Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 08:12
 
 

Zone EuroRien de moins harmonieux que le chant du cygne, c’est celui d’escrocs nous invitant au suicide en tablant sur notre incompréhension de ce qui se passe… La zone euro est apparu depuis longtemps aux yeux de quelques uns comme invivable, une sorte de créature de Frankstein, étant donné que le docteur Frankestein serait les transnationales financiarisées et leur créature cette chose incapable de se mouvoir par temps de crise, faute d’avoir la capacité de faire autre chose que servir son maître.  Ce qui n’était que prédiction de mauvaise augure est en train de se mettre en place, même les plus intéressés au maintien de la dite zone euro ne savent plus qu’en dire.

 

 Ainsi Joseph Stiglitz,qui a par ailleurs le difficile rôle de conseiller officieux de Georges Papandréou (qui fut son élève à Princeton),ne sait plus à quel saint se vouer tant le plan d’aide à la Grèce est une sorte de corde qui soutient le pendu et de surcroît certains gouvernment de la zone euro n’ont pas envie de le valider, et jouent la montre en espérant/ craignant la déclaration de banqueroute.Les “marchés” n’ont qu’une idée: non seulement un tel plan organise la récession, ça ils s’en moquent mais les pays de la zone ne sont pas en situation d’en assumer un autre, qui de surcroît dans le cas de l’Espagne serait encore plus lourd. Par parenthèse, notons que l’Espagne a promis le renflouement partiel de la Grèce, mais avec quel argent et surtout pour qui in fine ?

  Poursuivons les métaphores. Le marché c’est la marée noire dans laquelle les Etats de la zone euro euro sont englués comme de vulgaires cormorans, surtout qu’ils se sont eux-mêmes amputés en livrant leur destin à une banque “indépendante” , la BCE. L’euro resistera-t-elle à cette nappe mortifère ?

Soyons clairs si l’on peut l’être dans cette visqueuse situation, la zone euro est déjà en train d’éclater, puisque sous la pression des marchés il y a déjà deux zones, de basse et haute pression, les capitaux que l’on injecte en grèce repartent déjà à la recherche du profit vers les pays “stables”, préteurs, comme l’Allemagne et la france, qui peuvent emprunter à des taux “prix d’ami”, comme jamais, pourquoi s’en priveraient-ils quitte à faire croître leur dette ? Quitte à ce que Fillon noyus explique que la dette est mortelle, mais ces hypocrites savent bien que tout discours et mesure musclée de rigueur favorise l’afflus des prêts de capitaux. En fait, la spéculation s’engouffre chez nous et exige des gages pour déverser les capitaux dont d’autres pays sont privés, y compris la Grèce où l’on déverse et qui partent aussitôt.

Est-ce que vous avez compris qui paye et à qui ça rapporte ? Et jusqu’où vous voulez aller ! jusqu’à quel fin de vos droits. Celui ou celle qui vous raonte qu’il faut sauver ce machin là est soit vendu soit imbécile, ou les deux…

Danielle Bleitrach

illustration ajoutée par Dazibaoueb


Auteur : Danielle Bleitrach - Source : Changement de société

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12689

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Le Futur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche