Comme le Vatican l’évoquait, “vos notations sont en avance par rapport au calendrier et par rapport aux marchés” !

Auriez-vous prévu une double dégradation ? D’où le terme utilisé “perspective négative” ?

 
94 Comments

Publié par liesiletter le 20 janvier 2012 dans Non classé

 

La perestroïka de la BCE et l’art de l’illusion

eurosliasse.jpg?w=645Les médias parlent beaucoup des banques privées impliquées dans le problème des dettes souveraines grecques. On a tendance à oublier le fait que la Banque centrale européenne possède, elle aussi, une quantité non négligeable de ces obligations grecques. En réalité, depuis mai 2010, la BCE en a absorbé environ 50 à 55 milliards d’euros. Car quelque chose a bien changé depuis l’arrivée de Mario Draghi. Ce changement explique d’ailleurs la tenue des indices boursiers européens.

Sans le dire, la BCE fait tourner la planche à billets. L’arrivée de Mario Draghi et sa perestroïka au sein de la BCE ne sont, bien évidemment, absolument pas du goût des Allemands. La BCE distribue de l’argent aux banques privées qui achètent des obligations (qui deviendront pourries) sur des échéances courtes à des Etats en difficulté. Cela permet de freiner la tension sur les taux courts, mais la photographie des taux longs n’est pas aussi idyllique. Cela fait aussi plaisir à certains hommes politiques qui bénéficient de taux moins forts qu’avant une dégradation faite par une agence de notation… Mais tout cela n’est que montage court terme.

Les banquiers privés ne sont pas fous et savent pertinemment que nous sommes en sursis. On ne fait que décaler la catastrophe financière de quelques semaines. Ce changement s’est particulièrement opéré vers la période de Noël, ce que Trader Noé laissait à entendre en parlant des 3300 et 3400 pour le CAC40 et de la remontée probable du SP500. Depuis ? L’argent coule dans un trou sans fond.

marianneargentfenetre.jpg?w=645Si les banquiers centraux européens ont décidé de passer outre (sans le dire) les propres règles qu’ils s’étaient imposées, ils refusent cependant de participer à la restructuration volontaire de la dette grecque, dans laquelle sont actuellement engagés les investisseurs privés et qui pourrait se traduire pour ces derniers par une perte de 50% voire 60% de leurs investissements. On appréciera…
Pourquoi ? Parce que personne n’a le désir d’échanger les titres grecs contre de nouvelles obligations d’une durée très supérieure (jusqu’à 30 ans) et avec des taux inférieurs, de 5% ou 6%. Cela signifie clairement une perte sèche ! Et, en général, les banquiers n’aiment pas ça. On est donc dans la gestion au jour le jour sans aucune perspective de stabilité fondamentale.

Il est intéressant tout de même de rappeler qu’au début de cette affaire, en octobre 2010, Jean-Claude Trichet (alors président de la BCE) s’y était opposé de façon catégorique. Lorsque, à Deauville, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy se sont mis d’accord, il a parlé de « bêtise » et il a eu raison. Il est bien vrai que cet accord a eu pour conséquence de mettre à mal l’Italie et l’Espagne par la suite.

greece_faillite.jpg?w=645La BCE refuse donc de participer à la table des négociations entre le gouvernement grec et ses créanciers, alors qu’elle est pourtant en première ligne. Elle refuse d’entendre parler de restructuration. Ce qui se comprend d’une certaine façon : cela voudrait dire alors qu’elle “pénalise indirectement les autres pays de la zone euro dont elle a acheté des tires sur le marché secondaire… une broutille de 200 milliards d’euros au total, dont une part importante de l’Etat italien et de l’Espagne”.
En refusant de reconnaître des pertes d’au moins 20 milliards d’euros sur ses obligations grecques, la BCE ne veut tout bonnement pas tendre la main et demander la quête aux Etats qui colmatent déjà (donc les contribuables) les pertes des banquiers quand ils jouent au casino de la bourse des produits made un USA et font des pertes abyssales.
A force de s’enfoncer dans la magouille, il arrivera bien un moment où la BCE devra faire état de son stock d’or afin de montrer au Marché qu’elle est « crédible ».  Là, les choses pourraient devenir plus intéressantes.

Dernières nouvelles sur la Grèce et ses créanciers.

 
30 Comments

Publié par liesiletter le 20 janvier 2012 dans Non classé

 

Un beau moment de détente

 
20 Comments

Publié par liesiletter le 20 janvier 2012 dans Non classé

 

Le nouveau site des éditions Delacroix – LIESI est en ligne

fr3.jpg?w=645&h=217

Vous pouvez vous abonner à la lettre d’Informations Économiques Stratégiques Internationales ici

 
50 Comments

Publié par liesiletter le 19 janvier 2012 dans Non classé

 

Euro-Dollar

avatar-menthalo7.jpg?w=645Par Menthalo – Si on considère l’ancien canal baissier, matérialisé en mauve, on voit que les cours ont franchi sa limite supérieure, ce matin.
Cela aurait pu montrer le départ du rallye haussier, que j’espérais…
(un “rallye haussier” est une vague de hausse dans un marché baissier)
.. Mais en regardant le graphe de plus près, on voit que le 14 décembre dernier, l’axe du canal a pivoté (partie jaune).
Aucune des mèches basses des bougies de janvier n’ont été s’appuyer sur la limite basse. Aucune. Les traders attendaient-ils un retournement ?
En reliant toutes ces mèches basses, on obtient une nouvelle limite basse, et en traçant une parallèle, on s’aperçoit que les 3 dernières mèches hautes butent sur cette parallèle. Un nouveau canal s’est donc formé, dont la pente est moins prononcée.
Les cours, ce matin, viennent de toucher la limite haute et ont immédiatement reflué. Alors jambe de baisse devant nous ?
20120118euro-dollar-d.jpeg?w=645
Si on regarde les cours en Hebdomadaire, la chute continue depuis le 27 octobre nécessite une respiration.
Les programmes informatiques des robots-traders sont nourris de la suite de Fibonacci, nous devrions avoir a minima un retracement de cette baisse de 23,6% qui ramènerait brièvement les cours vers les 1,30… SG Global Research évoque même la possibilité d’un retracement de 38,2%  vers les 1,32.
Quand on voit la violence de l’attaque de S&P et de Fitch, cette belle bougie verte leur fait un pied de nez.
On voit sur ce graphe hebdo, que la bougie verte, s’appuie sur le bas du canal … ET sur un support, qui avait permis la hausse de septembre 2010.
Nous allons donc peut être pouvoir respirer un peu…
20120118euro-dollar-w.jpeg?w=645
Cette pause dans la chute de l’Euro a peut être quelque chose à voir avec les 1.000.000.000.000 d’Euros évoqués par le FMI.
Ces Banquiers centraux croient avoir l’extraordinaire faculté de créer un Millier de Milliards d’Euros ex nihilo, Credit Suisse parle même de 10 Trillions ….
Quels magiciens !
Quel dommage que Christine Lagarde n’ait pas eu ces talents d’illusionniste, quand elle était Ministre des Finances de la France !
Pour ne pas donner trop dans le simplisme, la Fed a déjà ouvert un Swap de 600 B$ à la BCE, pour sauver les banques européennes… le FMI ne viendrait que compléter.
Quoiqu’il en soit, la hausse de l’Euro face au Dollar, qui faiblit relativement, donne de l’air aux Métaux Précieux, qui ont apparemment de la marge à la hausse.
L’Argent, a percé l’oblique baissière la semaine dernière et est revenu s’appuyer sur le support vert, qui soutient la hausse depuis 2009. Par petites vagues successives, le Silver s’approche des 31$… Sauf catastrophe, les cours devraient se rapprocher du haut du canal baissier vers 36$, pour former une correction en “W” similaire à celle de l’or.
Plus le FMI, la Fed et la BCE créeront des Trillions de Dollars ou d’Euros, moins cette monnaie électronique n’aura de valeur… et plus les Métaux Précieux se valoriseront.
Souhaitons donc qu’ils réussissent leur nouveau tour de passe-passe, pour transformer les obligations pourries de toutes les nations en papier-toilette de luxe  SGDG…
(Hélas  cela se fera avec la Garantie Des Gouvernements, et c’est là où le bas blesse.)
S’ils échouaient dans leur entreprise, nous assisterions à l’Armagueddon des banques de la Planète, ce qui n’est pas souhaitable à CT.
Espérons qu’ils réussissent à bien cacher la poussière sous le tapis pour quelques mois encore.
20120118silver-w.jpeg?w=645
Souvenez vous que le Cartel avait annoncé par l’entremise de Lindsey Williams, qu’ils allaient augmenter massivement la dette des nations.
Depuis, Obama a demandé une rallonge massive au plafond de la dette et le tandem FMI-BCE cherche à équilibrer de ce côté-ci de la mare.
Pas étonnant que la Russie ait vendu la moitié de ses Obligations du Trésor Américain.
En résumé… j’attends une jambe de hausse Or et Ag à CT.
Nous verrons bien combien de temps durera cette éclaircie, alors ne boudons pas notre plaisir.
 
23 Comments

Publié par liesiletter le 19 janvier 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse de l’EURUSD et prudence sur le dossier Grèce/Crédit Agricole

Concernant l’EURUSD proposé à la vente à 1.415, la tendance de fond reste baissière. Une résistance importante se situe à 1.2880-1.29. Le support des 1.26 était important mais ne tiendra pas longtemps.
Sa rupture déclenchera une nouvelle chute vers 1.235-1.1. Ensuite nous pourrons imaginer cette année un départ successif quittant la zone euro  !
La rupture des 0.95-0.9 déclencherait une nouvelle accélération vers 0.6.

C’est clair, les dégradations des Etats, feront monter les taux d’intérêts (CDS) rendant le remboursement des dettes très difficile. Les mois de mars/avril pourraient être très importants pour la Grèce. Un échec des négociations nous inciterait à surveiller les banques (Unicredit, etc…). Déclenchement en série des CDS.

Un petit graphique qui en dit long et vient conforter ce qu’annonce Trader Noé/LIESI.

expo-banques-francasies.jpg?w=645

 

La Fed sous pression

Par Menthalo – Voilà deux graphes qui parlent d’eux mêmes et évoquent le problème de la Fed.
Le premier montre que la Chine, malgré ses excédents commerciaux, continue à diminuer sa position en Obligations du Trésor américain.
Le graphe est trompeur, puisque la Chine n’est passée de 1175,3 B$ en octobre 2010 à 1132,6 B$ en novembre 2011.
china-ust-bonds2.jpeg?w=645
La Russie pour sa part a diminué par deux ses US T-Bonds passant de 176 B$ à 80 B$.
russia-ust-holdings.jpeg?w=645
Pour d’autres raisons,  le Japon est passé de 1038 B$ à 875 B$ sur la même période (contrecoup des pertes industrielles de  Fukushima).
La GB de 428 B$ à 242 B$,  du fait de la violente récession de son économie… il faut bien trouver du cash quelque part.
La Fed est obligée de racheter les Obligations américaines en sous-main, qui viennent s’accumuler dans son bilan, qui gonfle dangereusement.
 
7 Comments

Publié par liesiletter le 19 janvier 2012 dans Non classé

 

Comment les médias poussent à la guerre

VIDEO sur le site et sur ce blog, avec texte d''eva R-sistons
 
39 Comments

Publié par liesiletter le 19 janvier 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Allo ? ….A l’eau ? Qui est là ?

trader253.jpg?w=645En espérant que cela ne soit qu’une fiction, nous surveillerons de très près le titre France Telecom. Tant que le cours évolue sous le niveau des 11.5 la tendance de fond reste baissière et une accélération pourrait se produire vers 11 euros. Sous les 11 euros, nous surveillerions les prochains supports 10 et 6 euros.

Nous trouverons une similitude avec le titre EDF proposé en alerte dernièrement… juste avant l’annonce de S&P…
Est ce que le grand méchant loup annoncera quelque chose sur France Telecom ? A suivre.

Pour EDF, nous surveillerons très attentivement le support des 17.4 euros !
Sous ce niveau, une accélération pourrait s’enclencher, tout comme celle de la période mai-juin. (On a vu la suite cet été).

Pour l’indice E-mini SP 500, la prochaine résistance à franchir pour voir une petite évolution est le niveau des 1310 points. Tant que le cours évolue au-dessus de la zone des 1275-1280, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Pour rappel il s’agit simplement d’un rebond technique.

 
28 Comments

Publié par liesiletter le 19 janvier 2012 dans Non classé

 

Quand on aime on ne compte pas

avatar31.jpg?w=645Un récent sondage (Harris Interactive) vient d’être publié sur la manière dont les Français perçoivent la dégradation de la note de la dette française par l’agence US Standard and Poor’s.
« Une majorité de Français juge que la perte du triple A de la France est imputable à la crise mais aussi à la politique de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement ».

Toutefois, le président de la République (qui a plus d’un million de chômeurs à son actif)” est considéré comme le candidat le plus apte des candidats, déclarés ou non, à l’Elysée, pour sortir le pays de la crise”. Qui a dit que les Français étaient des veaux ?

 
66 Comments

Publié par liesiletter le 19 janvier 2012 dans Non classé

 

Notation financière des pays européens par Standard and Poor’s

notations-financieres-des-pays-europeens

 
12 Comments

Publié par liesiletter le 19 janvier 2012 dans Non classé

 

MF Global fait des petits

ali-baba.jpg?w=645&h=306

“Les chiens ne font pas des chats.”

avatar-menthalo8.jpg?w=645Par Menthalo – Après MF Global, c’est au tour d’un courtier canadien de tomber pour les mêmes raisons.

Barret Capital, un courtier spécialisé dans les Matières Premières, est accusé par les autorités de régulation canadienne d’avoir utilisé l’argent de ses clients pour couvrir ses propres pertes. The Investment Industry Regulatory Organisation of Canada (IIROC) essaye de suspendre les licences de courtage de Barret Capital. “Une sentence de mort”, se plaint l’avocat de Barret, Darryl Mann, qui a cherché en vain à obtenir des délais. Le Courtier est interdit de trading sur les marchés options et futures, et toute transaction sur l’or et l’argent physique devra être avalisée par le Laurentian Bank Securities.
Barret gère 162 clients, dont la moitié vit en Israël. Les pertes globales ne sont pas encore révélées, mais certains clients supposés avoir plusieurs dizaines de milliers de Dollars en positif, se retrouvent avec une lourde position en négatif.
Jamie Cohen, le fondateur de Barret Capital, a été formé chez MF Global pendant quatre ans. Les chiens ne font pas des chats !
Cette histoire a un relent de Madoff, ce voyou de Wall Street, Co-créateur et président du Nasdaq, ruinant, mais uniquement par parrainage, l’élite financière juive.
Le marché de Toronto, le T.S.E., a très mauvaise réputation comme la plupart des places boursières canadiennes. C’est sur le TSE, que s’échange la plupart des actions des Juniors (Or, Ag ou pétrole) et une mine est un trou avec un menteur devant, avait coutume de dire Mark Twain. Ceux d’entre vous, qui s’y sont intéressés, auront certainement laissé quelques plumes dans des mines riches de promesses, lancées avec savoir-faire par des bonimenteurs et dont l’action s’envolera très vite avant de s’effondrer plus vite encore, une fois que vous y aurez investi. Dans bonimenteur, il y a menteur…
Qu’un élève de MF Global, disciple de Madoff, fonde une société de courtage à Toronto, pour oeuvrer sur le TSE, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’il fasse oeuvre de charité. Cet événement ne provoquera pas une faillite systémique, il est juste symptomatique de la faillite d’un système. Hier encore, le “Trader de Londres”, une source bien informée au coeur du Marché de l’Or de Londres, disait sur la chaine King World News, que le Comex de NY n’était plus un marché crédible. Les professionnels devant acheter du physique avaient fui ce marché aux voleurs. Dernièrement, JPM avait encore emprunté 3 Moz sur les stocks de l’etf SLV pour ne pas être en défaut de livraison. On estime que 25 Moz ont été empruntées ainsi à SLV, dit-il.
SLV affiche officiellement tous les jours l’état de ses stocks d’argent. Si on les écoute, ils disposeraient de 305 Millions d’onces d’Argent. Formidable pactole !
Libre à vous de les croire ou de douter de leur parole, puisque personne n’est autorisé à aller vérifier ou de demander un audit indépendant de ces stocks. Tout est affaire de confiance et l’ensemble du système fiduciaire est aujourd’hui gangrené.
Nous répétons le même discours inlassablement et néanmoins, certains lecteurs ont toujours des comptes-métaux chez SLV, Bullion Vault ou autres officines françaises plus récentes que je ne nommerai pas, pour ne pas leur faire de publicité. Ils assumeront leur légèreté le moment venu.
 
25 Comments

Publié par liesiletter le 19 janvier 2012 dans Non classé

 

“La Grèce est insolvable et va faire défaut sur ses dettes”

avatar-menthalo8.jpg?w=645Par Menthalo -  C’est ce qu’a déclaré Edward Parker, directeur de l’agence de notation Fitch. ” Le pays le plus endetté de la zone Euro est probablement incapable d’honorer ses obligations de 14,5 Milliards d’Euros qui arrivent à échéance le 20 Mars“, a t’il déclaré lors d’une interview à Stockholm aujourd’hui. Les efforts pour aménager un accord avec le secteur privé sur la manière de gérer les obligations de la Grèce constitueront néanmoins un défaut de paiement pour Fitch. “Les engagements dits du secteur privé compteront comme un défaut, c’est clairement un défaut dans nos livres.”

2012-grec.jpeg?w=645&h=514

Si Fitch considère qu’il y a défaut de paiement de la Grèce,  il ne sera plus possible d’arrêter le raz-de-marée des produits dérivés, les Credit Default Swaps, qui ont été contenus jusqu’à présent en évitant ce terme juridique, remplacé par ré-aménagement de la dette ou autres termes politiquement corrects. Mais ces qualificatifs proprets ne font pas les affaires de ceux qui ont couvert leurs prêts par des CDS, ou qui ont joué le défaut de la Grèce avec levier. Les uns doivent mettre une perte sèche dans leurs livres de compte sans pouvoir être remboursé par l’assurance, les autres perdent leur mise et le pactole espéré.

Le défaut de paiement de la Grèce pourrait donner le coup de grâce à Unicredit, dont la chute pourrait être lourde dans les comptes d’autres banques, notamment françaises.
il faut bien comprendre que dans ce que l’on qualifie de « shadow banking », l’interdépendance est telle que la faillite d’une seule grande banque provoquera une véritable onde de choc. La faillite de plusieurs grandes banques entraînera inévitablement la désintégration de toute la sphère financière au niveau mondial.” écrivait récemment Pascal Roussel.
La déclaration de Fitch Ratings a amené un plongeon de l’Euro et du fait de l’envolée du Dollar, une chute des Métaux Précieux exprimés en USD.
Si l’agence Fitch est anglo-américaine à l’origine, le groupe français Fimalac en a pris le contrôle en 1997. Le Président de Fitch est le français Marc Ladreit de lacharrière,  énarque de la promotion “Robespierre”. De 1989 à 1993, il est membre du comité de direction du Groupe Bilderberg et préside aujourd’hui sa section française. On voit que dans la crise de l’Eurozone, ces gens-là ne se contentent pas d’un second rôle. Non seulement, ils se plaisent à être scénaristes et metteurs en scène, mais il leur faut aussi monter sur scène pour relancer l’intrigue.
 
198 Comments

Publié par liesiletter le 18 janvier 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 18 janvier 2012

trader255.jpg?w=645La parité GBPUSD est proche de son support majeur à 1.525. La rupture des 1.5243 déclencherait une nouvelle phase d’accélération vers d’autres supports 1.376 et 1.295
Pour échapper temporairement à ce scénario, il faudrait que le cours franchisse dans un premier temps la résistance des 1.54. Ensuite, nous serions en présence d’une nouvelle résistance à 1.55.

L’agence S&P a dégradé plusi

eurs sociétés dont EDF ! Surveillons donc attentivement le support phare des 17.5 euros. Sous ce niveau, une accélération pourrait se déclencher.

Concernant l’indice E-mini SP 500, tant que celui-ci ne franchit pas la résistance des 1310, nous assistons à un ralentissement et nous surveillerons de très près les supports des 1280 puis 1267 points qui serviront de déclencheurs court terme.

Nous suivrons de très près la parité USDJPY que nous avions abordé cet été. La tendance de fond reste baissière et sans intervention des banques centrales les premiers supports importants se situent à 76.5
-76.2-76.1.
La rupture de ce dernier seuil déclencherait une phase d’accélération vers 70-68.5
Pour échapper à un tel scénario, il faut que le cours rebondisse puis franchisse les résistances 77 et 78.5.

 
11 Comments

Publié par liesiletter le 18 janvier 2012 dans Non classé

 

Les dégradations se succèdent… pour les entreprises liées à “la sphère gouvernementale” française

Le 16 janvier 2012, Trader Noé nous adressait un appel urgent concernant EDF. Nous avions décidé de le mettre en ligne.

C’est avec une certaine gêne que nous lisons, comme beaucoup depuis hier soir, cette annonce:

edf.jpg?w=645&h=483

L’agence de notation Standard and Poor’s a annoncé aujourd’hui la dégradation d’un cran de la note du géant public français de l’électricité EDF et de sa filiale RTE, ainsi que celle de la SNCF, dans la foulée de la perte du triple A de la France la semaine dernière. S&P, qui place également la note A+ d’Aéroports de Paris (ADP) sous perspective négative, descend la note d’EDF et de RTE de AA- à A+ et celle de la SNCF de AA+ à AA, indique-t-elle dans un communiqué.

S&P a également annoncé qu’elle dégradait d’un cran Réseau Ferré de France (RFF), l’Unedic, la Cades et l’AP-HP. Ces quatre poids lourds du secteur public perdent tous leur triple A pour descendre à AA+, indique l’agence dans un communiqué, avec une perspective négative sur la note, signifiant que SP envisage une autre dégradation à moyen terme.

Ces dégradations ou cette baisse des perspectives concernent au total 13 entreprises de la zone euro dans le giron public, “directement affectées par la dernière action sur la notation dans l’eurozone du fait de leur statut” lié à la sphère gouvermentale. S&P indique qu’elle détaillera ultérieurement les raisons de ses décisions entreprise par entreprise.

Maintenant, les banques et les assurances sont plus que jamais dans la lunette de tir de l’agence AMERICAINE. Ces derniers événements ne viennent que confirmer l’alerte rouge que nous avons titré dans le dernier numéro de LIESI (246). Attention à CREDIT AGRICOLE.

Les oligarques de Wall Street ont manifestement décidé d’accélérer la cadence de destruction de la France… ce qui laisse l’ami des Américains sans voix.

 
9 Comments

Publié par liesiletter le 18 janvier 2012 dans Non classé

 

Organisation de la pénurie de SILVER

avatar-menthalo8.jpg?w=645Par Menthalo – Le gouvernement américain vient de fermer la mine “Lucky Friday” de la Companie minière HECLA, l’une des très rares mines “pure silver” du marché.  La décision a été prise à la suite d’un accident dans la mine,  le 1′ décembre dernier, qui a causé des blessures mineures à 7 ouvriers de la mine. Le gouvernement a demandé que l’étayage soit remplacé, ce qui prendra un an. Cette mine représente 30% de la production d’Argent de HECLA. Le jour de l’annonce, le titre a perdu 20%. Cette baisse de production de 3 millions d’onces d’argent par Hecla sur un an représente presque un mois de vente de Silver Eagle.

tumblr_l1jli7o6lk1qbyk5qo1_r1_500.jpeg?wIl y a une véritable Kabbale contre les mines, dont les titres sont outrancièrement vendues à découvert sur les marchés américains et canadiens.
Si on regarde le prix des plus belles mines d’argent, comparé à un investissement équivalent en physique, il est plus sage d’être en pièces d’argent qu’en actions minières.
Le dossier Silver disait déjà fin décembre que la baisse de la production américaine et canadienne de Silver semblait extrêmement suspecte. Il me semble que ces deux pays font en sorte de conserver leurs matières premières (or, argent et pétrole), qu’ils ont pourtant en abondance, tout particulièrement le Canada.  La fermeture de “Lucky Friday” me semble faire partie de la stratégie du Cartel en général et de GFMS en particulier, pour organiser une pénurie d’Argent. Ils semblent vouloir créer à terme “une Bulle du Siècle” à côté de laquelle la “Tulipomania” fera figure d’enfantillage.
 
 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche