Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 06:25

Plus de facteurs en 2011 ?

Les nombreuses motions de protestation adoptées depuis le début de l'année par plusieurs conseils municipaux en France pour défendre "leurs" Postes n'y changeront rien : la dernière directive postale, acceptée le 1er juillet 2007 par les élus européens de l'UMP, du PS et du Modem, va entrer en vigueur. Engagé par les directives des 15 décembre 1997 et 10 juin 2002, l’achèvement du marché intérieur européen des services postaux a en effet abordé en 2007 une ultime étape : la libéralisation totale du courrier domestique à l’horizon prévu du 1er janvier 2011. Les postes européennes ne disposent déjà plus, depuis 2002, que d’un monopole résiduel sur le courrier domestique, jusqu’à 50 grammes. C’est ce «domaine réservé» que la Commission européenne, conformément au calendrier fixé par la directive de 2002, propose de supprimer d’ici deux ans, pour parachever la libéralisation du marché intérieur postal. Pour savoir ce qui nous attend, en particulier les campagnes françaises, il suffit de jeter un oeil dans les pays qui ont anticipé la directive. La Suède, qui fut précurseur dans ce domaine en 1996 a vu disparaître rapidement 1.800 de ses 2.200 bureaux de poste. En Espagne, Correos ne distribue plus leur courrier depuis 2007 aux habitations situées à plus de 250 mètres d'une voie principale... Ambiance.



Le facteur passera-t-il encore en 2011 ?

I. Aujourd'hui, nous avons un marché intérieur postal concurrentiel et un service universel pérenne

La Poste, premier service public de proximité en France, est l'une des dernières postes publiques en Europe. Elle contribue à quatre missions : aménagement du territoire,  service universel courrier, accessibilité bancaire et aide à l'acheminement de la presse, pour un coût de 1 milliards d’€ par an. Ce n'est pas le cas des services postaux chez nos voisins européens.

Le routage, le colis, le courrier express, les messageries, le courrier transfrontalier, le courrier publicitaire non adressé et le courrier domestique de plus de 50 grammes sont d’ores et déjà totalement ouverts à la concurrence.

Pour le reste, la Poste n’a cessé d’améliorer la qualité de son service d’acheminement des plis domestiques. En 2002, 67 % étaient distribués le lendemain de l’envoi, et ce taux est passé depuis à 82 %. 


II. La directive de 2008 fait sauter le monopole sur le courrier domestique

- Fin du monopole ("domaine réservé") pour les envois de moins de 50 grammes à partir de 2011. Interdiction d'accès aux marchés étrangers tant que ce monopole résiduel n'est pas levé (clause de réciprocité)

- Fin du prix unique du timbre (95% des envois)

- Maintien théorique du service universel (au moins 1 distribution et 1 levée cinq jours sur sept et à un prix abordable sur l'ensemble du territoire).


III. Avec la fin du monopole sur le courrier domestique, c'est la fin du service postal universel, accessible pour tous au même tarif sur tout le territoire. 

1) Le monopole sur le courrier de moins de 50 grammes permettait de financer le service postal universel 

Ce "domaine réservé" du courrier domestique (30 % du chiffre d’affaires de La Poste) permettait de financer, par péréquation interne, le service public postal entre les territoires «rentables» et les territoires enclavés ou désertifiés. Ainsi était assuré le financement de la distribution journalière et universelle du courrier, six jours par semaine en France, partout où réside les usagers, peu importe l'accessibilité. C'était la méthode la plus simple, la plus efficace, la moins coûteuse et la moins contestée.

2) Sur un marché devenu totalement concurrentiel, les opérateurs délaisseront les territoires "non rentables" et les bureaux fermeront 

Avec la fin de ce monopole, le service postal connaîtra ce qu'a connu la téléphonie mobile : une surcompétition auprès des gros clients et des régions densément peuplées et d’accès facile, et à l’inverse un abandon des territoires ruraux, difficiles et moins peuplés : 

- Suppression de centaines de bureaux de Poste en milieu rural et dans les périphéries urbaines (après les casernes, les hôpitaux, les tribunaux et les écoles). Selon "le Monde" (26 janvier) "l'entreprise publique a engagé des discussions avec les pouvoirs publics afin d'alléger le coût de sa présence postale en zone rurale". Ainsi depuis que la Suède a libéralisé son service postal, sur 2.200 bureaux de poste, 1800 ont fermé... 

- Réduction de la distribution en milieu rural : le courrier sera de moins en moins distribué dans les endroits jugés "non rentables". Ainsi, depuis 2007 en Espagne, Correos ne distribue plus aux habitations situées à plus de 250 mètres d'une voie principale. Combien de Français (de personnes âgées en particulier) vivant en milieu rural devront chaque jour faire des kilomètres pour aller relever leur boite postale ?

3) Pour tenter de compenser et maintenir un service universel à son niveau actuel, il faudra faire payer les usagers et les contribuables 

- Les usagers supporteront une augmentation tarifaire des prestations postales. Le prix du timbre va augmenter avec la fin du prix unique du timbre. (Rappel : le prix des péages a aussi augmenté depuis la privatisation des autoroutes)

- Les contribuables, à travers l'Etat et collectivités locales pourront, et même devront subventionner les entreprises postales s'ils veulent compenser les surcoûts de desserte de ces régions non solvables. On augmentera ainsi la dépense publique pour tenter de maintenir un service constant !

4) Les garanties apportées par Nicolas Sarkozy ne sont pas convaincantes

La mise en application de la directive sera effectuée par la transformation de La Poste en société anonyme, à capitaux publics...pour le moment. Selon Nicolas Sarkozy (décembre 2008), le projet de loi sera examiné avant l'été prochain. Le capital de la S.A ne serait ouvert, dans un premier temps, qu'à des investisseurs publics (Caisse des dépôts, etc) et l’Etat y resterait majoritaire.

Pour mémoire, le même argument avait été utilisé avec France Télécom où l'Etat n'est plus actionnaire qu'à 27%. De même en 2004, lors du changement du statut d’EDF-GDF, Nicolas Sarkozy, ministre des finances, assurait que l’Etat resterait propriétaire d’au moins 70 % des deux entreprises. C’était d’ailleurs inscrit dans la loi. Un an plus tard, la part de l’Etat n’était plus que de 35 % à GDF  


IV - La directive suscite d'autres inquiétudes

1)  L'accessibilité bancaire de millions de Français est menacée

C'est la banque des classes moyennes et des petits épargnants qui finira privatisée, à l'heure où le système bancaire mondial est frappée par un cataclysme financier et où, au contraire, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne "nationalisent" des pans entiers de leur système bancaire et financier.

Bruxelles a déjà remis en cause le monopole de collecte de l'épargne populaire, détenu par La Poste et les Caisses d'Epargne, qui permettait à l'Etat de centraliser les encours au sein de la Caisse des dépôts et consignations pour bonifier et garantir les prêts consentis aux organismes HLM.

2) Des milliers d'emplois directs et indirects pourraient être supprimés

Les fermetures de bureaux de poste gérés en propre (passés de 12 000 à moins de 4700) entraîneront des pertes d'emplois directs et indirects liés à la la collecte et la distribution quotidienne du courrier. C'est déjà le cas en Grande-Bretagne, Allemagne, Espagne et Pays-Bas. 

La distribution occupe jusqu'ici directement ou indirectement près de 5 millions de travailleurs dans l'Union européenne et 299.010 employés à La Poste (2007). 

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-30842427.html




Services publics,
Hôpital, université, même combat


http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-30803176.html


Non à la destruction de l’hôpital public

Partager cet article
Repost0
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 06:20

Vous pouvez consulter cette lettre d'info sur http://www.l214.com/lettres-infos/20090429-lettre-info.html
Association L214




Justice pour les animaux !

Manifestation à Paris le 13 mai

Lorsqu'un particulier ou une association de protection des animaux constate un acte illégal de cruauté ou de maltraitance, l'injustice opère souvent à trois niveaux :
 - Refus de plainte au commissariat et en gendarmerie.
 - Affaire classée sans suite par décision du Parquet.
 - Peine ridicule compte tenu de la souffrance imposée à l'animal.

Faire souffrir les animaux est un délit :
stop à l'impunité et aux condamnations symboliques !


Particuliers : signez la pétition en ligne

Associations : soutenez cette campagne

Et rejoignez la manifestation du 13 mai à Paris

Rendez-vous le mercredi 13 mai à 10h30
à l'angle de la rue de la Paix et de la rue Danielle Casanova dans le 2e à Paris. La manifestation se déroulera jusqu'à 13h30. Les pétitions seront remises à cette occasion au ministère de la Justice.



Samedi 2 mai de 15h à 18h :
stand d'information de L214 à Paris



Venez informer le public des conditions d'élevage et d'abattage des animaux et des solutions pour se nourrir avec plaisir sans faire souffrir !

Rendez-vous de 15h à 18h, place Joachim du Bellay (Fontaine des Innocents au Forum des Halles), dans le 1er arrondissement de Paris. M° RER Châtelet les Halles.

Contact : Florent 09 50 77 96 30 ou 06 82 79 91 41, ou via http://paris.l214.com/




La filière foie gras en difficulté :
4 millions de canards épargnés en 2009

Bilan 2008 : chute des exportations (-11% sur les foies gras crus, -20% sur les préparations), baisse de la consommation nationale de 1,8% en volume (une première depuis dix ans), stocks en hausse. En France, plus de 50% des ménages n'achètent pas de foie gras et ce nombre est en hausse par rapport à 2007.

La filière s'affole de ces mauvais résultats et annonce une baisse de 10% de la production pour 2009 soit 4 millions de canards qui ne seront pas gavés cette année.

Malheureusement, ils resteront encore nombreux à subir ce qui est considéré comme un acte de cruauté dans de nombreux pays et la filière va continuer, à grand renfort de publicité, à inciter les consommateurs à acheter toujours plus.

-> Source ITAVI






Décision de justice : le CLIPP débouté !

Le CLIPP (interprofession des éleveurs et abatteurs de lapins) avait assigné la SPA et L214 devant le juge d’exécution, arguant que ces associations ne respectaient pas la décision de justice du 17 décembre 2008.
Le 17 avril dernier, le CLIPP s'est vu débouté de ses demandes et condamné à verser la somme de 1000 € à la SPA et à L214.




Evénement à venir : 16 mai à Lyon, Milan et Prague la Veggie Pride !
Annonce complète dans notre prochaine lettre d'info.
Toutes les informations sur le site de la Veggie Pride.
Partager cet article
Repost0
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 06:07
 
 

Grippe porcine :
l'OMS craint le pire

29.04.2009, 22h19 |

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé mercredi soir les pays à activer leur plan de préparation à la pandémie, après avoir relevé à la phase 5 le niveau d'alerte général face à la grippe porcine.

«Tous les pays doivent immédiatement activer leur plan de préparation à la pandémie», a prévenu la directrice générale de l'organisation Margaret Chan au cours d'une téléconférence.

 
En savoir plus
La France veut suspendre les vols vers le Mexique
Les pays touchés
 


Relevant que «le virus s'étend (...) sans aucun signe de ralentissement», l'organisation avait décidé de convoquer mercredi soir son Comité d'urgence regroupant une quinzaine d'experts internationaux afin d'étudier la possibilité de relever le niveau d'alerte à 5, son avant-dernier stade avant la déclaration de l'état d'épidémie mondiale.

Une pandémie est une épidémie qui s'étend sur plusieurs continents.

 



http://www.leparisien.fr/societe/grippe-porcine-l-oms-craint-le-pire-29-04-2009-497024.php


grippe porcine
Une personne malade transmet en moyenne le virus à deux personnes. Ce taux est de vingt-trois pour un avec la rougeole.
72 % des passagers attrapent un virus respiratoire lors d'un vol de plus de quatre heures. La dernière épidémie de grippe humaine qui a suivi une grippe porcine a fait deux millions de morts : c'était la grippe asiatique en 1957. (lemonde)
http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-30840531.html
http://gasgold.blogspot.com/























Le A/H1N1 de la grippe porcine :
un bien mystérieux virus

Le A/H1N1 de la grippe porcine : un bien mystérieux virus

Spencer Delane, Mecanopolis

Il est maintenant confirmé que le virus A/H1N1 de la grippe porcine se transmet d'humain à humain. Un virus inédit qui combinerait à la fois la grippe du porc, la grippe aviaire et la grippe saisonnière humaine, avec des souches provenant d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Asie. Le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) à indiqué dans la nuit que ce virus avait une combinaison unique de gènes qui n'ont « jamais été vu auparavant, ni dans la population animale, ni dans la population humaine ».

Structure du virus A/H1N1

C'est donc bien un climat de panique qui est en train de se répandre au Mexique, où plus de 3'000 cas de pneumonie dans la seule capitale sont soupçonnée d'être liées à la grippe porcine. Plus inquiétant encore, le virus a frappé les jeunes et les personnes en bonne santé, ce qui est très rare avec un épidémie de grippe. Mais malgré le danger de propagation, la frontière étasunienne avec le Mexique reste ouverte.

« Mon niveau de préoccupation est important », a déclaré M. Martin Fenstersheib, l'agent de santé pour le comté de Santa Clara. «Nous avons un nouveau virus qui se propage d'humain à humain, mais je pense aussi que nous avons plusieurs souches, dont l'une semble particulièrement virulente. Il y a des parallèles troublants avec la pandémie mortelle de 1918 » qui a tué des millions de personnes.

«Le Mexique a fermé les écoles, les musées et les bars, et annulé des centaines de manifestations publiques dans sa tentaculaire capitale de 20 millions d'habitants pour tenter de prévenir de nouvelles infections», rapportait Reuters cette nuit. Ce qui n'empêche de pas au président Felipe Calderon de dire que la situation est sous contrôle, tout en demandant un crédit de 200 millions de dollars à la Banque Mondiale pour acheter du Tamiflu. Mais de quelle sorte de contrôle parle le président Mexicain ? De celui de l'OMS, qui recevra directement cet argent pour sortir quelques millions de boites de Tamiflu stocké en Suisse ? L'OMS conserve en effet 5125 millions de boites de ce médicament. Il faut bien qu'elles servent à quelque chose avant la date de péremption...

 

flicflu

 

Un policier de Mexico-City, dimanche 26 avril 2009

A propos de médicaments, de l'OMS et de multinationales pharmaceutiques, rappelons qu'il y a un mois, la presse canadienne nous apprenait que, lors d'une expérimentation sur des vaccins, le virus de la grippe H3N2 avait été contaminé par le virus H5N1 de la grippe aviaire, entrainant le risque de produire un virus hybride qui pourrait se transmettre à l'homme. Cette manipulation avait été faite dans les laboratoire Baxter en Autriche. Ce produit contaminé avait ensuite été envoyé à des sous-traitants en Slovénie, en Allemagne et en République Tchèque, qui a découvert l'anomalie après avoir fait une injection sur des furets, qui en seraient morts.

La compagnie Baxter avait ensuite confirmé que son vaccin expérimental avait été accidentellement contaminé par le virus H5N1 de la grippe aviaire. Dans un article que nous avons publié le 6 mars dernier sur Mecanopolis, le Dr Roberta Andraghetti, une porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), avait affirmé que l'OMS suivait de près l'enquête qui retrace le fil des événements ayant mené à cette « bévue ». Depuis, plus de nouvelle...

Cependant, ce n'est pas la première fois qu'une multinationale pharmaceutique distribue des vaccins contaminés par un virus mortel. En 1985, une filiale américaine du groupe allemand Bayer avait exporté des traitements coagulants infectés par le VIH, comme le relate cet article du Monde du 26 mai 2003. Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres que nous présenterons cette semaine sur Mecanopolis. Car, n'en doutons pas, ce virus porcin va nous tenir en haleine quelques temps.

L'idée d'une erreur de laboratoire est accréditée par le Dr. John Carlo, directeur du Medical Dallas Center, qui s'interroge dans une vidéo mise en ligne sur ce site : « Comment cette souche de la grippe porcine, qui n'a jamais été vue nulle part dans le monde, pourrait survenir tout d'un coup ? Seul un laboratoire peut transformer si rapidement un virus », dit M. Carlo.

Nous manquons assurément de recul pour tirer des conclusions qui, à ce stade ne pourraient qu'apparaîtres comme hâtives. Toutefois, nous ne doutons pas de la très grande compétence de ces multinationales pharmaceutiques qui ne manqueront pas, d'ici quelques semaines, de nous proposer le vaccin qui nous sauvera tous de cette terrible pandémie, et que nos dirigeants se feront un plaisir d'acheter à coup de centaines de millions. Avec notre argent, bien sûr.

Spencer Delane, pour Mecanopolis

 

http://www.alterinfo.net/Le-A-H1N1-de-la-grippe-porcine-un-bien-mysterieux-virus_a32006.html


Phase V, grippe porcine: L'OMS craint le pire ! Mystérieux virus ...


http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-30816334.html




______________________________________________________________________________________


29/04/2009

Le pétard sèche ?

DERNIERES NOUVELLES

Pour l'OMS, la pandémie de grippe porcine est imminente.

L'OMS a décidé mercredi soir de déclencher la phase 5 d'alerte, considérant la pandémie comme «imminente».

L’Organisation mondiale de la Santé a également appelé d’une part les pays à activer leur "plan de préparation" à la pandémie, et d’autre part les groupes pharmaceutiques à augmenter leur production de traitements antiviraux.

Bon, il va falloir surveiller l'évolution dans les prochaines heures car si on prend en compte le calcul d'Anonyme, la contamination va être rapide.

Pat sur Leveilleur

-----

Mon commentaire : il y a sans doute plusieurs rythmes et vagues à cette saloperie qui pourrait en rencontrer ou en préparer une autre = mutation possible. On regarde toujours le passé pour comprendre l'avenir mais ici nous sommes dans le "JAMAIS VU LAND" (3 souches composent ce cochon de virus de cochon).  Gardons notre sang froid et accesoirement notre bonne humeur et notre humour.

Je réitère ici ma proposition de vous renforcer biologiquement par les plantes (aubépines, voir sujet précédent), quelques vitamines avec modération (attention au surdosage), manger des fruits et des légumes, se reposer, prendre l'air, faire du sport. Sur le plan de l'hygiène se laver les mains, éviter des proximités inutiles. Un corps et un esprit en forme sont vos meilleures armes de prévention, ajoutez-y un soupçon de conscience et d'intelligence et ce coktail préparatif devrait vous aider considérablement.

Jean Leveilleur

Le niveau 5 de l'alerte confirmé sur france Info :

http://www.france-info.com/spip.php?article285740&theme=29&sous_theme=30


Un pétard mouillé ?

Je suis assez d'accord sur une bonne partie d'un commentaire posté sur le site de Sly ainsi qu'avec son sujet LIRE ICI.

Je crois aussi comme Sly que l'on nous crée POUR L'INSTANT une psychose avant l'heure pour détourner notre attention des choses fâcheuses de la vie économique du monde.

Cela dit, Il y a bien des faits qui posent question notamment sur la façon dont ce virus aurait muté, sur les conditions de sécurité liées à la production des vaccins, sur leurs conséquences, etc. On peut suspecter que certains jouent aux apprentis sorciers avec des petits virus. Cette crise l'aura mis en évidence d'une certaine façon. On ne joue pas avec le génie du malin bien longtemps impunément.

Il se pourrait bien que cette crise porcine soit en final un pétard mouillé pour que quelques uns se mettent des plumes sur leur chapeau pour "avoir bien géré la crise à temps". Ils en ont bien besoin. Après la panique viendra l'auto congratulation des institutions et des gouvernants. Tout reviendra sans doute "sous contrôle" sous peu.

Mais en resterons nous là ? Pas si sûr. Si ce virus n'est peut-être en final pas aussi méchant que l'on voudrait nous le faire croire, quelque chose me dit que cette pseudo pandémie est une alerte avant l'heure et que l'on ne perd rien pour attendre. Intuition pure ici de ma part. Pure conjecture en effet !

Je crois qu'il y a des idées et des concepts qu'il ne faut pas (r)éveiller.
Je vous livre ici ma conviction intime de simple citoyen. Il s'agit sans doute d'une sorte de bonne répétition générale avant qu'une vraie pandémie nous tombe sur le râble et elle n'est peut-être pas si loin. Cela fait partie de la dynamique de la vie de crier au loup souvent trop tôt;  puis, quand vient le loup,  là on hésite avant de crier et pourtant il est là, derrière la porte. Et puis il y aussi cette idée, certes pas très rationnelle,  j'en conviens; qui veut qu'en projetant nos craintes on fini par générer l'événement que l'on redoute. C'est une chose curieuse et étrange mais je crois que chacun l'a déjà expérimentée dans sa vie.

Cela dit, plus prosaïquement, la question de la vaccination va se poser car on peut être sûr par contre que cette alerte mondiale va reposer des questions sur les processus de vaccination, que les médias vont en beurrer leur pain quotidien et que les politiques vont se défoncer dans des exercices audiovisuels. Le business va reprendre ses droits très rapidement. Restez bien prudents avec ces vaccinations que l'on va nous proposer. Informez vous à ce propos auprès de spécialistes et professionnels avertis et vigilants. Google sera aussi votre ami pour confronter les avis. Cette affaire n'est pas close.

Donc, voici le commentaire lucide lu chez Sly :

Sensationnel ! Dangereux ! Imprévisible !

Pfff ! N'importe quoi ! Je suis consterné de voir que beaucoup tombent dans l'absurde concernant cette pseudo pandémie. Comme je l'ai déjà dit plus tôt, on ne risque pas grand chose de cette grippe qui apparaît moins virulente que la grippe saisonnière classique. Les chiffres sont symptômatiques et ridicules comparés à notre bonne vieille grippe des familles.
Je suis effaré de lire certains rapprochements tellement faciles et déconstruits. Quoi ? Cette grippe ne serait qu'une répétition d'une prochaine grippe ou pandémie encore plus féroce ? Franchement ! Certains vont vraiment loin dans la psychose conspirationniste...
Les médias ne parleraient qu'à mots couverts de ce minuscule fléau que beaucoup crieraient à la censure et au syndrome "Tchernobyl". Là, les médias en font trop et voilà qu'on imagine que c'est programmé par une poignée d'imbécile qui se croient être les maîtres du monde. J'avoue que je suis perplexe et me demande si l'ère de l'Internet ne se rapproche pas encore plus des périodes obsurantistes de notre histoire. Beaucoup d'infos circulent et les 3/4 ne sont jamais corroborées. Alors, je veux bien qu'on délire, mais faut pas pousser trop loin.
Donc, cette grippe a surpris l'OMS parce qu'elle est encore assez imprévisible. Mais, elle ne semble aucunement explosive. Aussi, l'organisation mondiale de la santé a pris des mesures très rapidement. Peut-on lui en vouloir pour ça ? Je ne pense pas, bien au contraire. Je dirais même : pour une fois que les choses sont prises à temps, on ne peut que s'en féliciter. Non ?

ABK

2 articles sur http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/

Partager cet article
Repost0
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 00:03


Mercredi 29 avril 2009
 
par
Bill Bonner
Mardi 28 Avril 2009

** Lorsque nous sommes parti, il y a trois semaines, il faisait froid et gris en Europe... et le monde était au beau milieu d'une terrible crise financière.

* Aujourd'hui nous sommes de retour, et tout a changé. Les arbres le long du boulevard de la Villette sont verts. Les fleurs ont éclos. Les terrasses des cafés sont bondées. La vie semble revenir à la normale.

* Comme on pouvait s'y attendre, le monde financier semble marcher d'un pas plus léger... Il sent le soleil sur son visage... et pense que le long hiver est derrière lui.

* Il y a partout "des signes encourageants", dit Le Monde. En fait, tous les journaux affirment en voir. Le moral des consommateurs n'est plus aussi mauvais. Les actions grimpent. Les banques vont mieux.

* "Comment profiter de la reprise", dit un gros titre.

* "Les actions indiquent la fin du ralentissement", annonce un autre.

* Le magazine Newsweek représente probablement l'avis de millions de gens. Il observe la récession jusqu'à présent, et se dit : c'est tout ? Le PIB américain se contracte au taux annuel de 6%. Les prix chutent. Le chômage atteint 8,5% pour les Etats-Unis dans leur ensemble... et jusqu'à 13% dans certaines régions. Mais "si nous sommes au milieu d'une nouvelle Grande Dépression", demande le magazine, "pourquoi continuons-nous de commander des cocktails à 17 $ ?"

* C'est peut-être une dépression, en d'autres termes, mais ça n'y ressemble pas.

* Pourquoi ?

* Deux raisons nous viennent en tête. Pour commencer, le monde est plus gras qu'il l'était dans les années 30. Plus de gens ont plus d'argent -- même durant une récession. Certains voudront acheter des cocktails à 17 $ quelle que soit la tournure que prennent les choses. Aujourd'hui, les habitants d'Oklahoma ont la climatisation, des indemnisations chômage et la sécurité sociale. Ils ne transpireront pas autant qu'il y a 70 ans. Du moins pas avant que le gouvernement ne fasse faillite.

* Le problème de base, c'est que trop de gens ont vécu au-dessus de leurs moyens pendant trop longtemps. A présent, leurs moyens rétrécissent, et ils doivent vivre dans leurs limites. Ils devraient toutefois pouvoir gagner assez pour s'en tirer confortablement... à moins bien entendu que l'Apocalypse se déchaîne.

* L'autre raison pour laquelle tout cela ne semble pas être une Grande Dépression, c'est que nous sommes toujours en 1930. Le marché boursier s'est effondré en 1929. Il y a ensuite eu un rebond, durant lequel les gens en vinrent à croire qu'ils voyaient "des signes encourageants"... et commencèrent à chercher des moyens d'en profiter. Ils achetèrent des actions, espérant récupérer ce qu'ils avaient perdu -- pour se faire plumer ensuite encore plus durement. Le plancher n'est pas arrivé avant le 8 juillet 1932, lorsque le Dow a atteint 41 points. Et la misère n'a pas fait les gros titres avant le milieu des années 30... après que Hoover et Roosevelt eurent réussi à empêcher une reprise rapide.

* Si le schéma des années 30 se tient, nous ne verrons pas le marché atteindre son plancher avant 2011... et alors on commencera à sentir une vraie dépression.

* Alors pas d'impatience, cher lecteur. Tout arrivera... en temps et en heure.

** Et les Chinois ? Enigmatiques, non ? Eh bien, on dirait que les médias financiers mondiaux les ont déchiffrés la semaine dernière : on a appris que l'empire du Milieu avait discrètement augmenté ses détentions d'or de 75%.

* "La Chine admet construire des réserves d'or", dit un article Reuters. Le prix de l'or a fait un bond suite à la nouvelle.

* Oui, cher lecteur... "le grand jeu a commencé", comme le dit notre collègue Justice Litle.

* Vous vous rappelez la Règle d'Or ? Qui a l'or fait les règles. Les Chinois gagnent en richesse et en pouvoir ; bientôt, ils réclameront leur droit de faire les règles.

* Voilà ce qu'en dit le Financial Times :

* "La Chine a quasiment doublé ses réserves d'or au cours des cinq dernières années alors qu'elle diversifiait ses énormes réserves de change, s'éloignant des actifs libellés en dollars américains, déclarait vendredi le directeur de la très discrète administration chinois des changes étrangers".

* "Le pays détient désormais 1 054 tonnes d'or, par rapport aux 600 tonnes annoncées la dernière fois en 2003, selon Hu Xiaolian, à la tête de l'Administration d'Etat des changes étrangers, qui gère les 1 954 milliards de dollars de réserves de change du pays".

* "La Chine n'a toujours qu'un très petit pourcentage de ses réserves de change en or, bien moindre que les Etats-Unis ou les autres pays développés", déclarait Paul Atherley, directeur général de Leyshon Resources, basé à Pékin. "Ces détentions sont encore trop basses par rapport à la taille de son économie et à l'importance croissante de sa devise".

* "Aux cours actuels, le pot d'or de la Chine ne représente que 1,6% de toutes ses réserves de change. La valeur de ses détentions totales était annoncée à 31 milliards de dollars".

"Cette manoeuvre intervient alors que les banques centrales européennes continuent de vendre leur or et que le Fonds monétaire international envisage la vente de certaines de ses réserves de bullions".

* "La Chine est devenue le plus grand producteur d'or au monde l'an dernier, et Mme Hu déclare que l'augmentation des réserves d'or provient essentiellement de la production et du raffinage nationaux".

* Hou Huimin, vice-secrétaire général de la China Gold Association, déclare que la Chine devrait faire passer ses réserves à 5 000 tonnes.

"Ce n'est pas une question de quelques centaines ou 1 000 tonnes. La Chine devrait en détenir plus à cause de son nouveau statut international, et à cause de la crise financière", dit-il. "La crise financière signifie que la valeur du dollar américain change rapidement, et il pourrait ne plus être devise de réserve internationale. Si cela se produit, quiconque détient de l'or aura un avantage".

[NDLR : Ce qui est vrai pour la Chine l'est aussi pour vous ! N'attendez pas pour vous positionner sur l'or... et profiter de sa hausse avec une longueur d'avance sur les autres investisseurs : il suffit de suivre le guide]

 
Note : Cet article vous a plu ? Pour recevoir tous les jours l'édition complète de La Chronique Agora par e-mail,
il suffit de vous inscrire.
 
http://www.la-chronique-agora.com/articles/20090428-1764.html

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-30804392.html

Partager cet article
Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 22:41


La salve des virus de la grippe porcine,
aviaire et humaine


par François Marginean

Mondialisation.ca, Le 29 avril 2009
Les 7 du Québec

Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Imprimer cet article

3480906610_d53d9bde36_m


Puisque les évènements nous y poussent, nous nous devons de mettre toutes les informations disponibles sur la table concernant les virus de la grippe aviaire, porcine et humaine. La panique est en train de se répandre à travers la planète et une chose est certaine: nous devons éviter de paniquer, de perdre le contrôle de nos réactions et de réagir dans la peur.

Il est important d’être le mieux informé possible pour déterminer comment répondre à une potentielle épidémie. Personne ne sait encore vraiment si nous risquons une réelle pandémie. Le but de cet article sera de vous apporter le plus d’information possible pour que vous puissiez vous faire votre propre idée. Il n’est pas suggéré qu’il y ait un lien entre tout ce qui est présenté, mais il est aussi possible qu’il y en ait. À vous de juger.

Les faits

La nouvelle souche d’influenza est une mélange génétique. Les autorités de la santé aux États-Unis enquêtent sur un nouveau type étrange de grippe porcine qui a déjà infecté des centaines de personnes en commençant au Mexique pour se répandre aux États-Unis, au Canada et jusqu’en Nouvelle-Zélande. Déjà plus de 150 personnes en sont mortes.

Vous pouvez consulter la carte Google pour suivre le développement de la contamination à travers le monde, ainsi que celle de Health Map.

*Le virus en est un d’influenza de type A désigné H1N1.

*Il est génétiquement différent du virus d’influenza saisonnier d’origine complètement humaine qui circule globalement depuis les dernières années. Le nouveau virus de la grippe contient un mélange d’ADN de virus d’origine aviaire, porcine et de souche humaine, incluant des éléments de grippe porcine provenant de l’Europe et d’Asie.

*Le virus de la grippe mutent continuellement, ce qui explique pourquoi les vaccins contre la grippe changent chaque année et ils peuvent échanger de l’ADN dans un processus nommé le réassortiment. La plupart des animaux ont ces virus, ou peuvent l’attraper, mais ils sont rarement transmissibles d’une espèce à l’autre.

De décembre 2005 à février 2009, 12 cas d’infection humaine avec la grippe porcine ont été confirmés, mais seulement qu’une personne aurait eu un contact avec des porcs. Il n’y avait aucune évidence de transmission entre humains.

*Les symptômes de la grippe porcine sont similaires à l’influenza saisonnier - une rapide montée de fièvre, toux, muscles endoloris et extrême fatigue. La grippe porcine semble causer davantage de diarrhée et de vomissements que la grippe normale.

*Les gens attrapent rarement la grippe aviaire. Les exceptions notables incluent la souche H1N1 qui a causé la pandémie de 1918 ainsi que la souche aviaire H5N1, qui a tué 257 des 421personnes infectées dans 15 pays depuis 2003, selon l’Organisation de la santé mondiale (OMS).

*La grippe saisonnière tuent entre 250,000 et 500,000 par année globalement.

*Lorsqu’une nouvelle souche commence à infecter la population et devient capable de passer d’une personne à l’autre, elle peut causer une pandémie. La dernière eut lieu en 1968 et tua un million de personnes.

*En 1976, une nouvelle souche commença à infecter des gens et les autorités américaines de la santé débutèrent un programme de vaccination de masse. Plus de 40 millions de personnes seront vaccinées. Mais plusieurs cas de syndrome de Guillain-Barré - une condition sévère et possiblement fatale qui peut être liée aux vaccins - ont poussé le gouvernement américain à abandonner le programme. L’incident a mené à une méfiance répandue envers les vaccins en général. (Source)

3473357795_d6d63eebbd
Image de cdc e-health

Les origines et particularités du virus de la grippe porcine

Selon des scientifiques et docteurs, ce virus “unique” de la grippe porcine est une combinaison inédite et jamais vue entre du matériel génétique de porc, d’oiseaux et d’humains. “Nous sommes très inquiets”, a déclaré le porte-parole de l’OMS, Thomas Abraham. “Nous avons ce qui semble être un nouveau virus et il s’est propagé d’humain à humain”. Il a la fâcheuse caractéristique de ne pas être détectable par le système immunitaire. Mais est-ce une combinaison si inattendue que cela, alors que l’on sait que le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) parlait déjà de virus recombinants en 2005? À cela s’ajoute le fait qu’ils avaient annoncé qu’ils mélangeraient des virus de la grippe aviaire avec ceux de la grippe humaine pour se rendre compte que cette combinaison entre ces deux types d’influenza ne créait pas une nouvelle forme infectieuse.

Où est apparue la première contamination de grippe porcine (H1N1)? À Fort Dix, New Jersey, en 1976. Possiblement une création d’un laboratoire militaire américain. Environ 200 soldats seront contaminés et quelques autres vont mourir, ce qui aura pour effet d’entrainer une campagne de vaccination forcée et discutable de la part du gouvernement américain puisque qu’ils ne tarderont pas à s’apercevoir que les gens vaccinés commençaient à mourir non pas du virus, mais des vaccins.

3474160256_e34a75a988
Image de cdc e-health

Il n’est pas rare que les médias rapportent le fait que des laboratoires universitaires et militaires américains s’échinent à manipuler des virus de la grippe aviaire. Cette nouvelle souche de grippe porcine (H1N1) que “personne n’a jamais vu”, contient du matériel génétique de la grippe aviaire (H5N1). Comment CELA est-il possible?

CLG a couvert et accumulé en archives les étrangetés entourant le sujet de l’influenza durant les huit dernières années.

Voici un exemple éloquent et documenté de manipulation douteuse de dangereux virus. Pour bien le comprendre, nous devons retourner dans un passé pas si lointain.

En 2004, nous étions martelés avec la peur et la propagande que la grippe aviaire serait la prochaine pandémie.

Des études génétiques ont démontré que le virus aviaire (H5N1) présentait des similitudes quasiment identiques avec le virus de la grippe espagnole qui tua entre 30 et 100 millions de personnes dans le monde, selon les différentes estimations. C’est plutôt inquiétant dans la perspective où il a été admis en 2005 que des scientifiques essayaient intentionnellement de recréer le virus de la grippe espagnole de 1918. Ce virus avait complètement disparu de la face de la planète… jusqu’à ce que ces scientifiques le ressuscite.

Parlant de cette grippe espagnole, elle porte un nom trompeur puisque la vraie source d’origine ne fut pas l’Espagne, mais bien Fort Riley, une base militaire américaine du Kansas.

Mais les prédictions pandémie de grippe aviaire ne se réalisèrent pas parce que ce virus n’est pas vraiment contagieux. Le virus H5N1 avait besoin d’être mélangé à d’autres virus d’influenza plus contagieux, comme celui de la grippe porcine (utilisé comme arme biologique par la CIA contre Cuba en 1971), pour devenir le vrai tueur en série. Et comme par magie, le voilà!

En 2006, il a été rapporté que des scientifiques créaient intentionnellement de nouveaux types d’influenza en laboratoire, mêlant des virus aviaires et porcins ensemble.

Ce qui nous mène à demander comment il se fait que cette nouvelle épidémie nous saute au visage immédiatement après que le laboratoire militaire de Fort Detrick, au Maryland, ait annoncé la semaine passée qu’ils avaient perdus des échantillons. L’OMS a rapidement pris le soin de nous rassurer qu’il n’y avait pas d’évidence que l’épidémie de grippe porcine soit un acte de bioterrorisme. De son côté, les autorités de Fort Detrick ont déclaré que le matériel manquant aurait probablement été détruit. Rassurant.

Pourtant, ce n’est pas la première fois qu’on laisse s’échapper des virus de laboratoire comme celui de la grippe espagnole de 1918, comme ce fut la cas en 2004. N’oubliez pas que le virus de la grippe espagnole est quasiment identique à celui de la grippe aviaire, avec quelques variations seulement.

C’est en 1976 que la dernière épidémie de grippe porcine a eu lieu, avec pour origine la base militaire de Fort Dix, au New-Jersey.

D’autres “erreurs” et actes inconcevables du conglomérat pharmaceutique

- En 2005, une souche d’influenza de 1957 ayant causé une pandémie tuant entre un et quatre millions de personnes, est trouvée dans des trousses de test de laboratoire qui furent envoyé dans 18 pays.

- Baxter International Inc. a admis en février 2009 que ses produits saisonniers contre la grippe étaient contaminés avec un virus vivant actif de la grippe aviaire de type H5N1.

Certains des produits contaminés qui contenaient un mélange du virus de la grippe H3N2 et de virus de la grippe aviaire H5N1 ont été vendu à des sous-contractants en République tchèque, en Slovénie et en Allemagne.

- Dans les années ‘80, une division du géant pharmaceutique mondial Bayer, Cutter Biological, a vendu pour des millions de dollars de produits infectés avec le HIV et l’hépatite C à des hémophiles à travers le monde. Le sang requis pour fabriquer ces produits fut prélevé dans des prisons américaines alors que ni les donneurs ou le sang donné étaient testés pour le HIV. De plus, le sang n’avait pas été stérilisé. (Source)

- En 2007, en Angleterre, le foyer de maladie de la vache folle qui a mis le pays en haute alerte avait comme origine un laboratoire gouvernemental en lien avec une compagnie pharmaceutique américaine.

Une épidémie ou une pandémie, c’est payant!

Comme il était discuté dans cet article:

Cette épidémie entrainerait une hausse instantanée de la demande pour les vaccins contre la grippe aviaire. Les profits des fabricants de vaccins comme Baxter pourraient être astronomiques si une telle panique avait lieu.

(…) c’est exactement ce qui s’était passé à l’automne 2005, alors que la panique avait été semée par le gouvernement de Bush qui disait qu’un minimum de 200 000 personnes pourraient mourir de la prochaine épidémie de grippe aviaire, un nombre pouvant atteindre 2,000,000 de personnes seulement qu’aux États-Unis. Cette campagne de peur avait justifié l’achat massif de 80 millions de doses de Tamiflu, un vaccin qui s’est révélé être par la suite pratiquement inutile. Les États-Unis avaient placé une commande de 20 millions de doses à 100 dollars l’unité, pour un total de 2 milliards de dollars. Mais qui fabrique le Tamiflu? La compagnie Roche, qui a reçu les droits de vente et de marketing exclusifs de Gilead Sciences Inc. il y a une quinzaine d’années. Gilead Sciences Inc. est la compagnie qui a développé le Tamiflu. Qui en était le directeur, deux ans avant d’être nommé au poste de Secrétaire à la défense dans l’administration Bush? Donald Rumsfeld. L’homme même qui possédait encore des actions dans la compagnie qui était pour profiter énormément (il empochera cinq millions de dollars) de la panique créée par le gouvernement Bush. (Source)

Ainsi, l’ancien Secrétaire à la défense, Donald Rumsfeld a déjà profité de vaccins contre la grippe porcine dans le passé et maintenant, il semble qu’il en profitera de nouveau, tout comme Al Gore et son fond d’investissement.

D’autres firmes pharmaceutiques sont positionnées pour profiter énormément d’une telle pandémie possible. Les commandes de Tamiflu et autres vaccins seront grandes, d’autant plus que l’OMS a suggéré que le Tamiflu pourrait être efficace contre la grippe porcine. Même si ces médicaments ne fonctionnent pas toujours en plus d’avoir des effets secondaires, il restera le sentiment dans la population que les compagnies pharmaceutiques sont indispensables. Kleiner Perkins Caufield & Byers, BioCryst Pharmaceuticals (BCRX.O) et Novavax (NVAX.O) ont déjà vu leurs actions monter.

Le 9 mars dernier, Sanofi-aventis annonçait des investissements de 100 millions € pour construire une usine de vaccin grippal saisonnier et pandémique au Mexique.

Sanofi-aventis (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY) annonce aujourd’hui la signature d’un contrat avec les autorités mexicaines, pour la construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe, représentant un investissement de 100 millions d’euros.

L’annonce a été faite au cours d’une cérémonie en présence de MM. Felipe Calderon, Président du Mexique et Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, en visite officielle au Mexique.

Cette usine sera construite et exploitée par sanofi pasteur, la division vaccins du Groupe sanofi-aventis, représenté par Chris Viehbacher, directeur général de sanofi-aventis. (Télécharger le communiqué de presse du 9 mars 2009) (Pour plus de détails, consultez cet article)

Prévention

Pour le moment, il semble que le virus soit transmissible principalement par contact d’une personne à l’autre. Il s’agit donc de bien se laver les mains et de désinfecter s’il y avait doute de contamination possible. Des recherches montrent qu’une carence en vitamine D était liée à de plus nombreux rhumes et grippes. (voir aussi cet article)

À suivre…

Ce dossier est évidemment très lourd. C’est pourquoi la suite de cet article sera présentée la semaine prochaine. Nous y traiterons des mesures d’urgences, de vaccinations, des plans d’isolation et de quarantaine qui sont prévus par les gouvernements canadien, mexicain et américain en cas de pandémie. Nous aborderons aussi les enjeux et motivations politiques qui pourraient s’y rattacher et de l’utilisation des camps d’internement.

 

François Marginean est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca.  Articles de François Marginean publiés par Mondialisation.ca
Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que l'auteur et ne reflètent pas nécessairement celles du Centre de recherche sur la mondialisation.

Pour devenir membre du Centre de recherche sur la mondialisation

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission d'envoyer la version intégrale ou des extraits d'articles du site www.mondialisation.ca à des groupes de discussions sur Internet, dans la mesure où les textes et les titres ne sont pas modifiés. La source doit être citée et une adresse URL valide ainsi qu'un hyperlien doivent renvoyer à l'article original du CRM. Les droits d'auteur doivent également être cités. Pour publier des articles du Centre de Recherche sur la mondialisation en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: crgeditor@yahoo.com

www.mondialisation.ca www.mondialisation.ca contient du matériel protégé par les droits d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif et est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par les droits d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur de ces droits.

Pour les médias: crgeditor@yahoo.com

© Droits d'auteurs François Marginean, Les 7 du Québec, 2009

L'adresse url de cet article est: www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13417
   

Privacy Policy

© Copyright 2005-2009 Mondialisation.ca
Site web par Polygraphx Multimedia © Copyright 2005-2009

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13417


Quelques liens :


Grippe porcine : l'épidémie progresse, la vigilance s'accroît

Le débat sur les effets secondaires du Tamiflu est relancé

Le Tamiflu serait-il efficace en cas de pandémie ?

l'OMS relève son niveau d'alerte, qui passe à 5 sur une échelle de six 

Pandémie de grippe prévue depuis 1996 par le Pentagone ?

Grippe porcine - Pandémie et Nouvel Ordre Mondial
Ce qui semble surprendre, c'est la grippe porcine qui semble être un amalgame de la grippe humaine, de la grippe aviaire et de la fièvre porcine, rendant ce joyeux mélange très virulent et mortel. La planification par une élite s'appropriant le pouvoir, les Illuminatis, semble de plus en plus réelle et se confirme chaque jour avec les conflits armés, la montée de la violence, les guerres contre le terrorisme, la crise financière, etc...

Sur
  • : Le blog de mamie sceptix/Charlotte
  • panier-de-crabes 

Attaque biologique contre les peuples ?

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-30822914.html

La vérité sur la crise et la pandémie (grippe mexicaine)
envoyé par Cyborg_20

Durée : 05:12Pris le : 29 avril 2009Lieu : Lyon, Rhône-Alpes, France
Cercueils clairement visibles sur Google Map ou Google Earth par satellite dans un camp de la FEMA ( http://www.fema.gov ) Federal Emergency Management Agency sensée gérer les crises graves aux USA :

-33°33'54.36" de latitude Nord.
-83°29'6.26" de longitude Ouest.

La France va demander à l'Union Européenne de suspendre les vols vers le Mexique :

" http://lnk.nu/google.com/v2j "

« Celui qui est prêt à sacrifier sa liberté pour sa sécurité ne mérite ni sécurité, ni liberté". » Franklin Delano Roosevelt

Bienvenue dans la maison de Mickey (comme le disent si bien les Guignols de l'Info en caricaturant Obama).

Le but ? Vous faire paniquer, pour mieux vous contrôler !

Il y aura quelques dizaines de milliers de morts de par le monde, vous accepterez de vendre votre liberté au nom de leur sécurité !

Refusez toute vaccination de la part des Elites !!!!!!!! Les laboratoires pharmaceutiques s'enrichiront en vous injectant leurs saloperies !

Le problème ne vient pas de ce qui font le mal mais de ceux qui regardent et laissent faire (Einstein).

Pour comprendre le monde actuel, lire ces ouvrages :

La marche irrésistible du Nouvel Ordre Mondial de Pierre Hillard.

Le grand échiquier de Zbigniew Brzezinski.

Le choix de la défaite d'Annie Lacroix-Riz.

Les textes de Maurice Allais de 1998.
Les Arcanes du Chaos de Maxime Chattam.
Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley.
Retour sur le meilleur des mondes d’Aldous Huxley.
1984 de George Orwell.
Le Nouvel Ordre Mondial de HG Wells.

Il vous reste peu de temps pour comprendre... Après il sera trop tard !

Vue satellite du camp de la FEMA en Georgie sur Google Map :

http://lnk.nu/wikimapia.org/v2k

Le site internet du constructeur de cercueils étanches (idéal pour pandémies ) :

http://www.polyguardvaults.com

La grippe espagnole également du même type H1N1 :

http://lnk.nu/fr.wikipedia.org/v2l  


Partager cet article
Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 22:25



Le temps passe et devant l’inaction internationale, nous nous dirigeons droit vers une catastrophe climatique.
Or, des progrès pourraient être accomplis cette semaine lorsque les 17 principales économies mondiales se réuniront à l’invitation du Président américain pour discuter d’un nouveau traité international contraignant sur les changements climatiques.

Malheureusement, cette rencontre est accompagnée d’un blitz intense de publicités et de lobby de la part des industries polluantes. Le but d’un tel blitz? Désarmer, mal informer et influencer les négociateurs présents à la rencontre, les médias et le public.

Nous tentons donc de contrer ce message à l’aide de notre propre message destiné à la télévision. Ce message sera un pastiche humoristique des publicités de la plus grande compagnie pétrolière du monde : ExxonMobil. Même si vous n’avez pas vu les publicités originales, tous les négociateurs présents à la rencontre de cette semaine les ont vues. Si nous arrivons à collecter 100 000$ ou plus dans les prochaines 48 heures, CNN et d’autres chaînes diffuseront notre message fréquemment durant toute la réunion du Président sur le climat.
Visionnez l’annonce ici:


..............................................


Un traité international contraignant est devenu essentiel :
Les preuves scientifiques des changements climatiques sont claires et les conséquences d’un réchauffement climatique notable sur les droits économiques et sur les droits de l'homme sont des plus effrayantes. Or, les dirigeants mondiaux qui veulent faire changer les choses par des actions sérieuses font actuellement face aux obstructionnistes les plus déterminés et les plus riches de la planète : le lobby des énergies fossiles, qui risqueraient de perdre des milliards de dollars en profits si ces actions sérieuses étaient entreprises.

Les compagnies de pétrole et de charbon pensent qu’elles peuvent nous faire renoncer à espérer la conclusion d'un traité énergique à Copenhague, par la seule force de leurs publicités assenées à coups de dollars. ExxonMobil en particulier, qui a enregistré ce mois-ci les plus gros bénéfices de l’histoire des entreprises américaines , a envahi les ondes médiatiques sur plusieurs continents pour faire passer le message que les profits liés aux carburants fossiles étaient bénéfiques pour l’environnement et favorisaient le développement durable. Une des publicités d’ExxonMobil a été retirée des ondes l’an dernier au Royaume-Uni parce qu’elle était mensongère.

Nous ne pouvons pas orchestrer une campagne aussi coûteuse, mais nous possédons tout de même deux avantages sur ces compagnies : Premièrement, nous avons la vérité de notre côté et deuxièmement, nous constituons un mouvement citoyen puissant pour une action climatique. Ensemble, utilisons les millions de dollars de l’industrie du pétrole à notre avantage.
Visionnez notre pastiche d’une annonce d’ExxonMobil et donnez dès maintenant pour rappeler aux 17 plus grandes économies mondiales à qui ces lobby servent vraiment :

https://secure.avaaz.org/fr/climate_stop_corporate_spin


Le temps presse et nous devons convaincre les dirigeants mondiaux de sauver la planète. Le secteur des énergies renouvelables et le secteur environnemental sont largement dépassés en nombre par les lobbyistes des énergies fossiles, le ratio étant de 1 pour 8. Ensemble, nous ne pourrons peut-être pas contrer toute leur propagande, mais avec des campagnes ciblées et intelligentes, nous pourrions avoir un impact sur les ambitions des Etats-Unies et des autres grandes économies mondiales pour les négociations sur le climat.

Gardons l'espoir! Ben, Taren, Iain, Brett, Pascal, Alice, Ricken, Graziela, Paul, Paula et le reste de l’équipe d’Avaaz

Références:

Plus d’informations sur le Forum sur le climat tenu à Washington :

Les grands pollueurs réunis en forum à Washington
http://www.lexpress.fr/actualites/2/les-grands-pollueurs-reunis-en-forum-a-washington_756780.html

Washington franchit un pas historique contre le réchauffement climatique
http://www.lesechos.fr/info/energie/4855576.htm

L'administration Obama oeuvre sur deux fronts face à la question climatique
http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/04/27/l-administration-obama-oeuvre-sur-deux-fronts-face-a-la-question-climatique_1185960_3244.html


A PROPOS D'AVAAZ

Avaaz.org est une organisation non gouvernementale indépendante à but non lucratif, qui mène des campagnes mondiales pour faire en sorte que les opinions et les valeurs des peuples influent les décisions mondiales. (Avaaz signifie "voix" dans de nombreuses langues). Avaaz ne reçoit aucun financement d'aucun gouvernement ou entreprise. L'équipe d'Avaaz est basée à Londres, New-York, Paris, Boston, Genève, Buenos Aires et Rio de Janeiro. +1 888 922 8229

N'oubliez pas d'aller visiter nos espaces Facebook et Myspace et Bebo

Vous recevez ce message parce que vous avez soutenu la campagne
Gaza: Pour un cessez-le-feu! le 2008-03-07 en utilisant l'adresse suivante evaresis@yahoo.fr. Pour être certain(e) de continuer à recevoir nos messages, ajoutez avaaz@avaaz.org à votre carnet d'adresses.

Pour modifier votre adresse email, votre préférence linguistique ou vos informations personnelles,
cliquez ici. Ou cliquez ici pour vous désinscrire.

Pour contacter Avaaz, ne répondez pas à cet e-mail. Ecrivez-nous plutôt à info@avaaz.org. Vous pouvez aussi envoyer un courrier à notre bureau à New York : 857 Broadway, 3rd floor, New York, NY 10003 U.S.A.

Partager cet article
Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 05:30
STATISTIQUES Blog d' Eva SOS-CRISE Hier :
  • 1 357 pages vues
  • 716 visiteurs uniques



    Le plastique des bouteilles libère des perturbateurs endocriniens dans l'eau minérale. Ils pourraient avoir des effets sur la santé, y compris à faibles doses.

    L'eau minérale des bouteilles en plastique contient deux fois plus d'hormones (féminines ou masculines) que celle stockée dans des bouteilles en verre ou l'eau du robinet. Autrement dit, le plastique libère dans l'eau ce que l'on appelle des perturbateurs endocriniens. Leurs effets à très faible dose sont encore très mal connus, mais ils sont soupçonnés de modifier chez l'homme le développement et les fonctions sexuelles et reproduc­trices. L'étude conduite par deux chercheurs allemands est publiée dans la revue Environmental Science and Pollution Research.


    Martin Wagner et Jörg Oehlman, de l'université Goethe, basée à Francfort, ont sélectionné vingt emballages en plastique d'eaux minérales vendues en Allemagne. Ils ont tous en commun de contenir du polyéthylène téréphthalate (PET). Ce plastique est présent également dans les bouteilles en plastique de boissons gazeuses, d'huile de cuisine et il tapisse aussi l'aluminium recouvrant l'intérieur des briques de boissons de plusieurs marques. Le PET assure à la fois «la transpa­rence du plastique, sa résistance aux chocs, son faible poids et son imperméabilité à l'eau, aux gaz et aux arômes».


    Lire l'article

    par CAP 21 - 64

    http://bridge.over-blog.org/article-30729816.html

Partager cet article
Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 05:28



Les risques liés aux pesticides sont connus depuis longtemps.
 
« Si l'abeille venait à disparaître de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que cinq années à vivre. »

Citation apocryphe attribuée à Albert Einstein

 

Principale agricultrice avant la lettre, voilà 60 à 80 millions d’années qu’Apis mellifera est sur Terre. L’abeille mellifère accompagne l’aventure humaine depuis ses premiers temps. Responsable de la pollinisation d’innombrables plantes à fleurs avec lesquelles elles témoignent d’une longue histoire co-évolutive, cet hyménoptère emblématique joue le rôle essentiel de tout pollinisateur dans le maintien de la biodiversité génétique et dans la production des trois-quarts des nos cultures vivrières. L'autopollinisation passive par l’effet du vent n’est pas un facteur suffisant et sans l'entremise de nombreuses espèces animales, notamment de bien des insectes butineurs, de très nombreux végétaux ne figureraient pas dans la biodiversité. Sans les abeilles comme auxiliaires, la plupart de nos cultures n'atteindraient pas une production satisfaisante. C’est le cas des grandes cultures oléagineuses (colza, tournesol) et protéagineuses, des cultures maraîchères (cucurbitacées, tomates, fraises), mais également des semences de crucifères (radis, choux, navets), d'ombellifères (carottes, céleri, persil) et d'alliacées (oignons, poireaux). Nos arbres fruitiers ne font pas exception et les hyménoptères pollinisent pommiers, poiriers, abricotiers ou amandiers,… Romarin, thym, lavande, moutarde sont, comme la plupart des plantes sauvages, tributaires des abeilles. Bref, on ne peut songer à un seul repas auquel la contribution de l’abeille ne soit associée. Aux États-Unis, 90 plantes alimentaires sont pollinisées par les butineuses et les récoltes qui en résultent sont évaluées à 14 milliards de dollars.

 

Mais nos outrances agricoles provoquent l’effondrement quasi mondial des populations d’abeilles, avec l’effet domino des terribles conséquences sur l'ensemble de la chaîne alimentaire. C'est une pandémie d'une ampleur faramineuse, qui est en train de se propager de ruche en ruche sur la planète. D’abord localisée chez un apiculteur de Floride, une désertion massive des ruches gagne ensuite la plupart des États américains, puis le Canada et l'Europe, jusqu'à contaminer Taiwan en avril 2007. Partout, le scénario se répète, les effectifs quittent subitement leurs ruches, d’un jour à l’autre, sans crier gare. Par milliards les abeilles disparaissent pour ne plus revenir. Aucun prédateur n’est identifié, aucun cadavre n’est constaté à proximité et les habitats désertés ne sont même pas squattés. La reine, étrangement abandonnée et en bonne santé apparente, n’en poursuit pas moins sa ponte. Mais il n'y a plus assez d'ouvrières pour s'occuper du couvain. Les très rares jeunes adultes restés à la ruche manquent d'appétit et la production de miel s’effondre. Aux États-Unis, 25 % et jusqu’à 90 % localement des effectifs se sont ainsi volatilisés. Les dernières estimations chiffrent à plus d’un million (sur 2,4 millions de ruches au total) le nombre de colonies qui ont disparu dans 27 états. Au Québec, 40 % des ruches sont portées manquantes. En Allemagne, le quart des colonies a été décimé avec des pertes atteignant 80 % dans certains élevages. Même constat déplorable en Suisse, en Italie, en Espagne, au Portugal, en Grèce, en Autriche, en Pologne, en Angleterre. En France et depuis 1995, les apiculteurs ont d’abord connu les lourdes pertes que l’on sait (entre 300 000 et 400 000 abeilles chaque année) avec l'apparition de nouveaux insecticides systémiques, jusqu'à l'interdiction des pesticides incriminés, les Gaucho et Régent TS (exception faite du Cruiser, produit d’enrobage des semences aux méfaits censément similaires), sur les champs de maïs et de tournesol. Mais l’inquiétante hécatombe a repris de plus belle, avec des pertes allant de 15 à 95 % selon les cheptels.

 

 

Nos déserts agraires que sont ces horizons investis par la monoculture intensive, infectés par la chimie et vidés d’inflorescences naturelles, nos campagnes de plus en plus bétonnées, nos jardins stupidement traités et vidés de toute vie sauvage représentent les causes accablantes de cet écocide. Le recul des abeilles n’annonce pas que la chute irrémédiable de la production apicole, elle bio-indique notre fin prochaine.

 

Il sera peut-être difficile de réparer la planète, mais nous pouvons au moins réparer notre jardin.

 

En France métropolitaine, on ne compte que 350 000 hectares de réserves naturelles et de parcs nationaux, mais nous disposons de plus d’un million d’hectares de jardins, lesquels devraient être ramenés à une vie plus sauvage. Cela ne dépend que de l’écocitoyenneté de chacun. Notre propos est d’inciter à une véritable résurrection du jardin sauvage, dans l’objectif prioritaire de la réhabilitation des sites de butinage.

 
Notre million d’hectares de jardins français doit donc être de toute urgence restitué aux abeilles et à la vie sauvage.
Pour nous aider à tenter le sauvetage des abeilles et pour faire la vie impossible aux marchands de produits mortifères qui les achèvent : merci de rejoindre le groupe SOS pollinisateurs !
Vous y trouverez toutes les données et les stratégies utiles, ainsi qu'un forum de discussions.
C'est bien sûr gratuit, cela va vous prendre une minute, il suffit de vous incrire sur PLANÈTE ATTITUDE, lieu d'échanges et de débats pour la préservation de l'environnement et des espèces : http://www.planete-attitude.fr/
Vous pourrez ensuite rejoindre le groupe SOS pollinisateurs : http://www.planete-attitude.fr/group/sospollinisateurs
 
« Même l'homme de Neandertal aurait honte de ce que nous sommes devenus. »

Satprem.

« Agis de façon que les effets de ton action soient compatibles avec la Permanence d’une vie authentiquement humaine sur Terre. »

Hans Jonas

Partager cet article
Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 03:20
Mercredi 29 avril 2009
 



par Bernard Cassen

sur Mémoire des luttes


Entre le Sommet du G 20 et celui des sept membres [1] de l’ALBA - l’Alternative bolivarienne pour les peuples de notre Amérique [2] -, l’échelle n’est évidemment pas la même, loin s’en faut. On ne peut cependant pas s’empêcher de comparer les résultats de ces deux rencontres tenues à quinze jours d’intervalle : l’une, le 2 avril, à Londres ; l’autre à Cumana, les 16 et 17 avril, dans l’Etat vénézuélien de Sucre, à la veille du Sommet des Amériques de Trinité-et-Tobago. Ce qui saute aux yeux, c’est le caractère totalement contradictoire de leurs conclusions.


A l’ombre de la City, il s’est agi de sauver un modèle capitaliste néolibéral en perdition, sans pour autant renoncer à ses dogmes fondamentaux – ceux-là mêmes qui sont à la source de la crise systémique actuelle –, et qui ont nom liberté de circulation des capitaux et libre-échange. Des dogmes qui, il faut le rappeler au passage, ont le statut de « libertés fondamentales » de l’Union européenne, comme le ressasse le traité de Lisbonne. Au-delà d’une série de déclarations d’intention visant timidement à re-réglementer la finance en folie et certains de ses « trous noirs » - les paradis fiscaux -, la principale mesure concrète a été de renforcer les capacités d’intervention du FMI en triplant les fonds mis sa disposition, mais sans changer ses « conditionnalités ». Son directeur général, le « socialiste » Dominique Strauss-Kahn – en qui son ami Nicolas Sarkozy voit l’un de ses premier-ministrables potentiels –, est chargé de cette opération de sauvetage.


A Cumana, la tonalité des interventions et de la déclaration finale (DÉCLARATION FINALE DU 5ème SOMMET EXTRAORDINAIRE DE L’ALBA-TCP) a été tout autre. Pour rester dans le domaine économique [3], le G 20 a été catégoriquement récusé comme instance représentative de la planète, et une autre enceinte est proposée à sa place : tout simplement l’ONU. Les dirigeants des Etats membres de l’ALBA répondent ainsi positivement à l’invitation du Père Miguel d’Escoto, président (nicaraguayen) en exercice de l’Assemblée générale des Nations unies, de participer à la Conférence des Nations unies sur la crise financière mondiale et ses effets sur le développement, qui aura lieu à New-York du 1er au 3 juin 2009. C’est seulement à l’ONU, et pas au G 8 ou au G 20, que doivent se prendre les décisions affectant ses 192 membres.


Sont également récusées les politiques et même l’existence du FMI, de la Banque mondiale et de l’OMC. Surtout, une décision majeure a été prise : mettre en place avant la fin de l’année 2009, les structures du Système unique de compensation régional (SUCRE) [4], dont les grandes lignes avaient été adoptées lors du Sommet précédent de l’ALBA en novembre 2008 (Le Sucre contre le FMI). Avec la présence, comme invité, de Fernando Lugo, président du Paraguay, les sept Etats membres de l’ALBA, ainsi que l’Equateur, ont signé un accord-cadre pour la création des quatre structures du SUCRE : un Conseil monétaire régional ; une unité de compte commune qui fonctionnera comme une monnaie virtuelle, avec la perspective de se transformer en monnaie physique ; une Chambre centrale de compensation et un Fonds de réserve et de convergence commerciale.


Cette entreprise d’intégration monétaire n’a pas de précédent dans le monde, mise à part - certes dans un esprit très différent -, la création de l’ECU, puis de l’euro en Europe [5]. Elle vise, grâce à un Fonds de réserve bien doté, à prémunir les huit Etats participants contre les risques de crise financière déstabilisatrice, dans une démarche de solidarité régionale, et elle les transforme en « territoires libres du FMI ». Elle doit également permettre, par la solidarité et la complémentarité, et non pas par la concurrence, un fort développement des échanges intra-zone, affranchis de la dictature du dollar. Enfin, elle reste ouverte à tous les autres Etats de ce que le président Chavez appelle SurAmérica, c’est-à-dire l’Amérique latine et les Caraïbes.


Il faut aussi signaler que la Banque de l’ALBA (entité distincte du SUCRE) a débloqué des crédits, entre autres, pour des projets d’alphabétisation et de développement agricole à Haïti (avec dans ce pays un volet alphabétisation), ainsi qu’au Honduras, au Surinam, en Guyana, en Jamaïque, à Saint-Vincent et les Grenadines, au Nicaragua et à Belize. On notera que cinq de ces pays ne sont pas, ou pas encore, membres de l’ALBA.


ALBA et SUCRE, voilà deux structures régionales, mais à portée internationale emblématique, qui devraient être au cœur de toutes les discussions sur les alternatives concrètes au néolibéralisme. Il faut certes dénoncer le G 20, le FMI, etc. Mais c’est finalement leur laisser le champ libre que de ne pas étudier, faire connaître et appuyer les initiatives innovantes de gouvernements de petits pays qui, les mains dans le cambouis, s’efforcent de pratiquer des ruptures autres que rhétoriques.

http://goudouly.over-blog.com/article-30464829.html

Partager cet article
Repost0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 05:53

Les Russes répliquent à
la menace américaine
de détruire
toute leur infrastructure !



LA PRAVDA: IL SUFFIT DE BOMBARDER LES BANQUES POUR METTRE LES USA A L'AGE DE PIERRE


Du 24 au 26 Avril 2009 : Papier
"total délire" dans la Pravda, au point que je l'ai relu, pas certain d'avoir vraiment compris !!! Mais si mais si. Sergei Malinin écrit qu'il n'y a pas besoin d'une guerre nucléaire pour mettre les USA à genoux, non, non, il suffit d'envoyer des missiles bien choisis sur 4 ou 5 banques, comme la FDIC qui garantit tous les dépôts des Américains, et hop, c'est la panique générale dans tout le pays.

Ils veulent quoi les russkofs de la Pravda ??? Donner des idées aux dingues et autres terroristes ? En fait c'est une réponse aux Américains du "Minimum Nuclear Deterrence (targeting missiles against Russia's 12 key enterprises Gazprom, Rosneft, Rusal, Nornikel, Surgutneftegaz, Evraz and Severstal)". Donc les Russes ont fait la même liste partant du principe que le FMI a fait bien mieux avec sa politique qu'une bombe nucléaire en Argentine ! Voici la liste des Russes:

FDIC
General Electric
Freddie Mac
Fannie Mae
US Treasury
Federal Reserve

Ben là, j'en ai le souffle coupé !!! Maintenant, c'est plus la guerre avec des cibles militaires choisies, mais les banques !!! Et si les Russes commençaient simplement par Wall Street ? C'est étonnant qu'ils ne l'aient pas mentionné... Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

 
www.jovanovic.com 2008-2009

http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-30662782.html

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche