Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 18:45
Vous enviez les traders ?

Vous voulez devenir un gros capitaliste ?

Cet article est pour vous.

Sur ce blog, tout le monde trouve son compte..

Attention: N'oubliez pas de me reverser 10 %
sur tout ce que vous allez gagner grâce à moi,
normal, non, dans une société capitaliste
qui se respecte ? Hé hé.... 

Votre Eva, toujours aussi croustillante





Chaque jour, les meilleurs traders de la planète
accumulent des gains de 95%... 60%... 43,90%... 51,35%...
au nez et à la barbe de la crise !

Leur secret ? Ils n'investissent pas sur les valeurs corrélées au CAC 40... mais sur un ensemble de marchés bien plus profitables !



Oubliez la crise & oubliez le CAC 40
 :

Finies les contraintes,
à vous les plus-values !
 

Voici comment - avec un seul et unique compte-titre - vous allez désormais agir sur les marchés pratiqués par les traders les plus performants...

 

Cher Investisseur,

3,44 milliards de dollars - soit 2,4 milliards d'euros de bénéfices - c'est la performance à peine croyable réalisée par la banque Goldman Sachs au deuxième trimestre 2009.

Il y a forcément un truc... Comment font ces traders  pour accumuler autant d'argent dans un contexte de crise financière si défavorable ? Et surtout... est-il possible d'en faire autant ?

Eh bien oui, c'est possible... et vous allez en faire l'expérience très rapidement.

Je ne vous dis pas que je vais vous faire gagner 2 milliards et demi d'euros en 3 mois - c'est bien entendu impossible pour vous comme pour moi !

Ce que je peux faire par contre, c'est vous ouvrir l'accès à des opportunités de gains qui vous étaient inaccessibles jusqu'à aujourd'hui.

A l'arrivée, ce sont des performances dignes des meilleurs traders qui pourraient alimenter votre compte-titre - à condition de connaître les deux secrets du trader professionnel...

Premier secret : les professionnels n'investissent pas forcément sur un seul et unique marché - ils se positionnent sur plusieurs marchés à la fois, sans aucune restriction.

Ils profitent ainsi, tour à tour, des meilleures tendances du Forex... du pétrole... des métaux précieux... de l'or ou encore du soja- en fonction des opportunités.

De son côté, le particulier choisit le plus souvent d'investir des valeurs du CAC 40 ou qui lui sont corrélées - notamment parce qu'elles n'obligent pas à ouvrir plusieurs comptes boursiers et qu'elles sont plus faciles à suivre...

Deuxième secret : pour les traders, investir sur des actions classiques n'est que pure perte de temps ! Ils préfèrent trader avec effet de levier, ce qui leur permet d'atteindre de très hauts rendements dans des délais très brefs.

Vous comprenez maintenant que les chances de faire de vrais gains sont très limitées pour un particulier. Alors, imaginez que nous fassions aujourd'hui sauter toutes les barrières qui vous empêchent de profiter de la meilleure part du gâteau...

Vous n'aurez plus aucune difficulté pour échanger du pétrole, de l'or ou la paire EUR/USD : vous basculerez d'un marché à un autre en un claquement de doigt.

Vous n'attendrez plus 6 mois pour solder vos positions : avec les titres que je vais vous révéler, quelques jours à quelques semaines suffisent...

Vous pourrez dès lors accumuler des gains de 95% en 6 jours... 60% en 3 jours... 43,90% en 7 jours... 26,99% en 3 jours... 51,35% en 24 heures...

... tout cela avec seul et unique compte-titre pour l'ensemble de vos opérations.

Sachez avant d'aller plus loin que certains de mes lecteurs ont réalisé au premier trimestre 2009 plus de 120,50% de performance (gains + pertes) - ce qui est considérable.
 
Convaincu ? Je vous inviterai dès la fin de ce message à en faire autant. Mais pour commencer, permettez-moi de vous expliquer comment de telles performances sont réalisables en cette période de crise financière...

 

Mettez la Fed, la BCE... et toutes les autres
au service de votre portefeuille !


Vous avez vu le dollar ?
Après avoir chuté en 2008 jusqu'à 1,59 pour un euro, il est remonté à 1,54... pour atteindre 1,25 début 2009 et 1,40 mi-2009 -- et si vous voulez mon avis, ces montages russes ne sont pas terminées.

La Fed continue de baisser ses taux, les marchés boursiers sont sur les dents, la crise du crédit continue de faire des ravages : pendant ce temps, le billet vert joue au yo-yo... et chacun de ses mouvements rapporte des plus-values spectaculaires aux investisseurs qui savent le jouer...

Et que dire du pétrole ? Après avoir atteint un pic à plus de 140 $, il est repassé bien au dessous des 50 $ le baril. Qui peut prédire quelles décisions prendront les membres de l'OPEP lors de leur prochaine rencontre ? Il suffit de peu pour que l'or noir soit de nouveau propulsé vers les sommets.

Et n'oublions pas l'or ! Il a fusé à plus de 1 025 $ l'once en 2008... est repassé sous les 1 000 $... a repris 25 $... se négocie à plus de 800 $ à l'heure où j'écris ces lignes... et qui peut dire où il sera demain. L'or vient d'entrer dans une nouvelle phase de hausse... une phase qui sera aussi agitée que fructueuse.

Qu'il s'agisse de l'or, de la parité euro/dollar, du pétrole, du yen... ce n'est pas sur les marchés actions qu'on verra de tels rebondissements dans les mois qui viennent, croyez-moi.

Non, le potentiel de gains, en ce moment... c'est du côté des devises et des matières premières qu'on le trouve. Que ces secteurs grimpent ou baissent, ils sont bien plus dynamiques -- et présentent par conséquent bien plus d'opportunités que les actions.

Mais le plus important, c'est que je vous propose aujourd'hui un moyen de jouer directement les mouvements de devises et des matières premières -- sans devoir investir dans des actions du secteur, ni vous casser la tête avec un compte FOREX compliqué et contraignant.

Ce n'est pas seulement possible, mais c'est aussi facile que d'appeler votre courtier ou de passer un ordre en ligne.

Cette manière de démultiplier des évolutions des cours des devises et des matières est simple : les warrants.

Et j'ai mis sur pied un moyen d'en profiter en toute simplicité -- grâce à un service de conseils appelé Signal Matières & Devises. Inutile d'être un pro de la finance pour l'exploiter  : il vous révélera exactement ce qu'il faut faire pour engranger des gains à deux, voire trois chiffres, à la moindre évolution des cours des devises ou des matières premières.

 

Comment faire des gains à répétition en jouant directement
les matières premières et les devises


Voici quelques exemples des gains que la méthode Signal Matières & Devises a enregistrés sur l'année 2008 :

  • 43% grâce à l'argent
  • 61% grâce au pétrole Brent
  • 67% grâce à la parité euro/dollar
  • 154% toujours grâce à la parité euro/dollar
  • 71% grâce à l'or
  • 125% grâce à l'argent-métal

En fait, 50 positions ont été ouvertes et clôturées en 2008... pour une performance cumulée de 651% (gains ET pertes compris) -- soit une performance moyenne de 13% par transaction !

Si vous aviez placé un petit investissement de 1 000 euros dans chacun de ces trades, vous auriez engrangé 6 510 euros de purs profits.

Pas mal, non ? Et regardez ce qui se passe quand vous investissez un peu plus... Avec une mise de 2 500 euros dans chacune de ces transactions, vous auriez aujourd'hui 16 275 euros en plus... Et si vous aviez investi à chaque fois 5 000 euros... ce sont 32 550 euros qui reposeraient aujourd'hui sur votre compte !

Ces performances le prouvent : Signal Matières & Devises peut vous aider à exploiter tout le potentiel des matières premières et des devises -- en toute simplicité.

Mieux encore : grâce aux warrants put et call, vous pouvez faire des plus-values que les cours grimpent -- ou baissent.

Mais attention... le but n'est pas de vous faire perdre votre temps et votre argent en risquant des sommes insensées et en achetant des dizaines et des dizaines de warrants, dans l'espoir que l'un d'entre eux soit "un gros coup". Non, avec Signal Matières & Devises, vous bénéficiez de toute mon expérience de professionnel des marchés. Je vous aiderai à vous concentrer sur les trades qui comptent... semaine après semaine après semaine.

N'oubliez pas les gains de 61%, 71%, 67% ou encore 125% et 154% que les warrants en devises et matières premières ont déjà rapporté en 2008... et voyez le rendement pitoyable du CAC 40 : sa valeur a perdu près de 42 % sur la même année !

Comment voulez-vous engranger de véritables gains avec de telles performances ? Je pense que vous serez d'accord pour dire que le trading sur les matières et les devises -- s'il est fait prudemment, avec les bons conseils et en se positionnant aux bons moments -- est sans aucun doute le moyen le plus rapide et le plus facile d'enregistrer plus-value après plus-value.

Maintenant, vous vous demandez peut-être...

 

Que sont les warrants matières et devises...
et pourquoi est-ce que tout le monde n'y investit pas ?


Je m'aperçois que je ne me suis pas encore présenté... Je m'appelle Nicolas Rémy. Et depuis des années que je travaille sur les marchés, je me suis aperçu que le trading en warrants est enveloppé de mystère pour l'investisseur moyen. Plus maintenant. Parce que s'il y a bien une chose dont je suis certain, c'est que les warrants offrent vraiment des risques limités pour des gains illimités -- surtout quand on les applique à des secteurs aussi actifs que les matières premières ou les devises.

Beaucoup de gens n'investissent pas dans les warrants parce qu'ils croient tous les préjugés et les mythes du trading en warrants. Le mythe n°1, c'est que les warrants sont trop risqués, mais ce n'est tout simplement pas vrai. En fait, vous pouvez faire des gains en tradant les warrants sur des marchés à la hausse... ou à la baisse.

Vous pouvez vous positionner sur un warrant... et voir son cours doubler en quelques semaines, voire en quelques jours. On ne voit pas souvent les actions doubler sur des périodes si courtes... pas plus qu'on ne voit des gains aussi spectaculaires sur les actions que sur les warrants.

Autre mythe : la plupart des warrants expirent sans aucune valeur. Pour les investisseurs ordinaires, c'est peut-être le cas... mais comme vous le verrez avec mes stratégies gagnantes, vous vendrez le warrant bien avant la date d'expiration pour maximiser votre profit ou minimiser la perte.

Alors ne restez pas en coulisses : ne manquez pas l'énorme potentiel de profits des devises et des marchés matières premières... laissez-vous guider par mes conseils... et faites des gains quoi qu'il arrive sur les marchés.

Je ne vais pas vous parler en détail des warrants, parce que franchement, pour l'instant, vous n'en avez pas besoin d'en savoir plus à ce sujet pour profiter de mes conseils. Retenez simplement qu’ils sont aussi simples à acheter et vendre qu’une action, et qu’ils peuvent générer de coquets profits (en plus, je vous offre DEUX GUIDES GRATUITS qui vous serviront d'initiation aux warrants -- vous les recevrez en cadeau lorsque vous essaierez Signal Matières & Devises).

En termes très simples... un warrant vous donne le droit d'acheter OU de vendre ce qu'on appelle un sous-jacent (le dollar, le pétrole, l'or, etc., dans notre cas) à un certain prix durant une période donnée.

Si vous pensez que les cours vont grimper, vous achetez un call, le droit d'acheter un sous-jacent à un certain prix. Si vous pensez que le sous-jacent va chuter, vous achetez un put, c'est-à-dire le droit de vendre la valeur à un certain prix.

Vous n'achetez ou ne vendez pas la devise ou la matière en question, juste le "droit" de le faire.

Et c'est bien ce qui fait du trading en warrants un véritable bouclier contre les catastrophes boursières et les retournements financiers... les ouragans, les pénuries de pétrole, la hausse des prix du gaz, les attentats, les ralentissements économiques... bref, tout ! Si les marchés plongent dans le rouge, il suffit de chercher les puts bien placés pour tirer profit du marché baissier.

Et cela pourrait vous rapporter de jolis gains :

Entre le 21 et le 22 octobre 2008, par exemple, mon système avait repéré que le baril de Brent était bien parti pour baisser... et grâce à ses signaux, vous auriez pu engranger 61% de plus-value grâce au warrant put sur le Brent.

Il y a aussi eu le gain de 71% que Signal Matières & Devises vous aurait aidé à enregistrer en moins d'une semaine, entre le 9 et le 12 septembre 2008... grâce au warrant put euro/dollar -- sans vous soucier d'acheter le moindre dollar, d'ouvrir un compte FOREX ou quoi que ce soit d'aussi complexe. Vous auriez simplement appelé votre courtier ou passé votre ordre directement en ligne... puis suivi mes instructions et encaissé vos plus-values !

Mais, me direz-vous, comment faire des gains à deux chiffres alors que les cours ne bougent que de quelques points ?

 

Le secret de l'effet de levier...
et comment il peut vous rendre bien plus riche
en très peu de temps !


La réponse tient en trois mots : effet de levier. L'effet de levier, c'est tout simplement une manière de multiplier le potentiel de profit -- tout en limitant stratégiquement votre risque. Les warrants sont des instruments à effet de levier ; rien de plus compliqué que des puts et des calls cotés en bourse. C'est extrêmement simple, mais la plupart du temps, c'est aussi extrêmement efficace !  


Le GRAND avantage, pour vous, c'est que vous n'avez pas besoin d'être un millionnaire ou un génie de la finance pour exploiter les warrants. Ils coûtent quelques centimes ; même en investissant seulement 1 000 euros, vous pouvez repartir avec des gains considérables.

Voici un petit exemple qui vous montre comment fonctionne l'effet de levier :

Imaginons que le 29 février 2008, après avoir observé les cours et les conditions du moment, vous décidez que le dollar va faire des siennes. Le billet vert venait en effet de passer le seuil des 1,52/euro. Vous achetez un warrant euro/dollar à 1,12.

Les jours passent... ainsi que les décisions de la Fed... les crises de panique boursière... et les pertes pour les investisseurs en actions.

Le 18 mars 2008, trois semaines plus tard, vous regardez ce que devient l'euro/dollar : 1,59/euros... Cela fait une augmentation de 5% environ pour la monnaie unique. C'est déjà beaucoup, sur le marché des changes... Mais n'oubliez pas l'effet de levier : grâce à lui, votre warrant euro/dollar est passé de 1,12 à 2,84 -- soit une hausse spectaculaire de... 154%.

Les warrants vous permettent tout simplement de démultiplier le moindre point d'évolution des cours -- et lorsqu'on applique ce principe à des sous-jacents qui bougent aussi rapidement que les devises ou les matières premières... on obtient un potentiel de gains tout simplement explosif.

Je ne vois qu'un seul inconvénient aux warrants : leur valeur diminue avec le temps. Si l'investissement sous-jacent n'évolue pas assez rapidement pour générer de véritables profits avant une date spécifique, votre warrant expirera sans valeur. C'est un risque... mais vous n'aurez perdu que le prix de votre warrant. C’est le piège dans lequel tombent souvent les novices... mais rassurez-vous : de toute façon, je vous recommanderai de solder votre position -- et de prendre vos gains -- bien avant que votre warrant n'expire.

 

Des rendements à deux chiffres -- ou plus --
sans acheter, vendre ou détenir une seule action !


Mais avant d'aller plus loin, mettons une chose au point. Même si mon but est d'enregistrer un maximum de gains, je voudrais m'assurer que vous compreniez que des pertes peuvent se produire.


Les cours des devises et les matières premières bougent vite... et j'ai beau être un analyste aguerri, doté des meilleurs outils d'analyse, je ne suis pas devin ! Signal Matières & Devises est un service rapide, demandant une certaine réactivité.

Ceci dit, rappelez-vous qu'avec les warrants, votre risque est limité au coût du warrant... et non à celui du sous-jacent.

Et surtout, vos gains ont toutes les chances de dépasser de loin vos pertes. La gestion du couple risque/rendement est en effet une de mes principales priorités... Sans oublier que vous aurez de multiples occasions de faire des profits -- semaine après semaine, mois après mois, année après année... La Bourse a beau ralentir, l'or, le pétrole, le dollar... et tous les autres... sont dans une phase ultra-dynamique.

Les raisons mêmes qui ralentissent l'économie électrisent littéralement les devises et les matières premières -- et multiplient les opportunités pour vous.

Pour profiter de ces opportunités et assurer un maximum de positions gagnantes, je fais des recherches minutieuses. J'étudie les fondamentaux et l'économie. Je réalise aussi des analyses graphiques et techniques approfondies évaluant l'impact des événements sur la direction des marchés. Je regarde de près les devises et les matières sur lesquels reposent nos warrants.

Pas de recommandations dans tous les sens : je cherche LA pépite. Et c'est pour ça que mes performances sont si bonnes. La qualité, pas la quantité. En plus, je ne me cantonne pas à un seul secteur : l'euro/dollar, le yen/dollar, l'or, le pétrole, l'argent... si ça bouge, vous serez en position pour en profiter.

Cette diversité minimise également les risques, si bien que vous n'êtes jamais lourdement investi sur une seule région du marché. En d'autres termes, vos œufs ne sont pas tous dans le même panier... ce qui vous permet d'éviter les risques tout en détectant les profits potentiels où qu'ils se trouvent.

Signal Matières & Devises est basé sur un système unique, avec des critères exclusifs que j'ai personnellement développés et qui me permettent d'être ultra-pointu et efficace dans mes choix. Mon but est très simple : anticiper la tendance à court terme sur le sous-jacent, déterminer avec précision les points d’entrée et de sortie, et bien entendu... sélectionner le warrant le mieux adapté pour jouer mon scénario. Je calcule aussi avec précision le coefficient risque/rendement pour chaque opération ; ainsi les gains potentiels sont maximisés et le niveau des pertes potentielles strictement limité.

Je ne peux pas vous en dire plus, pour des raisons de confidentialité -- mais avec des gains de 71%... 61%... 67%... et même 125% ou 154%...je pense que vous serez d'accord sur le fait que ma méthode de sélection fonctionne assez bien... 

 

Ne perdez pas de temps à vous demander quel warrant acheter
-- je les sélectionne pour vous

Vous décidez si vous voulez vous positionner...
et je vous aiderai à enregistrer gain après gain !


Et ne vous inquiétez pas : vous n'aurez pas à suivre les devises, les matières premières ou quoi que ce soit. Avec les alertes Signal Matières & Devises, vous recevrez des recommandations extrêmement complètes et claires : vous n'aurez plus qu'à appeler votre courtier si vous choisissez de me suivre.

Si j'ai un conseil à vous donner, cependant, c'est d'appliquer toutes mes recommandations. C'est le seul moyen prouvé que je connaisse de vous assurer que vos gains compenseront vos pertes. Si vous "faisiez vos courses" parmi mes conseils, rien ne vous garantit une performance positive année après année : imaginez que vous ne sélectionniez que les quelques coups perdants ! Mais le choix vous appartient, au final.

La principale raison pour laquelle les gens échouent dans le trading en warrants, c'est qu'ils jouent trop de warrants, quasiment au hasard, en espérant obtenir un gagnant. Mais il suffit de quelques transactions pour sortir gagnant ; vous pouvez clairement voir d'après les gains que j'ai engrangés depuis le début de l'année que la stratégie Signal Matières & Devises fonctionne ! Les profits de 125%... 67%... 71%... 61%... 154%... et tous les autres gains à venir sont là pour le prouver.

La première étape vers les gains, c'est de lire mes recommandations... et d'appeler votre courtier pour les appliquer. Vous ne le regretterez pas.

 

Voilà comment profiter de mes recommandations
pour un maximum de potentiel à chaque trade


Jusqu'à maintenant, je vous ai parlé de l'importance d'acheter les bons warrants -- le choix en lui-même des valeurs sur lesquelles vous allez vous positionner.


Maintenant, venons-en au côté "passer à l'action". Là aussi, quelques principes simplissimes mais essentiels vous aideront à MINIMISER vos risques et MAXIMISER votre potentiel de profit. Si vous décidez de vous lancer, suivez ces règles simples... votre portefeuille vous remerciera !

  • Règle d'or n°1 : Restez dans la partie
    Pour faire des gains avec les warrants, il faut vous positionner... et continuer à vous positionner. Je le répète : je vous conseille de ne pas faire le tri dans les recommandations que je vous enverrai. Soyez réguliers et jouez tous mes conseils : vous aurez ainsi les meilleures chances de maximiser vos gains tout en compensant les inévitables pertes.
  • Règle d'or n°2 : définissez votre cible... et tenez-la
    Eliminez au maximum les émotions de votre trading. Vous perdrez à coup sûr si vous vous attachez trop à une position ou une autre. Pour vous y aider, mes recommandations mentionnent un seuil d'achat, un objectif et un seuil de sécurité pour tous les warrants recommandés dans le cadre de Signal Matières & Devises. Et je vous enverrai également une alerte lorsque le moment de vendre sera venu : vous n'aurez plus qu'à suivre mes instructions.

    Vous en saurez plus sur mes stratégies et mes astuces de trading dans les DEUX GUIDES GRATUITS que je vous offre pour votre inscription. Je vous en dirai plus à leur sujet dans un instant. Mais revenons pour l'instant à là...

  • Règle d'or n°3 : suivez vos positions
    Même si je vous dirai quand acheter et quand vendre, c'est à vous de surveiller vos positions -- c'est de votre argent qu'il s'agit, après tout ! Trouvez un moment où contrôler vos positions -- et faites-le sans faute. Cela ne vous prendra que quelques minutes par jour... mais croyez-moi, cela vous aidera beaucoup à vous assurer des gains de 125%, 67%, 61%, 71%...... régulièrement et sans mauvaises surprises.

  • Règle n°4 : ne soyez pas trop avide
    Dans le trading en warrants, surtout sur des marchés aussi volatils que les devises et les matières premières, l'avidité est mauvaise conseillère. Elle vous susurre à l'oreille : "attendez... ne vendez pas... ça va encore grimper/baisser". N'écoutez pas ! Soyez discipliné. Soyez intelligent. Ne tentez pas le diable : quand nous atteignons la cible fixée -- vendez.

Après tout, une nouvelle recommandation ne tardera pas à arriver ! Et surtout, gardez en tête ce vieux proverbe... mettez-le en fond d'écran sur votre ordinateur... faites-le broder sur votre oreiller si nécessaire... bref, n'oubliez jamais que...

 

Personne n'a jamais perdu d'argent en PRENANT ses gains !

Plus rien ne nous empêche de me suivre pour profiter des opportunités que je dénicherai pour vous dans Signal Matières & Devises. C'est très simple :

... positionnez-vous à chacune de mes recommandations, selon ce que vous souhaitez investir (je suggère entre 1 000 et 5 000 euros par trade, en général)...

... ensuite, surveillez vos positions ouvertes, sans oublier de vendre lorsque je vous en donne le signal...

... et vous verrez les gains s'accumuler, régulièrement, sereinement et sans prendre de risques inutiles.

Le moment est idéal pour commencer.

Certains jours, des gains à trois chiffres seront au programme. D'autres jours, ce sera deux chiffres "seulement", voire un. Et de temps en temps, vous subirez une perte... mais croyez-moi, les plus-values les compenseront largement à terme.

 

Alors, prêt à enregistrer gain après gain ?
Si oui, voici comment recevoir
ma prochaine recommandation à coup sûr
 

Etes-vous prêt à commencer à engranger des gains réguliers sur mes recommandations gagnantes ? N'est-il pas temps de rejoindre le service Signal Matières & Devises pour profiter du potentiel des devises et des matières premières -- tout en évitant les véritables sables mouvants qui guettent vos investissements sur les marchés actions ?

La question, c'est... êtes-vous prêt pour des profits spectaculaires ? Ou bien allez-vous vous contentez des maigres gains des marchés boursiers ? C'est votre choix, bien sûr, mais...

... Je pense que vous êtes prêt pour la prochaine recommandation gagnante. Et voilà comment en profiter :

 

Faites des gains que vous n'auriez jamais cru possibles
dans les conditions actuelles...


Je vous adresse cette offre, parce que je pense que vous avez ce qu'il faut pour gagner une coquette fortune grâce aux warrants sur devises et matières premières. Rappelez-vous que le plus difficile, c'est de savoir quel warrant acheter, quand l'acheter, et quand le vendre. Le reste, c'est juste du passage d'ordres.

Et avec Signal Matières & Devises, je vous dirai exactement QUEL WARRANT acheter, à quel moment vous positionner et quand solder votre position ; je vous apprendrai les stratégies gagnantes et la discipline nécessaires pour exploiter au maximum chaque trade sans prendre de risques inconsidérés.

En quelques semaines, jours ou mois... vous pourriez gagner plus d'argent que vous le pensiez possible au vu de la morosité ambiante sur les marchés actions.

Bien entendu, un service d'une telle valeur n'est pas gratuit. Avec des gains potentiels à deux ou trois chiffres, vous pourriez penser que je demanderais 10%, ou même 5%, de vos gains. Eh bien, sachez que le prix d'inscription à Signal Matières & Devises n'est que de 214 euros par trimestre ! Considérant que des plus-values de l'ordre de 125%, 67%, 71%, 61%, 154% sont au rendez-vous... je pense que ce prix n'est pas exagéré.

 

Ne prenez aucun risque !


En plus, vous bénéficiez d'une Garantie 100% Satisfait ou Remboursé. Si pour une raison ou pour une autre vous n'êtes pas satisfait de Signal Matières & Devises, vous pouvez toujours changer d'avis et annuler sous 30 jours.


Commencez en douceur. Vous pouvez par exemple vous contenter de lire mes recommandations pendant quelques temps... ou de les suivre dans le cadre d'un portefeuille fictif, sans risquer un centime.

Ensuite, voyez où vous en êtes dans 30 jours. Cela devrait vous donner assez de temps pour voir si le service Signal Matières & Devises vous convient.
 
Et si vous n'êtes pas satisfait des résultats après 30 jours, il suffit de nous écrire pour annuler. Nous ne vous poserons aucune question. Vous recevrez un remboursement intégral de votre abonnement.

Si vous voulez avoir un peu plus de temps pour décider si Signal Matières & Devises est bien fait pour vous, profitez de la formule d'abonnement trimestriel très pratique -- seulement 214 euros par trimestre (soit 856 euros par an). Vous pouvez ainsi annuler quand vous le souhaitez, toujours sur simple courrier ; vous recevrez alors un remboursement au prorata des mois restant à courir.

C'est un très bon moyen de tester vraiment mon service. Votre compte bancaire sera débité tous les trimestres, jusqu'à ce que vous nous disiez d'arrêter. Pas de corvée. Vous restez avec nous tant que vous êtes satisfait -- tout en sachant que vous pouvez arrêter à tout moment si Signal Matières & Devises ne vous convient plus.  

Mais une fois que vous aurez réalisé tout le potentiel de gain des warrants en devises et matières premières... je pense que vous resterez avec nous pendant longtemps. N'oubliez pas que des gains de 53%, 67%, 71%, 61% ou même 154% et 125% peuvent être au rendez-vous !

 

Voici ce que vous recevrez avec Signal Matières & Devises


Comme je vous le disais, il n'est pas question de vous noyer sous des dizaines de conseils impossibles à suivre. Chaque semaine, je vous enverrai donc en moyenne une à deux recommandations les conditions du moment. Inutile de jouer pour jouer, cela ne pourrait que vous faire perdre du temps et de l'argent.


Vous découvrirez vite que les alertes Signal Matières & Devises sont courtes, claires et hyper-efficaces : elles vous donnent l'essentiel, rien que l'essentiel, de sorte que vous puissiez vous positionner rapidement, pour ne manquer aucune occasion. Cours d'achat, cours de vente, stop loss, stratégie, horizon-temps... et jusqu'au code ISIN du sous-jacent et du warrant -- pas de jargon incompréhensible, pas de bla-bla... vous n'aurez vraiment plus qu'à appeler votre courtier pour appliquer mes conseils.

Et ce n'est pas tout... Il n'est pas question de vous laisser dans le doute sur vos positions et sur la marche à suivre selon l'évolution des marchés. Voilà pourquoi je vous enverrai systématiquement une alerte chaque fois qu'une de nos positions évolue : prise de bénéfice partielle, vente totale... vous saurez toujours où vous en êtes et ce qu'il faut faire.

Mon travail, c'est de vous accompagner d'un bout à l'autre du trade ; vous n'avez plus qu'à suivre votre position.

Enfin, il est essentiel d'avoir une vue d'ensemble sur votre portefeuille. Voilà pourquoi vous recevrez tous les vendredis le Weekly de Signal Matières & Devises, un récapitulatif complet de la semaine écoulée, avec les perspectives et tendances de la semaine à venir... et la stratégie que nous appliquerons. Vous y retrouverez également les positions dénouées sur la semaine, et un point sur les positions encore ouvertes.

PLUS ! Tous les matins, du lundi au jeudi, je vous enverrai le Briefing Matinal Signal Matières & Devises, qui vous donnera un éclairage inédit sur une matière première ou une devise particulièrement intéressante en ce moment, accompagnée de stratégies d'investissement basées sur des scénarios techniques. Plus aucune occasion ne vous échappera sur ces marchés !

 

Deux CADEAUX EN PLUS pour
une initiation complète aux warrants !


Mes alertes constituent une source d'informations exclusive et exhaustive sur l'univers des warrants appliqués aux marchés des matières premières et devises. Cependant, pour vous souhaiter la bienvenue, je vous offre deux guides GRATUITS qui vous aideront à exploiter le service Signal Matières & Devises à son maximum.


Pris séparément, chaque guide vous donnera une bonne connaissance du trading et des warrants... mais pris ensemble, ils constituent une parfaite initiation au monde de Signal Matières & Devises.

Ecrits dans un français clair et simple, ils vous permettront de vous mettre à niveau en un rien de temps, pour tirer le meilleur parti de mes recommandations :

Guide N°1 : "Le Secret des Warrants". Lisez ce guide, et les warrants n'auront plus de secrets pour vous ! Calls, puts, prix d'exercice, effet de levier... vous saurez comment mettre l'incroyable potentiel des warrants au service de votre portefeuille, tout en évitant les pièges qui guettent souvent les investisseurs dans ce domaine.

Guide N°2 : "Signal Matières & Devises, mode d’emploi". Là, vous rentrerez dans le vif du sujet. Rémy vous y livre les secrets de sa méthode, et les principes et les stratégies qui vous permettront de l'accompagner sur le chemin vers des gains à deux ou trois chiffres.

Vous ne trouverez pas ces guides en librairie ou sur internet. Ils sont réservés à mes lecteurs... et vous les recevrez avec votre première alerte.

Ne laissez pas passer cette chance de profiter du potentiel illimité (et du risque limité) du trading en warrants : il suffit de vous inscrire au service Signal Matières & Devises.

 

C'est sans doute la décision la plus simple de votre vie !


Comme le prouvent les gains détectés par le système Signal Matières & Devises depuis le début de l'année, vous avez l'occasion de faire gain après gain grâce au potentiel des marchés des changes et des ressources naturelles. Et si vous avez encore des doutes, n'oubliez pas votre Garantie 100% Satisfait ou Remboursé... ou les plus-values de 125%, 67%, 71%, 61% ou encore 154% que nous avons enregistrées.

Rappelez-vous aussi que pour faire tous ces profits, inutile d'être un génie de la finance. Vous n'êtes pas obligé d'investir dans des actions inaccessibles ou sur des marchés compliqués. Vous n'avez pas non plus besoin de vous positionner sur des dizaines de recommandations en même temps.

Vous pouvez vous concentrer sur mes conseils... parce que je sais que le trading en warrants n'est pas votre emploi à plein temps !

Suivre deux conseils par semaine et surveiller vos positions ouvertes -- c'est tout ce que je vous demande. En retour, je vous aiderai à construire un portefeuille de plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Des gains à deux voire trois chiffres sont au programme pour nous dans les mois qui viennent -- j'en suis convaincu. Et je voudrais que vous en profitiez à nos côtés.

De toute façon, avec notre Garantie, si vous n'êtes pas satisfait, vous pouvez annuler votre abonnement durant les 30 premiers jours et recevoir un remboursement complet.

Alors cliquez ici et rejoignez-moi – maintenant, c'est à votre tour d'accumuler les plus-values !


la-chronique@publications-agora.fr

Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 16:20

 

L
a BNP annonce 1 milliard d'euros de provisions pour récompenser les traders méritants. Ils ont permis à la banque de réaliser un bénéfice en hausse de 6,6% environ pour le 2ème trimestre 2009.Après cette annonce on peut être tenté de croire les boniments de Christine Lagarde lorsqu'elle affirme que des signes de sortie de crise sont perceptibles.

Quelques précisions sont à apporter pour compléter l'information révélée par le journal " Libération" et par le site du " Point.fr".

Ces bénéfices inattendus ont été réalisés par les banques d'investissement et de financement, filiales de la BNP. Elles sont domiciliées dans les paradis fiscaux afin de mener  de "petites affaires " pas toujours très correctes et surtout tournées vers des spéculations financières diverses et variées. Les paradis fiscaux protègent de l'ingérence de l'état et permettent surtout de monter des opérations à l'abri de l'impôt et à l'abri du regard public.

Je crois utile de donner des pistes possibles:

Spéculation sur le droit à polluer. Il est intéressant de faire le lien avec la fameuse "taxe carbone" sensée faire entrer la France dans le peloton de tête de la lutte contre le réchauffement climatique. Cette honteuse propagande a été servie copieusement dans tous les média. Les buts recherchés par Nicolas Sarkozy sont atteints. Le premier est de faire un cadeau conséquent à ses amis du "Fouquet's" en supprimant la taxe professionnelle. Le deuxième est de déstabiliser les budgets des communes et par un heureux hasard elles sont souvent à gauche. Le troisième est d’ajouter de la confusion à gauche en chargeant un socialiste très connu de rédiger le rapport sur cette taxe carbone. Devant tant de calculs politiciens, à des années lumières de ce que devrait être l'action d'un président de la république digne de ce nom, c'est à dire animé par la promotion de l'intérêt général, il faut reconnaître tout de même que ce coup de Jarnac est magistral.

Spéculations sur les matières premières et sur les produits pétroliers  Toutes ces opérations financières avaient été particulièrement rentables avant la crise. Garder les mêmes recettes pour gaver les hyper-riches au risque de jeter dans la misère des milliers d'autres personnes semble être la seule stratégie retenue par les seigneurs de ce capitalisme barbare.

Spéculations sur l'énergie. Depuis la privatisation d’EDF Le métier de courtier en énergie est devenu porteur. Les hausses à venir des tarifs de l'électricité ont dû décupler la créativité de la fine fleur de l'intelligence française formée dans les meilleures conditions. Les grandes écoles avaient pour but de former l'élite afin de donner à la France les outils nécessaires pour être capable de relever les défis d'une nation souveraine. Les grosses dépenses consenties par le budget  de l'état étaient légitimes car elles servaient l'intérêt général. Ce temps est hélas révolu, les métiers de la finance ont absorbé les formations les plus prisées dans les grandes écoles et dans la plupart des universités cotées. Le milieu de la finance a détourné à son profit l'investissement éducatif national.

Spéculations sur les céréales (blé, riz, maïs,...), sur le lait et autres nourritures. Les montages financiers sur la nourriture avaient rapporté gros l'an passé, il est donc normal d'utiliser ces juteuses transactions. Et tant pis si des gens sont obligés de se nourrir avec des galettes de boue. Et tant pis si en Europe les producteurs de lait sont condamnés à disparaître afin d'offrir de confortables profits aux multinationales et aux banques d'affaires chargées de rendre possible ce banditisme légal.

Spéculations diverses et variées autour des délocalisations, des fermetures d'entreprises, des LBO, des "Privates Equities", et d'autres "produits financiers" miracles. Les "plans de sauvetage de l'emploi", ce qui signifie licenciements dans la novlangue, n'ont jamais été aussi nombreux qu'au deuxième trimestre 2009. On le savait déjà, mais c'est hélas confirmé malgré la crise, liquider des emplois rapporte beaucoup d'argent. " Ces gens là " poussent même le cynisme et le mépris de classe jusqu'à proposer la baisse des salaires pour sauver des emplois, en fait pour augmenter les profits des actionnaires.

En conclusion,

Dans les premiers mois de la grande crise qui nous frappe, on a trouvé normal d'aider les  banques en mettant à leur disposition 360 milliards d'euros pour sauver le système. Cette aide était donnée sans contreparties, "la main invisible du marché" devait  apporter toutes les garanties, pardon "le code de bonne conduite du MEDEF "devait aussi assurer une régulation suffisante. D'autres pays ont demandé des garanties plus solides, allant même jusqu’à renier leurs dogmes ultralibéraux en nationalisant les banques. Il aurait fallu surtout nationaliser tout le système bancaire afin de donner aux états la maîtrise économique.

La BNP a elle aussi profité de l'aide publique (5,1 milliards d’euros). Malgré la grave crise économique et la grave crise sociale qui frappent notre pays aujourd'hui, malgré les plans sociaux qui anéantissent la vie de milliers de nos concitoyens, "ces gens là "appliquent les mêmes recettes ultralibérales que par le passé mais avec une assurance décuplée il est vrai.

Pendant ce temps le gouvernement encourage ces pratiques barbares en détruisant le modèle social français. La RGPP avec la mort programmée  des services publics et de la fonction publique, le travail le dimanche, l'allongement de l'âge de la retraite, et bien d'autres merveilles, constituent  "la feuille de route" imposée à la France.

Les personnes responsables de la crise, au lieu de changer leur vision économique, appliquent de plus belle les recettes du libre échange et vont donc provoquer une crise plus grande encore. Pour satisfaire les appétits exponentiels de quelques grosses fortunes, les décideurs continuent à privilégier un système qui détruit inexorablement notre planète TERRE. 

Nicolas Sarkozy applique sans vergogne les recettes ultralibérales que les français rejettent massivement.

Nicolas Sarkozy est seulement préoccupé de satisfaire l'oligarchie dominante, les"réformes" réalisées et à venir ont pour seul objectif de servir cette classe dominante.



Vous trouverez ci-dessous des liens  concernant ce sujet:


Le Point:

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-08-05/un-milliard-d-euros-pour-ses-traders-bnp-paribas-se-defend/916/0/366943

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-08-05/banques-les-profits-sont-de-retour-les-bonus-aussi/916/0/367063


Les cordons de la bourse:

http://cordonsbourse.blogs.liberation.fr/cori/2009/08/un-milliard-deuros-provisionn%C3%A9-pour-les-traders-de-bnp-paribas.html


Libération:

http://www.liberation.fr/economie/0101583829-la-bnp-doit-rembourser-a-l-etat-le-milliard-des-traders


http://eldiablo.over-blog.org/article-34685343-6.html


liste complète
Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 16:10



Pourquoi le statut de la fonction publique?
Et pourquoi il est attaqué.

Quelques rappels d'une syndicaliste des finances. A toutes fins utiles face à la loi sur la "mobilité" des fonctionnaires et à la RGPP.

POURQUOI UNE FONCTION PUBLIQUE SOUS STATUT

 

D’abord, le principe d’égalité, par référence à l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui dispose que l’on accède aux emplois publics sur la base de l’appréciation des « vertus » et des « talents » c’est-à-dire de la capacité des candidats ; nous en avons tiré la règle que c’est par la voie du concours que l’on entre dans la fonction publique.

Ce principe est parallèlement celui de l’égalité d’accès et de l’égalité de traitement des citoyens. Un recrutement en dehors des concours favorise le clientélisme et induit un traitement différent des citoyens. 


Le principe d’indépendance du fonctionnaire vis-à-vis du pouvoir politique comme de l’arbitraire administratif que permet le système dit de la « carrière » où le grade, propriété du fonctionnaire, est séparé de l’emploi qui est, lui, à la disposition de l’administration ; principe ancien que l’on retrouve déjà formulé dans la loi sur les officiers de 1834.


Le principe de la continuité :

Le service public doit assurer ses missions de manière permanente quel que soit le pouvoir en place ou les conditions extérieures et sur l’ensemble du territoire.

La RGPP avec la restriction des implantations, les fusions, les suppressions d’empois et la régionalisation des services publics, ajoutées à la loi sur la mobilité qui remet en cause le statut et les principes énumérés plus haut (recrutements précaires, mobilité contrainte, temps partiel contraint...) mettent en péril ce principe.


Le contrat opposé au statut

Pourquoi le fonctionnaire a-t-il été placé par la loi vis-à-vis de l’administration dans une situation statutaire et réglementaire et non contractuelle (art. 4 Titre 1er)? et pourquoi les emplois permanents des collectivités publiques doivent-ils être occupés par des fonctionnaires (art. 3 T I) ? Parce que le fonctionnaire est au service de l’intérêt général à l’inverse du salarié de l’entreprise privée lié à son employeur par un contrat. Remettre en cause cette spécificité c’est déconnecter le fonctionnaire de l’intérêt général pour le renvoyer vers des intérêts particuliers, le sien ou celui de clients ou d’usagers.


Le métier opposé à la fonction

Dans le système dit de la carrière, propre à la conception française, on ne sert pas l’État comme on sert une société privée. C’est une fonction sociale qui s’apparente aussi bien à la magistrature, au sens donné à ce mot dans l’ancienne Rome, qu’au service public moderne dans toute la gamme des technicités requises pour la mise en œuvre des fonctions collectives d’une société développée comme la société française.

La notion de métier doit être considérée comme péjorative dans la fonction publique.

En effet, la substitution du concept de métier à celui de fonction vise à rien moins qu’à substituer la logique du marché à celle du service public, une fonction publique d’emploi à une fonction publique de carrière. Elle est accordée à la substitution du contrat à la loi, du contrat au statut.

Elle touche donc au cœur la conception française de fonction publique en remettant en cause le principe d’indépendance.


L’individualisation de la performance opposée à la recherche de l’efficacité sociale

L’atomisation salariale (différentes composantes de la rémunération : rémunération indiciaire, au mérite, GVT, primes, bonifications, etc., s’ajoutant l’atomisation fonctionnelle et contractuelle, est dangereuse en tant qu’elle isole le fonctionnaire de ses collègues. Elle le rend par là plus vulnérable dans un contexte qui tendra à devenir plus clientéliste, plus sensible aux pressions administratives, politiques ou économiques. C’est au bout du compte l’intégrité de la fonction publique qui risque d’être mise en cause et la responsabilité que conférait à l’agent public l’article 15 de la DDHC : «  La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration. »


Pour finir un rappel historique :

 

En 1945, la libération a été marquée par la reconstruction de l’État, le grand débat national pour le renouvellement des institutions et la constitution de la IVe République, la mobilisation pour la renaissance du pays, les grandes réformes économiques et sociales et les nationalisations. C’est ainsi que des entreprises comme EDF-GDF ou la SNCF deviennent entreprises d’État avec un statut particulier.


C’est aussi la naissance de la Sécurité Sociale qui doit garantir les risques pour tous, de la naissance à la vieillesse.

Dans ce contexte Maurice Thorez entré au gouvernement provisoire constitué le 22 novembre 1945, en qualité de Ministre d’État chargé de la fonction publique allait mettre en route une politique s’appliquant à l’ensemble des fonctionnaires. Le Statut général des fonctionnaires est voté à l’unanimité le 5 octobre 1946.


Maurice Thorez
affirma que le Statut était :

« une loi essentiellement démocratique qui fait honneur à notre pays », et que « le fonctionnaire était enfin considéré comme un homme et non comme un rouage impersonnel de la machine administrative ».

http://pcf-paris14.over-blog.org/article-34702716.html



Articles récents

liste complète
Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 16:01
... et même de changer de Système !
Mais ça, c'est une autre histoire !!!!
Eva R-sistons...




Information pour discussion
Secteur bancaire :
Il est urgent de légiférer


vendredi 7 août 2009 à 20h36

Les banques affichent à nouveau des bénéfices et se permettent de reprendre
leurs mauvaises habitudes en distribuant des bonus extravagants aux traders.


Leurs dirigeants oublient une seule chose : ce sont les contribuables qui
payent !

Ces comportements indécents sont aussi le résultat de la faiblesse du
Gouvernement qui a aidé les banques (ce qu'il fallait faire) mais sans
contreparties.

Lors du plan de soutien Debout la République avait demandé la prise de
participation au capital assortie d'une présence au Conseil d'Administration
afin de pouvoir contrôler les agissements des dirigeants bancaires. Faute de
l'avoir fait, le Gouvernement est conduit aujourd'hui à un rappel à l'ordre
qui n'aura aucune conséquence s'il ne prend pas des mesures fortes.

Au moment où tant de Français perdent leur emploi et sont scandalisés des
dérives actuelles, Debout la République propose deux mesures :

1.La transformation des prêts accordés aux banques en prise de participation
à leur capital.

2. Une augmentation du prélèvement fiscal sur les revenus exceptionnels qui
pourrait être votée lors de la session extraordinaire.

Nicolas DUPONT-AIGNAN
Député de l'Essonne
Président du rassemblement gaulliste
Debout la République

Source :
http://www.debout-la-republique.fr/Secteur-bancaire-il-est-urgent-de.html
Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 15:48
Clotilde Reiss lors de son procès le samedi 9 août 2009 à Téhéran. Photo Reuters http://www.lepost.fr/tag/clotilde-reiss/

Clotilde est Française, elle se promène en Iran, elle prend des photos qui plaisent à l'Occident mais pas au gouvernement iranien, elle participe aux manifestations, elle fait des rapports pour l'Ambassade de France en Iran, et naturellement elle n'est pas une espionne. Juste une touriste... très spéciale !!! Et c'est avec des demoiselles comme elle qu'un pays tranquille entre en crise.... Les Médias occidentaux ? Tous de son côté, évidemment. Rien à lui reprocher !!! Evidemment. Démocratie (occidentale) irréprochable.. encore et toujours ! 
Eva R-sistons


La Française Clotilde Reiss jugée pour espionnage à Téhéran

il y a 46 min

Reuters
La Française Clotilde Reiss, 24 ans, a reconnu avoir donné des informations à l'ambassade de France lors de son procès pour implication dans une révolution samedi à Téhéran, où des dizaines de personnalités modérées se succèdent à la barre, rapportent les médias iraniens. Lire la suite l'article

 

Un Iranien travaillant à l'ambassade britannique à Téhéran et jugé pour espionnage a affirmé à la barre que Londres était impliquée dans les manifestations post-électorales de juin dernier, rapporte l'agence Fars.

Selon l'agence Irna, Clotilde Reiss a reconnu avoir transmis un rapport à l'ambassade de France sur les manifestations à Ispahan, où elle a passé cinq mois comme lectrice à l'université.

"J'ai écris un rapport d'une page sur la situation à Ispahan (...) et je l'ai transmis à la section culturelle de l'ambassade de France", aurait-elle dit à la barre.

Il s'agit du deuxième procès d'opposants au régime, après celui d'une centaine de personnalités modérées entamé une semaine plus tôt.

L'acte d'accusation général mentionne des tentatives d'affaiblir le régime iranien et sa jurisprudence religieuse (Velayat-e Faqih), les projets de "révolution de velours" et les contacts avec des ambassades et des médias étrangers.

Hossein Rassam, employé iranien de l'ambassade du Royaume-Uni à Téhéran, a affirmé que Londres avait été impliquée dans les manifestations post-électorales en Iran.

"Devant le tribunal, il a parlé des ingérences évidentes de diplomates britanniques dans les troubles récents, de ses contacts avec des hommes politiques modérés et le quartier général (du candidat battu à la présidence Mirhossein) Moussavi", dit l'agence semi-officielle Fars.

Avant ces accusations, Londres avait dénoncé un procès "complètement inacceptable".

Hossein Rassam a été détenu durant trois semaines entre juin et juillet dans une prison iranienne sous l'inculpation d'incitation aux troubles, avec huit autres employés iraniens de l'ambassade. Il a été libéré sous caution à la mi-juillet.

"ACCUSATIONS FANTAISISTES"

Les procès d'opposants au régime ont été dénoncés par l'ancien président Mohammad Khatami et par l'opposant Mirhossein Moussavi. Les audiences sont interdites à tous les organes de presse hormis aux médias officiels.

Des manifestants se sont rassemblés devant le tribunal de Téhéran samedi pour protester contre ce procès mais ont été rapidement dispersés par la police, a rapporté un site internet iranien.

Sur des photos de l'agence Fars, Clotilde Reiss avait les cheveux couverts par un foulard, une robe noire et un pantalon bleu. Elle se trouvait au premier rang des accusés.

La jeune Française a été arrêtée à l'aéroport de Téhéran le 1er juillet alors qu'elle rentrait en France. Paris et l'Union européenne ont exigé sa libération, estimant que les accusations étaient infondées.

Elle est détenue depuis plus d'un mois à la prison d'Evin. L'ambassadeur de France a pu lui rendre visite une fois.

La jeune femme aurait, selon le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner, envoyé par internet des photos des manifestations.

"Ces accusations d'espionnage sont hautement fantaisistes", avait dit Nicolas Sarkozy début juillet.

Le Quai d'Orsay a annoncé le 15 juillet qu'une Franco-Iranienne travaillant pour son ambassade à Téhéran avait été détenue durant trois jours par les autorités iraniennes avant d'être libérée.

L'agence Fars n'a pas précisé si cette personne était celle jugée samedi aux côtés de Clotilde Reiss.

L'élection du 12 juin dernier a plongé l'Iran dans sa plus grande crise politique depuis la Révolution islamique en 1979.

Réélu dans le trouble, Mahmoud Ahmadinejad a inauguré formellement mercredi son deuxième mandat de président de l'Iran, adoubé par l'ayatollah Ali Khamenei, "guide suprême" de la Révolution islamique.

Les violences post-électorales ont fait au moins 20 morts et des centaines de personnes, hommes politiques, journalistes, avocats ou activistes, ont été détenus dans les prisons iraniennes, selon les associations de défense des droits de l'homme.

Bureau de Téhéran, version française Clément Guillou

http://fr.news.yahoo.com/4/20090808/twl-iran-reiss-proces-bd5ae06.html

Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 15:44
Les services publics les plus coûteux à la France [sic]
.

Indemnités officielles exprimées sans les avantages en nature, les budgets spéciaux, frais de « représentation », régimes de retraite « spéciales », cumul des mandats ET des activités privées et les autres « spécialités » de notre présipauté.

 

Un avant goût de mes prochains articles :

 


22 249 € Président de la République .

 

21 026 € Premier Ministre

 

14 017 € Ministre

 

14 185 € Président du Sénat

 

17 100 € Président de l'assemblée Nationale

 

7 008 € Sénateur, Député, Député Européen

 

5 441 € Maire d'une ville de plus de 100 000 habitants

 

638 € Maire d'un village de moins de 500 habitants

 

4 441 € Président d'un Conseil Général ou Régional

 

2 627 € Conseiller Général (plus de 1,25 million d'habitants) ou Régional (+ de 3 million)

 

1 501 € Conseiller Général (moins de 250 000 habitants) ou Régional ( moins de 1 million d'habitants)

 

Je ne parlerai pas immédiatement des nombreux avantages permettant aux élus répertoriés ci-dessous de s'exonérer de frais divers (logement, essence, taxe carbone, véhicule, assurance, costumes, restauration, hôtel etc...)

 

Tous ces « petits avantages » qui font que les indemnités citées ci-dessus ne sont quasiment que de « l'argent de poche » … Et encore, comme vous avez pu le lire dans l'article précédent, certains loisirs dont les voyages touristiques déguisés, sont aux frais du contribuable .

 

Travaillez bien la semaine prochaine !

http://suntzu.vox.com/library/post/les-services-publics-les-plus-co%C3%BBteux-%C3%A0-la-france-sic.html?_c=esv1



http://suntzu.vox.com/

Sun Tzu

Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 15:29



Et derrière le décor, nos amis Francs-Maçons
aux premières loges, si je puis dire,
très discrètement mais très efficacement
pour modeler notre si joli, joli monde...

Youpi, la vie est belle avec ces sieurs-là
qui s'ingénient à faire notre bonheur
malgré nous et sans nous consulter !
Eva R-sistons à l'intolérable



Ancien grand Maitre , Gagnant Orwell 2002 :Alain BAUER (AB Associates)
Nominés Big Brother Awards 2002

"Ce personnage influent participe à l’alimentation d’un discours biaisé sur les causes de "l’insécurité" et promotionne grâce à une société privée (AB Associates) les "moyens" de la combattre en promulguants conseils et recommendations, succombant trop souvent aux sirènes de la vidéosurveillance, aux entreprises ou aux collectivités locales.

En 1993, Alain Bauer a séjourné à San Diego (Californie) sept mois au siège de la SAIC - Science Application International Corporation, considérée comme la "vitrine des services spéciaux américains" dont elle sous-traite l’ensemble des besoins industriels. A l’issue de ce stage, il est devenu vice-président pour l’Europe de la SAIC. En 1994, il a créé sa propre société de conseil et de formation en sécurité, AB Associates, qu’il a domicilié à proximité des locaux de la SAIC-Europe au CNIT-La Défense. Il a alors abandonné ses fonctions de vice-président de la SAIC-Europe pour celles de senior consultant."



Commentaire de VERITAS sur C4N, que je reproduis avec gourmandise. Les coulisses de notre vaisseau "France"....
France, toujours, au fait, ou un nouvel Etat américain
avec les Sarkozy, Kouchner, Lagarde, Pécresse etc ????
Eva R-sistons à l'américanisation de la France
Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 15:14





Bonus et primes : le (résistible)
chantage des « compétents »

Sur  « Médiapart » Ludovic Lamant nous propose toute une série de livres traitant de la crise Financière.


Cette liste d’ouvrages vient à point au moment ou dans son article du 7 août, Martine Orange,  nous parle des nouveaux  scandales de la Société Générale sous fond de cirque médiatique à Matignon pour « gronder » les banques. Hou les vilains !


Beaucoup de lectures en perspective et compte tenu du sujet beaucoup de courage sera nécessaire.


En cette période de vacances, si le temps vous manque,  je vous propose de lire l’article de Frédéric Lordon :   « Bonus et primes : le (résistible) chantage des « compétents » » qu’il a publié sur son Blog. c'est plus court qu'un livre même si l'article est assez long.


voici le lien : http://blog.mondediplo.net/2009-03-26-Bonus-et-primes-le-resistible-chantage-des


Dans les 139 commentaires qui suivent l’article un lecteur écrit ceci :

« La seule chose que je reprocherais aux textes de F. Lordon, c’est leur (relative) rareté. À part ça, tout y est : clarté de l’analyse, solidité de la pensée, vision synthétique des problèmes, talent pédagogique, sans oublier un humour décapant. »


Je vous souhaite donc bonne lecture !

http://www.frontdegauche66.com/article-34698869.html





L'image n'a pas à être postée ici, mais comme elle me plaît, na !
Je vous l'envoie quand même. Notre humanité modelée par
Le Nouvel Ordre Mondial.. l'humanité en pleine évolution....
Des civilisés qui retournent à la barbarie. Merci nos financiers !
Eux, et les pauvres animaux que nous sommes... Eva

Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 15:07
Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 14:56
  • Votre Blogrank est de 85 et votre niveau est Privilège
  • Votre classement dans le Top des blogs : 247ème / un million de blogs over-blog







( 3/07/2009 )

Un nouveau label pour
les sites comparateurs
sur internet

 

Dans le but d’améliorer la pertinence des informations fournies aux consommateurs sur internet, un label pour les sites comparateurs en ligne, certifiés par un organisme indépendant, vient d’être lancé par le secrétariat d’État chargé de l’économie numérique, en partenariat avec la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad).


Le label garantit que les sites, qui servent à établir des comparaisons de prix entre les produits et les services vendus sur internet, respectent certaines règles de déontologie et de transparence définies dans une charte créée en 2008.


Celle-ci prévoit notamment une actualisation régulière au minimum une fois par jour, un affichage pertinent et transparent des offres, ou encore des indications de prix tous frais compris, permettant de comparer réellement les tarifs.

 

Charte des sites comparateurs Fevad



Derniers articles publiés sur le même sujet

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche